A la découverte de Monza [Italie]

Monza est une ville lombarde, dont le nom fait immédiatement penser à la F1, en raison de la présence d’un circuit automobile.
Mais Monza, c’est plus que cela…

Monza

Nous étions dans la région, et n’avions pas vraiment défini les villes que nous visiterions. En regardant la carte, nous nous sommes aperçu que Monza était à proximité de notre hôtel… et avons décidé de tenter une visite…

C’est une ville à taille humaine, qui compte environ 120 000 habitants. On est loin de l’agitation que l’on peut voir à Milan (même si en août la capitale lombarde est souvent desserte).

En arrivant, sans avoir rien préparé nous sommes tombés face à la Chiesa San Gerardo. Cette église vaut le détour pour ses peintures et sa coupole… On en fait rapidement le tour, mais je conseillerais malgré tout d’y faire un petit passage, car elle est richement décorée…

Monza

Monza

Nous avons ensuite croisé une autre église, plus récente, devant laquelle se trouvait une Statue de Padre Pio (Piazza Armando Diaz). Mais l’église était fermée.

Et puis, en continuant, devinez quoi… Une autre église : Santa Madalena (XIV ème siècle) et une quatrième : Santa Maria in Strada (XIV ème – photo ci-dessous), qui doit son nom au fait qu’elle était située sur la grande route Monza-Milan.

Monza

La ville de Monza est vraiment jolie et agréable. Elle est à taille humaine, avec une petite rue commerçante particulièrement soignée…

La fontaine en forme de pissenlit nous a bien plu !

Monza

Monza

La Piazza Trento e Trieste (rénovée en 2005-2009, photos ci-dessous) n’a pas un énorme intérêt mais on y trouve un imposant monument aux morts. Quelques cafés et leurs terrasses toujours très prisées des italiens apportent un peu d’animation, mais cela reste calme en ce mois d’août.

Monza

Monza

La Piazza Roma avec l’ancien marché couvert est à mon sens bien plus agréable. On peut passer sous les arcades, et admirer une jolie fontaine avec une enfant qui joue avec des grenouilles !

Monza

Monza

Ci-dessus : l’ancien marché couvert.

Le Duomo est en travaux… dommage car il est vraiment superbe… Sa place n’accueille aucun café, que des boutiques. Nous sommes le 16/08 et tout est fermé, à l’exception des franchises des rues commerçantes (OVS, Alcott, Promod,…). La Cathédrale San Giovanni Battista (duomo) a été édifiée entre le XIV et le XVIIème siècle.

Monza

La ville est assez petite mais elle nous a bien plu. Le fait de pouvoir alterner shopping et visites d’églises nous a permis de varier les plaisirs et de profiter pleinement de Monza en un seul après-midi. Il semblerait que la ville soit assez chic, si l’on se fie à l’ambiance générale et aux enseignes luxueuses qui y sont implantées.

Monza

Voilà pour ce petit tour rapide de la ville de Monza… N’hésitez pas à inonder ce billet de commentaires ! :-p

Si l’Italie vous plait voire vous passionne, de futurs billets sur d’autres villes, ne tarderont pas à pointer le bout de leur nez sur ce blog. Alors restez connectés ! ♥

Un sapin en Lego c’est plus rigolo !

Totalement has been le sapin ? Je ne pense pas non. Nous aimons tous avoir un joli roi des forêts dans notre salon, qu’il soit en sève et en branches ou en plastique. Et nous adorons généralement le décorer (c’est un peu le concept…).

Mais pour avoir le conifère le plus branché de tout le quartier (notez le jeu de mot s’il vous plait), il y a un ouvrage à posséder absolument.

Il s’appelle Noël en Lego et regroupe 15 idées de déco pour élaborer vos propres décorations super stylées…

View this post on Instagram

Décorer le sapin en… @lego ! #livre#idéeCadeau

A post shared by Ana (@chiarastory) on

L’auteur Chris Mc Veigh explique qu’il a voulu à travers cet ouvrage, réunir deux grandes passions de son enfance : jouer aux Lego, et décorer le sapin. Quelle belle idée non ? On peut grâce à lui passer un agréable moment avec les enfants, à préparer ses propres décos, avant de les accrocher à l’arbre de Noël… C’est aussi une façon de faire patienter les plus pressés, qui si on les écoutait, nous feraient décorer le sapin dès le mois d’octobre !

Le livre coûte une quinzaine d’euros. Il fera fureur sous le sapin cette année, accompagné idéalement de quelques boîtes de briquettes de construction… Et on pourra s’en servir pour préparer les décos de Noël 2017 !

View this post on Instagram

De saines #lectures de saison !

A post shared by Ana (@chiarastory) on

A la maison il a tout de suite été adopté par le grand enfant (mon mec) qui n’a pas arrêté de me tirer par la manche « oh t’as vu ça comme c’est marrant ! » / « J’aurais pas pensé à utiliser cette pièce dans ce sens là ! » / « Oh regarde ça ! » … 

C’est sûr, ce livre là… il envoie du bois !

Cottage Garden – un jeu fleuri

Cottage Garden est un « petit » jeu d’Uwe Rosenberg. Je précise petit car il est beaucoup moins compliqué à expliquer et long que d’autres jeux comme Agricola, Caverna ou Ora et Labora ! Néanmoins, pour l’acquérir, il vous en coûtera une petite trentaine d’euros. Nous reviendrons là-dessus…

Ce jeu est une sorte d’évolution de Patchwork (que je ne connais pas, mais ne se joue qu’à deux). Avec Cottage Garden, on peut jouer jusqu’à 4 joueurs, pour  une partie moyenne d’une demi-heure, et à partir de 8 ans.

Le thème du jeu est relativement original. Uwe Rosenberg nous avait habitué à planter, récolter, et nourrir des personnages. Mais ici, nous allons varier un peu et incarner chacun un jardinier, qui a pour mission de planter et agencer… des fleurs ! Chacun joue dans son propre jardin, et n’intervient d’aucune façon dans celui des adversaires.

