Roma – Le Colisée

Ciao chers visiteurs ! Je vous propose de nous retrouver ici chaque jeudi, pour croquer une délicieuse tranche d’Italie ! Aujourd’hui, nous commençons par un incontournable de la capitale italienne : Rome, et plus précisément le Colisée… J’ai eu l’immense bonheur de le visiter pour la seconde fois, au moment de Noël…

*

S’il ne devait y avoir qu’un symbole, qu’une image associée à la ville de Rome, ce serait probablement lui, le Colisée. Cet immense amphithéâtre construit en 72 après Jésus Christ, sur commande de l’empereur Vespasien, fmesure 155 mètres de large, et abritait à l’époque des spectacles grandioses : combats de gladiateurs bien-sûr, d’animaux, mais aussi batailles navales ! Pour ce dernier point, les experts ne sont pas unanimes, et certains pensent que l’on a pu s’emballer un peu trop, et qu’en réalité, inonder le centre du Colisée aurait été un gros casse tête pour l’époque… Mais bon, batailles navales ou pas, de nombreux spectacles ont été organisés dans ces arènes monumentales.

Roma Colisée

Les fils de Vespasien, Titus et Domitien, ont supervisé la construction de ce mastodonte, après la mort de leur père, jusqu’en 82 après JC.

Roma Colisée

A l’époque, le Colisée s’appelait Amphithéâtre flavien, en référence au nom de la dynastie de l’empereur. Ce n’est qu’au Moyen-Âge qu’il prit le nom de Colisée. Ce nom lui vient de la gigantesque statue de Néron (le colosse) située à coté de l’amphithéâtre. Ne la cherchez pas ; elle n’y est plus.

Le Colisée accueillait jusqu’à 55 000 spectateurs* sur 4 étages, portés par des colonnes de différents ordres (doriques, ioniques et corinthiennes). Le quatrième étage est percé de fenêtre, et au sommet, un voile tendu sur des excroissances encore observables de nos jours, protégeait les spectateurs du soleil ! Ce voile était manœuvré par des marins.

*On trouve parfois des estimations beaucoup plus hautes, mais il est difficile d’arrêter un chiffre précis… 

Roma

Aujourd’hui, le Colisée a subi les outrages du temps. Il a souffert des tremblements de terre, et certaines de ses pierres ont été utilisées pour bâtir d’autres monuments. On peut remarquer de nombreux trous, qui correspondent à d’anciens crampons métalliques, qui liaient les blocs de travertins entre eux, et ont été arrachés au Moyen-Âge. A Rome, c’est classique malheureusement, et vous verrez dans d’autres billets sur ce blog, que d’autres bâtiments ont connu le même sort.

Colosseo di Roma

 

« Je ne pensais pas qu’il était dans un tel état, mais il n’en demeure pas moins impressionnant, car on a l’illusion de voir son squelette. »

Marielle, dans Partir de Lucien Rigolini

***

Visiter le Colisée

Le Colisée se trouve en plein Rome, à côté du forum romain. La station de métro Colosseo est vraiment en face du bâtiment.

Le billet d’entrée est valide deux jours consécutifs et permet de visiter le Colisée, le forum et le Palatin, d’où l’on a une vue absolument magnifique. Il coûte 12 € (tarifs réduits pour les étudiants européens, les enfants et autres cas particuliers).

L’entrée est gratuite le premier dimanche de chaque mois, mais si l’on souhaite éviter la foule, mieux vaudra choisir une autre date…

Roma Colosseo

Le 24 décembre, nous étions nombreux à vouloir visiter le Colosse, mais malgré les contrôles de sécurité systématiques, la file a avancé assez vite. Il nous a fallu un quart d’heure environ, pour acheter nos billets et pénétrer dans le ventre du géant.

