[Thé] – Envol du Phoenix – Lu Shan

image.jpg

Sur le petit sachet qui contient Envol du Phoenix, il n’y a pas la liste des ingrédients. J’ai donc tenté la dégustation à l’aveugle, en sachant juste qu’il s’agissait d’un thé vert.

Après 4 minutes d’infusion à 75 degrés, je retire le couvercle de la tisanière. Un parfum très gourmand monte jusqu’à mes narines. C’est fruité, avec peut-être une pointe de caramel… Cela s’annonce bien.

En bouche, aucun doute, nous sommes en présence de fruits rouges. C’est délicieux, et même si après vérification il s’avère qu’il n’y a pas de caramel, je perçois comme une note délicatement sucrée… Je suis surprise, car je reconnais bien les fruits rouges, mais il y a une note d’originalité, qui fait que je n’ai pas l’impression de boire un thé « seulement » aux fruits rouges. On sort des sentiers battus…

Je ne résiste pas, et consulte le descriptif de ce thé…

Fruits rouges, fruits exotiques, pétales de rose et de bleuet, fleur d’oranger.

Hum… ! C’est super original en tout cas !

Il s’agit probablement des fruits exotiques que j’ai senti en fin de gorgée… De l’ananas probablement ? Maintenant que je sais qu’il y a du bleuet, en effet je le repère, car j’ai déjà goûté du thé au bleuet, et je connais son goût…

Le résultat est très réussi. C’est un thé équilibré, dépourvu d’amertume. Il est délicieux, réconfortant et jamais écœurant. J’ai plaisir à le déguster le matin, au saut du lit.

Pour profiter aux mieux des arômes n’hésitez pas à prévoir 4 à 5 minutes d’infusion, pas moins. Et buvez-le à 75 degrés environ. Trop chaud vous ne percevriez pas aussi bien tous les parfums.

***

Ce thé est proposé par la marque Lu Shan et coûte 5,90 € les 100 grammes.

Vous pourrez le retrouver en suivant ce lien : ICI

Merci pour vos réactions et… à très bientôt !

Grand ménage de printemps !

Généralement, cela me prend de temps en temps, de trouver mon appartement trop chargé, trop riquiqui, parce-que j’y stocke trop de choses qui ne me servent plus, pas assez aéré. Je ressens alors le besoin de ranger, de jeter, de nettoyer. Rassurez-moi, cela vous arrive aussi non ?

Ce serait compliqué de vous proposer un billet sur « comment ranger son appart » mais j’ai néanmoins quelques petites astuces à vous lister pour profiter au mieux de votre lieu de vie !

De l’air !

Pour commencer, il est important d’aérer son chez soi, car notre air intérieur se pollue, et ce malgré la présence d’aérations… D’ailleurs, ces aérations, vous les avez regardées ? Elles sont parfois pleines de poussières peu ragoutantes, surtout dans la cuisine où les graisses de cuisson peuvent se mélanger à la poussière pour former un drôle de gloubiboulga pas très ragoûtant… On s’arme alors d’une éponge que l’on est prêt à sacrifier, et on nettoie les aérations !
 IMG_3923

On vire les acariens de notre petit nid douillet !

Le lit est un nid à microbes… Le matin, mieux vaut ne pas faire son lit sitôt levé. Au contraire, il faut l’ouvrir, éventuellement mettre la couette à la fenêtre pendant que l’on aère et le laisser ainsi 10 à 15 minutes.
Ensuite, astuce supplémentaire pour se débarrasser des acariens… Chaque week-end, pensez à soulever votre matelas pour l’aérer également, et fabriquez un spray maison pour désinfecter. Vous pouvez aussi le faire en semaine, bien-entendu, mais généralement il est plus facile de prendre le temps de faire ce genre de chose le week-end ! :-p
Versez de l’eau (2/3), du vinaigre blanc (1/3), et quelques gouttes d’huile essentielle de citron dans un flacon spray. Pulvérisez le matelas avec (des deux côtés), ainsi que la couette et les oreillers.

