[Lecture] Merci pour ce moment…

Quand le livre de Valérie Trierweiler est sorti en septembre 2014, cela ne m’a fait ni chaud ni froid. J’avais bien une opinion là-dessus. Je me disais que ce n’était pas très élégant de laver son linge sale en famille. Mais je ne me suis pas posé une seule seconde la question de le lire. Cela ne m’intéressait pas.

Et puis, presque deux ans plus tard, me voilà devant ma PàL, à chercher une autobiographie… Je voulais lire une histoire vraie… et la seule que j’ai trouvé était celle de l’ex première dame, car on me l’avait prêté…

Je ne me cherche pas d’excuse. J’assume d’avoir lu ce livre. Et je vais aujourd’hui vous donner mon avis…

***

Dans Merci pour ce Moment, Valérie Trierweiler raconte son histoire avec François Hollande, en focalisant sur la fin de celle-ci et notamment sur l’affaire Julie Gayet. Elle nous décrit comment ce qu’elle pensait n’être qu’une rumeur montée de toute pièce pour déstabiliser le Président s’est révélé être vrai, et à quel point elle s’est sentie blessée.

Je ne ferai pas de mystère, je n’ai pas accroché. Pour moi une bonne autobiographie doit nous faire adhérer au point de vue de son auteur. On doit s’attacher à lui, adhérer à son histoire… Là, je n’ai pas réussi à ressentir de l’empathie pour Valérie Trierweiler. Et c’est embêtant car avant ma lecture je me disais quand-même que c’était moche d’avoir été ainsi trompée, et humiliée publiquement…

Sauf que Merci pour ce Moment ne m’a paru être qu’un déballage d’infos contre François Hollande, servant de prétexte au passage pour redorer le blason de Mme Trierweiler.

Chaque jour dans la rue, des femmes, souvent, mais aussi des hommes, viennent me voir, ils me parlent de ma « dignité ». Je suis parfois obligée de tempérer leurs propos, très durs à l’encontre du Président.

Je n’éprouve aucune sympathie particulière pour François Hollande, et ne m’intéresse pas vraiment à la vie politique. J’aurais plutôt eu tendance avant de lire ce livre, à « soutenir » la femme trompée. Mais dès les premières pages, Valérie Trierweiler nous livre un autoportait d’une femme capricieuse et impulsive, auquel il est difficile de s’attacher…

On apprend qu’au départ elle ne croyait pas à la liaison avec Julie Gayet, mais que néanmoins elle a fait plusieurs « crises » pour exiger un démenti public, allant jusqu’à prendre une forte dose de somnifères en face de François Hollande, pour le faire réagir. Est-ce une réaction sensée ? J’ai trouvé cela assez surprenant de la part d’une femme de son niveau…

Plusieurs fois, elle insiste sur le fait que lorsqu’elle a quitté son ancien mari, pour vivre sa passion avec François Hollande, celui-ci n’était absolument rien. Et donc, elle n’a pas été motivée par le pouvoir. Cela revient à plusieurs reprises dans le livre, et finit par être réellement lassant, et par ne pas vraiment jouer en sa faveur, car j’ai perçu cela comme une façon peu subtile de rabaisser son ex conjoint.

Je ne dis pas que sa situation était facile ou enviable. Au contraire, cette histoire a donné une mauvaise image d’elle, alors que sa position était déjà assez instable, en tant que concubine du Président. On saisit bien dans son récit, qu’elle a eu peur de se retrouver sans ressources, elle qui avait dû renoncer à son travail chez Direct 8 sur demande du Président. Mais j’ai eu du mal à admettre que cela justifie une telle vengeance…

J’assiste à la naissance d’un personnage, qui a mon nom, mon visage, ma vie, mais qui n’est pas moi, un double de fiction.

