Mon Amie la Douleur – Chronique Guest

Aujourd’hui c’est ma Mum qui vous donne son avis sur MON AMIE LA DOULEUR, un roman de Lanahmé V, paru ce mois-ci chez Librinova. Je vous remercie par avance pour vos réactions, et votre accueil pour ce Rédacteur invité de choix !^^

 

Résumé

Valérie, chef d’entreprise, la quarantaine, mène une existence confortable mais certainement pas paisible aux côtés d’un mari adorable et de leur fille unique.

Au détour d’une intervention chirurgicale, des douleurs abdominales vont l’assaillir et ne plus la quitter, transformant sa vie en enfer. Tous les examens réalisés s’avèrent normaux ; pour le chirurgien et les médecins, pas d’erreur médicale, rien de pathologique, donc tout va bien.

L’hospitalisation en maison médicale permettra d’établir un lien entre la douleur physique bien réelle et un burn-out doublé d’une dépression, le tout suivi de la mise en place d’un traitement antidépresseur associé à une psychothérapie .

book-1489

Un style particulier…

La narratrice, auteur du livre, raconte son histoire au rythme du burn-out ; déverse des mots qui deviennent des phrases, longues et souvent sans ponctuation. Elle crache, vomit presque sa rage face à l’incompréhension et à l’incompétence du monde médical.

Dans le même temps elle raconte ses journées passées à travailler comme une forcenée sans la moindre attention accordée aux signaux d’alerte envoyés par son corps en état d’épuisement. Elle écrit, vite, comme elle vit et comme elle est, exigeante, voulant toujours plus, et livre les détails de son enfance, sa relation avec ses parents, les moments douloureusement vécus. Elle se bat contre son ennemi « Manque de jus » et tente de se faire une amie de «madame Douleur». Les antidépresseurs deviennent des «pour la vie».

 

Verdict

Le thème intéresse (il faut dire que je suis Infirmière, donc forcément ce livre me parle), l’histoire accroche ; le personnage est attachant, quoi qu’un peu brutal… On déplore les fautes d’orthographe, les temps mal conjugués et les fautes de grammaire récurrentes. Les phrases trop longues obligent parfois à un retour en arrière car on a oublié le début. L’histoire néanmoins demeure intéressante et le thème de la douleur bien traité.

Publicités

6 réflexions sur “Mon Amie la Douleur – Chronique Guest

      • C’est un peu dommage car le thème me touche et m’intéresse beaucoup mais je ne pense pas… d’autant qu’il ne doit être disponible qu’en format numérique (Librinova) et que je n’ai toujours pas de liseuse. Du coup, ça me demande un effort de lire sur l’ordinateur et les fautes à répétition ont tendance à m’énerver… Désolée !
        Je change un tout petit peu de sujet mais comme tu aimes beaucoup l’Italie, je me permets d’en parler. Je viens de lire le tome 2 de l’Amie prodigieuse d’Elena Ferrante, c’était magistral ! Vraiment un fabuleux roman. Je te le recommande. Cette saga fait désormais partie de mes livres préférés!

        J'aime

      • Oui je comprends. Je ne crois pas qu’il existe en papier en effet, et comme toi les fautes me découragent. Ah lala Elena Ferrante je n’ai encore rien lu d’elle !! Mais j’ai bien prévu d’y remédier. Je pense que je vais lire ses romans en italien tant qu’à faire. Mais cela me coûte cher de les importer, alors j’attends encore un petit peu des fois que je les trouve en occasion, qui sait… ou alors je les achèterai sur place, si mon homme accepte de retourner en Italie cet été.^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s