Courir dehors, ou sur tapis ?

Le soleil revient ponctuellement et timidement dans ma belle Franche-Comté, et j’ai eu l’immense bonheur de m’offrir mon premier footing de l’année en extérieur. Oui, car j’ai beau faire du sport tous les jours, je suis de ceux qui ne courent jamais dehors quand il fait « trop froid ». Pour que je mette une basket sur le bitume, il me faut au une température que je juge convenable (donc ce n’est pas envisageable entre octobre et avril), et du soleil.

Le reste du temps, je cours et fais des entraînements de cardio sur différents appareils, mais en salle.

Et savez-vous à quoi j’ai pensé pendant mon premier footing dehors ? A un petit article, pour Vous mes chers lecteurs ! Alors que je sentais les ampoules se former sur mes petits pieds, et que mon Iphone glissait dans ma brassière (je n’avais pas prévu de charger mon petit Ipod et courir sans musique me semblait vraiment au dessus de mes forces), j’ai commencé une liste mentale…

Il s’agit de vous énumérer les plus et les moins du footing en extérieur, versus sur tapis, donc en salle ! Le but ? Vous faire sourire si possible !

Allez, je me lance !

 

Le footing en salle

*On ne dépend pas de la météo, et l’on peut courir en débardeur toute l’année, +

*L’impact est moins violent pour les articulations, +

*On peut poser tout son petit bordel sur la tablette : téléphone, mouchoirs, bouteille d’eau, baladeur, … +

*Dès que l’on en a marre, on appuie sur stop et on fille à la douche ! +

*On peut regarder la téloche (ah bon plus personne ne dit « téloche » depuis 1992 ?) en même temps… +

*Cela devient vite répétitif… (parfois à observer les gens qui arrivent et qui quittent le parking, je me sens un peu comme une vache qui regarderait passer les trains…) –

*Et s’il y a la télé sur le tapis de course, on finit souvent par être absorbé par 4 Mariages pour une Lune de Miel, et courir un peu au ralenti, car l’on ne se concentre plus vraiment sur ses performances… –

*Si le voisin de tapis sent le phacochère, accélérer la foulée ne réglera pas le problème… Impossible de le semer… –

 

Le footing dehors !

*On prend de l’avance sur le bronzage (s’il fait beau bien-sûr) +

*On profite de la nature, et on prend un bol d’air. C’est bon pour le moral ! +

*On est dans une grande communauté car, il faut courir pour le savoir, les coureurs se saluent entre eux (enfin, pas tous, et pas partout, mais cela arrive !) +

*On peut varier les itinéraires, et surtout les rallonger, pour visualiser de façon bien concrète, nos progrès ! +

*On peut se faire courser par les chiens… et accessoirement croquer un mollet… –

*On peut se faire suivre par un lourdeau, voire par un psychopathe… –

*Parfois, certains automobilistes jugent opportun de nous interrompre pour demander leur chemin… –

*On se paye les pentes qui sont bien plus rares sur tapis (je suis trop drôle), les nids de poules, les crottes de chiens… –

*On peut parfois avaler des petits moucherons, ou les prendre dans les yeux… Serrez les dents si vous soufflez la bouche ouverte, les guêpes ça ne pardonne pas ! –

 

 

Ces listes sont loin d’être exhaustives, mais je suis sûre que vous m’aiderez à les compléter… Alors je vous attends avec plaisir dans les commentaires ! 😀

Publicités

24 réflexions sur “Courir dehors, ou sur tapis ?

  1. Je suis une inconditionnel du footing dehors, je déteste les salles et lorsque j’ai commencé à courir, habitant en campagne, les salles ne sont pas accessible à moins de trois quart d’heure de voiture, donc j’ai pris l’habitude des petit moucherons dans l’oeil ^^ Mais c’est tellement plus agréable =) Par contre moi non plus, je ne cours pas sans musique, ça c’est impossible !

