Riche en protéines

En ce moment, il y a un phénomène qui m’agace au plus haut point. Je ne comptais pas en parler sur ce blog, car c’est un peu hors-sujet par rapport aux thèmes que j’aborde habituellement. Mais comme mon agacement ne passe pas, je me suis dit qu’un petit HS ne ferait pas un grand mal, et me permettrait de partager mon énervement. Alors par avance, je vous demande de bien vouloir me pardonner ce billet un rien coup de gueule !

Il s’agit d’aborder ici la mode du végétarisme, qui s’empare de la France depuis quelques années.

Alors bien-sûr en tant que végétarienne, je devrais me réjouir de voir que le végétarisme a retrouvé ses lettres de noblesse, et qu’il est désormais bien vu d’adopter un régime sans viande (ni poisson). D’ailleurs c’est le cas, je suis sincèrement ravie de constater que les français consomment moins de viande. 

View this post on Instagram

#vegetarien #veganfood

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Oui il y a des protéines cachées dans cette photo. :-p

 

Mais malheureusement, ce phénomène de mode n’amène pas que du bon.

De quoi voudrais-je vous parler ? Et bien de ces marques qui se lancent dans les gammes végétales, et proposent des produits sensés REMPLACER la viande. Ce n’est pas forcément annoncé de façon aussi franche, mais souvent les marques mettent bien l’accent sur le côté végétarien du produit, avec un nom en « veggie » et un packaging dans les tons verts. Du coup, on imagine qu’en achetant tels nuggets ou tel « steak » on aura un produit équivalent à une portion de viande. On imagine aussi que l’on va mettre un produit diététique (ou healthy) dans son assiette, alors que ce n’est pas forcément le cas.

L’ennui à mon sens, c’est que bon nombre de ces produits sont probablement délicieux au goût (et encore, tout dépend de la définition de délicieux que l’on a en tête) mais ne valent rien sur le plan nutritionnel.

Je m’explique.

Dans n’importe quel aliment, on trouve trois grandes catégories de nutriments :

*les protéines : on les trouve dans la viande, dans le poisson, mais aussi dans les céréales complètes, les légumineuses, le quinoa (qui n’est pas une céréale), le soja..

*les glucides : ce sont les sucres au sens large, donc ils sont présents dans les féculents, le pain, les fruits et légumes, et de plus ou moins bonne qualité selon leur provenance et s’ils sont raffinés.

*les lipides : il s’agit des graisses, souvent diabolisées, et pourtant nécessaires à notre santé ! Il y en a des bonnes (l’huile d’olive pour ne citer qu’elle) et de moins bonnes (à vous de m’en citer tiens !).

L’ensemble donne la valeur nutritionnelle de l’aliment, plus ou moins élevée d’ailleurs (cela s’exprime par le nombre de kcalories aux 100 grammes).

Nous avons tous et toutes besoin d’un certain nombre de protéines, de glucides et de lipides, pour vivre. C’est ce qui permet à notre corps de fonctionner.

Il faut, pour être en forme et le rester, veiller à apporter à notre corps :

1/ le bon nombre de calories,

2/ une bonne répartition entre protéines / glucides / lipides…

Autrement dit, si vous avez besoin de 1 500 kcals par jour, et que vous ne mangez que du riz blanc (full glucides) sans matière grasse ni protéines, cela ne va pas vraiment le faire.

Mais je m’égare.

Ce que je cherche à dénoncer dans ce billet, c’est le fait que de nombreuses marques lancent des produits destinés aux végétariens, qui ont une composition vraiment discutable.

Je ne citerai pas de marques en particulier, mais j’ai déjà croisé dans des rayons, des boulettes végétales qui présentaient moins de 5 grammes de protéines aux 100 grammes… C’est absolument négligeable. En comparaison, un steak de boeuf, selon sa teneur en matière grasse, apporte en moyenne 20 à 30 grammes de protéines aux 100 grammes.

Les apports recommandés pour chaque personne dépendent de son activité physique. Plus vous êtes musclé, plus il vous faudra de protéines pour entretenir votre masse musculaire. Mais globalement, pour faire une moyenne, on parle de 0,8 grammes de protéine par kilo et par jour. Par exemple, une femme de 60 kilos plutôt sédentaire, aura besoin d’environ 50 grammes de protéines par jour (j’insiste sur le « environ »).

