[Thé] Et si nous nous envolions pour Bali ?

Je viens de terminer une petite boîte de thé Dammann Frères, qui m’avait été offerte par une amie. Et il est impensable que je ne vous en parle pas, car c’était vraiment un thé que j’adorais (et que je vais potentiellement racheter du coup !).

IMG_0327

Il s’agit de Bali, de chez Dammann Frères.

C’est un thé vert, qui contient des pétales et des fleurs de jasmin, jusque là je dirais que c’est classique… mais on trouve également des arômes de litchi, de pamplemousse, et de rose ! Et franchement, le mélange est totalement réussi et harmonieux !

J’avais l’habitude du thé vert au jasmin de chez Kusmi ; un grand classique que j’ai toujours plaisir à déguster, surtout après un repas copieux. Et bien Bali c’est un thé au jasmin en mieux, grâce à une note fruitée et fraîche qui le rend presque « pétillant » !

Le jasmin est tout à fait reconnaissable, que ce soit au niveau olfactif ou au goût. Mais il est en quelque sorte allégé par les autres arômes, et notamment par le litchi que je reconnais bien à la dégustation. Je trouve donc Bali plus « facile » à boire qu’un simple thé au jasmin, plus léger.

J’ai un peu de mal à percevoir le pamplemousse, mais je l’imagine en fond, car je note une petite touche d’agrume, très fraîche, qui reste dans la bouche une fois la tasse terminée.

Bali est une véritable réussite, un thé qui ne manque pas de goût, et qui permet de faire une vraie belle pause théinée ! Je l’apprécie aussi bien en plein été qu’en plein hiver, plutôt l’après-midi, ou en fin de repas. C’est un thé idéal pour faire une pause gourmande avec quelques petits gâteaux.

IMG_0328

Pour 6,50 € les 100 grammes, vous pourrez le déguster à votre tour, à moins que cela ne soit déjà fait ?

 

IMG_0324

Publicités

Végétarisme et néologismes

Depuis quelques mois, quelques années même, le végétarisme revient en force, et s’impose comme une mode, alors qu’il y a une décennie encore, il apparaissait comme un choix marginal. Je ne dis pas que le mode de vie végétarien est totalement entré dans les mœurs et qu’il est facile de manger végétarien n’importe où, mais globalement, l’image de ce régime alimentaire a évoluée, et plutôt favorablement.

Le végétarien n’est plus systématiquement vu comme un individu carencé qui se prive de la bonne viande pour d’obscures raisons éthiques. Il peut désormais être quelqu’un de totalement « normal », citadin parmi les autres, qui ne s’habille pas avec une tunique en toile de jute. Les recettes végétariennes et même végétaliennes (sans aucun produit d’origine animale, ni viande, ni poisson, ni lait, ni œufs)  envahissent la toile, et on n’hésite plus à associer les idées de végétarisme et de gourmandise…

Du coup, qui dit « mode » dit « foules » et qui dit « foules » dit « évolutions ». Si certains adoptent le régime végétarien classique, qui consiste à exclure de son alimentation, de façon durable, toute chaire animale (viande ET poissons… et fruits de mer oui oui), d’autres font de « petites » adaptations.

On voit apparaître les fléxitariens, qui sont en fait des végétariens ponctuels. Ils ont décidé de réduire leur impact écologique, et/ou d’œuvrer pour leur bien-être en réduisant leur consommation de viande. Finalement ils ont fait un bon choix, un choix raisonnable. Le seul couac je dirais, c’est qu’il n’était pas bien nécessaire d’inventer un terme pour définir ce qui finalement est juste un comportement responsable et « normal ».

Certaines marques ont senti le vent tourner et ont décidé de cibler ces nouveaux comportements alimentaires, en leur proposant des produits spécialement dédiés à leur simplifier la vie. Céréal par exemple (Céréal Bio vous connaissez ? Et bien désormais il y a Céréal tout court, sans le bio) propose une gamme de produits sans viande ni poisson, qui s’utilise comme de la viande (faux steaks, émincées végétales…). Cela évite de tout révolutionner et de devoir préparer des repas équilibrés sans utiliser de viande…

J’ai goûté et ces produits sont bons. Là où je n’adhère pas totalement, c’est sur le fait que ces produits prennent un peu la place d’autres produits comme les légumineuses, les céréales, que l’on pourrait préparer soi-même rapidement et simplement, pour s’offrir une belle source de protéines végétales. En faisant la promotion de substituts aux produits carnés, on donne l’idée que la viande est essentielle et que s’en passer, même ponctuellement est un casse-tête. Alors que bon, les alternatives végétales sont partout si on veut bien se donner la peine de se renseigner !

