Les Wineurs… ne sont pas forcément là où on les attend !

Premier #dvd du dimanche soir de l'année ! #film

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Voici le premier DVD du dimanche soir que nous avons glissé dans le lecteur DVD en 2017 (oui j’ai écrit pas mal de billets pendant mes congés, et vous êtes en train de lire une publication que j’avais programmé). Il s’agit d’un « Feel Good Movie » américain. Ce n’est pas moi qui le dis. C’est noté sur la pochette ! Et ce film, nous l’avons trouvé chez Noz pour 0,99 € !

Les Winners est sorti en 2011. Il réunit Paul Giamatti, que j’avais adoré dans La Fille de l’Eau et Alex Shaffer, dont c’est a priori le premier film.

*

Paul Giamatti incarne Mike Flaherty, un avocat du New-Jersey qui peine à joindre les deux bouts, pour faire vivre sa famille, Jackie sa femme, et leurs deux petits filles. 

Mike Flaherty est un américain lambda, qui nous inspire tout de suite la sympathie. Mais pour faire face, il se retrouve à mettre ses principes de côté, et à demander la tutelle de l’un de ses clients, pour toucher sa prime de retraite…

Là où Mike ne la joue pas très réglo, c’est qu’il place son client en maison de retraite au lieu de le laisser chez lui, comme convenu avec le juge… Mais, cela ne va pas être aussi simple que prévu, puisque le petit-fils du client, le jeune Kyle, va débarquer.

Cet ado aux cheveux décolorés et à l’allure de looser, s’avére être très attachant, et en plus de cela, il est très doué pour la lutte ! Quel heureux hasard, puisque Mike est justement entraîneur de l’équipe du lycée, et qu’il manque cruellement de bons éléments…

*

Le scénario n’a rien de super original. C’est l’histoire de deux personnages a priori perdants, qui sont en fait fondamentalement bons, et vont découvrir ce qu’ils valent au contact l’un de l’autre. Le dénominateur commun est ici la lutte, et cela change des sports collectifs que l’on voit bien plus souvent au cinéma.

Les acteurs m’ont plu et j’ai aimé m’attacher aux différents personnages. Jamais l’on ne tombe ni dans le cliché, ni dans la mièvrerie. C’est un joli petit film, qui fait du bien, sans nous envoyer au pays incroyable des Bisounours.

A voir donc !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s