Les pièces sont distribuées via un marché central. C’est ici que l’on peut éventuellement interagir, en piquant des pièces qu’un autre joueur aurait bien voulu. Mais l’interaction se limite à cela. Et puis franchement, à part prendre les pièces bonus (certaines pièces comportent des pots ou des serres, qui valent des points) on ne s’amuse pas vraiment à prendre les pièces en fonction de ce que les autres joueurs pourraient vouloir, mais plutôt en fonction de ce que nous pouvons souhaiter pour notre jardin ! En plus, il faut voir que l’on ne peut choisir sa pièce que dans une ligne en particulier, qui change à chaque tour, donc les interactions sont encore limitées par cette contrainte.

***

Chaque plaque de jardin comporte différents éléments (pots en terre, serres) qui valent des points si on ne les recouvre pas par des fleurs. On score sur deux échelles distinctes, avec trois petits marqueurs par couleur (le bleu pour les serres, et l’orange pour les pots). Au fur et mesure, en passant des marqueurs, on remporte des bonus, qui aident à compléter les plaques.

Le but, est de finir un maximum de plaques, pour marquer un maximum de points…

Finalement, Cottage Garden est une sorte de tetris ! En effet, le but va être de positionner des pièces de différentes formes sur les plaques de jardin, en évitant au maximum de recouvrir les éléments (pots et serres).

Bien sûr il y a des petites bidouilles en plus pour pimenter le jeu. À notre tour de jeu, on peut opter pour prendre un jeton pot au lieu d’une pièce. On le place alors sur un plateau. Cela apporte un point de plus, mais ne recouvre qu’une case et fait donc perdre du temps.

Et les chats ? Le chat occupe une case de plateau, et peut donc permettre de compléter sans avoir à écraser un pot ou une serre avec une pièce.

La fin du jeu s’accélère à partir du sixième tour. À chaque fois que l’on joue, on perd deux points… Il faut donc se dépêcher de finir les plateaux quitte à écraser des éléments…

Cottage Garden est un jeu fastoche, mais pas non-plus trop facile. Il est rapide à comprendre mais quelques petites subtilités viennent pimenter la partie. Le graphisme est plutôt agréable (merci à l’illustrateur Andrea Boeckhoff !).

En conclusion, c’est un joli jeu, familial, rapide à installer et expliquer. Personnellement il m’a bien plu !

L’homme l’a trouvé un peu trop léger à son goût, chose que je peux concevoir… Mais bon, vu qu’une partie dure moins d’une heure, cela ne me semble pas rédhibitoire. J’aurais plaisir à y jouer à nouveau, en deuxième partie de soirée après un jeu plus costaud par exemple !

 

Et vous ne serez plus jamais triste…

Il pleut. Il fait tout gris, quand il ne fait pas carrément nuit… On se lève le matin et il fait encore nuit. On sort du travail le soir, et il fait déjà nuit. Bref. Le temps n’aide pas à avoir la patatate/la banane/la pêche ! Alors pour espérer survivre jusqu’au printemps, il est important de manger des fruits et légumes, et… de lire des feel good !

Super intro qui donne du peps nop ? 😉

Voici un livre qui devrait réchauffer les cœurs et faire fonctionner les zygomatiques :

Alors vous ne serez plus jamais triste – de Baptiste Beaulieu

C’est un roman relativement récent, puisqu’il date de 2015.

9782213680712-X_0.jpg

Dans la vie il faut toujours être soi-même, mon p’tit. Sauf si vous pouvez être un poney magique. Dans ce cas, et seulement dans ce cas, soyez un poney magique.

Ce roman à la jolie couverture mauve (dommage que je l’ai lu sur ma liseuse, car je n’ai pas pu profiter de la couv’ du coup) nous présente un Docteur qui ne sait plus trouver de sens à sa vie depuis la disparition de sa femme.

Un matin comme tant d’autres, lassé de tout, il monte dans un taxi, pour se rendre à son bureau avant de mettre fin à ses jours.

Mais… le taxi est conduit par une surprenante bonne-femme, qui lui propose de passer un pacte. Il lui accorde sept jours, pendant lesquels il s’engage à ne pas se suicider. Et elle va tout faire pour tenter de lui redonner goût à la vie, et renoncer à son macabre projet.

***

J’ai eu tous les maux du monde à ne pas tout annoter dans ma liseuse, tant je trouvais que ce livre était joli… J’avais envie de relever une phrase par paragraphe…

-Quel âge me donnez-vous ?

-Je ne répondrai pas, c’est un piège.

-J’ai 26 ans, dit-elle. Mais je fume beaucoup.

Il rit.

-26 ans avant ou après Jésus-Christ ?

Elle rit.

Ce livre est léger et très très très facile à lire.

Il est bourré de magie, mais pas de magie au sens surnaturel, non, plutôt de beauté, de douceur… Le personnage de la vieille Sarah est profondément gentil, et cherche à faire le bien autour de lui, notamment pour le Docteur dépressif. Forcément, cela rejaillit sur le lecteur que nous sommes !

Il n’y a que deux personnages principaux, donc il est absolument impossible de s’emmêler les pinceaux. Les scènes s’enchaînent au travers de chapitres très courts. On est toujours tenté d’en lire un de plus.

Je me demande si la neige me rend triste ou s’il neige parce-que je me sens triste.

La magie existe, lui répondit-il en la paraphrasant , il faut la faire soi-même.

Il n’y a pas d’étrangers en ce monde, seulement des amis qui s’ignorent encore.

Je vous laisse sur ces quelques citations, en espérant vous avoir donné envie de lire ce joli roman… 🙂

Le Cartel Robotique [Livraddict]

Aujourd’hui, je poste non pas un, mais deux billets… Et oui, j’ai énormément de livres/films à vous présenter !! En plus, j’ai reçu une contribution de la part de l’homme Nipotent… Il va se faire un réel plaisir de vous présenter un livre reçu via Livraddict ! Ce livre est très court (38 pages seulement). Il s’agit d’un premier épisode d’une série intitulée Cartel Robotique. L’auteur est Christian Perrot

View this post on Instagram

Cartel Robotique Episode 1 @Livraddict

A post shared by Ma Lik (@malikchakroun) on

Cartel Robotique – Episode 1

 

Édité chez Lune Écarlate (38 pages)

 

Dans Cartel Robotique, Episode 1, nous faisons connaissance avec un monde post-guerre nucléaire où les nations se sont scindées en mégalopoles autosuffisantes n’ayant plus de contact les unes avec les autres ; à tel point que même internet a été abandonné au profit de réseaux locaux sécurisés.

