Les thermes de Baden-Baden

Les thermes de Caracalla sont des thermes impériaux romains, construits en 216 et baptisés selon le nom de l’empereur d’alors. Les ruines encore visibles actuellement à Rome, témoignent de l’aspect colossal de ces bains, qui étaient à l’époque les plus grands et plus luxueux jamais construits.

Voilà pourquoi les thermes de Baden-Baden ont repris le nom de Caracalla… et ils ont bien fait d’oser, car en effet ces thermes allemands sont une pure merveille…

Il y a plus de 2000 ans, les romains avaient déjà découvert les vertus des sources thermales de la région. Désormais, ces bienfaits sont rendus accessibles à la populasse que nous sommes, à partir de 15 euros par personne !

View this post on Instagram

Thermes de Caracalla

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Depuis Besançon il faut compter environ 3 heures de route, pour rejoindre Baden-Baden. C’est long, mais cela en vaut la peine.

Les tarifs des thermes varient selon la durée choisie, et si vous souhaitez ou non accéder à l’espace sauna, qui a la particularité d’être réservée aux naturistes. Ils débutent à 15 € pour 1,5 heure sans sauna.

Lorsque vous arrivez à l’entrée des thermes, vous acquittez vos droits d’entrée, et vous voyez remettre un bracelet magnétique, qui vous permet d’utiliser les casiers, et d’acheter d’éventuels services supplémentaires (séance d’UV, petite restauration etc).

View this post on Instagram

367

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Les thermes sont en partie couverts, avec un grand bassin central, dans lequel sont installés des fontaines et jets d’hydromassages. Sur les côtés, des transats sont à disposition, dont certains surmontés de lampes de luminothérapie.

On trouve aussi un bain froid (18°C) et un chaud (environ 40°C), un hammam et des cabines UV accessibles avec un supplément.

Pour les plus motivés, une salle de fitness est également à disposition, mais il faut là-aussi payer en plus.

View this post on Instagram

#BadenBaden

A post shared by Ana (@chiarastory) on

La partie extérieure est aussi intéressante, avec un bassin avec courant, des sièges hydromassants, des jacuzzi, et là encore des transats.

View this post on Instagram

#Thermes de Caracalla à #BadenBaden #relax

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Tout est fait pour que les visiteurs puissent se détendre et profiter des bienfaits de l’eau thermale en toute quiétude. Comme j’ai visité les thermes un jour de semaine, l’affluence était réduite, comparée à celle que l’on aurait pu constater un week-end. Mais malgré tout j’ai été surprise par le calme, et le respect des consignes ! Dans le hammam, les gens chuchotaient. C’était réellement appréciable.
La décoration est vraiment soignée, et m’a beaucoup plu. On est loin des hammams tous carrelés de blancs, qui rappellent la déco des piscines municipales !

Enfin, sachez qu’il y a la possibilité de se restaurer sur place, avec de la petite restauration rapides, des pâtes, des sandwichs et mêmes des options végétariennes.

En espérant que cet article vous aura plu… je vous dis à très bientôt !

Publicités

A Silent Voice

A Silent Voice est un shonen manga, c’est à dire un manga pour adolescents, publié en sept volumes de 2013 à 2014. L’adaptation cinématographique est sortie en 2016 au Japon, et arrive en France actuellement.

Je suis allée voir ce manga, car l’histoire semblait jolie, et que j’apprécie globalement les films japonais d’animation. Je n’avais pas lu le manga avant cela.

3961973.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Au départ, j’ai bien accroché à l’histoire. Shoko Nishimiya est une jeune sourde, qui arrive dans une nouvelle école primaire. Immédiatement, elle est prise en grippe par Shoya Ishida, qui s’amuse à la malmener par rapport à son handicap. La plupart des autres élèves suit Shoya, ou plus globalement, n’oppose aucune objection au harcèlement qu’il fait subir à Shoko.

Devenu lycéen, Shoya Ishida semble avoir mûri cette histoire, puisqu’il étudie la langue des signes, et souhaite se rapprocher de son ancien bouc émissaire…

Dans l’idée, l’histoire m’a bien plu. J’ai trouvé le thème fort intéressant, et bien traité. Il y a beaucoup de sujets qui sont abordés par ce film, comme l’adolescence, le harcèlement scolaire, l’effet de groupe, le handicap…

Mais, vous attendiez un « mais » n’est-ce pas ? Le voici donc. Mais… ensuite j’ai regretté que le film présente des longueurs, et que les personnages se compliquent considérablement la vie en gambergeant plus que de raison, au lieu de simplement présenter leurs excuses.

