Comme toi, Lisa Jewell

Je trouve que la météo actuelle, bien grise et pluvieuse, se prête totalement à la lecture de thrillers. Je savoure les histoire angoissantes confortablement blottie dans mon plaid… La semaine passée, c’est Comme Toi de Lisa Jewell, paru chez Milady qui m’a tenue en éveil !

 

91BF0JMKRKL.jpg

***
Il était question d’une adolescente de quinze ans, disparue il y a dix ans, sans que l’on ne retrouve ni coupable ni corps. La Maman d’Ellie n’a jamais pu se résoudre à faire le deuil de son enfant.

Un jour, elle rencontre un père célibataire Floyd, si charmant qu’elle finit par se rapprocher de lui. Mais tout bascule le jour où elle rencontre Poppy sa fille de 9 ans, qui est le portrait tout craché d’Ellie.

***

J’ai toute de suite accroché à ce roman. L’écriture de l’auteure est fort accessible, et les personnages nous sont présentés clairement. A aucun moment je n’ai eu besoin de revenir sur ma lecture, pour clarifier les choses. Tout était limpide, et j’ai pu me concentrer totalement sur l’histoire pour profiter au maximum du suspens…

Et du suspens il y en a !

On sait très peu de choses sur Ellie et sur sa disparition. Les éléments nous sont donnés petit à petit, et nous permettent d’émettre des hypothèses.

Dès le départ, l’entourage de Floyd m’a semblé étrange. Ce père qui élève seul sa gamine, avec une autre grande fille dont la maman est absente aussi, c’était un peu louche ; d’autant que Poppy n’est pas une enfant classique. Son look détonne, et ses discours ne sont pas très représentatifs des discours tenus habituellement par des gamins de son âge !

Il y a anguille sous roche, et rapidement j’ai su plus ou moins qui était le coupable, mais il me manquait le motif. Qu’est-ce qui allait bien pouvoir relier les différents protagonistes ? Qui était qui et qui avait fait quoi ? Et surtout… pour quoi ?

Si comme moi vous aimez le suspens, les bons thrillers solidement ficelés et sans trop d’hémoglobine, alors ce bouquin devrait vous brancher !

J’ai aimé la façon dont l’histoire se déroulait, et la fin m’a totalement convaincue. J’ai trouvé que le dénouement était amené impeccablement. Souvent dans les romans à suspens, tout s’accélère dans les dernières pages, et on atterrit un peu brutalement. Ici non, le rythme est bon tout au long du récit, et la fin n’est que le couronnement des chapitres précédents. Vraiment un excellent thriller !

Publicités

Piège conjugal – un thriller dans de beaux draps

J’adore lire des thrillers, pas trop saignants, mais bourrés de suspens, histoire de bien me mettre les glandes avant d’aller dormir !

En lisant le résumé de Piège Conjugal sur la plateforme Netgalley, j’ai tout de suite pensé que ce roman pourrait me plaire, et pas qu’un peu.

Je vous propose un résumé fait maison !

Alice est une Avocate, qui a laissé sa carrière de rockeuse de côté pour se réorienter, puis épouser Jake. Lui est Psychologue, et fou amoureux de sa jeune épouse. Leur avenir s’annonce sous les meilleurs auspices, et tout à leur bonheur, les jeunes mariés ne se méfient pas vraiment lorsqu’un invité de leur mariage leur offre un étrange cadeau…

Alice et Jack adhèrent au Pacte, un club select sensé garantir leur mariage dans la durée.

Mais s’engager dans le mystérieux Pacte ne sera pas sans conséquences… Derrière le faste et les beaux discours ponctués de « mon ami », apparaît bien vite un véritable cauchemar… Les règles à suivre sont nombreuses, tout comme les sanctions qui découlent de leur non-respect. Rapidement, les deux jeunes époux réalisent qu’ils se sont embarqués dans une sacrée galère…

cover139361-medium.png

J’ai adoré ce bouquin, car le thème est très original, et change des histoires de disparitions dont j’ai l’habitude. Je me suis laissée attraper par l’histoire dès les toutes premières lignes. J’ai lu plusieurs chapitres à la suite, sans pouvoir éteindre ma Kindle, malgré ma fatigue. N’est-ce pas le signe même que l’on tient un excellent thriller ?