D’autres régimes se développent, comme les pesco-végétariens, ou piscitariens. Les adeptes de ce régime se définissent comme des végétariens qui mangent du poisson. Leurs motivations sont multiples. Généralement il s’agit de se simplifier la vie, et ils envisagent cela comme une étape avant de sauter le pas du végétarisme. Là encore je dis « pourquoi pas ? » mais je tique sur le terme, puisqu’il me semble erroné d’inclure ce régime alimentaire dans les régimes végétariens. A ce moment là, pourquoi ne pas se dire « bufflo-végétarien » ou  « ovo-vegan » ? 🙂 Il serait tout aussi simple de dire « je ne mange pas de viande » plutôt que de se définir comme « piscitarien ». En prime, ayant moi-même eu une période de transition vers le végétarisme, pendant laquelle je mangeais du poisson, je peux vous dire que je mangeais énormément de poisson… A chaque fois que j’étais invitée, on me servait du poisson, comme si c’était la seule source protéinée qui me soit « permise ». Au final je mangeais probablement dix fois plus de poisson qu’un omnivore !! Pas vraiment végétarien comme régime avec le recul…

Et puis les problématiques d’un mangeur de poisson ne sont pas les mêmes que celles d’un végétarien, qui doit trouver des protéines ailleurs que dans la chaire animale, et qui doit aussi batailler lorsqu’il mange en dehors de chez lui… Et oui, mine de rien, demander un plat de poisson au restaurant est généralement chose aisée. Par contre, trouver une option sans viande ni poisson est parfois plus ardu !

Enfin voilà, je ne vais pas vous sortir une tartine de trente-cinq pages sur le végétarisme, mais je voulais simplement parler des évolutions de ce mode de vie, et des comportements s’en rapprochant. Encore une fois, je n’ai rien contre les gens qui choisissent de réduire leur consommation de viande, ou qui continuent à consommer du poisson. Ce sont les termes qui s’y rattachent et créent possiblement la confusion qui coincent un peu… 

Et vous, qu’en dites-vous ? 🙂

 

Je vous laisse avec cette triste nouvelle et vous suggère que nous planchions sur la mise au point d’un néologisme qui permettrait de désigner les gens qui mangent de la viande, à l’exception de la viande de bœuf : http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/03/24/un-cas-de-vache-folle-confirme-en-france_4889016_3234.html

Manucure camouflage avec Kiko

Le printemps est là, mais pas tout à fait…

Le soleil joue encore à cache-cache et nous avons plusieurs saisons en une seule journée…

Alors je ne sais pas vous, mais moi je n’ai pas encore totalement envie de ressortir les vernis pastels… mais j’ai déjà envie de mettre un peu de côté les couleurs typiquement hivernales.

J’ai trouvé un compromis, avec une manucure bicolore, 100 % Kiko, qui associe une teinte Kaki avec un Taupe. La référence du vernis brun est la 321. Pour le Kaki, malheureusement elle ne figure pas sur mon flacon et je ne l’ai pas trouvé en ligne… mais bon, c’est un kaki qui tire sur le gris, et que vous pourrez trouver facilement, chez Kiko ou ailleurs…

image

Alors, qu’en dites-vous ?

Le mélange vous plait ?

Avez-vous vu les dernières nouveautés de chez Kiko ? Je viens de voir que la marque italienne proposait des vernis texturés… Il va falloir que j’aille regarder cela de plus près en boutique !!

Kiko nouveaux vernis

 

 

[Vernis] Essence métallise mes ongles

12803981_10154019169827287_855332761_n

Je crois que c’est une bonne chose qu’il n’y ait pas d’Auchan dans ma ville, car cela m’évite d’être trop tentée par les produits Essence…

Je ne sais pas vous mais moi j’adore les vernis de cette marque allemande. Ils coûtent trois fois rien mais ont une qualité qui n’a rien à envier à des marques qui vendent leurs flacons dix fois plus cher…

12804337_10154019169602287_2101147826_n.jpg

La teinte Rebel At Heart par exemple, de la nouvelle collection I Love Trends, est un superbe gris parsemé de paillettes. L’effet métallique est vraiment très réussi. Certes j’avais déjà quelques vernis assez ressemblants, comme Secret Admirer de Sinful Color, qui est un gris pailleté également, mais… ces deux vernis ne sont pas totalement identiques. Non non !

