L’homme idéal existe, il est québécois

Je ne sais pas ce qui m’arrive, mais ces derniers temps je me remets à lire des livres de chick-litt, alors que j’avais totalement cessé il y a quelques années ! J’ai envie de romans légers, amusants, d’héroïnes dont le plus gros souci dans la vie est de marcher avec des talons de 10 centimètres sans se fouler la cheville.

L’Homme Idéal Existe, il est Québécois m’a donc fait envie, car il promettait tout cela : un bon mélange de romance et d’humour !

De quoi cela parle ? D’une jeune femme qui rencontre un homme, un québécois (non, vous aviez deviné ?) et part vivre avec lui au Québec, sur un coup de tête. 

Voilà notre narratrice qui débarque dans la maison d’un homme qu’elle connait à peine, et se met à tisser une histoire romantique un peu à part, assez éloignée des romances que l’on peut lire habituellement. Pourquoi ? Parce-que son prince charmant venu du grand nord a des codes un peu différents de ceux des princes standards.

Il est… normal. Oui, en fait c’est le terme qui le définit le mieux, la normalité. Point de chichis entre eux, de manières, de politesse excessive.

***

Et du coup, suis-je tombée raide dingue de ce livre ?

Pas vraiment… J’ai trouvé la lecture amusante, divertissante. Mais j’ai regretté plusieurs choses… Tout d’abord, même si c’est le principe même de ce livre de nous montrer les différences culturelles entre français et québécois, j’ai trouvé que l’auteur abusait un peu trop des expressions québécoises, et en truffait véritablement son récit… Une expression par ci par là, c’est rigolo, surtout que souvent on peut vraiment former un beau quiproquo… Mais trois expressions par phrases, cela fait vraiment trop… Personne ne passe sa vie à parler de façon imagée comme le fait Gabriel… !

Ensuite, j’ai été déçue que l’auteur se contente de jouer la carte de l’humour, et néglige celle des sentiments… On reste vraiment en surface, sans creuser véritablement. Je ne me suis pas attachée aux personnages…

Finalement, je verrais bien ce livre adapté en One-Woman Show. Mais en livre il est un peu trop concentré en blagues, et pas suffisamment creusé sur le côté romantique, pour me convaincre.

Toutefois, j’ai passé un bon moment en le lisant, et j’ai souri plusieurs fois. Je dirais donc qu’il n’est pas incontournable, mais pas à fuir à toutes jambes pour autant !

J’ai aimé certaines scènes, certaines réflexions que j’ai pu avoir moi-aussi en début de relation amoureuse. Mais j’ai regretté que ces passages soient trop peu nombreux.

7 réflexions sur “L’homme idéal existe, il est québécois

  1. FL Boubi dit :

    Ah je n’en avais jamais entendu parler ! souvent avec la chick litt j’ai peur que ce soit longuet… Il est vrai que j’en lis beaucoup moins qu’avant également ! mais parfois il y a de jolies découvertes quand même…

    J'aime

    • Celui-ci tu peux faire l’impasse dessus. Il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Je suis en train de lire un roman québécois (plus dans le style humoristique, comme les David Safier) et celui-ci par contre il est topissime. 🙂 J’en parlerai bientôt.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s