Pour en revenir aux boulettes dont je vous parlais plus haut, je ne dis pas qu’elles sont à éviter absolument. Si elles vous font envie, alors allez-y ! Mais il serait bon de savoir que leur composition n’en fait pas du tout un produit de REMPLACEMENT de la viande. Là où les choses deviennent dangereuses, c’est lorsque l’on achète ce type de produit en imaginant que l’on peut le consommer pour obtenir un équivalent nutritif à un steak par exemple.

Trop de nouveaux végétariens profitent de la diversification de l’offre des similis, pour manger des produits tous prêts, sans se soucier le moins du monde de la composition…

On voit certains manger des nuggets de blé avec des pâtes… rappelez-moi juste, à base de quoi sont faites les pâtes ? Bref, on a une assiette 100 % blé… Je doute que cela soit la définition de la diversification alimentaire.

Sans devenir un obsédé de l’étiquette, il serait bon de prendre conscience que « végétarien » ne rime pas forcément toujours avec « sain » et que mettre un produit dans son panier, juste parce-qu’il y a le mot « veggie » sur l’emballage, peut être une erreur…

On trouve des similis totalement valables, équilibrés, sains, mais il faut pour les dénicher… lire les étiquettes !

Si le sujet vous intéresse, je vous propose d’en reparler plus en détail une prochaine fois… En attendant, n’hésitez pas à réagir en commentaires. Ce sera un plaisir de découvrir vos réactions, et d’y répondre !

Publicités

8 réflexions sur “Riche en protéines

  1. je ne suis pas du tout végétarienne même si j essaie de limiter ma consommation de viandes. je pense qu il vaut mieux préparer ses plats soi même végétarien ou pas d ailleurs, ma meilleure copine est végétarienne et je sais que quand elle fait des hamburgers elle fait ses « steaks » elle même avec de la farine d haricots rouges par exemple, et de manière générale vaut mieux éviter les produits industriels ^^

    J'aime

    • Oui, c’est délicieux et au moins on sait ce que l’on met dedans. 🙂 Ceci dit, il reste des produits tous prêts aussi bons qu’équilibrés. Je pense notamment au seitan et au tempeh de chez Soy (mag bio). Mais si on ne mange que cela, bonjour le budget !^^

      Aimé par 1 personne

  2. Je suis entièrement d’accord avec toi! Je ne suis pas végétarienne même si j’y songe de plus en plus mais de voir que c est devenu la nouvelle mode après celle du bio et de retrouver dans les rayons des plats supers alléchants même pour les non veggie lol avec de superbes photos mais rien de bon à consommer franchement je suis déçue que ça soit tant un effet de mode ça freine vraiment

    J'aime

  3. Cathy dit :

    Ce billet est très intéressant. Perso, sans avoir totalement rayé la viande de mon assiette, j’en mange de moins en moins. J’ai justement cherché récemment des apports en protéines différents, je suis d’ailleurs encore en « formation » et je me posais la question s de tous ces Produits émergeants. N’en ayant jamais acheté je n’ai pas pu regarder les étiquettes!
    De toutes façons il était évident que les fabricants allaient surfer sur cette vague de rejet de la mal bouffe pour proposer….. ben de la mal bouffe aussi, tiens…..!

    J'aime

    • Le danger au final, c’est de croire que manger VG c’est forcément REMPLACER la viande par un autre produit. En réalité, je pense qu’il faut revoir sa façon de cuisiner, et veiller à consommer des aliments qui apportent de bonnes protéines végétales. Pour cela, il me semble essentiel de manger des céréales (complètes et variées), et des légumineuses trop souvent boudées en France. Il n’est pas nécessaire de les manger ensemble dans un même repas comme on l’a longtemps cru. 🙂 Mais bon, au lieu de faire systématiquement un repas sans viande avec un produit industriel en forme de steak, on peut préparer un bon chili à base de haricots rouges, de légumes, de sauce tomates. Avec du tofu, ou du quinoa, ou d’autres légumineuses c’est à la fois délicieux et équilibré. 🙂

      J'aime

  4. Effectivement,ce n’est pas une bonne idée de vouloir absolument remplacer la viande. Mais ça ne doit pas être évident au départ, surtout lorsque l’on passe d’une régime omnivore à un régime végétalien, de se nourrir correctement, mais ça fait parti du processus. Prendre soin de la nature, des animaux, mais aussi de soi. Pour ma part je n’ai jamais mangé de viande, et je me suis décidé à arrêter le poisson, donc une source de protéine animale en moins, il faudra que je trouve une autre source (mais pas envie de me jeter systématiquement sur du simili)

    Belle journée !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s