    J'aime

    • Avant je courais sans musique, pour pouvoir entendre les voitures/chiens, parce-que j’avais peur de louper des trucs. Mais avec la salle, j’ai pris l’habitude de courir en regardant la TV, et du coup c’est dur de courir sans écouteurs… mais parfois cela fait du bien de se forcer un peu, pour partir dans ses pensées. 🙂

      Aimé par 1 personne

      • ☺. Pour moi les joggeurs sont une espèce fascinante. Des que je cours 5 metres ne serait ce qu après mes gamins :je meurs. Pourtant le sport ne M à jamais fais peur :ancienne nageuse ,je m’en traînais 3h par jours 6/7 jours. Mais COURIR au secours j ai jamais pu. Alors oui je suis sur mon banc et je me demande comment vous faites.😏

        J'aime

  2. c est marrant, une copine m a proposé aujourd’hui qu’on se mette à courir ensemble 😉 j ai peur de me lancer, la derniere fois que j ai couru c etait au siècle dernier, ou presque…

    J'aime

  3. Pour moi aussi c’est la saison où je me remets à courir … dehors!! Je préfère garder la salle de sport pour d’autres activités et pour l’hiver ! et j’ai vécu toutes les situations dont tu parles dans ton article (surtout les gens qui te demandent leur chemin alors que tu sues pour essayer de ne pas t’arrêter :-D).

    J'aime

    • Un jour un gros 4×4 s’est garé sur le trottoir juste quand j’arrivais. J’ai fait une embardée sur la route pour l’éviter, et en fait le mec m’arrête et me demande où se trouve la boulangerie… Double con quoi ! D’une il manque de m’écraser, et de deux il me parle de boulangerie alors que je fais un footing… En plus je ne savais pas où était la boulangerie. Mais rien que d’y repenser je suis à nouveau en rogne.^^

      J'aime

  4. J’ai adoré et beaucoup ri devant ton article ! 😉 Et je suis comme toi, je fais du footing dehors quand il ne fait « plus trop froid » ! 🙂 D’ailleurs, je ne vais sûrement pas tarder à reprendre ! 😉

    J'aime

  5. Même si j’adore courir en plein air, le footing n’est pas une activité que j’arrive à faire régulièrement. Courir sur un tapis est plus facile je trouve car possibilité d’avoir une vitesse constante, pas de bosses, pas de trous, je m’essouffle moins du coup.

    J'aime

    • Oui et puis je n’ai toujours pas compris pourquoi, mais en extérieur j’ai tendance à tousser, avoir mal à la gorge etc… peut-être parce-que sur tapis, le rythme est plus constant, donc je dose mon effort. 🙂

      J'aime

  6. Intéressante ta liste de pour et contre. C’est pas faux.
    Pour ma part, je n’ai jamais couru sur un tapis, je ne peux donc pas me prononcer. Pas par conviction mais je n’ai jamais eu l’opportunité, tout bêtement. Néanmoins quand j’y pense, je crois qu’un truc me manquerait.
    En courant en extérieur, en empruntant sensiblement toujours le même circuit, je suis capable de savoir rapidement si je me suis amélioré ou pas, si je suis en forme ou pas. Je le détermine en fonction de mon état physique à certains passages, du temps (approximatif) mis pour faire telle ou telle portion, etc.
    Alors j’imagine bien que sur un tapis, on peut avoir accès à tout un tas de données sur la vitesse moyenne, etc. mais j’ai trouvé (en commençant le running il y a quelques années) qu’il était très motivant de se dire : « Allez ! aujourd’hui, je vais jusqu’à telle intersection avant de faire demi-tour » ou « Aujourd’hui, le but c’est de mettre moins de x minutes pour faire mon parcours ».
    Bon, ok, j’avoue, j’habite dans les Alpes-Maritimes, pas en Franche-Comté… le temps est plus clément 😉

    Très heureux d’avoir découvert ton blog en tout cas et au plaisir de te relire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s