On perçoit bien tout au long du récit, qu’elle a souffert de l’image qui a été donné d’elle. Elle insiste largement sur le fait qu’elle vient d’un milieu défavorisé, et que le fait d’avoir été « traitée » de bourgeoise hautaine lui a fait beaucoup de mal. Mais j’ai quand-même eu du mal à avaler les passages sur ses origines modestes. Le livre sert à mon humble avis à la rendre toute belle et toute lisse, et à rabaisser son ancien compagnon…

Certains passages sont intéressants, notamment sur la façon dont s’est déroulée la passation de pouvoir avec Nicolas Sarkozy. On en apprend un peu sur le protocole. Mais ce n’est pas vraiment le but de ce livre ; vous l’aurez compris !

Rien ne passionne François en dehors de la politique. Rien ni personne. La littérature ne l’intéresse pas, pas davantage le théâtre ou la musique.

Ce livre me semble être rédigé à la hâte, sous le coup de l’émotion. Il reste très factuel, sans véritable analyse. Il se lit bien et vite, mais il s’oublie tout aussi rapidement. Par moments j’ai eu la tentation de sauter des pages, lorsque l’auteure fait des retours en arrière pour raconter ses rencontres avec Hollande avant qu’il ne soit Président, se passant un peu de pommade par la même occasion (elle nous raconte qu’elle vient d’un milieu défavorisé, qu’elle doute d’elle-même etc…).

IMG_2924.JPG

Voilà, je pourrai dire que j’ai lu Merci pour ce Moment, et passer à autre chose…

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

29 réflexions sur “[Lecture] Merci pour ce moment…

  1. Tu n’as pas à te chercher d’excuses, tu as le droit de lire ce que tu veux. mon chef de service me l’a donné en ebook également, mais hors de question que je lise un livre de ce genre… je m’en fou complètement des problèmes des gens 🙂 au niveau autobiographique/biographique, j’en ai pleins dans ma PAL sur des personnages Historiques autrement plus important que cette dame !

    J'aime

    • Je ne me cherche aucune excuse. Mais en fait ça m’a presque « surpris » moi-même de lire ce livre. lol. C’est plus un concours de circonstance qu’un véritable choix. Mais je ne regrette pas, comme ça j’ai pu me faire ma propre opinion. 🙂

      Aimé par 1 personne

      • je n’aime pas de genre de livre où les gens se « vengent » car au final c’est presque cela, et les lire c’est leur accorder plus d’importances qu’ils en ont… et ce sont eux les gagnants, la preuve, même moi j’en parle alors que je déteste cela ,) lol !

        Aimé par 1 personne

  2. Alors , tu vas rire mais il est dans ma PAL, je l’avais acheté pour me donner un avis et j’avoue pour satisfaire ma curiosité par rapport à ce que disaient les médias. Mais je ne l’ai toujours pas lu, je trouve toujours d’autres livres à lire avant celui ci ! Bon , vu ce que tu en dit faut pas que je reste bête et que je me fasse un avis ! mdr
    En tout cas merci pour ton avis mais en te lisant, je crois bien que le mien sera à peut près le même, car c ‘était un peu ce que je me disait déjà 😉 Très bon week-end , bises .

    J'aime

    • Coucou. Oui c’est toujours bon de se faire un avis. Le truc c’est que finalement, j’ai eu le sentiment que c’était un bête règlement de compte à chaud. Donc on peut douter de la véracité de certains trucs. Et quand bien même il y aurait des mensonges, finalement on n’apprend rien de bien énorme, donc bon… ^^ Franchement, ce n’est pas le livre à lire absolument, mais ça se lit. 🙂 Belle journée à toi et bon week-end un peu en avance. 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Je l’ai lu à sa sortie et je dois dire que j’ai aimé avoir son point de vue par rapport à ce que nous avons vu dans les médias mais je l’ai lu plus par curiosité pour entrer dans les coulisses de l’Élysée.

    J'aime

  4. Pas lu, mais ton article me donne envie de franchir le pas ! je ne pense pas qu’il faut avoir « honte » de lire un bouquin comme ça… A la fois, on est curieux, et étant donné qu’il s’en est beaucoup parlé, il est intéressant de se faire sa propre idée du bouquin !