Alors je sais, culturellement le Japon est très très différent de la France, et je ne doute nullement du fait que les réactions des personnages de Silent Voice correspondent à des réactions que l’on pourrait observer au Japon. Mais personnellement, c’était culturellement trop éloigné de moi pour que je profite pleinement de ce film.

J’aurais aimé qu’il se passe plus de choses, plus d’actions, et pas uniquement des réflexions quasi-philosophiques.

Voilà. Vous pouvez me huer en commentaires, car globalement ce film a eu de super critiques. Croyez-moi j’ai franchement hésité à le critiquer à mon tour, car je me suis dit que j’avais dû louper quelque chose. Mais voilà, je me suis lancée malgré tout, et ai voulu vous présenter mon avis personnel !

Escale à Montreux

Connaissez-vous Montreux ?
Jusqu’à très récemment, je vous aurais répondu que non, que le nom de la ville m’inspirait juste un festival de jazz. Mais la situer précisément sur la carte de la Suisse, vous dire ce qu’il y avait à voir là-bas etc, j’en aurais été incapable.

Pourtant Montreux est jolie, nichée sur les bords du lac Léman, dans le canton de Vaud ;elle a de quoi attirer les touristes !

Les rives du lac sont fleuries, ce qui rend la balade fort agréable en ce mois d’août, malgré l’affluence de visiteurs (dont je fais partie). Il faut un peu jouer des coudes pour se faufiler entre les petits stands de souvenirs, et les autres visiteurs !

IMG_0512.JPG

On renonce assez vite à savourer une glace vu les prix tout à fait helvètes, mais on profite de la vue, et de l’ambiance un peu « croisette » ! Il est clair que Montreux n’est pas vraiment un lieu de villégiature pour touristes lambda. On remarque bien vite l’impressionnant Fairmont Montreux Palace, un établissement 5 étoiles construit en 1906.

J’ai voulu consulter les prix, par pure curiosité, mais ce soir là les 236 chambres et suites étaient déjà toutes prises ! Pour la semaine suivante, avec les 10 % de remise consentis pour les réservations en ligne, nous arrivions à 422 CHF par nuit !

***

Que peut-on admirer à Montreux, et bien le lac justement, les statues qui bordent ce dernier, le marché couvert…

IMG_0519.JPG

Et parmi les statues, il y a celle de Freddie Mercury, car le chanteur du groupe Queen adorait Montreux, et y avait son studio.

View this post on Instagram

#Montreux Freddie Mercury

A post shared by Ana (@chiarastory) on

La statue de bronze fait face au lac, et impressionne par sa taille. Elle est fleurie par les fans. Mais si l’on veut véritablement prendre conscience de l’admiration que vouent de nombreuses personnes au leader de Queen, disparu en 1991, il faut se rendre au studio du groupe…

View this post on Instagram

Montreux

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Ainsi s’achève notre petite visite de Montreux. J’espère qu’elle vous aura plu et appris deux ou trois choses ! A bientôt !

Neuilly sa mère sa mère

Neuilly sa mère est une comédie sortie en 2009. A l’époque je n’en avais pas entendu plus parler que cela, et ne l’avais donc pas visionnée. C’est tout dernièrement, en 2018, que je l’ai regardée. Et franchement, je me suis fendu la poire du début à la fin ! Cela tombait bien, car la suite vient tout juste de sortir… presque dix ans après !

L’histoire est celle de Sami Benboudahoud, 14 ans, qui vit heureux au milieu de ses potes dans une cité de Chalon. Un jour, son petit quotidien tranquille est bouleversé, car sa mère doit s’absenter et le confier à sa tante, qui habite… Neuilly.
Sami se retrouve au milieu des riches, dans une école différente, et partage sa chambre avec son cousin Charles, qui a pour idole Nicolas Sarkozy !

Ce premier opus était vraiment tordant. Il réussissait à s’inscrire dans le genre de la comédie, tout en sonnant juste sur de nombreux points. Il y avait une bonne part de vrai, une belle observation de notre société, qui rendait ce film vraiment savoureux.

Le fait de le regarder en 2018 ajoutait de l’intérêt, car il y avait une petite dose de nostalgie en bonus !

 

*

Avec Neuilly sa mère sa mère, Gabriel Julien-Laferrière le Réalisateur, ne m’a pas déçue ! Il a réussi à reprendre un casting quasi-identique (seule l’actrice qui joue la tante de Sami change). Et il a fait faire à ses acteurs le voyage inverse.