 IMG_3689

On parfume… naturellement !

Envie que cela sente bon dans la maison ? Ma petite astuce consiste à déposer une à deux gouttes d’huile essentielle d’orange sur le rouleau de papier toilette (à l’intérieur en réalité, sur le carton). L’odeur va alors se diffuser et embaumer naturellement le petit coin.
Pourquoi l’huile essentielle d’orange ? Car j’adore son parfum et qu’elle met de bonne humeur ! Mais à vous de choisir une autre huile si vous avez vos préférences !

On fait le vide !

 Et pour le rangement ? Pourquoi ne pas prévoir de participer à un vide-grenier, pour vous séparer des affaires que vous n’utilisez plus, et en tirer au passage quelques sous-sous ? C’est plus motivant que de jeter, et plus durable aussi ! Sortez les cartons, et remplissez-les avec ces fringues que vous ne portez plus, ces DVD que vous ne comptez plus regarder, ces accessoires de cuisine que vous avez en triple exemplaires !
 
Hum… un appart tout net et tout rangé, cela fait du bien non ?
Et vous, quelles sont vos astuces pour rendre votre cocon plus agréable au quotidien ? Partagez vos bons plans en commentaires ! 🙂

À Solenn – témoignage

Solenn était une enfant heureuse de vivre, jusqu’au jour où l’anorexie a débarqué dans sa vie.

Tout a commencé par un régime, une envie de perdre quelques kilos en trop… Solenn saute les repas du soir, puis met en place des règles de plus en plus strictes ; refuse toute matière grasse, tout aliment sucré, ne se nourrit plus que de légumes.

Ses parents, Véronique et Patrick Poivre d’Arvor, feront tout pour sauver leur fille, qui descendra à 30 kilos et sera plusieurs fois hospitalisée. Malgré tout l’amour dont ils sauront l’entourer, malgré la présence de la famille, les voyages, les jolis projets, Solenn mettra fin à ses jours, à 19 ans.

***

Dans ce livre bouleversant, la maman de Solenn s’adresse à sa fille et retrace sa courte vie, marquée par les restrictions alimentaires extrêmes, par la dépression, et par la boulimie, et propose un portrait lumineux de celle qui fut avant la maladie, une jeune fille joyeuse qui ravissait son entourage.

Le livre est d’une incroyable pudeur. Il nous raconte surtout qui était Solenn, sans entrer dans les détails de la maladie. Il décrit sa descente en enfers, et le combat de ses proches. Il a beau faire un peu moins de 130 pages et se lire très rapidement, il marque le lecteur ; qu’il soit ou non concerné par le drame de l’anorexie.

Ce livre est un témoignage à lire, définitivement.

Véronique Pouvre d’Arvor l’a écrit dix ans après la disparition de sa fille. Mais on sent la douleur toujours aussi intense…

 

Douceur de vivre par Chakai Club

 

J’ai plutôt tendance à choisir des thés fruités, car je suis instinctivement attirée par les arômes de fruits. Mais je me rends compte peu à peu que les fleuris me séduisent de plus en plus…

image

Dernièrement, je me suis extasiée sur un thé à la lavande, que j’ai vraiment savouré jusqu’à la dernière feuille. Comme une nouille que je suis, je n’ai fait aucune photo, donc je ne pourrai pas vous le présenter, mais juste vous dire qu’il s’agissait de la marque L’Autre Thé.

Bref, ce thé fleuri m’a enchantée, alors j’ai voulu continuer dans les petites fleurs bleues-violettes, et me suis offert 20 grammes de Douceur de vivre, un thé Chakai Club !

Rien que son nom appelle à la détente et au bien-être. On range son smartphone. On ferme la boîte mails, et on prend le temps de se recentrer sur sa petite personne… Je pense que ce n’est pas un hasard si j’ai goûté ce thé un vendredi soir, pour fêter le week-end !