    J'aime

    • Je vais aller me relire, car on me parle de honte et de justification, et je ne me souviens plus ce que j’ai bien pu dire en ce sens.^^ :-p C’est vrai que j’ai ressenti le besoin d’expliquer pourquoi j’ai lu ce livre, vu qu’à première vue il ne m’attirait pas du tout. Mais j’assume totalement ma curiosité. :))) Bonne journée et merci pour ton message en tout cas. 🙂

      Aimé par 1 personne

  5. Laurence L. dit :

    Coucou Ana,
    Je l’ai lu il y a quelques mois car on me l’a offert.
    J’ai trouvé ça intéressant, mais je n’ai pas compris qu’on en fasse un tel foin à sa sortie !
    Il se lit bien, je l’ai trouvé pas mal écrit, après le contenu ne m’a pas captivé plus que ça.
    Je ne regrette pas du tout ma lecture mais je n’en garde pas un grand souvenir.

    J'aime

  6. Boubinette dit :

    coucou, très intéressant ton article ! :p Eh bien je dois dire que c’est pareil, lors de la sortie, cela ne m’a fait ni chaud ni froid ; je n’avais pas envie de le lire. Et je n’ai toujours pas une grande envie.. mais bon, je ne dis pas que cela n’arrivera pas ; ne serait-ce que par curiosité ! 🙂 bisous !

    Aimé par 1 personne

  7. matydittout dit :

    J’ai fait une critique il y a quelques temps maintenant sur ce roman et grosso modo elle ressemblait à la tienne. Je trouve navrant qu’une femme puisse ainsi s’abaisser en nettoyant son linge en public. Elle pense dévaloriser Françoise Hollande, mais c’est malheureusement elle qu’elle rend ridicule avec son écrit. Quand je pense que des milliers et des milliers de personnes écrivent avec talent, sans avoir la chance d’être publiés, je me dis que les choses sont mal faites!

    J'aime

  8. Je trouve ca en effet dommage qu’elle ai fait ca. Finalement ce ne sert qu’a la rendre moins sympathique… Sur le coup, je pense qu’on peut tous comprendre sa douleur et que c’est dur d’etre ainsi tromper. Mais elle aurait du garder sa dignite. J’ai quand meme trouve cette phrase interessante:
    « J’assiste à la naissance d’un personnage, qui a mon nom, mon visage, ma vie, mais qui n’est pas moi, un double de fiction. »
    (Desolee, pas de correcteur ortho pour ce commentaire, donc pas d’accent etc. 😉 )

    J'aime

    • Hihi mes lecteurs vont tous se justifier maintenant. Pas de souci pour l’absence d’accents. 😉 Je te rejoins sur le fait que ce bouquin lui a fait perdre sa dignité. Elle aurait pu je pense, attendre un peu, puis s’exprimer dans une interview ou dans un livre, mais sans en dévoiler autant, et sans dire certaines choses qui même si elles sont vraies, ne la servent pas…

      J'aime

  9. Je n’ai pas honte d’avoir lu ce bouquin et je pense qu’on devrait arrêter de se sentir coupables, après tout on lit ce qu’on veut (fuck les rageux). Perso je l’ai lu pour ma curiosité. Certes, l’écriture n’est pas extra (de la part d’une journaliste, c’est vrai qu’on aurait pu s’attendre à un peu mieux) mais en même temps on voulait lire un récit dans le même genre des témoignages dans Voici et Closer. Certes, peut-être qu’elle a écrit ce roman pour se venger mais je n’ai pas tellement senti qu’elle voulait le détruire, pas autant que la presse l’a dit finalement. On sent surtout une femme blessée, qui ne supporte plus tout ce qu’on peut dire sur elle, quitte à en déformer la vérité. Après est-ce que tout est vrai dans ce texte ? Dans le lot, je me dis qu’il doit y avoir tout de même un peu (beaucoup ?) de vrai…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s