Balade givrée à Besançon

Toc toc toc, je peux entrer ? Je viens vous chercher pour vous proposer de m’accompagner en balade… Enfilez votre manteau le plus chaud, vos gants et bonnets ! N’oubliez pas votre écharpe ! Nous allons nous promener autour de la Citadelle de Besançon !

Besançon givrée

Pour ceux qui auraient séché les cours de géo à l’école primaire, Besançon est une ville de l’est de la France. Elle fait partie de la Bourgogne-Franche-Comté.

Il y a fort fort longtemps, Besançon s’appelait Vesontio. De cette époque, elle a gardé quelques vestiges gallo-romains, que l’on peut voir dans le square Castan.

Besançon givrée

Nous avons assez peu d’informations sur ces ruines, qui dateraient du second ou troisième siècle de notre ère. C’est un ensemble d’éléments plus ou moins bien conservés, mis à jour en 1870 par Auguste Castan, Archéologue et bibliothécaire.

Besançon givrée

 

On peut désormais admirer des colonnes corinthiennes ainsi qu’un hémicycle qui fait penser à un théâtre… Mais rien ne permet d’affirmer avec certitude que les ruines sont effectivement celles d’un théâtre.

Besançon givrée

Le mystère reste encore bien présent… mais bon, l’endroit mérite la visite, d’autant que l’entrée du square est bien-entendu gratuite, et que l’on a besoin de peu de temps pour en faire le tour !

Besançon givrée

Tout près du square Castan, se dresse un impressionnant arc de triomphe, La Porte Noire. Ce monument fait en pierres locales, servait à protéger la ville, en fermant son accès au niveau de la boucle du Doubs.

Car il faut savoir que le centre de Besançon, est situé au cœur de la boucle du fleuve.

6600

Pas mal non, pour se protéger des envahisseurs ?

La Porte Noire, était appelée ainsi, car la pollution avait contribué à la rendre totalement noire. Mais depuis 2011, elle a été lavée, et reste plus blanche que blanche. Malgré tout, les bisontins continuent de la désigner sous son nom de Porte Noire.

Besançon givrée

Cet arc date de 175 après Jésus Christ et rendait hommage à Marc Aurèle. Il n’avait pas fonction de porte initialement, mais l’est devenu au troisième siècle.

Besançon givrée

Tout de suite après la porte, se dresse la Cathédrale Saint-Jean, dans laquelle l’on peut visiter l’horloge astronomique.

Besançon givrée

Je vous présenterai la Cathédrale dans un article dédié… En attendant, poursuivons l’ascension, et rejoignons la fameuse Citadelle de Vauban !

Besançon givrée

La Citadelle est classée au Patrimoine Mondiale de L’Unesco depuis 2008. On doit sa construction à Sébastien Le Presle de Vauban, Ingénieur Militaire de Louis XIV, qui fut chargé de renforcer Besançon, pour sa position stratégique à l’est du royaume.

Besançon givrée

La Citadelle est le premier lieu touristique payant en terme de fréquentation, de l’ancienne région Franche-Comté. Les touristes étrangers y font généralement étape lors d’un passage dans la capitale Comtoise. Et les bisontins ne la boudent pas non-plus. Il faut dire qu’elle accueille un zoo ainsi que plusieurs musées, et notamment le musée de la Résistance et de la Déportation.

Besançon givrée

Besançon givrée

Je vous propose de redescendre tranquillement, et de nous réchauffer autour d’une boisson chaude ! 😉 Merci de m’avoir accompagnée pour cette petite promenade culturelle. J’espère qu’elle vous a plu ! :-p

Besançon givrée

Besançon givrée

Besançon givrée

Besançon givrée

 

Publicités

2 réflexions sur “Balade givrée à Besançon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s