Le livre des Radieux, de Brandon Sanderson – tomes 1 et 2

Chronique guest : bienvenue à Monsieur Verbania !

Le livre des Radieux fait suite à deux romans, «la voie des rois 1 & 2», qui ouvrent la saga de Brandon Sanderson sur le monde de Roshar.

View this post on Instagram

les #lectures de Môssieur… #livre

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Roshar est un monde de pierre et de guerre, une guerre terrible et insensée entre les humains et les Parshendis, des êtres humanoïdes ayant la possibilité de changer de forme dans certaines conditions. C’est un monde de tempêtes, où le Père des Tempêtes, un être pseudo-divin, écume les terres en charriant une tempête géante avec lui… en lui…

Alors que le dirigeant de la confédération humaine tente de mettre un terme à la guerre contre les Parshendis, il est assassiné par un homme vêtu de blanc, qui fait montre de pouvoirs magiques impressionnants, et qui utilise une Lame d’éclat, une épée magique légendaire qui était l’apanage exclusif des Chevaliers Radieux, un groupe d’humains dotés de pouvoirs étranges, depuis longtemps tombé en disgrâce et dissout.

Nous suivons dans ce monde Kaladin, et Shallan, en deux histoires séparées qui finiront par se recouper.

View this post on Instagram

#lectures

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Kaladin est un soldat tombé en esclavage par une perfidie de son général, et qui lui voue une haine qui ne pourra s’éteindre que dans la mort de l’un des deux protagonistes. Shallan est une jeune aristocrate dont les déboires familiaux l’ont rendue fragile, mais qui possède une force de caractère surhumaine, qui finira par la faire partir à la découverte de ses réelles capacités.

Kaladin et Shallan vont tous les deux avancer dans leur vie, séparément, pour se rejoindre ensuite dans la bataille finale contre les Parshendis, qui décidera du sort du monde ; quelque soit l’issue, une des deux races ne sera plus.

View this post on Instagram

#extrait

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Ces deux livres, ou plutôt ce livre en deux tomes, m’a plongé dans un monde original, profond, sans pitié mais qui connait la beauté. On est séduit rapidement par les personnages principaux et on en vient à vibrer pour eux lors de leurs combats ou épreuves. Le style est fluide et nous permet de nous immerger dans l’univers de l’auteur, qui n’en est pas à ses débuts. Néanmoins, je conseille la lecture des deux tomes précédents afin de mieux comprendre une intrigue bien ficelée (je ne l’ai pas fait, car en commençant ma lecture, j’ignorais qu’ils existaient). En conclusion je recommande fortement cette lecture aux fans de fantasy originale.

You Are a Falafel Addict : YAAFA – Lyon

 

Today, c’est Malik qui prend son plus beau clavier pour vous emmener déjeuner à Lyon !

 

IMG_5621

 

YAAFA est un fast food spécialisé dans les falafels, des boulettes à base de pois chiches.

Il propose des menus 100 % végétariens, en plein Lyon.

YAAFA TERREAUX

17 rue d’Algérie

69001 Lyon

*

YAAFA MONPLAISIR

186 avenue des Frères Lumière

69008 Lyon

IMG_5622

TARIFS 

Chez Yaafa, on peut opter pour les falafels toutes seules, pour un pita-falafel, ou une salade de falafels.

 

Voici un aperçu des tarifs :

*Pita falafel (des falafels dans un pain pita) : 7 €

*en menu (avec boisson à volonté et accompagnement ou dessert) : 8,50 €

*en menu, avec accompagnement ET dessert : 10,50 €

 

*salade de falafels avec boisson à volonté : 8,50 €

*salade de falafels, en menu avec boisson et accompagnement ou dessert : 9,90 €

*en menu, avec accompagnement ET dessert : 11,90 €

 

Je vous donne le lien pour en savoir encore plus sur les tarifs ! 

