La pause café colombienne

Quoi de mieux pour bien commencer la semaine, qu’une tasse de café ?

Les gens qui me connaissent moyennement, ignorent en général que j’adore le café. En effet, je bois beaucoup de thé, et il est rare que l’on me voie savourer un café. Pourtant, cette boisson me raviT depuis mon plus jeune âge. Mais j’en bois peu. Si je m’écoutais, j’en avalerais 10 tasses par jour. Mais bon, la caféine, ce n’est pas top pour la santé à forte dose, et je tiens à mon sommeil (à mon haleine, à mes nerfs, à mes dents) ! Donc, je me limite à une tasse par jour, que je savoure seule au bureau, en milieu de matinée.

Une tasse par jour, quand on adore le café, c’est peu, et cela explique que je recherche la perfection… ou du moins, ce qui pourrait s’en rapprocher !

Lors de mes commandes chez Maxi Coffee, je teste différentes marques, pour découvrir la dosette qui me plaira le plus… Car oui, nous avons une machine Nespresso au bureau.

Dernier test en date : Colombie, de la marque Oquendo. Oquendo est une marque espagnole, qui propose entre autres, des capsules compatibles Nespresso, déclinées en 3 variétés : Ethiopie, Colombie, Brésil.

Colombie est un arabica, annoncé comme corsé sur le site Maxi Coffee. Sur l’échelle de la marque Oquendo, qui va de 1 à 10, il affiche un 6. On nous décrit un café « plutôt doux, aromatique, souvent fruité et avec une acidité très fine. »

La boîte de 10 dosettes coûte normalement 2,99 €, soit 29 centimes le café. Mais lors de ma commande, elle était en promo, à 1,99 € !

*

Que dire de ce café ?

Tout d’abord, j’apprécie que les dosettes en plastique ne soient pas sur-emballées. On les trouve telles qu’elles dans la boîte cartonnée, et cela évite de remplir la poubelle inutilement.

Dans la machine Citiz, elles ne coincent pas, et le café coule aussi rapidement qu’avec une dosette Nespresso.

Je bois mon café soit en espresso, dans une petite tasse, soit en mode-rallongé (dans une tasse à café à la française, que je remplis au 2/3, entre la tasse à espresso et le mug).

Et là, je dois dire que c’est une très mauvaise idée de choisir ce café Oquendo pour un café allongé… car cela devient un vrai jus de chaussette…! Et je pèse mes mots… c’est très vilain d’accuser un café d’être un « jus de chaussette ». Entendons-nous bien, je ne fais pas cela de gaieté de cœur !

On avait beau me préciser qu’il s’agissait d’un café doux, là je suis surprise de le trouver aussi doux… Il n’y a plus aucune force, et j’ai l’impression fort désagréable, de boire du café à l’eau… Je me demanderais presque si je n’ai pas oublié de placer une dosette dans la machine, tant la boisson est insipide !

Non… vraiment, ce café ne m’a pas séduite… si vous recherchez un café très léger, à boire avec une touche de lait et/ou du sucre, cela vous conviendra peut-être. Mais pour une pause 100 % café, je doute que cela vous enchante plus que moi…

Désolée, mais ce n’est pas ma tasse… de café !

Publicités

Une réflexion sur “La pause café colombienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s