Douceur de Vivre est un pur délice… sur une base de thé vert sencha, on retrouve de vrais gros morceaux de fleurs de violettes. Regardez un peu les photos, et vous verrez tout de suite que ce thé est absolument superbe ! Visuellement, il me rappelle l’enfance, et le temps passé à confectionner des bouquets de fleurs des champs !

Ensuite, après 3 à 4 minutes d’infusion dans une eau à 75-80°C, il enchante le palais, avec des arômes fleuris et gourmands. Il a un goût presque sucré, même si on ne le sucre pas !

Mon homme a goûté dans ma tasse, et a trouvé ce thé très surprenant, et très à son goût. Il a également relevé le fait qu’il était vraiment chouette avec toutes ces petites fleurs violettes !

J’ai vraiment de la chance en ce moment, car j’enchaîne les coups de cœur en matière de thés… Ne croyez pas que je suis trop bon public. Non non, il m’arrive aussi d’être moins enthousiaste ! Mais là réellement, j’ai eu le coup de cœur pour ce thé original et savoureux !

 

Mon premier atelier Lush…

image.jpg

Lush est une marque que j’affectionne particulièrement, car elle a une vraie éthique vis à vis des tests sur les animaux et n’en a jamais dérogé.

J’ai mes produits chouchous que j’achète et rachète dès qu’ils sont terminés, moi qui d’habitude adore changer et ne pas être fidèle à une référence. Par exemple, j’adore Ange à Fleur de Peau, la pâte nettoyante pour le visage, qui fait des miracles sur ma peau mixte et réactive.

Si tout n’est pas nickel chez Lush (les shampoings secs contiennent du SLS qui rend mes cheveux aussi rêches que les poils de mon balai par exemple) un simple coup d’œil aux compositions permet de savoir et de choisir en toute connaissance de cause !

Mais assez parlé des généralités ! Je voulais aujourd’hui partager avec vous ma petite expérience du week-end, car j’ai participé à un atelier de fabrication de balistique !

image.jpg

Nous avons (mon homme est venu avec moi) en effet profité d’une animation gratuite en boutique, pour fabriquer ou plutôt mouler notre petit robot. La poudre était déjà prête et finalement nous n’avons eu qu’à remplir le moule avec et à bien presser pour ne laisser aucune faille. Ensuite, nous avons glissé notre oeuvre dans notre gant en plastique, et l’avons rapportée à la maison !

Et c’est tout ?

Euh… Oui c’était un peu bref… Je m’attendais à faire un peu de tambouille et en fait en deux minutes l’affaire était pliée, mais quand-même, j’ai pu fabriquer mon robot et surtout… L’homme a pu l’utiliser le lendemain même dans son bain ! (Moi je n’ai pas encore pris le temps de m’offrir un bon bain, mais rassurez-vous, je me douche !!).

C’était sympa, car je n’avais encore jamais testé Ickle Baby Bot. J’ignorais même qu’il était à la lavande… Savez-vous qu’elles sont les vertus principales de la lavande ? Et bien elle apaise et déstresse… cela nous intéresse tous non ?!

Et si la lavande ne suffit pas à nous détendre, la camomille et le santal feront le reste !

La composition du Robot de bain est fort correcte, d’ailleurs tant mieux car c’est un produit destiné aux enfants (j’en suis encore un !!).

Bicarbonate de soude (sodium bicarbonate), Acide citrique (citric acid), Huile essentielle de lavande (Lavandula hybrida), Huile essentielle de bois de santal (Fusanus spicatus), Huile essentielle de camomille bleue (Matricaria chamomilla),Limonène* (limonene), Linalol* (linalool), Parfum (parfum), Colorant 42053 (CI 42053),Colorant 42090 (CI 42090)

Je vous parlerai de cette balistique plus en détails quand j’aurai enfin réussi à prendre le temps de m’accorder un bon bain ! En attendant, merci pour vos lectures et à très bientôt !! Biz biz

 

[Lecture] Si proches… trop proches !

Aujourd’hui c’est la Fête des Voisins ! Je vous propose donc un petit billet sur le thème des voisins, et plus particulièrement, histoire de changer un peu, des relations conflictuelles entre voisins !