Avec Essence, on a une finition un peu 3D, avec une sensation légèrement granuleuse qui peut rappeler les vernis effet sable, mais avec une texture qui reste moins marquée. Personnellement je suis parfois un peu « agacée » par l’effet sable sur mes ongles, mais là avec ce vernis Essence ce n’est pas le cas.

Le fini est brillant, et le vernis évolue selon la lumière. Quand il y a du soleil, c’est vraiment sympatoche !

12825321_10154019169437287_91720947_n

Pas besoin de vous en écrire une tartine. Je pense que les photos parlent d’elles-mêmes et vous donneront envie ou non, d’ajouter ce petit vernis à votre vernithèque…

J’en profite pour vous dire en deux mots que le thé à la noix de coco que vous voyez sur la photo ci-dessous, est vendu en Allemagne, dans les magasins Müller (comme les vernis Essence) et qu’il vaut vraiment la découverte si comme moi vous êtes fondu de coco.^^

12834706_10154019169727287_1565046045_n

[Thé] Coffea nous fait cueillir des cerises en Chine

Voici un thé que je possède depuis plusieurs années et que j’ai plaisir à déguster de temps en temps.

C’est un thé Coffea, qui coûte 7,20 € les 125 grammes, et est vendu en sachet vrac. Sur mes photos vous verrez les paquets « ancienne génération ». Coffea a revu leur design, et ils sont maintenant verts pétants. Mais le contenu n’a pas changé lui.

IMG_0995

Globalement, j’ai pu constater que Coffea mettait souvent dans ses thés, des choses qui n’avaient pas forcément à voir avec ce qui était annoncé sur l’emballage. Ici c’est le cas, puisque l’on trouve des pétales de rose dans un thé à la cerise. Mais bon, si cela n’avait pas été indiqué, je n’aurais pas deviné. Ce qui compte c’est d’avoir de jolis pétales roses, n’est-ce pas ? En revanche, je dois vous dire qu’il n’y a a priori pas de vraie cerise dans ce thé, puisque voici la composition que l’on peut lire au dos du paquet :

Thé vert, pétales de rose, arômes

Je vous conseillerais d’éviter la boule à thé et les infuseurs un peu trop riquiqui, car ce thé se déploie, et qu’il faut laisser de la place aux feuilles qui vont gonfler et prendre du volume. Prévoyez une eau à 85-90°C et laissez infuser 2 à 3 minutes. Cela suffit amplement pour que les arômes de cerise se développent.

IMG_0996

Ce thé sent aussi bon à sec que dans l’eau. Il dégage un délicat parfum fleuri et gourmand à la fois. En effet, pour moi ce thé a plus un goût plus fleuri que fruité. Après tout, il est annoncé comme « Cerisier de Chine » et pas « Cerise de Chine », et cela fait toute la différence !

Mon sachet est désormais périmé (de peu, décembre 2015) et le thé est toujours bon. Je vous le précise car parfois les thés aromatisés vieillissent mal. Ici ce n’est pas le cas.

Son goût me plait surtout pour une pause dans l’après-midi, ou en fin de matinée. Je le trouve un peu fort en arômes pour mon petit-déjeuner, même si parfois je le consomme quand-même comme premier thé de la journée !

Vous voulez une petite astuce ? Elle n’est pas de moi, mais d’une grande amatrice de thé que je connais via internet. Cette cyber copine m’a conseillé d’ajouter quelques morceaux de gousse de vanille dans le thé à la cerise, pour créer mon propre thé personnalisé. Je l’ai écoutée et j’ai fait cela dans une petite boîte à part. Et bien le résultat est très sympathique… Je vous invite à tester à votre tour ! 🙂

Merci pour vos lectures et à bientôt pour de nouveaux partages théinés !

 

[Film] 11:14 : un film à cheval sur trois genres

Avec mon homme, nous avons l’habitude d’acheter des DVD d’occasion, sur les vide-greniers ou en magasins d’articles d’occasion. Cela permet de faire du stock à moindre coût, et mine de rien nous tombons assez rarement sur des navets !

Dernièrement, nous avons visionné 11:14, un film qui date déjà de 2004, et dure 1 h 35 (en réalité, le film dure un peu moins que cela. Je pense que la durée mentionnée sur Allociné inclut le générique de fin !).