 

Sami vit toujours à Nanterre, comme à la fin du premier film, et c’est lui qui accueille son cousin Charles, et ses parents, ruinés à cause d’une sombre affaire de maltraitance animale mise à jour dans la boîte de son oncle, et de la révélation de l’existence de comptes bancaires dans des paradis fiscaux.

Voilà les riches de Neuilly, qui dorment à même le sol dans une HLM, et boivent du café instantané au petit-dèj ! 

En plus de cela, Charles est en pleine dépression, suite à le défaite de Nicolas Sarkozy, et aux élections successives de François Hollande et d’Emmanuel Macron. 

Dans cette suite, Charles devient le personnage central. Il se lance en politique, et brigue le fauteuil de maire de Nanterre. Pour atteindre son objectif, l’ancien gamin de Neuilly est prêt à tout, et même plus encore !…

Ah ce que nous avons ri devant ce film !

Les politiques en prennent pour leur grade, et le réalisateur ne juge pas nécessaire d’incorporer un semblant de morale dans son film. Quelle excellente idée, c’est souvent justement ce qui gâche les comédies françaises !

Neuilly sa mère sa mère caricature notre société, mais jamais ne tombe dans le cliché. C’est rafraîchissant, parfait pour cette période de l’année !

J’ai particulièrement ri lorsque Charles se rend au QG du parti En Marche! Mais… je ne vous en dirai pas plus, car je ne voudrais pas vous gâcher la surprise si toutefois vous n’aviez pas encore vu cette délicieuse comédie !

Un café nommé noisette

J’apprécie un petit café de temps en temps, notamment en milieu de matinée, pour me redonner un coup de boost au travail. Si j’aime le café, je ne me considère pas du tout comme connaisseuse, loin de là ! Pour tout vous dire, quand je ressens un manque de caféine, mais n’ai pas de cafetière à portée de main, je peux même boire de l’instantané. Cet amateurisme explique donc que je n’ai aucune honte à acheter parfois des cafés aromatisés, comme celui dont je m’apprête à vous parler, qui est parfumé à la noisette !

Chez Café Royal j’avais déjà goûté le café à l’amande, celui à la vanille et la variété au caramel. Il ne manquait plus que la noisette à mon tableau de chasse, alors je l’ai ajoutée à ma dernière commande, passée directement sur le site de la marque (il y a 5 % de cashback Igraal, on ne va pas s’en priver !)

La boîte cartonnée qui contient 10 capsules, coûte 3,09 €, soit… 30,90 centimes la capsules (trop forte en calcul la nana !). Ce n’est pas donné-donné, mais cela reste dans la moyenne.

Ce sont des capsules en plastique, pas vraiment au top niveau écologie, mais elles ne sont pas emballées individuellement, donc c’est déjà cela…

Pour trouver des infos sur le café en lui-même, sa provenance, sa variété, il faut fouiller… Car sur le site, on nous parle surtout de l’arôme de noisette. Sur la boîte cartonnée, je trouve « 100 % arabica » et rien de plus. Il doit probablement s’agir d’un blend (mélange).

La force ? 4/10 selon Café Royal, qui nous recommande de boire ce café en version longue, et pourquoi pas avec une pointe de lait (macchiato) ?

Pour ma part, je le fais couler dans un mug, jusqu’au milieu du contenant. Et je le bois sans rien de plus, ni lait ni sucre. J’apprécie le parfum gourmand de noisette qui émane de la machine, et parfume mon bureau ! En bouche, ce café est équilibré, nullement acide, rond en bouche.

C’est parfait pour une pause réconfortante dans une longue matinée de travail !

Parfois je trouve les cafés aromatisés trop aromatisés, et pas assez corsés. Cela donne un jus de chaussettes aux arômes, et le résultat me déçoit. Ici ce n’est pas le cas. Le café est suffisamment corsé, pour que l’ensemble soit harmonieux. Cela reste très aromatisé et si vous n’aimez pas les cafés aromatisés, forcément cela risque de ne pas vous plaire. Mais on sent malgré tout le café !

Sur ce, je vous souhaite une belle journée, caféinée ou non, et vous dis à très bientôt !

Oui change ma vie, le podcast qui améliore le quotidien !