L’une de ces mégalopoles s’est spontanément tournée vers l’utilisation massive de drones spécialisés pour les tâches pénibles ou répétitives.

Nous découvrons cette mégalopole par le biais de 3 personnes : Brian Nilmac, professeur de « dronique » (version « drones » de l’informatique et de la robotique) à l’université (sachant que les professeurs sont des hologrammes projetés dans plusieurs salles, le concept même d’université devient bancal), Terry Mizos, un de ses étudiants bricoleur de drônes, et Drilona, une autre étudiante, copine de Terry qui s’adonne au combat illégal de drônes avec un certain succès.
A la fin de l’épisode, Drilona va rencontrer le fils du plus important industriel de la mégalopole : Kelyann Adomei, PDG de l’entreprise fabricant la majorité des drones de la mégalopole.

Je ne raconterai pas la fin bien entendu, mais elle donne envie de lire l’épisode 2.

J’ai trouvé cette lecture un peu trop courte pour vraiment être plongé dans l’univers. Il est difficile de rédiger une longue chronique, pour la simple et bonne raison que le livre est court, et que lu seul, il n’est pas vraiment complet. Il donne envie de découvrir la suite, pour ne pas rester faim.

Nous découvrons des personnages qui ont de quoi se développer dans le futur, et nous entrevoyons avec la fin de l’épisode la direction dans laquelle va aller cette histoire.

Pour ce qui est du style, vous en avez un aperçu dans l’image ci-dessus. Il est simple, sans plus,… et sans moins non-plus !

En conclusion : to be continued !

Un Amour Impossible [Théâtre]

Nous n’allons pas souvent au théâtre. L’homme Nibus n’aime pas cela. Il m’a toujours dit que le théâtre le mettait mal à l’aise car il n’arrivait pas à se plonger dans l’histoire.
Malgré cela, j’ai tenté ma chance à un concours sur une radio locale, et j’ai gagné deux places pour Un Amour Impossible. Oups !

***

Il s’agit de l’adaptation du roman du même titre, écrit par Christine Angot.

Je ne vais que très rarement au théâtre, vous l’aurez compris, donc je critique très très rarement des pièces de théâtre… Alors je vous remercie par avance pour votre indulgence. :-p

*

Deux femmes sont seules en scène pendant presque deux heures ; une fille et sa mère.

Dans le rôle de la mère, Bulle Ogier, dans celui de la fille, Maria de Medeiros (son visage ne vous sera probablement pas inconnu… elle a joué notamment dans Pulp Fiction).

Au départ il est question de l’enterrement du père, auquel la mère n’ira pas. Elle ne ressent rien par rapport au décès de cet homme. Sa fille insiste « Rien de rien Maman ? Tu ne ressens rien ? Vraiment rien ? »

La fille irait à cet enterrement, mais pas seule. Or, qui pourrait bien l’accompagner ?
Et puis au fond, pour quoi faire ?

Il y aura beaucoup de personnes, mais aucune qu’elle connait.

Ce jour, elle l’a imaginé tant de fois. Elle se voyait parmi la foule des gens en noir, venus pleurer son père. Elle les embêterait bien à être là. Elle hurlerait en leur demandant ce qu’ils avaient à pleurer cet homme ; un homme qui a violé sa propre fille !

Et la comédienne crie cette dernière phrase. Toute l’horreur nous explose en plein visage.

Ensuite, on revient en arrière et l’on découvre toute l’histoire…

 

Maria de Medeiros incarne la fille adulte et enfant. Elle n’est pas grimée et garde le même tailleur. Pourtant, on adhère immédiatement à son jeu quand elle se glisse dans la peau d’une gamine qui rentre de l’école.

Sa gestuelle est impeccable. Sa voix aussi. Elle n’a nul besoin de surjouer. Cela coule de source.

Les deux femmes nous entraînent dans une terrible histoire de famille. Il y est question de rang social, de honte, et d’inceste. Mais finalement, le centre de l’histoire, reste avant tout la relation mère-fille.

La fille tente de comprendre pourquoi son propre père a agi de la sorte avec elle, et pourquoi sa mère a encore tant de mal à réagir autrement qu’en se rabaissant.

***

La pièce nous a énormément touchés. Nous avons été convaincus et bouleversés par l’histoire et par l’interprétation des deux comédiennes… En sortant du théâtre nous avons longuement parlé du spectacle et continué à analyser l’histoire…

Nous en avons encore parlé le lendemain. C’est vous dire comme il nous a marqué…

Plus d’infos par ici : CDN Besançon

Et je vous quitte avec cette vidéo de Christine Angot, qui présentait son livre Un Amour Impossible sur le plateau de Laurent Ruquier : Par ici

Brouilles et Embrouilles

image

Aujourd’hui je vous présente une petite daube du cinéma… Il s’agit d’une comédie américaine avec Sandra Bullock. Elle date de… 1989 !

J’ai trouvé le DVD chez Emmaüs et n’ai même pas eu peur de la jaquette incroyablement kicth. Je faisais confiance à Sandra Bullock, qui ne m’avait jusque là jamais déçue…

L’image est dégueulasse. Les looks piquent les yeux. On a envie de foncer dans le tas avec un fer à lisser et d’arracher les bijoux fantaisie dorés qui pendent un peu partout.

L’histoire vaut-elle que l’on s’installe 1 h 30 devant son écran ? (Je pense que vous avez déjà deviné la réponse).

 

***

Morris est un homme d’affaires new-yorkais qui ne vit que pour une seule chose : l’argent. Une nuit, alors qu’il est totalement beurré, Dieu lui apparaît à la télé et lui conseille de monter sa boîte…

C’est ainsi que Morris décide de fonder sa propre religion, avec un seul objectif, toujours le même : gagner des sous !

 

***

On est dans la comédie pure et dure, avec de grosses ficelles, et des dialogues récités à la virgule près.