 

IMG_5623

 

L’ACCUEIL

Il n’est pas rare que dans les « fast-foods » l’accueil soit plus que moyen, mais ici les gens sont souriants, et donnent l’impression d’être contents de vous voir 🙂 Mine de rien, ça fait du bien, surtout quand on a faim ! Ils n’hésitent pas à bien expliquer comment marchent les formules donc c’est sans surprise que nous avons commandé un menu falafel avec les boissons à volonté…

 

CHOIX

On a le droit à 5 recettes permanentes et  1 recette du moment…

Les 5 recettes permanentes sont :

L’authentique : Houmous, chou, carotte, aubergine grillée, tomate, concombre, crème de sésame, coulis de tomate.

Le grec : Tapenade d’olives et tomates, aubergine grillée, oignon rouge, fromage, tomate, concombre, sauce blanche..

Le provençal : Caviar de tomate séchée, caviar d’artichaut, aubergine grillée, concombre, carotte, coulis de tomate.

Le veggie fest : Carotte, aubergine grillée, tomate, concombre, maïs, caviar de poivron, coulis de tomate.

Le Red Neck : Tomate, maïs, cornichon, oignon rouge, sauce Philadelphia et Barbecue.

En ce moment, on a le droit à l’AVE SESAME : Falafels, caviar d’aubergines, tomate, oignon rouge, salade et crème de sésame.

 

NOS SENSATIONS

Honnêtement,  quand on m’a proposé falafel, j’avais beau avoir entendu dire que c’était bon, je n’étais pas convaincu. Les pois chiches, en fait, je ne pensais pas que ça pourrait être si bon ! Car oui, messieurs dames, c’est très très bon ! En plus, la boisson maison à volonté était super bonne (citronnade sucrée) ! 🙂

 

REVIENDRA-T-ON ?

Oui, on reviendra, et plutôt 2 fois qu’une ! Non seulement c’est très bon, mais en plus c’est en plein Lyon, donc très facile d’accès, et comme je vous l’ai dit, l’accueil est très chaleureux, ce qui ne gâche rien !

 

Merci de m’avoir lu ! 🙂

Si vous n’avez pas assez eu de Lyon pour aujourd’hui, on en remet une couche dès demain sur ce même blog ! Alors… à demain ?

Mafia de Cuba, dans la peau du Parrain…

Salut à tous ! Billet un peu spécial pour changer un petit peu, puisque je laisse la parole à mon homme, Malik, pour la présentation d’un jeu de société ! Alors merci de lui réserver le meilleur accueil et de laisser pleins pleins de commentaires ! :-p

Aujourd’hui je prends un peu de place sur le blog de ma chérie [ merci de me donner cet espace ! 🙂 ] pour vous parler d’un jeu d’ambiance super sympa : « Mafia de Cuba ».

Quand je parle de « jeu d’ambiance », je parle d’un jeu convivial, qui se joue de préférence nombreux, et qui privilégie l’ambiance sur les règles et même sur la finalité du jeu. Finalement, pour moi, la finalité EST l’ambiance.

image.jpg

 

Mafia de Cuba nous plonge dans l’atmosphère sombre et enfumée d’un café miteux caché au milieu des quartiers populaires de Cuba. Ce café est le lieu de réunion du Parrain de la mafia locale. Il y réunit son conseil de lieutenants pour planifier ses coups, pour leur confier leurs missions et compter son butin.

Ce soir, le Parrain [personnifié par un des joueurs] a convoqué tous ses plus proches collaborateurs pour faire le point de la semaine et ouvrir la boîte à cigares à double fond où il garde son butin. Mais à peine a-t-il fini de le compter, qu’un appel confidentiel l’oblige à sortir de la pièce. Il confie alors la boîte à son lieutenant de gauche.

Va-t-il retrouver son butin intact lorsqu’l reviendra dans la pièce ? Rien n’est moins sûr…

======|——|======|——|======|——|======|——|======|——|

image.jpg

Concrètement, les joueurs sont autour de la table (avec si possible des accessoires ou vêtements cubains pour rajouter une touche d’ambiance) et désignent un Parrain.

Celui-ci ouvre donc la boîte de cigares et compte le butin.