Je ne sais pas exactement me souvenir comment j’ai découvert ce podcast. Il a dû apparaître dans mes suggestions sur l’appli de podcast que j’utilise quotidiennement, et j’ai cliqué dessus par curiosité. Dans tous les cas, j’ai écouté un premier épisode, et ai immédiatement accroché, puisque quelques jours seulement après cette première écoute, je peux vous le dire : je suis conquise !

View this post on Instagram

Vous vous fixez des bonnes résolutions chaque année sans jamais les tenir ? Dans cet épisode exclusif en partenariat avec @audible_fr, je vous explique pourquoi ! 🧐 ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Et cette année, plutôt que des bonnes résolutions, pourquoi ne pas adopter plutôt une intention, et choisir un mot de l’année pour l'incarner ? ✨ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ C’est plus doux dans les contours, plus flexible aussi, et ça donne de bien meilleurs résultats. Je vous propose 10 questions pour identifier votre intention pour 2018, et je vous aide à choisir votre mot de l’année, à partager ensuite avec la communauté Change ma vie grâce au hashtag #cmv2018. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Je vous donne rendez-vous sur la plateforme Audible pour écouter l'épisode et découvrir le mot de l'année que j'ai moi-même choisi ! 🌊 ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Toutes les infos pour écouter : https://www.audible.fr/change-ma-vie ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ #motdelannee #intention #bonnesresolutions #podcastfrancais #podcastfrancophone #frenchpodcast #podcastinfrench #podcastindependant #audible #audibleexclusive

A post shared by Change ma vie : Le podcast (@ouichangemavie) on

Oui Change ma Vie est donc un podcast, c’est à dire un ensemble de fichiers audios disponible sur différentes applis et supports, et comparable à une émission de radio. Il est proposé gratuitement par son Auteure Clothilde, qui publie un nouvel épisode chaque jeudi.

Oui Change ma Vie est à classer parmi les podcasts de développement personnel, puisqu’il aborde des thèmes qui permettent d’y voir plus clair dans notre quotidien, d’affronter nos émotions, et de nous sentir mieux.

Alors vous allez peut-être me dire « hummm… très peu pour moi, merci ! ». Et honnêtement j’étais un peu comme cela avant de découvrir ce podcast. Je préférais les émissions culturelles, les podcasts de faits divers animés par Christophe Hondelatte ou Jacques Pradel. En fait j’adorais me changer les idées, pour ne pas penser à mes soucis du quotidien (donc écouter de tout, mais surtout pas des choses qui me faisaient m’interroger sur moi-même !)

Sauf que… si je vous parle aujourd’hui de Oui Change ma Vie, et bien c’est parce-que j’ai accroché…

Clothilde met à notre disposition, des épisodes de vingt minutes environ, qui abordent des sujets qui nous touchent tous. Quelques exemples : La mauvaise humeur, la procrastination, pouvoir compter sur soi, les critiques…

Elle expose les choses de façon claire, avec une voix enjouée qui met instantanément de bonne humeur. C’est un plaisir de l’écouter, au calme dans ma chambre, ou dans la voiture sur le chemin du travail !

Et bien-sûr, ces épisodes sont ultra instructifs. On se rend compte de pas mal de choses en écoutant Clothilde. J’ai notamment trouvé son épisode sur les faux plaisirs particulièrement instructif. Il m’a fait réaliser que lorsque j’ouvrais Facebook alors que j’avais une tonne de choses à faire, je recherchais en réalité une satisfaction immédiate, un petit réconfort, qui m’évitait d’affronter le gros truc chiant que je devrais de toute façon affronter tôt ou tard… et je repoussais par la même occasion, l’énorme satisfaction que j’aurais d’avoir finalement accompli ce gros truc chiant.

Alors bien-sûr, Clothilde l’explique mieux que moi, et sans utiliser le mot « chiant », mais vous avez l’idée. Depuis que j’ai réalisé cela, et identifié tous les faux plaisirs que je m’accordais pour fuir des situations angoissantes, j’ai pu agir ! Je ne dis pas que je ne vais plus sur Facebook, ou ne fais plus de shopping par exemple. Mais quand je m’accorde ces plaisirs, j’essaie de me les accorder réellement, en toute conscience, et pas pour fuir une situation stressante ! La grosse différence, c’est qu’une fois le petit plaisir accordé, je suis contente, et pas à nouveau stressée car le gros point noir reste à affronter !

Ecouter le podcast Oui Change ma Vie m’a permis de mieux me comprendre, et de faire quelques changements dans mon quotidien, pour l’améliorer. Alors forcément, aujourd’hui j’ai très envie de vous le conseiller ! –> https://changemavie.com/