Le truc, c’est que ce film part dans tous les sens, et n’est jamais fini. Il y a de l’idée, mais on ne va jamais au bout. C’est un peu comme si un Producteur avait décidé de financer le scénario proposé par un gamin de CM2, sans que personne n’y apporte la moindre retouche.

Sandra Bullock est bien mise en valeur sur la jaquette, mais finalement on ne la voit que quelques minutes dans tout le film et son rôle est totalement secondaire. Le personnage principal, c’est Morris, l’insuportable et inintéressant Morris.

Les doublages sont merdiques, avec des « mmmoooeuhh » en début et fin de phrases, pour coller avec les mouvements de bouche des acteurs. Je crois que même dans les films diffusés le dimanche aprem je n’avais encore jamais vu de doublage aussi raté…

Bref, c’est mauvais, et j’ai vraiment peiné à ne pas m’endormir avant la fin… donc non, je ne recommanderais pas ce film, même à 50 centimes, même si vraiment vous vous embêtez profondément. Lancez-vous plutôt dans la contemplation de votre plafond. Cela vous fera moins mal au crâne !

Le seul intérêt reste de pouvoir voir le New-York de la fin des années 80, avec quelques plans sur les Twin Tower, mais cela ne suffit pas à justifier une telle torture d’une heure et demi…

Idées cadeaux de A à Z

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui j’ai envie de me lancer dans un gros article, totalement de saison. Je vous propose de lister des idées cadeaux pour tout le monde, en prenant l’alphabet, et en associant un adjectif à une lettre…un abécédaire du cadeau autrement dit… Vous me suivez ? C’est parti ?

***

Anxieux, angoissé

Et si vous offriez un diffuseur d’huiles essentielles, et les huiles qui vont avec ? Pour détendre une personne nerveuse, rien de mieux que l’huile essentielle de lavande, ou encore celle d’orange !

Vous trouverez de bons diffuseurs (choisissez un appareil qui ne chauffe pas les huiles, pour profiter des vertus de ces dernières au maximum !) entre 30 et 50 € en parapharmacie.

Les huiles essentielles sont vendues en para également ou sur ce site par exemple.

 

***

Blindé

Vous voulez offrir un cadeau qui fait plaisir, qui surprend, qui répond à un besoin, mais la personne à laquelle vous le destinez est blindée (en tout cas plus que vous) et a déjà acheté tout ce qui pouvait lui faire envie ?

Il va falloir ruser, et offrir un cadeau qui n’a pas de prix… Et si vous offriez du temps ? Un bon moment à passer ensemble, au ciné, au resto, ou dans une expo ? On peut aussi penser à un bon pour un soin en institut, une manucure, à faire ensemble !

Cela fait généralement plaisir, car le temps, c’est bien connu, nous en manquons tous. Et en réserver un peu pour les personnes que l’on aime est absolument es-sen-tiel.

On peut aussi réaliser un joli cadeau home-made ! On trouve de jolis cadres magnétiques chez Hema, pour mettre en valeur vos clichés instantanés. Rien ne vous empêche d’imprimer vos photos depuis votre PC, de réaliser des montages, des collages, pour offrir un cadeau unique, totalement sur-mesure. Les mamies et mamans apprécieront probablement !

 

***

Breton

C’est bien connu, en Bretagne il pleut souvent (eh eh, c’est une franc-comtoise qui dit ça !) donc il faudra équiper votre breton tant aimé, d’un parapluie. Parce-que oui, parfois on a du mal à investir une bonne fois pour toute dans un pépin de qualité, mais une fois que l’on en a un, on apprécie quand-même bien… Vous trouverez des parapluies Isotoner dans toutes les grandes surfaces… automatiques, semi-automatiques, manuels, grand, pliants, colorés, noirs… Vous aurez l’embarra du choix ! Il y a quelques années, j’ai reçu un beau parapluie en cadeau de Noël et je peux vous dire qu’à chaque fois que je l’utilisais (depuis il a été zigouillé par le vent) je pensais à la personne qui me l’avait offert !

En me baladant sur le net, j’ai découvert également une marque qui commercialise de beaux sweats aux inscriptions bretonnes… Voici la boutique.

 

***

Barbu

Je serai brève : https://www.unjourunhomme.com/

***

 

Coquet(te)

C’est à ce moment précis que je vous parle de Nessa et de ses créations plus mignonnes les unes que les autres… Ici vous trouverez des bijoux fantaisie très délicats, qui raviront les plus coquettes de vos proches !

La marque Eyes Lip Face propose des coffrets de Noël originaux, qui associent produits de maquillage et thé/infusions. Regardez sur leur site web

Et sinon, tous les ans, Yves Rocher lance une gamme de produits spécialement élaborés pour Noël, aux senteurs de cannelle, de clémentine et autres joyeusetés. Les laits parfumés ont des odeurs à tomber à la renverse. J’ai également un gros faible pour leurs crèmes pour les mains, qui sentent très très bon et que j’utilise presque uniquement pour leur parfum !

***

 

Connecté

Que diriez-vous d’un casque audio sans fil ? Bluetooth autrement dit… c’est pratique, et on en trouve à tous les prix.

Je ne vous ferai pas l’affront de vous suggérer d’offrir un Iphone 8. On sait tous très bien que c’est l’un des cadeaux les plus réclamés. Mais question budget cela coince un peu, nop ? Dans tous les cas, vous n’aurez pas eu besoin de moi pour y penser !

archives-54

La montre connectée est également un gros must du moment, mais attention de bien la choisir, car il est compliqué de viser juste quand on s’y connait moins que la personne à la qui on veut faire plaisir… à moins d’avoir une référence exacte !

Une clef USB rigolote peut constituer un joli petit cadeau, ou un cadeau « d’appoint ». Il y a du choix chez Top Office par exemple.

Pensez aussi au disque dur externe, qui rend toujours service, et que vous pourrez alimenter avec des photos souvenirs par exemple !

 

***

Déprimé

 

Alors là, easy ! Enfin… je ne vous garantis pas que vous redonnerez le sourire à votre pote aussi facilement, mais vous pourrez l’aider à voir la vie un peu plus en couleurs, en lui offrant un Feel Good Book, autrement dit, un livre qui met du baume au cœur…

 

Voici quelques titres en vrac :

*L’Immeuble des Femmes…

*Un Merci de Trop

*Nos Nuits deviendront des jours

 

Et pour ceux qui n’aiment pas lire ?

