Celle qu’il attendait

Alerte : ce livre est une merveille ! Il s’agit d’un roman d’Amour, mais en dehors des standards !

C’est l’histoire d’Eugénie et Joséphin, qui se rencontrent à Paris par hasard, et s’aiment immédiatement. Eugénie parle tout le temps. Joséphin est mutique.

Elle est mi-femme mi-poésie et répare les ailes des papillons blessés. Son métier ? Inventrice !

Il est tout mince et porte une étrange cicatrice au visage. Le peu qu’il raconte laisse deviner un passé tourmenté.

Entre eux c’est comme une évidence, à laquelle il faudra tout de même laisser un peu de temps… Chacun a été blessé et ne peux pas croire aussi facilement au bonheur.

Ce livre est à part, un petit joyaux avec de faux airs de l’Écume des Jours, pour son côté parfois farfelu. L’histoire est un délice, et la fin wahou un feu d’artifices !

« En cas de besoin, tournez toujours votre visage vers une fenêtre : elles sont les sorties de secours de l’âme que le génie humain a eu la sagesse inconsciente de poser dans toutes ses constructions. »

Je ne vous en dis volontairement pas plus sur ce livre, car ce serait prendre le risque de trop en dire… J’espère que ces quelques mots vous aurons mis en appétit et vous donneront envie de lire de roman, publié chez Fayard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s