Je mène l’enquête avec Sherlock…

J’aime beaucoup les jeux de société, surtout les jeux de ressources façon Agricola, Orléans ou encore Merkator, pour ne citer qu’eux.

Mais là, j’ai eu envie de tester quelque chose de différent, et comme un membre de mon club de jeux avait apporté Sherlock Holmes Detective Conseil, j’ai profité de l’occasion pour essayer ce jeu d’enquête, qui est un collaboratif pur (en opposition avec les semi-collaboratifs dans lesquels on trouve un traître !! Là comme ça je pense à Room 25 par exemple).

image

Dans Sherlock Holmes, nous avons des petits livrets exposant des situations, et tous ensemble, il nous faut collecter des indices pour résoudre des affaires.

Outre le livret, nous disposons de quelques outils :

*l’annuaire de Londres,

*le plan de la ville,

*le journal,

*une liste d’experts.

Nous pouvons aussi ajouter un bloc notes et un stylo par personne, voire pourquoi pas, un paper board, un tableau, des post it, bref, tout ce qui peut être utile pour relever des détails, relier des éléments, et travailler efficacement !

Dans un premier temps, on lit la situation, pour savoir de quoi il retourne. Là il faut bien écouter, et prendre des notes, car c’est ici que l’on collecte les éléments qui vont nous permettre de débuter notre enquête. Qui va t-on interroger ? Où ira t-on relever des indices ? Il faut ouvrir grands ses oreilles !

Chacun peut lire à tour de rôle, ou en même temps si l’on a photocopié le texte. Nous avons opté pour une lecture à voix haute, qui nous a parue plus sympathique.

Ensuite on discute entre nous, et on propose des pistes…

Un coup d’œil au journal du jour peut aider à se lancer, et à repérer des éléments louches… Tiens, la victime a laissé entendre que sa Maîtresse pourrait être allemande, et étrangement, une Comtesse allemande se trouvais à Londres le jour du meurtre… en compagnie de son époux, qui participait à un championnat de tir… voyons donc !

***

J’ai aimé ?

J’ai eu un peu de mal à me plonger dans le jeu, et ce sentiment a été partagé par mes co-enquêteurs. En fait, il aurait fallu plus de calme, car nous avions du mal à nous concentrer sur les détails, à cause du bruit dans la salle (une autre table jouait à un tout autre jeu). De plus, nous sommes partis « la fleur au fusil » en pensant que ce serait simple de trouver le tueur, et qu’il n’était pas nécessaire de tous prendre des notes… Du coup, une seule personne a noté, et très vite j’ai regretté de ne pas avoir les notes sous les yeux, car je m’y suis perdue parmi tous les suspects !

Mais c’est qui Emile Zobar déjà ?!!

Nous avions du mal à nous rappeler qui nous avions déjà interrogé, et qui était qui…

On piétinait…

On l’a déjà vu le Conte Von Schulenberg ?

Ah. Il n’est pas dans l’annuaire parce-qu’il n’habite pas Londres. Ah. OK…

C’est là que je me suis dit qu’avoir de quoi noter chacun individuellement n’aurait pas été du luxe. Le summum aurait été d’avoir un gros tableau, pour relever tous les noms et dessiner des relations entre les différents personnages…

Pourquoi ne pas photocopier le plan de Londres aussi, pour annoter directement dessus les endroits visités ? Cela aurait été plus commode…

***

Sherlock est un jeu de société qui se rapproche pas mal du jeu de rôle, à la différence près qu’il n’y a aucun maître du jeu. On suit un scénario déjà défini.

Lorsque l’on visite un personnage, on ne choisit pas les questions que l’on pose. On lit un texte et on découvre ce que le bonhomme a à nous raconter. Cela induit une certaine rigidité qu’il n’y aurait pas forcément avec un maître du jeu, mais honnêtement, les réponses des personnages sont assez bien pensées, et j’ai été agréablement surprise…

Ce jeu m’a semblé intéressant, sans être pour autant un gros coup de cœur. On sent qu’il y a pas mal de travail en amont, pour que tout se tienne. Mais il faut, pour profiter pleinement du jeu, se plonger dans l’ambiance, et… jouer le jeu justement ! Ambiance calme, théière remplie de thé anglais, et pourquoi pas, quelques accessoires pour planter le décor, cela me parait l’idéal pour bien s’amuser !

Pour moi, ce premier test n’a pas été pleinement concluant, mais si l’occasion se présente de rejouer à ce jeu, ce sera avec plaisir !

Le jeu date de 2011 et n’est pas forcément facile à trouver. Comptez 35-40 € selon le point de vente. Pour la durée de la partie, cela varie énormément selon les joueurs présents ! 

Publicités

9 réflexions sur “Je mène l’enquête avec Sherlock…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s