Roma Colosseo

La visite vaut réellement le coup. Ce serait dommage de se limiter à admirer le Colisée depuis l’extérieur, car il y a beaucoup à voir à l’intérieur. Les panneaux explicatifs sont assez brefs, mais nous avions lu quelques articles avant de nous rendre sur place, et avons complété avec le guide du Routard, qui donne les points clefs pour bien comprendre l’utilité du bâtiment où nous nous trouvions…

Colosseo di Roma

L’intérieur de l’amphithéâtre était organisé en gradins, divisés pour distinguer les classes sociales :

*Le premier niveau était réservé à l’empereur et au Sénat,

*le second aux aristocrates

*et le troisième, permettait d’accueillir la population, elle-même encore divisée en différentes catégories.

Les spectacles organisés au Colisée étaient financés le plus souvent par l’Empereur, ou par des politiciens. Ils servaient à divertir la population, et à obtenir ses faveurs. Les spectacles pouvaient durer plusieurs jours d’affilés, et les romains amenaient alors tout le nécessaire pour s’occuper, jouer à des jeux de dés, cuisiner et manger sur place…

A l’occasion de l’inauguration du Colisée, les spectacles donnés par l’Empereur durèrent cent jours au cours desquels environ 5 000 fauves furent tués.

Colosseo di Roma

Le plancher du Colisée peut surprendre aujourd’hui. Mais il faut savoir qu’il était fait de planches de bois,  sur lesquelles il y avait du sable. En dessous, de nombreuses galeries accueillaient les ménageries et équipements.

Colosseo di Roma

Lors de la visite, nous pouvons monter dans les différents étages du Colisée, mais pas accéder aux galeries centrales. Cependant, nous voyons beaucoup de choses, et profitons d’une belle vue sur les alentours, et notamment sur l’arc de Constantin. Mais… quelque chose me dit que ce billet est déjà bien long (trop long ?) donc nous continuerons la visite une prochaine fois.

Ciao ciao et merci par avance pour vos commentaires ! 🙂

Colosseo di Roma

Oui c’est moi cette ombre bizarroïde à gauche !

Colosseo di Roma

On grimpe, on marche, on redescend, on marche beaucoup à Rome, mais le nez en l’air à admirer de vieilles pierres, on oublie bien vite que l’on a mal aux mollets !

18 réflexions sur “Roma – Le Colisée

  1. taveau dit :

    Merci Ana pour ce reportage. J’ai visité Rome il y a quelques années, et c’est vrai on marche beaucoup dans cette ville le nez en l’air car il y a toujours des pierres à contempler. Cette visite du colisée et du Mont Palatin m’avait également impressionnée. Merci pour cette ballade bise.

    Aimé par 1 personne

    • Merci Caro pour ta fidélité. 🙂 En plus, à Rome, le métro est assez limité (il n’y a que 2 lignes, et la 3ème est en construction) donc on marche encore + qu’à Paris. Mais j’ai vraiment trouvé qu’on ne s’en rendait pas compte, tellement on avait de quoi s’occuper l’esprit.^^ bisous

      J'aime

  2. j’avais beaucoup aimé ma visite également 🙂 j’avais pris le pass qui incluais aussi les thermes et un autre truc… mais gratuit car j’y suis allée le premier dimanche du mois, mais il n’y avait pas tant de foule que cela ! bisou

    J'aime

      • non en très grosse saison, début septembre… c’était sympa les thermes, mais nous étions restés une semaine donc nous avons eut le temps de nous éparpiller 🙂 Rome a été mon voyage favori, j’y retournerai bien mais cela devra attendre quelques années je pense ! bisou 🙂

        J'aime

      • Ah oui en effet ! L’avantage en décembre, c’est que nous avons pu faire beaucoup de choses, sans poireauter ni souffrir de la chaleur. En réservant nos vols quelques mois avant, nous en avons eu pour 70 €/personne. Et le B&B n’a coûté que 30 €/nuit pour un truc fort potable (pas très confortable, mais propre).^^ En août cela n’aurait pas du tout été comparable. 🙂 Après… on a eu des journées bien plus courtes, mais bon, l’ambiance de Rome à Noël m’a beaucoup plu. Bisous à toi.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s