Le livre est relativement long (480 pages) et je pense que quelques passages auraient probablement être retirés, pour donner plus de rythme au récit. Mais malgré tout, l’histoire ne s’essouffle pas.

Tout l’intrigue tient dans les fondements du Pacte. Qu’est-ce qui permet aux fondateurs de tenir leurs membres, et d’éviter que ceux-ci ne sortent du cercle ? Est-ce que les sanctions sont vraiment si atroces qu’elles en ont l’air ? Est-ce une simple mascarade ? Alice et Jack parviendront-ils à sortir du Pacte ? Finiront-ils au contraire par y trouver leur compte ?

J’ai beaucoup aimé cette lecture, que j’ai trouvée originale et pleine de suspens !

Je remercie une fois de plus Netgalley, pour m’avoir permis de découvrir une belle nouveauté, ainsi que les Presses de la Cités, qui éditent ce roman.

La Maison Enragée et autres nouvelles

Pendant le mois de décembre, Folio organisait un concours sous forme de calendrier de l’avent, sur sa page Facebook. Il fallait attendre chaque jour une publication de leur part, et être le plus rapide à partager, et envoyer un mail, en espérant recevoir un livre…

A plusieurs reprises, j’eu le bonheur d’être la plus réactive, et de recevoir un Folio dans ma boîte aux lettres. 🙂

C’est ainsi que j’ai découvert La Maison Enragée de Richard Matheson, un recueil de courtes nouvelles fantastiques…

***

Je ne lis pas souvent des histoires fantastiques, mais cela m’arrive, et je garde de bons souvenirs de livres comme La Dimension Fantastique ou Le Rhinocéros qui citait Nietzsche.

Pour ceux qui comme moi, l’ignoreraient, Richard Matheson est un auteur américain décédé en 2013, à qui l’on doit notamment le scénario de certains épisodes de la série La Quatrième Dimension.

***

La Maison Enragée est la nouvelle qui m’a le plus plu dans ce livre, car il s’agit d’une maison qui se venge de son occupant absolument insupportable, par le biais de différents objets. Elle n’est pas hantée, mais possède une sorte de pouvoir, qui lui permet d’agir…

La dernière nouvelle m’a bien plu également. C’est l’histoire de deux couples d’amis qui ont emménagé dans un appartement, au loyer étonnamment bas… Très vite, certains personnages se mettent à avoir des doutes sur le gardien de l’immeuble…

Je n’en dirai pas plus, car les histoires sont très brèves, et que je ne voudrais pas vous dévoiler trop d’éléments et briser le suspens…

***

Ces nouvelles m’ont laissé une impression mitigée. Autant j’ai apprécié les deux que je vous ai décrites un peu plus haut, autant les autres ne m’ont pas vraiment marquée… J’ai trouvé que cela manquait de substance, et que l’on n’avait pas vraiment de dénouement.

La plupart du temps, je suis restée sur ma faim…

Toutefois, ce livre est vraiment rapide à lire, et peu cher (2 € tous ronds) donc si vous aimez les nouvelles fantastiques, et qu’il vous tente, vous ne risquez pas grand chose à vous l’offrir…

The Box vous mettra en boîte…

The Box est un thriller fantastique sorti en 2009. Il s’agit d’une adaptation d’une nouvelle de Richard Matheson.

***

Le réveil indique 5 h 45 quand la sonnette retentit, réveillant un joli petit couple de trentenaires américains. Norma ouvre péniblement les yeux et se traîne jusqu’à la porte d’entrée. Personne. À part un colis…

Le-dit colis contient une mystérieuse boîte, que l’on ouvre avec une clef, non fournie. Seule indication : Monsieur Walter passera à 17 h 00. Ni Norma ni son époux ne connaissent de Monsieur Walter. Ils sont intrigués, mais partent néanmoins chacun de leur côté pour leur journée de travail.