Un bloc-note arc-en-ciel, ça peut le faire ?

 

***

Éthique

Envie de faire un cadeau responsable, à un ami particulièrement engagé ?

Et si vous visitiez Vegan-Mania ? Sur ce site, on ne trouve que des cosmétiques et accessoires 100 % vegan ! La rubrique cadeaux vous donnera des idées, mais sinon, vous pouvez aussi confectionner votre petit colis sur mesure, avec des cosmétiques adaptés : shampoings solides, déos crèmes, maquillage…

Si votre pote éthique ne l’a pas déjà, voici la Bible à posséder absolument pour s’y retrouver dans la jungle des cosmétiques et de leurs ingrédients : La Vérité sur les Cosmétiques.

 

***

Exceptionnel

A ami exceptionnel, cadeau exceptionnel !

Un cadeau exceptionnel n’est pas forcément hors de prix… il peut aussi être fait main… L’idéal serait de le réaliser vous-mêmes. Et si comme moi vous ne savez rien faire de joli de vos 10 doigts, il reste la solution de confectionner un petit colis plein de cadeaux différents… On regroupe des produits pour le bain, des magazines, des livres, des DVD que l’on a apprécié, des petits bijoux fantaisie, des gourmandises, des objets pour le bureau, des petits mots sur des papiers colorés, et l’on emballe dans un grand carton aux merveilles !

 

***

Frileux

Non Damart n’est plus la marque réservée aux mamies ! Qu’on se le dise, le thermolactyl c’est quand-même formidable pour ne plus avoir à porter 12 pulls et grelotter malgré tout de novembre à mi-avril ! Pour le frileux qui compte à vos yeux, offrir un vêtement qui tient chaud peut s’avérer une excellente idée…

archives-59

Pas convaincu ?

Et un beau plaid tout doux ?

Les chaussettes les plus chaudes du monde ?

***

Gourmet

Envie de gâter un amoureux des bonnes choses ? Il y a bien les box restos, ou les bons que vous pouvez faire vous-mêmes, à échanger contre un resto en votre compagnie… Et pour les gourmands qui mettent la main à la pâte, et le tablier autour de la taille, il y a les livres de cuisine… Et si vous défiiez le gourmand de se mettre à la cuisine vegan ? Avec ce livre véritable Bible de la cuisine végétale, il pourrait y prendre goût…

Pour les gourmands plus que gourmets, un assortiment de bonbons préparé chez un confiseur peut être un cadeau éphémère apprécié…

 

***

Healthy

Je vous vois amoureux de la langue française, en train de vous jeter sur la zone commentaires pour m’enguirlander ! N’empêche qu’il n’y a pas vraiment de mot pour traduire « healthy ». Si je vous dis « sain » cela ne correspond pas. Alors Keep calm (ouais je fais exprès) et continuez de lire ceci… L’ami soucieux de son corps et de sa santé pourrait bien vouloir se mettre à la méditation… Vous pourriez lui offrir un livre sur le sujet. Si la personne en question est plutôt healthy dans son assiette, mais n’a pas toujours le temps et/ou l’inspiration pour mitonner de bons petits plats, elle pourrait également apprécier un accessoires pratique pour cuisiner sainement, comme une papillote de la marque Lekué

***

Italien

Comment ravir un italien ? En lui offrant du café. Cliché, quand tu nous tiens !

N’empêche qu’une bonne machine pour faire  du vrai café, c’est quand-même un sacrément beau cadeau… Oubliez les dosettes, et visez le percolateur ! Parce-qu’au percolateur, le café est meilleur. Et basta !

***

Joueur

Euh… vous utilisez cette liste pour trouver un cadeau à un chiot ?

Non, je plaisante… Vous cherchez à gâter un amateur de jeux de société, c’est cela ? J’ai ce qu’il vous faut en réserve !

Voici un jeu facile d’accès mais original, qui pourra plaire à tout le monde ou presque… Il s’agit de Colt Express, que je vous ai moi-même présenté… On sort des classiques (Time’s Up / Taboo / Scrabble / Monopoly) que beaucoup aiment, mais que l’on risque d’offrir en doublon, pour proposer un jeu qui sort des sentiers battus. C’est mieux, non ?

Plutôt jeu d’ambiance ? Rappelez-vous celui-ci… Vous pourrez même y jouer tout de suite après l’avoir offert, car il n’y a pas 107 ans d’explications de règles !

Parmi les autres jeux récents et faciles d’accès, je vous propose Les Inventeurs, Celestia, ou Via Nebula.

Envie d’un jeu plus complexe ?

Visez là-aussi les nouveautés… Je vous avais présenté Papa Paolo, que vous pourrez acheter ici.

Pas super nouveau, ni super compliqué, mais bien plaisant malgré tout, je recommanderais aussi Concordia, un jeu de plateau à base de collecte de ressources… Globalement il plait au plus grand nombre, donc je pense que vous devriez viser juste !

archives-58

***

Kiffeur

Ze ouate ? Oui bon, j’aurais pu dire « hédoniste ». Cela aurait fait plus cultivé. Oui mais j’avais déjà mon adjectif en « H ». Alors cherchons un cadeau pour une personne qui kiffe la life, si vous le voulez bien !

Que diriez-vous d’offrir une huile de massage, si la personne est vraiment un proche (c’est un peu douteux d’offrir une huile de massage à votre patron par exemple…) !

archives-27

***

Lecteur

On pourrait faire un article juste pour les suggestions de cadeaux livresques, tant il y a de bons titres à lister, et de catégories de lecteurs différentes… Mais ce serait laborieux.

Alors en vrac… Vous pourriez offrir le  dernier Goncourt

Le dernier Werber (Demain les Chats) que je n’ai pas encore lu, mais qui personnellement me fait fort envie !

Pour un lecteur amateur de romans historiques avec un côté plus roman que historique (lecture plaisir, plus que lecture culturelle) ce livre de Tracy Chevalier me semble tout indiqué…

Pour un lecteur qui souhaite découvrir des classiques mais ne sait pas trop bien par où commencer… vous pourriez opter pour une belle édition de Une Vie de Maupassant (il est actuellement au ciné !).

