La Mémoire des Murs [Lecture]

Début juin, Tatiana de Rosnay nous a fait l’honneur de venir dédicacer son dernier livre à Besançon. Il s’agissait de Manderley Forever, son excellente biographie de Daphné du Maurier.

Pour l’occasion, j’avais amené deux romans que je souhaitais lui faire dédicacer : elle s’Appelait Sarah (le premier livre que j’ai lu d’elle, et certainement le plus connu) et La Mémoire des Murs (que je n’avais pas encore lu). Quant à Manderley, l’ayant lu sur ma Kindle, je ne pouvais pas le faire dédicacer !!

L’auteure s’est montrée d’une grande gentillesse, discutant avec chaque lecteur. Je m’attendais à être bluffée mais pas à ce point. Vraiment, je n’ai pas regretté de m’être déplacée !

En dédicaçant La Mémoire des Murs, Tatiana de Rosnay m’a expliqué que ce roman était celui qui lui avait permis d’écrire Elle s’appelait Sarah. Elle m’a également déconseillé de le lire le soir…

J’ai désobéi car j’avais trop hâte de le découvrir (oups !).

***

image

***

L’histoire est celle de Pascaline, quarantenaire abandonnée par son mari. Informaticienne, elle vit seule et vient d’emménager dans un nouvel appartement. Celui-ci lui plait, mais très vite elle sent quelque chose qui cloche…

Les murs n’ont pas de mémoire affirme son ex mari, mais… pourtant Pascaline ne peut s’enlever de la tête un acte sauvage commis dans son appartement. Elle se met à faire des recherches, et devient peu à peu totalement obsédée par ce qu’elle découvre…

***

image

Ce roman à l’atmosphère pesante s’inscrit dans la lignée de Spirale et du Voisin, deux autres livres de l’auteur. On est rapidement plongé dans une ambiance angoissante, dont on ne sortira qu’une fois le livre refermé.

Tatiana de Rosnay s’attache souvent à personnifier les lieux. C’était très remarquable dans Manderley Forever (rien que dans le titre, puisque Manderley était la résidence de Daphné du Maurier). Mais rappelons que l’on doit aussi à Tatiana du Rosnay, le livre l’Appartement Témoin, et Elle s’appelait Sarah. Dans ce best-seller, une femme se met à faire des recherches sur une famille déportée, car elle apprend que l’appartement dans lequel elle vient d’emménager, appartenait à cette famille…

Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus sur ce roman, car je ne souhaite absolument pas prendre le risque de vous gâcher le suspens. Mais si vous aimez les livres qui installent une certaine angoisse, celui-ci ne peut que vous plaire. Je n’ai pas fait de cauchemars pour autant, mais j’ai partagé le malaise de la narratrice, et son envie d’en découvrir toujours plus…

Ce livre a été pour moi un véritable coup de cœur.

De plus, c’est un roman court, qui peut se lire en une seule fois. Prévoyez environ 1 h 30… et venez m’en donner des nouvelles ! 🙂

 

Publicités

11 réflexions sur “La Mémoire des Murs [Lecture]

  1. FL Boubi dit :

    Tu m’étonnes, ça devait être une rencontre hyper enrichissante !! j’aurais adoré également 😉 il y a plusieurs livres de cette auteure qui m’ont marquée ! donc j’adorerais lire La mémoire des murs je pense 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s