12781976_10154002214932287_36556998_n.jpg

11:14 est à la fois un thriller, une comédie et parfois même un drame… C’est ce mélange des genres qui fait toute son originalité. Mais commençons par le début si vous le voulez bien…

Il est 11:14 à Middleton, petite ville américaine, quand se produisent plusieurs incidents. A priori, ils ne sont pas reliés entre eux… a priori seulement !

Le côté thriller est bien marqué, puisque l’on est tenus en haleine tout du long, avec l’envie de relier les différentes scènes et les différents personnages entre eux, pour comprendre…

Mais qui est ce fichu cadavre tombé sur le pare-brise de la voiture ? 

Surtout, qui a pu le balancer, et pourquoi ?

Ajoutez à cela qu’il y a des scènes franchement marrantes, parce-que la plupart des personnages sont bien moins courageux que ceux que l’on a l’habitude de voir dans les autres films… D’autres sont absolument dénués de toute moralité…

12782500_10154002213872287_350683726_n.jpg

Il y a quelques scènes 100 % trash, mais loin d’être insupportables (croyez-moi, je suis une petite nature, et je n’ai même pas fermé les yeux !).

Le dosage entre thriller et comédie est bien réalisé. On ne vire pas dans le n’importe quoi à la Scary Movie, car il y a vraiment un fil conducteur, et un suspens bien entretenu !

Quant au casting, il est plutôt pas mal… On trouve Patrick Swayze, Barbara Hershey (la méchante Reine de Once Upon a Time), Hilary Swank qui porte superbement l’appareil dentaire. On croise même brièvement Jason Segel, qui joue Marshall dans How I Met Your Mother ! 

Pour 50 centimes, je trouve que nous avons vraiment fait une affaire en achetant ce film. Il a plutôt bien vieilli, et nous a permis de passer un très bon moment canapé !

12803991_10154002212347287_1481193631_n.jpg

[Thé] Un sublime thé à la mirabelle…

J’aime beaucoup la mirabelle. C’est un fruit qui me rappelle mon enfance car mon grand-père avait des mirabelliers, et que nous en mangions souvent, fraîches ou en bocaux, mais aussi en confitures et en tartes. Alors forcément, quand une amie m’a envoyé un sachet de thé à la mirabelle, je me suis mise à saliver !!

En plus, ce thé était proposé par une marque qui m’était jusque là totalement inconnue, et tant mieux car j’aime les découvertes !

Lu Shan, est une maison de thé avec une boutique en ligne. C’est un importateur direct qui possède deux boutiques physiques, à Grenoble et Annecy.

Lanterne de Joie coûte 3,50 € les 50 grammes en vrac. Il est aussi vendu en boîtes métalliques et en plus grandes contenances, à des prix dégressifs. Comptez 14,40 € les 100 grammes dans une belle boîte multicolore, 25,65 € les 500 grammes, etc etc…

IMG_0989 (2)

Ce thé est un thé vert sencha parfumé à la mirabelle, et parsemé de jolies fleurs de tournesol.

Personnellement je n’avais encore jamais eu l’occasion de goûter du thé à la mirabelle, et j’avais un peu peur que le goût ne me rappelle pas forcément celui du fruit, ou soit trop peu présent. J’ai toujours cette peur quand mes espoirs sont grands !

Et bien, Lanterne de Joie a su me séduire à la première gorgée… C’est un thé rond, très agréable au nez et au goût. Il sent la mirabelle bien mûre, et tient toutes ses promesses. On croirait boire de la mirabelle. C’est bien simple, à peine ai-je ouvert le sachet, avant même d’y plonger la petite cuillère, je sens déjà la mirabelle de mon enfance. C’est comme d’ouvrir un pot de confiture de mirabelle !

Je l’ai servi à plusieurs reprises à des invités, et à chaque fois cela a été un franc succès, et j’ai dû refaire une ou plusieurs théières ! Même mon homme, pas forcément grand amateur de thé, a trouvé que ce thé était vraiment délicieux.

Je conseillerais de le déguster plutôt l’après-midi, pour une pause gourmande, même si rien n’empêche de s’en préparer une tasse dès le petit-déjeuner. Mais il appartient vraiment à la catégorie des thés plaisir, que l’on appréciera pour un petit goûter avec une tranche de tarte !

IMG_0990