Pensez au dernier Harry Potter…

En Attendant Bojangles est l’un de mes coups de ♥ de l’année, pour son côté décalé, et sa superbe histoire d’amour qui m’a rappelé l’Écume des Jours de Boris Vian.

***

Mou

Attendez, on a tous un ami mou… qui manque d’énergie, soupire à longueur de journée, et met du suspens dans chacune de ses phrases tant il traîne à trouver ses mots. Non ?

Offrez-lui… une cure de spiruline ! Cela devrait lui rendre service, et éventuellement, lui arracher un sourire, s’il a assez d’énergie pour faire marcher ses zygomatiques !

***

Maniaque

OK on n’offre pas d’électroménager pour Noël ? Mais l’ami maniaque, peut-être qu’il aimerait recevoir un aspirateur à main pour briquer sa maison de fond en comble, et n’avoir aucun gravier dans sa voiture ? Non ? Moi je pense que si…

Un aspirateur robot, c’est le pied ça aussi… Moi j’aimerais bien en avoir un… Pas vous ?

***

Malté

Pour l’amateur de bière, un kit Nature&Découverte pour fabriquer lui-même son breuvage, c’est top, non ?

***

NPA – Nail polish addict

Oui, c’est un adjectif. Et si vous voulez ravir une NPA, mieux vaut soit :

1/ viser très juste en choisissant une marque qu’elle n’aurait pas déjà…

2/ choisir totalement autre chose qu’un vernis, si vous avez peur de vous planter.

En tant que NPA, je vous conseille les marques premium, comme Kure Bazaar, A England, ou les marques rares en France, comme Dance Legend

Des boutiques spécialisées dans la vente de vernis existent, et vous seront d’une très grande aide : Bec&Ongles et Pshiiit.

***

Olfactif 

Oui bon, j’avoue que j’ai un peu séché sur le O. Néanmoins, la personne qui aime sentir bon, appréciera un coffret de produits Yves Rocher… On reste dans le cadeau accessible et relativement classique, mais bon, je crois que cela fait toujours plaisir. Tous les ans j’offre les produits de la gamme de Noël autour de moi : crème pour les mains, eaux de toilette, gels douches, … C’est utile et on est rarement déçus…

Pour un budget un peu plus conséquent, il y a les parfums bien-entendu, qui sont les grands classiques à offrir…

Mais là il faut connaître les goûts de la personne…

 

***

Organisé

Pour être bien organisé, il faut savoir gérer son temps, c’est bien connu. Et le plus simple, est d’avoir… une belle montre. Quelle logique implacable !

Cela tombe bien, il y en a de belles en bois par ici !

 

***

Ponctuelle

Vous voyez cette scène dans Aladdin, où le héros bafouille en cherchant un compliment pour la princesse Jasmine ? « Princesse Jasmine vous êtes, euh… vous êtes euh… ponctuelle ? ».

Saluez la ponctualité en offrant… un magnifique bijou artisanal réalisé à partir de pièces de montres ! C’est original, écolo puisque l’on donne une seconde vie aux objets, et c’est surtout très très joli. Regardez un peu le site des Créations PVP par exemple…

***

Photographe

Voici une idée bien spécifique pour les amateurs de photos… Mon homme l’a reçu et il a été ravi… C’est un mug en forme d’objectif photo, qui ressemble à s’y méprendre à un vrai ! Passé la petite déception au moment du déballage (ba oui, car au départ on peut croire que c’est un vrai objectif !), on ne peut que sourire !

Le mug objectif

***

Quadragénaire

L’excellent livre Collector d’Olivier Bonnard pourra renvoyer votre quadra dans ses souvenirs de jeunesse, et le faire kiffer…

Pour le quadra qui n’aime pas lire, un coussin chauffant pour décontracter la nuque : ICI. C’est bien connu, à 40 ans on est stressé et tendu.

***

Relax

Vous cherchez une idée originale pour un proche qui aime se détendre, et prendre soin de lui ? Alors je vous propose un savon fait main, et made in France… La marque Becose propose des cosmétiques vraiment naturels, qui sentent divinement bon, et sont bons, et pour nous, et pour la planète, les petits animaux, et tout et tout… C’est par là !

***

Soucieux du détail

L’ami soucieux du détail déteste avoir des résidus de thé au fond de son mug… Il lui faut un infuseur digne de ce nom. Ne choisissez pas un truc mignon/rigolo/ludique, optez pour ZE infuseur, le seul qui devrait exister, à savoir, l’infuseur en métal… Super pratique, à utiliser, à nettoyer, il ravira les vrais amateurs de thé. En voici un exemple ici…

***

Tendu

Ah la la… on a tous des gens tendus autour de nous… à moins que ce ne soit nous directement… Bon, ce fauteuil suspendu ne réglera pas le problème à lui seul, mais il y contribuera…

archives-129

***

Ultra-fainéant

Cette suggestion marche aussi pour les gens ultra pas du matin : le mug auto-mélangeur. La boisson se remue toute seule, et en plus vous vous épargnez l’effort de sortir et nettoyer une cuillère.

archives (139).JPG

L’ultra fainéant aime généralement passer du temps sous sa couette… d’où l’intérêt pour lui d’avoir une literie confortable, et jolie. Une fois que vous aurez compris cela, vous comprendrez l’utilité de lui offrir une belle parure de linge de lit… 

Mine de rien, c’est utile, et personnellement j’a-dore que l’on m’offre une belle parure avec une housse de couette ! Pas vous ? Celle-ci est super chouette, non ?

***

Virulent 

« La virulence désigne le caractère pathogène, nocif et violent d’un micro-organisme. »

Vous n’êtes pas obligé de faire un cadeau à une personne virulente.

C’est votre belle-mère ? Mince, pas de bol. Offrez-lui des ampoules pour sa voiture. Cela ne devrait pas lui faire plaisir, mais vous avez l’excuse « On en a toujours besoin ! » ! Niarc niarc.