Les voisins, à moins de vivre vraiment au fin fond d’un trou perdu, nous en avons tous. Parfois cela se passe bien et d’autres fois malheureusement… ce n’est pas le cas.

De mauvaises relations de voisinage peuvent réellement pourrir la vie. Et elles peuvent aussi donner naissance à des livres…

C’est l’occasion pour nous de (re)découvrir trois ouvrages sur le thème des voisins…

Dans le Petit Livre Noir des Voisins, on trouve des proverbes, des citations, des histoires drôles et quelques suggestions pour envenimer encore plus les choses avec le voisinage. Ce n’est clairement pas un livre pour se sortir des problèmes de voisinage, mais ça a le mérite d’être plutôt marrant. Bref, c’est le petit cadeau idéal à faire à un ami qui souffre de la présence de voisins chiants, avec éventuellement une paire de boules Quies ! En plus il ne vous en coûtera que 2,99 € !

Personnellement il m’a été offert et j’ai apprécié de le lire pendant que mes anciens voisins marchaient comme des éléphants, et m’empêchaient de dormir. Cela m’a aidé à relativiser, en me disant que je n’étais pas la seule à vivre cela !!

Un peu plus épais (c’est un livre format poche, paru chez J’ai Lu), Chers Voisins est un recueil de petits mots d’amour échangés entre voisins. On s’insulte, on informe, parfois avec humour, d’autres fois pas…

image.jpg

Ce n’est jamais de la grande littérature mais ce n’est pas fait pour… En définitive c’est un petit bouquin à feuilleter pour sourire un peu, rien de plus, mais c’est déjà pas mal non ?

Pour ce qui est du prix, comptez 5 € tous ronds.

image

Dans un autre style, j’aimerais vous recommander Le Voisin, roman de Tatiana de Rosnay. C’est l’histoire d’une jeune femme sans histoires, qui s’installe avec son mari et ses enfants dans un nouvel appartement, et voit sa vie tourner au cauchemar à cause d’un voisin bruyant. La jeune femme est souvent seule chez elle car son mari part en déplacements, et il n’y a que lorsqu’elle est seule que le mystérieux voisin écoute sa musique à fond… Il semble prendre un malin plaisir à lui pourrir la vie, sans raison apparente. Et elle, n’a pas l’habitude de s’imposer et ne parvient pas à stopper la situation avant qu’elle prenne des proportions inquiétantes…

C’est un roman que j’ai vraiment beaucoup apprécié car il s’inscrit dans la veine de Spirales de la même auteure. Comme cet autre titre, il est plein de suspens et il prend vraiment aux tripes. Tatiana de Rosnay arrive à créer une situation pleine de tension, et à coincer son héroïne sans que l’on ne voie aucune issue possible. C’est vraiment angoissant, haletant, et on est presque soulagés de tourner la dernière page du livre et de se dire que pour nous, tout va bien !!

Ce sera tout pour le thème des voisins, mais si vous avez d’autres livres sur le même thème qui vous viennent à l’esprit, n’hésitez pas à m’en toucher deux mots en commentaires ! 🙂

Les légumes mijotés, par Céréal

Vous le savez désormais, en 2016 le végétarisme, et même le véganisme, sont à la mode. J’ai toujours du mal à y croire, car j’ai vécu l’époque pas si lointaine où l’on nous regardait franchement de travers quand on annonçait ne pas manger de viande. Mais je vais m’y habituer !

Du coup, qui dit mode dit marché. Autrement dit, les marques se lancent dans la commercialisation de gammes de produits végétariens, voire végétaliens. La différence ?

*Le végétarien ne mange rien qui aurait nécessité la mort de l’animal (ni viande, ni poisson, ni fruits de mer). Quoi que certains en disent, NON le végétarien ne mange jamais de poisson, ni de fruits de mer, ni de poulet. On peut croiser des termes comme pesco-végétarien, ou pollo-végétarien (l’un est « végétarien » mais mange du poisson, l’autre est « végétarien » mais mange du poulet… bref, aucun n’est végétarien en fin de compte !).

