Ferme les yeux et fais un vœu

Ferme les yeux et fais un vœu est un roman de Cécile Bergerac, paru le 12 mars 2020 (Hugo & Cie).

9782755647778_1_75

Sarah est une jeune trentenaire, qui travaille d’arrache pied comme Avocate associée. Jour et nuit, elle prépare ses dossiers. Mais son petit quotidien bien réglé s’effondre le jour où son frère se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite. 

Ce roman m’a plu, car nous suivons les visites de Sarah au service de réanimation. Bien que son frère soit dans le coma, sans aucune garantie de se réveiller un jour, elle met toute son énergie et son imagination, pour essayer de le faire revenir.

C’est à l’hôpital qu’elle rencontre Jim, un Infirmier dévoué qui flashe sur elle et se met à la courtiser. Le contraste est flagrant, entre la tristesse de la chambre d’hôpital, et le monde magique que Jim construit autour d’eux.

L’écriture de Cécile Bergerac est agréable, facile à suivre, légère.

Même si le sujet de départ n’a rien de joyeux, le livre est rempli d’optimisme. On sait que quoi qu’il arrive, notre héroïne n’est pas seule. Les personnages sont simples, et vivent des choses qui pourraient nous arriver, donc l’identification se fait facilement.

Ce roman saura vous mettre du baume au cœur, et pourquoi pas… vous changer les idées en pleine période de crise sanitaire.

Ciao Bianca

En cette période de confinement, comme beaucoup d’entre nous je pense, je lis plus. Comme ma lecture en cours ne parvenait plus vraiment à me captiver, je l’ai mise de côté pour entamer un livre qui me tentait plus, un livre qui parlait d’Italie. Et cela a fonctionné, j’ai tout de suite accroché.

Ciao Bianca est un roman destiné aux ados, mais qu’à cela ne tienne, j’avais envie de le lire malgré tout ! Et j’ai bien fait, car moi qui avais du mal à me concentrer sur mes lectures, l’esprit trop pris par tous les soucis actuels, j’ai vraiment plongé dans ce livre. Cela m’a permis de m’évader quelques heures (il se lit très vite).

CVT_Ciao-Bianca_9646

Vincent Villeminot nous fait découvrir Matthieu, un jeune homme qui apprend au début du livre que sa mère avec qui il n’a plus de contacts depuis trois ans, vient de décéder. Bianca souffrait d’un cancer, mais Matthieu n’avait pas imaginé que cela puisse être aussi grave. Il pensait avoir le temps…

Le jeune homme se rend aux funérailles, où il retrouve sa tante et ses demi-frère et sœur.

Bianca souhaitait être inhumée sur sa terre natale de Sardaigne, et a donc demandé à sa sœur Grazia d’informer Matthieu, pour qu’il puisse prendre la route le soir même, et rejoindre le corbillard, dans le petit village de Z avec les deux enfants (son demi-frère et la jumelle de ce dernier). Le jeune homme est pris au dépourvu, et n’a d’autre choix que d’accepter.

Commence alors un road trip un peu particulier, qui sera l’occasion de renouer entre les trois frères et sœurs, et de crever certains abcès…

***

 

L’histoire est assez simple, et se met rapidement en place. Nous montons en voiture avec Matthieu et les jumeaux, et faisons connaissance avec les trois personnages principaux. Le style d’écriture est simple, sans fioritures. Mais cela ne m’a pas gênée. Au contraire, je pense que cela m’a permis de rentrer dans l’histoire plus facilement, de me sentir proche des personnages.

Il n’y a pas énormément de suspens, car on se doute que le voyage va permettre de rapprocher Matthieu des jumeaux. Mais malgré tout, le récit est plaisant, tout en finesse. On sent qu’il va y avoir des explications à donner, des points à aborder entre les jumeaux et leur grand frère, pour pouvoir repartir du bon pied. Et cela se fait, petit à petit, sans drame.

C’est une très jolie lecture, rapide, mais prenante. Je vous la conseille ! Elle pourrait bien vous donner envie de visiter la Sardaigne…

C’est tout pour moi

J’ai découvert le film C’est Tout pour Moi, en institut. Je me rendais à une séance de sauna, un sauna d’un nouveau style, en cabine individuelle. Et il était possible de visionner un DVD tout en faisant sa séance (imaginez une espèce de boîte comme une cabine UV, avec la tête qui dépasse, et un lecteur DVD portable au dessus). Donc pendant ma séance de 45 mn, j’ai pu regarder le début du film C’est Tout pour Moi. Et comme j’étais totalement prise dans l’histoire, j’ai visionné la suite chez moi !

 

C’est tout pour Moi est un film sorti en 2016. Nous le devons à l’humoriste Nawell Madani, dont c’est en partie l’autobiographie. La jeune femme a déclaré avoir vécu de près ou de loin, pratiquement tout ce qu’elle avait mis dans son film.

Et justement, de quoi parle cette comédie (comédie dramatique nous dit Allociné) ?

C’est l’histoire de Lila, qui grandit entourée de son papa et de sa sœur Malika. Elle n’a qu’une seule obsession, qu’un seul rêve : danser. Depuis le jour où les deux frangines ont découvert le hip hop, elles dansent n’en déplaise à leur père. Mais s’entrainer dans la salle du quartier ne suffit plus à Lila, qui décide de se rendre à Paris pour tenter sa chance.

Se brouiller avec son père ne sera que le premier d’une longue liste d’obstacles. Mais Lila sait faire preuve de volonté et d’optimisme !

J’ai adoré ce film, car les personnages sont attachants. Nawell Madani m’a convaincue. Son optimisme et sa joie de vivre ne peuvent pas laisser indifférents.

Dès les premières minutes du film, j’étais déjà totalement dans l’histoire. Peut-être que le récit est globalement un peu trop rose, trop joli pour être vrai aux yeux de certains, mais honnêtement, moi cela ne m’a pas dérangée. Une histoire fell-good ne fait jamais de mal, surtout en ce moment.

Si vous ne savez pas quoi faire des longues journées de confinement, alors regarder ce film pourrait être une excellente idée…