***

Wonderful

Pour le plus wonderful des ados, une fringue ou une carte cadeau Bizzbee devrait vous permettre de taper dans le 1 000… En tout cas, j’en connais qui adorent cette marque décalée, et certains ont même largement plus que 16-17 ans…

http://www.bizzbee.com/

***

Xylophoniste

Cela va de soi que si vous avez un ami xylophoniste, c’est qu’il a un xylophone. Donc vous n’allez pas lui en offrir un nouveau. Vous pourriez en revanche le faire marrer en lui offrant des méchants cookies, qui renferment de méchants messages ! Cela change.

Plus d’infos ici : MOOD

D’ailleurs, même pour un proche qui ne joue pas de xylophone, cela peut être sympa…

***

Yéménite

Quelque soit sa nationalité, votre proche ne peut qu’aimer recevoir un bon d’achat pour un magasin en particulier, adapté à ses goûts…

Au sportif on offre un bon Décathlon. En plus on peut le commander en ligne et programmer pour qu’il lui arrive par e-mail : ICI

On peut offrir plusieurs cartes pour différents magasins de fringues. Ce sera l’occasion pour la personne qui reçoit, de se faire une ou plusieurs virées shopping sans se ruiner…

***

Zéro déchet

Quoi ce n’est pas un adjectif ? Non mais oh, vous avez une idée d’adjectif en Z, pour désigner quelqu’un ? Bon. Allez-y, je vous écoute…

Alors, pour un copain particulièrement soucieux de l’environnement, pourquoi ne pas offrir des produits lavables, comme des lingettes à démaquiller en coton/bambou etc de chez Les Tendances d’Emma, qui passent en machine, et aident à réduire considérablement les déchets ?

On trouve même des kits complets pour être propre ET écolo !

Attention, si votre ami est vraiment 0 déchet depuis des lustres, il risque d’être déjà équipé… Il aura peut-être même déjà un oriculi pour se laver les oreilles sans polluer…

 

***

 

Alors, vous avez trouvé l’inspiration ? Sinon il reste les commentaires. Qui sait, mon regard extérieur peut peut-être vous êtres utile ? Je vous répondrai avec grand plaisir !

Un jour en plus [Fabio Volo]

Fabio Volo est un écrivain, acteur, scénariste et présentateur italien. Pour son oeuvre littéraire, il est souvent critiqué, un peu comme notre Guillaume Musso national, car il produit des romans populaires (non ce n’est pas un GROS mot !). On lui reproche de chercher le succès, et d’écrire ce qui plait au plus grand nombre.

Ce sont des histoires simples, avec une belle part laissée à la sensibilité, aux sentiments. Et on peut s’amuser à relever quelques citations, qui décrivent assez bien ce que peut ressentir tout un chacun à un moment donné de sa vie…

Volo serait un « non-écrivain » en ce sens qu’il écrit des histoires qui se basent sur des personnages totalement banals, des Messieurs tout le monde, auxquels l’on peut tout à fait s’identifier. Ce que décrit Fabio Volo, on aurait pu l’écrire. Du moins, on se dit souvent « ah mais oui, je le pense ça ! ». Pour autant, je ne suis pas convaincue par cette définition du « non-écrivain » parce-que pour moi, écrire ce que les gens pensent, ce n’est pas si évident que cela justement… M’enfin. Nous n’allons pas nous lancer dans un débat, mais plutôt parler du roman Il Giorno in Più, si vous le voulez bien !

***

« Perché quando sei felice sei più gentile con gli altri. »

Parce-que quand tu es heureux, tu es plus gentil avec les autres.

J’ai trouvé Il Giorno in Più sur un vide-grenier, et l’ai acheté un peu par hasard, car il y avait plusieurs titres de disponibles, et je ne savais pas lequel prendre, lequel laisser… Finalement, il s’est avéré que j’avais déjà vu le film tiré de ce livre, mais comme cela remontait à des années en arrière, ce n’était pas bien gênant…

Dans Il Giorno in Più, nous découvrons le récit à la première personne, de Giacomo. Ce trentenaire qui travaille dans une imprimerie, nous raconte comment il a rencontré une jeune femme dans un tram londonien… Pendant plusieurs semaines, ils se sont lancé des regards en silence, et il a fantasmé sur cette inconnue…

***

locandina.jpg

L’histoire est assez classique. Des rencontres dans les transports en commun c’est … commun justement ! La suite reste assez classique également, puisque Giacomo apprend que sa belle (à qui il n’a jamais parlé jusque là) part travailler à New-York pour une durée indéterminée, et décide de la rejoindre là-bas… Personne ne fait cela dans la vraie vie (en tout cas, très peu de gens) mais dans les comédies romantiques c’est un grand classique… d’ailleurs, le livre a été adapté pour le ciné (je sais je l’ai dit plus haut) et je vous ai mis la jaquette du DVD, pour vous donner envie ! :-p

J’avais hâte de savoir ce qui allait se passer entre nos deux personnages… mais j’ai rapidement trouvé le temps long, car l’auteur part dans des digressions parfois franchement lourdingues… OK parfois c’est sympa car cela peut nous rappeler nos propres souvenirs. Mais sinon, une fois le principe compris, on en a un poil marre et on aimerait bien rester sur l’histoire principale…

Giacomo se souvient de quand il était petit et que sa grand-mère lui demandait de passer le fil dans le chat de l’aiguille, car il avait de meilleurs yeux. Personnellement cela m’a rappelé aussi mon enfance, et la fierté que je ressentais quand, comme Giacomo, je pouvais me rendre utile.

Mais bon, tout le livre est construit ainsi, avec de longues digressions sur des détails, sur la rondelle de citron sur le verre de coca, qui gêne pour boire, sur les manies du narrateur quand il dort à l’hôtel (il enlève le couvre-lit et retire le drap coincé sous le matelas pour ne pas se sentir comme un rouleau de printemps). Trop c’est trop…

Il faudrait un peu plus d’action pour garder un rythme…

***

En définitive, j’ai passé un moment agréable avec ce roman. Mais je n’aurais pas enchaîné sur un autre livre du même auteur. Pour 250 pages ça va. Plus ce serait trop.