*Le végétalien ne mange rien qui provient de l’animal (ni viande, ni poisson, ni fruits de mer, mais il exclut également le lait, le miel, les œufs, …).

*Le vegan est végétalien, et ne consomme aucun produit ou service issu des animaux. Il ne porte pas de laine, de cuir, utilise des cosmétiques qui ne contiennent aucun produit issu des animaux, etc…

***

Chez Céréal, on trouve une gamme de petits légumes mijotés, proposés en paquets individuels, qui se réchauffent au micro-onde ou au bain Marie.

Bien que le prix me semble un peu excessif (comptez tout de même 2,42 € le paquet de 220 grammes dans mon supermarché habituel… et regardez un peu le prix des mêmes produits en conserve…) j’ai voulu tester pour changer…

La marque a mis sur le marché deux variétés de légumes mijotés :

*Provençale et Haricots Rouges

*Jardinières et Haricots Blancs

Vous aurez bien-entendu constaté que l’on parlait donc d’un mélange de légumes et de légumineuses (les haricots rouges et blancs donc). Pas mal pour les végétariens et végétaliens, puisque les légumineuses sont riches… en protéines ! Si on les combine avec des céréales (et encore mieux, des céréales complètes) on obtient des protéines complètes !

image

A noter que pendant des lustres on a rabâché qu’il fallait combiner sur le même repas, mais on sait désormais que ce n’est pas nécessaire car l’équilibre alimentaire se fait sur plusieurs jours.

Enfin, ne nous éloignons pas trop du sujet, et revenons à nos petits légumes mijotés…

Le paquet de légumes à la provençale contient les ingrédients suivants :

Haricots rouges* réhydratés 25% (haricots rouges* 13%, eau), tomates* 20.5%, courgettes* 18%, poivrons rouges* 16%, aubergines* 13%, huile d’olive*, fécule de manioc*, sel marin, ail*, basilic*, thym*, romarin*.

Je ne vois rien qui me fasse sauter au plafond. C’est très correct à mon sens.

Pour 100 grammes de produit, sachant que l’on a ici 220 grammes, on trouve :

*79 kcal

*2,50 g de matières grasses (ne les snobez pas, elles sont nécessaires à notre bonne santé, et ce sont ici de bonnes matières grasses !)

*7 grammes de glucides

*6,5 grammes de fibres alimentaires

*3,9 grammes de protéines

*0,97 g de sel

C’est donc un produit qui s’intègre parfaitement dans un régime alimentaire équilibré. Tout seul pour un repas du midi cela me semble un peu light. D’ailleurs il est précisé sur l’emballage que le produit peut se marier à merveille avec une portion de tofu, ou du riz complet.

image

Assez parlé, il est temps de verser le contenu du sachet dans mon assiette, et de passer le tout au micro-ondes (j’évite toujours de chauffer du plastique, pour des raisons de santé, mais sachez que normalement le petit sachet est prévu pour…).

Hum c’est bon… Oui, je me régale, sans pour autant parler de coup de cœur, car ce plat n’a rien de super original pour quiconque est déjà habitué à manger des légumineuses, et des plats façon ratatouille ! Par contre, il est clair que tout seul, un sachet ne peut pas constituer un repas complet. J’aurais faim en milieu d’après-midi je pense… Je vous laisse juger de la quantité en regardant les photos.

Mais avec du tofu et/ou du riz complet ou du pain, c’est parfait, et cela dépanne !

 

 

En conclusion, je dirais que ce produit simplifie la vie, et est plutôt sympathique au goût. Cela peut être une bonne alternative pour manger rapidos, si on dispose d’un four à micro-onde ou d’une bouilloire, pour le réchauffer. On peut ainsi faire une pause déjeuner sans manger de la junk food (plus d’excuse !). Par contre… je trouve que cela reste une recette assez facile à préparer soi-même et à mettre dans une boîte hermétique, pour réchauffer sur son lieu de travail. En une phrase : le temps c’est de l’argent, alors si on ne veut pas faire un mix de légumes, salir une poêle, et faire son plat tout seul la veille, on accepte de payer 2,42 € pour que Céréal Bio le fasse pour nous ! :-p

Pauline Détective

Voici un petit avis sur un DVD bien sympathique que j’ai regardé dernièrement. Il date de 2012.