Dans cette boîte se trouvent plusieurs choses :

  • 15 diamants ( le parrain peut en enlever de 0 à 3 pour mettre un peu de piment dans les parties)
  • Des jetons de fidélité

Les diamants sont évidemment le butin, les pions de fidélité sont des indicateurs de votre fidélité lorsque vous jouez un lieutenant.

Quand vient votre tour, vous vous isolez, ouvrez la boîte, et comptabilisez son contenu. Ensuite, vous pouvez prendre soit des diamants (un nombre quelconque), soit un (et un seul) jeton.

Il y a plusieurs types de jetons, matérialisés par une illustration et une couleur :

  • Blanc : un Juste. Vous êtes entièrement dévoué au Parrain et n’imagineriez jamais lui voler quoi que ce soit. Vous gagnez si le Parrain gagne. Votre rôle est donc de balancer les infos sur les voleurs.
  • Vert : le chauffeur. Vous êtes opportuniste, et vous gagnez si votre voisin de droite gagne.
  • Bleu : l’infiltré du F.B.I. Vous gagnez si le Parrain vous accuse d’être un voleur.
  • Rouge : le nettoyeur. Vous êtes fidèle, et pouvez tuer un joueur désigné par le Parrain avant qu’il se révèle, lui épargnant, s’il se trompe, de perdre la partie. Vous gagnez si le Parrain gagne.

Si vous êtes un voleur, vous gagnez si le Parrain ne vous accuse pas et que vous avez le plus de diamants.

======|——|======|——|======|——|======|——|======|——|

image.jpg

Quand la boîte a fait le tour de la table, le Parrain revient et la récupère. Et là, surprise ( ! ), il manque des diamants. À lui maintenant de poser des questions à ses lieutenants (« Quand tu as pris la boîte, qu’y avait-il dedans ? » « Et quand tu la rendue ? ») . Et c’est la que le fun commence. Aux justes revient la tâche de faire accuser les voleurs, aux Voleurs celle d’embrouiller le Parrain pour qu’il accuse quelqu’un d’autre.

Lorsque les soupçons du Parrain sont de plus en plus concrets, il désigne un joueur en lui disant : « Vide tes poches », et là, plusieurs cas de figure :

  • Il a accusé un voleur : il récupère les diamants, le joueur désigné a perdu, et le jeu se poursuit.
  • Il a accusé un Juste, il perd donc la partie (sauf s’il a une bouteille de whisky, mais j’y reviendrai) et le voleur qui a le plus de diamants gagne. Du coup, si le chauffeur est à sa gauche, il se font la malle et les deux gagnent ! J
  • Il a accusé l’Infiltré : il perd immédiatement et le joueur qui avait le jeton gagne (et le chauffeur aussi, s’il réunit les bonnes conditions)

Les bouteilles de whisky sont des jokers pour le Parrain pour pouvoir accuser à tort plus d’une fois. En fonction du nombre de joueurs, il a le droit ou non à une bouteille, sachant que la boîte en contient 2.

La répartition des jetons est aussi déterminée en fonction du nombre de joueurs.

======|——|======|——|======|——|======|——|======|——|

L’important, vous l’avez compris, c’est l’ambiance. Un peu de lumière tamisée, un chapeau cubain, un cigare, un accent pseudo-espagnol et c’est gagné !

Entendre un Juste s’embrouiller sur le décompte de diamants est un bonheur simple mais efficace, réussir à se faire accuser à tort quand on est l’infiltré est plus fourbe mais tout aussi drôle… Être le nettoyeur et ne pas savoir quand tirer ou retenir son coup est motif de stress… J Enfin bref, on rigole bien, et la partie ne dure qu’une dizaine de minutes, ce qui permet de les enchaîner…

C’est vraiment un super jeu d’ambiance que je recommande à tout le monde.

D’ailleurs, ils ont aussi un site internet très bien fait que je vous conseille d’aller voir :

[LE SITE OFFICIEL]

======|——|======|——|======|——|======|——|======|——|

Je referme ici cette parenthèse masculine et redonne sa place à ma chérie. Peut-être, qui sait, me relirez-vous dans quelques temps. 😉

À la prochaine !