***

Morceaux choisis :

« L’ho capito dopo che le difficoltà superate hanno avuto un valore enorme che porsi dei problemi e risolverli è stato essenziale. »

J’ai compris par la suite que les obstacles surmontés avaient eu une valeur énorme. Se poser des problèmes et les résoudre est devenu essentiel.

« La vita è la droga più potente al mondo. »

La vie est la drogue la plus puissante au monde.

« Morire è una vera stronzata. Darei la vita per non morire. »

Mourir est une connerie. Je donnerais ma vie pour ne pas mourir.

 

Quelques idées cadeaux…

Nous sommes en décembre (sans blague) et bientôt il sera temps de se réunir autour du sapin, et d’échanger les présents que nous aurons dénichés pour les uns et pour les autres… Si le déballage des cadeaux est sensé être un moment plaisant, il est souvent précédé d’intenses remuages de méninges, pour trouver ce qui pourrait faire plaisir à chacun. Avouez !

Pour ma part, il y a des gens pour qui je n’ai JAMAIS d’idée. Et je déteste me rabattre sur des solutions de secours, des cadeaux classiques, histoire d’avoir un truc à offrir, en sachant que cela fera moyennement plaisir…

Vous connaissez cela aussi ? Ces proches qui ont tout, ou du moins, qui n’ont envie de rien en particulier, à part peut-être des trucs hors de prix ? Rassurez-moi, vous en avez aussi dans votre entourage ?^^

Je n’ai pas de solution miracle, de cadeau qui plait à tout le monde et à coup sûr, mais je vous propose néanmoins quelques idées…

***

Chez Décathlon, on trouve pleins de jolies petites choses pour tous les budgets, et tous les sportifs… Il y a même des accessoires qui peuvent convenir à tout un chacun, sportif ou non… Tenez, prenez la serviette Nabaiji , en microfibre par exemple ! Elle est parfaite pour enrouler ses cheveux et les sécher en douceur après la piscine, ou une simple douche… Pour 3,99 €, on a là un joli petit cadeau d’appoint, non ?

big_ad2873ff5eb149edb3f8afad64c1a7f7

Pour les coquettes, pensez aussi aux vernis à ongles, aux cartes cadeaux chez Kiko, aux palettes de maquillage, aux gels douches en édition limitée pour les fêtes…

Vous trouverez toutes sortes de vernis, notamment des marques que l’on ne déniche pas dans les grands boutiques, sur CE site de référence : Pshiiit

Pour en revenir à Décathlon, il y aura de quoi satisfaire tous les budgets, avec une veste polaire, une montre de sport avec bracelets interchangeable, ou « au pire » une carte cadeau, qui pourront constituer de jolis présents de Noël…

***

Vous avez un(e) gro(sse) rat(te) de bibliothèque dans votre entourage ? Plutôt que de vous creuser la tête pour trouver LE roman qui lui plaira à coup sûr, en n’étant pas certain qu’il ne l’ait pas déjà, vous pourriez lui offrir une liseuse ?

La Kindle entrée de gamme chez Amazon vaut 70 € (69,99 € précisément). Vous pouvez vous cotiser pour l’acheter, et éventuellement acheter les ebooks qui vont avec, pour offrir une liseuse déjà bien remplie ! Pensez aux classiques, qui une fois tombés dans le domaine public, sont gratuits. Il ne s’agit pas de jouer les radins, vous pouvez aussi acheter des e-books payants, selon votre budget !!

fs-ke_bows-125x85-_cb525131036_

Votre rat de bibli est du genre à sortir la frontale pour lire en pleine nuit ? Peut-être vaudrait-il mieux opter pour un modèle un peu plus haut de gamme avec éclairage intégré ?

***

Qu’offre t-on à un amateur de thé ? Du thé ? (Il y en a de bons par ici : https://www.chakaiclub.fr/ / http://www.tpourthe.com/ ).

Oui, cela fait toujours plaisir, à condition de bien connaître ses goûts… Sinon on peut opter pour un infuseur (mais je peux vous dire que généralement, d’autres y auront pensé avant vous), une tasse (même problème)… ou… une bouilloire de compét !

On trouve de belles bouilloires à thermostat, que l’on peut programmer pour obtenir une eau à la température adéquate… et ça quand on aime le bon thé, c’est LE TOP !

Il y a plein de choix par ici : Chez DARTY.

smeg_klf02creu_p1512314062329b_095515789

Chaque année pour Noël, les pubs pour les machines à thé fleurissent… Chacun aura son avis pour la question, mais pour ma part, j’adore le thé et préfère le préparer à ma façon, à partir de thé en vrac. Autrement dit, je serais assez embêtée de recevoir une machine spécifique !!

***

J’aime l’idée d’offrir des objets utiles, qui vont servir au quotidien, et accompagner la personne jour après jour, en lui rappelant le moment agréable où on lui a offert l’objet. Par exemple, au travail j’ai une tasse qui m’a été offert par une amie. A chaque fois que je l’utilise je pense à mon amie, et cela me fait plaisir.

Dans cette idée, on peut offrir…

8-blocs-de-memos-adhesifs-14101275-pdpmain

Des fournitures mignonnes pour le bureau… Celles-ci viennent de chez Hema.

happygold1

Un bel étui à lunettes (pensez à choisir un étui suffisamment grand en fonction des montures !). Celui-ci vient de chez L’Usine à Lunettes.

Un chouette pot à crayons pour le bureau…

Un joli stylo

Un accroche-sac…

Un abonnement à un magazine, ou à une box (beauté, thé, cuisine…) pour accompagner la personne toute l’année !

***

Et si on veut offrir un bon moment ?

Cela peut-être une idée d’offrir une place de ciné/concert/spectacle, et de faire un bon personnalisé, pour inviter votre ami à une séance avec vous ?

Cela marche aussi pour tout un tas d’activités : Bubble Bump, Laser Game, Escape Game, …

Pourquoi ne pas offrir un bon pour un soin en institut, ou pour un massage ?

***

Voilà pour les premières suggestions que je peux vous faire.

Qu’en dites-vous ?

Où en êtes-vous dans vos cadeaux de Noël ?

Et pour vous, qu’avez-vous demandé au Père-Noël et/ou qu’espérez-vous secrètement recevoir ?