***

Fraîchement larguée, Pauline (Sandrine Kiberlain) part en vacances avec sa sœur (Audrey Lamy) et le conjoint de celle-ci. Elle se retrouve dans un club de vacances italien, à partager sa chambre avec une vieille romancière…

Dès le départ, Pauline apprend qu’il y a eu des crimes dans la région, chose qui lui plait bien car elle travaille justement pour un journal spécialisé dans les faits divers…

***

Ce film m’a bien plu car il sort des sentiers battus. Le ton est théâtral, et l’histoire ne manque pas d’humour. Le ton théâtral justement, n’a pas beaucoup plu à mon homme, qui a rapidement jugé que « mais on dirait qu’elle récite son texte ! Ça ne fait pas réel ! » Il faut dire aussi qu’il n’aime pas le théâtre, alors forcément…

Sandrine Kiberlain est amusante comme tout. Les images sont jolies. Audrey Lamy m’a bien fait sourire également.

Alors bon, les ficelles sont grosses et il y a des clichés, comme la Réceptionniste italienne avec le décolleté ravageur. Et alors ? C’est une comédie ! Certes ce ne sera pas le film du siècle, mais j’ai quand-même passé un bon petit moment dans mon canap grâce à ce DVD, alors je vous le conseille !

13020317_10154172848282287_323477094_n

Vacances en Italie du Nord – Le Ferroutage

IMG_0430

Mon dernier petit billet sur l’Italie (prenez le « petit » dans le sens affectueux, car il n’est pas petit en fait) a rencontré un joli succès, et j’en suis absolument ravie.

J’ai donc envie de continuer sur ma lancée, et de vous parler un peu plus de ce pays que j’aime tant !

Aujourd’hui, je vous donne quelques astuces pour organiser vos vacances dans le nord de l’Italie.

D’abord, j’aimerais vous parler du ferroutage, qui permet de passer les Alpes en train, avec la voiture. Cela évite d’avoir à conduire pour le passage du Sempione, et donc d’emprunter les routes en lacets. Si vous vous rendez dans les parages par temps de neige et que votre voiture n’est pas équipée de pneus hiver, vous serez dirigés vers le ferroutage par les douaniers. Mais même équipé de pneus hiver, vous pourrez apprécier la solution, pour vous épargner la conduite sur neige, qui n’est jamais une partie de plaisir.

En pleine été, bien que les routes soient généralement sèches, nous aimons parfois ferrouter, pour ne pas nous retrouver coincés derrière d’autres véhicules qui se traînent à 50 km/h, freinent dans les virages, et nous font vider notre plein d’essence en quelques kilomètres !

 

Où ça ? Combien ?

Pour recourir à cette solution, il suffit de suivre les panneaux qui mènent à Brigue. Le ferroutage se fait entre Brigue et Iselle di Trasquera. A moins d’acheter un abonnement, le trajet simple, pour une voiture, coûte 22 CHF. Vous pouvez régler en euros, au taux de change du jour.

Sans titre.jpg

La traversée dure 20 minutes, le temps de se reposer un peu, mais il faut compter un peu d’attente avant le départ, selon votre heure d’arrivée à Brigue.

Les trains partent toutes les 90 minutes.

Si vous arrivez suffisamment tôt, et avez un peu de temps avant de monter sur le train, vous pourrez utiliser les toilettes, gratuites et plutôt propres en général.

