[Lecture] Amok de Stefan Zweig

Stefan Zweig est l’un de mes auteurs favori, mais pour autant, je n’ai pas encore lu toute son oeuvre. Je fais durer le plaisir, comme avec tous les auteurs que j’apprécie particulièrement.

Heureusement, son oeuvre est assez fournie. D’ailleurs, sachez qu’elle est tombée dans le domaine public et que vous pouvez y avoir accès gratuitement, notamment via les fichiers e-books pour celles et ceux qui possèdent des liseuses !

Dernièrement, j’ai lu un petit recueil de nouvelles paru chez le Livre de Poche. Sous le titre d’Amok, on retrouvait la nouvelle éponyme, mais aussi deux autres nouvelles : Lettre d’une Inconnue et La Ruelle au Clair de Lune.

Amok est un récit dans le récit, comme d’autres nouvelles de Zweig (Vingt-Quatre Heures de la Vie d’une Femme par exemple). Un narrateur s’exprimant à la première personne, nous conte comment, alors qu’il cherche le calme sur le pont d’un bateau qui le ramène d’Asie en Europe, il fait la rencontre d’un mystérieux personnage…

Le narrateur est perdu dans ses pensées, les yeux clos. Il profite de la douceur de la nuit, lorsqu’un léger toussotement le fait revenir à la réalité. La lumière au dessus de lui sur le bateau, l’éblouit et l’empêche de distinguer clairement le visage de son mystérieux voisin, ce qui rend la rencontre « étrange et sinistre à la fois »…

Malgré une première rencontre un peu spéciale, le narrateur est très intrigué par l’homme, d’autant que celui-ci lui a fait promettre de n’évoquer sa présence sur le bateau devant personne.

La nuit suivante, les deux protagonistes se revoient, et le récit se lance alors réellement. L’homme mystérieux, qui dit être médecin, explique avoir besoin de se confier à quelqu’un, et le narrateur accepte de l’écouter.

Commence alors un récit angoissant, rempli de désespoir… Le Médecin raconte comment un jour, une riche anglaise est venue lui demander son aide…

Amok, c’est l’histoire d’une erreur, qui a eu des conséquences absolument tragiques. C’est l’histoire d’un regret qui ne passera jamais. Et tout cela explique l’état horrible dans lequel se retrouve plongé le Médecin. Cela justifie sa folie… Le récit est prenant, et la fin se trouve tout à fait à la hauteur.

J’ai aimé cette nouvelle, sans pour autant parler de coup de cœur.

***

Lettre d’une Inconnue est une nouvelle qui m’a beaucoup plu ; il s’agit de ma préférée dans ce recueil.

Au départ, un homme rentre chez lui, prend son journal, son courrier, et trouve une lettre, qu’il se met à lire.

Là encore, nous sommes en présence d’un récit enchâssé, puisque nous lisons la lettre que l’homme a entre les mains.

Il s’agit d’une longue missive envoyée par une inconnue, qui lui raconte qu’elle est en train de veiller son défunt fils.

Sans titre

Elle enchaîne ensuite en expliquant qu’elle était une voisine du narrateur, et qu’elle avait treize ans lorsque celui-ci a emménagé dans son immeuble. Elle a tout de suite développé une sorte de fascination pour ce jeune homme qui avait de nombreux livres, et ne lui prêtait absolument aucune attention, au point de se mettre à l’observer par le judas…

Le récit m’a tenue en haleine, car je me demandais ce qui allait se passer, et ce qui avait pu arriver à l’enfant de la mystérieuse jeune femme.

Tout s’enchaînait rapidement, et je tournais les pages très vite, pressée d’en découvrir toujours plus… Cette nouvelle m’a vraiment convaincue… Elle est profondément triste, mais je vous conseillerais tout de même de la lire !

***

IMG_1905

Le recueil se referme sur Ruelle au Clair de Lune, une nouvelle courte mais intense. Nous rencontrons une prostituée, qui prend un malin plaisir à ridiculiser un visiteur, devant le narrateur qui nous rapporte la scène.

L’histoire est prenante et le dénouement m’a convaincue. Je ne peux pas vraiment vous en dire plus, car je risquerais de casser le suspens, et ce serait fort dommage.

En conclusion, ce recueil m’a plu, et j’ai bien l’intention de continuer à lire les œuvres de Stefan Zweig…

15 réflexions sur “[Lecture] Amok de Stefan Zweig

  1. j’aime beaucoup cet auteur, mais pas les nouvelles… à chaque fois je suis frustrée par mes lectures donc j’ai presque abandonné! hihi je profite beaucoup des classiques devenus gratuits pour les liseuses 🙂 c’est génial je trouve !

    J'aime

  2. Boubinette dit :

    J’ai lu un seul livre de zweig pour l’instant, mais cela avait été un véritable coup de coeur !! je trouvais son style d’une incroyable « modernité », toute mesure gardée ! du coup, j’entends bien poursuivre également !!

    J'aime

  3. Il faut vraiment que je fasse connaissance avec cet auteur… Jusqu’à aujourd’hui, je n’aimais pas les nouvelles (trop courtes pour moi). Mais depuis quelque temps, plusieurs d’entre elles me tentent… pourquoi pas celles-là ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s