Les horaires sont consultables en ligne, et des brochures sont à disposition gratuitement sur place : file:///C:/Users/Beno%C3%AEt/Downloads/web_brochure_train_autos16.pdf

Pendant la traversée, les passagers restent dans leur voiture. Nous passons dans un grand tunnel, donc il fait sombre, et surtout c’est bruyant et cela sent le diesel. Ne comptez pas forcément visionner un DVD (de toute façon c’est très rapide) ou lire un bouquin. Par contre, rien ne vous empêche de chanter à tue tête, ou de faire un cache-cache (je suis décidément trop marrante !).

Voilà pour cette petite « astuce ». Et je vous dis à bientôt pour parler encore et encore d’Italie, mais pas que ! Je vous ai également concocté des billets sur mes dernières lectures, et sur des dégustations de thés… 🙂

Visite du Musée Grévin

Il y avait des années que j’avais envie de faire un truc tout simple : visiter le Musée Grévin, ou plutôt le revisiter, car j’y étais déjà allée quand j’étais haute comme trois pommes. Tout simple à organiser, mais mine de rien nous ne pouvions jamais le faire, car lorsque nous nous rendions à Paris, nous en profitions pour faire mille projets, voir pleins de gens (c’est bien aussi) et la visite tombait toujours à l’eau.

Cette fois-ci, le week-end a été organisé autour de cette visite. C’était THE priorité !

image

Tout d’abord, sachez que si vous êtes super organisés et que vous connaissez la date de votre visite, vous pouvez acheter des billets à un prix réduit, sur le site officiel. Comme nous hésitions jusqu’au bout entre le samedi et le dimanche, nous avons opté pour des billets libertés, sans date fixe. Ils nous ont coûté 24,50 €par adulte, avec un cashback Igraal de 3 % (soit 23,78 € par personne)… Il n’y a pas de petites économies dit-on…

J’ai obtenu mes billets en deux-trois clics, au format PDF, et j’ai pu les imprimer facilement.

image

 

Nous avons pu entrer dans le musée sans faire la queue, grâce à nos billets coupe file (de toute façon il n’y avait pas affluence). Une fois le contrôle de sécurité passé, nous avons monté les quelques marches qui permettent d’accéder au spectacle de sons et lumières (durée : environ 5 mn de spectacle à vue de nez).

 

 

Nous en avons pris plein les yeux ! Même mon homme (moins facile à impressionner que moi généralement) était totalement charmé ! Je gardais un souvenir formidable de ce spectacle, et n’ai pas été déçue pour autant, bien au contraire !!

 

La partie historique m’a beaucoup plu, avec notamment des reconstitution de scènes célèbres, comme l’assassinat de Marat ou encore celui d’Henri IV.

Je peux m’enorgueillir d’avoir fait un selfie (arg je déteste ce mot) avec Louis XVI !

***

IMG_3554

J’ai été surprise de ne pas retrouver toutes les statues que j’avais vu lors de ma précédente visite. Mais il y avait des nouveautés, et pas qu’un peu. Donc j’ai bien compris qu’il fallait faire tourner les statues, car elles ne pouvaient pas être toutes exposées en même temps, faute de place !

 

Comme vous pouvez le voir sur les images, le musée accueille des stars très actuelles, avec des statues plus vraies que nature ! J’avais beau m’attendre à du haut niveau, j’ai quand-même été bluffée par le réalisme de certains détails. Les grains de beauté, les tâches de rousseur, les yeux, tout y est… On a parfois un peu « peur » de s’approcher de certaines statues pour la photo, tant elles semblent réelles !

 

image

 

Ce qui est absolument génial, c’est que tout est prévu pour que l’on puisse approcher les statues et se prendre en photo avec elles. Dans certaines scènes, il y a des chaises vacantes, sur lesquelles les visiteurs peuvent prendre place pour feindre de prendre un café avec Jean Reno par exemple.

 

 

Nous avons vraiment profité à 200 % de notre visite et été totalement surpris une fois celle-ci terminée, car bien que nous ayons passé près de deux heures sur place, nous avions la sensation d’être arrivés trente minutes avant, tant le temps est passé rapidement !

Ce sera définitivement une visite à refaire d’ici quelques années, quand de nouvelles statues auront pris place !

 

image

image