19176349

***

Richard Matheson, vous connaissez ? Là comme ça j’aurais dit non, mais c’est à cet auteur que l’on doit également Je suis une Légende (adapté en film avec Will Smith). Personnellement j’avais beaucoup aimé…

Dès le départ, j’ai été séduite par The Box. J’adore Cameron Diaz donc forcément, cela aide, car c’est elle qui incarne Norma. Mais l’actrice ne fait pas tout. Il y a une vraie histoire avec une belle intrigue.

Cameron Diaz est très crédible dans son rôle de maman et d’épouse des années 70 (l’action se déroule en 76 en Virginie). Son couple avec James Marsden est tout à fait crédible également. Ce sont des américains lambdas, auxquels on peut assez facilement s’identifier.

Quand ils se retrouvent confrontés à un choix compliqué, on se met à leur place, et on se demande ce que l’on ferait face à un tel dilemme… Bien installés sur notre canapé, nous nous sommes posé la question avec mon homme…

L’histoire se lance rapidement et le suspens ne tarde pas à s’installer… pour ne plus jamais retomber ! Le couple se retrouve pris dans un effroyable engrenage.

J’ai cherché à deviner le fin mot de l’histoire et mon homme aussi, mais sans succès ! Le dénouement nous a donc surpris ! Il est à la hauteur du film, absolument ÉNORME.

En un mot comme en cent, The Box est un excellent film. Il nous a bluffé tous les deux !

 

 

 

 

 

Quatorze minutes de Svetlana Kirilina

Il est toujours difficile après avoir refermé un excellent roman, de choisir sa prochaine lecture. On aimerait relire le même livre, retrouver le même plaisir en tournant les pages d’un autre ouvrage… Après avoir terminé Nos Nuits deviendront des Jours, j’avais peur d’entamer un nouveau Feel Good, car je savais que je serais probablement déçue. J’ai donc décidé de changer totalement de genre, et d’opter pour un polar… Quatorze Minutes de Svetlana Kirilina me semblait un bon choix…

La narratrice est une jeune femme, retenue prisonnière par des malfrats…

Elle nous raconte par bribes, les événements qui ont précédés à la situation actuelle, nous permettant de comprendre comment elle s’est retrouvée dans cette position inconfortable.

Il ne reste plus que quatorze minutes jusqu’à l’échéance, son exécution… Plus le temps passe, plus l’on angoisse avec elle, jusqu’au dénouement… Tirera, tirera pas, ne comptez pas sur moi pour casser le suspens !

***

Les flashbacks sont nombreux, et l’histoire se construit de façon non-chronologique, mais comme la narratrice nous précise toujours son âge pour chaque épisode raconté, on arrive facilement à recouper les choses, et à ne pas s’égarer.

La structure du récit m’a beaucoup plu. Le fait de revenir en arrière, et de comprendre chaque épisode à la lueur de ce qui a précédé, petit à petit, m’a semblé fort intéressant.

On se rend compte qu’Adélaïde a enchaîné les mauvais choix, et que de toutes petites modifications dans ses décisions auraient pu lui éviter de se retrouver là où elle est à présent…

Par contre, je n’ai pas accroché plus que cela avec Adélaïde. Elle ne m’a pas particulièrement touchée. Je ne me suis pas identifiée. Je n’ai donc pas véritablement tremblé pour elle. C’est ce qui explique que ce roman m’a divertie sur le moment, mais que je l’ai ensuite bien vite oublié.

Alors comment conclure cette chronique ? Bien je vous dirais que si vous avez l’opportunité de lire ce livre, pourquoi pas, mais ne vous mettez pas forcément à le chercher de façon acharnée, car il existe de bien meilleurs thrillers… ! 🙂

 

I think you’re TOXIC – ne pas se laisser envahir par le stress !

Le stress est le mal de notre époque. Qui ne s’est jamais senti stressé, n’a jamais poussé un long soupir, se sentant totalement dépassé par les événements ? C’est un mal très répandu, mais pas forcément une fatalité !

Tout d’abord, quels sont les signes qui indiquent que l’on est stressé ? (liste non-exhaustive !)

*Votre corps est un bon indicateur… mal de ventre, transpiration, cœur qui bat la chamade, rougissements intempestifs… vous êtes probablement victime de pics de stress…

*Vous dormez mal ? Vous rêvez de votre travail, vous réveillez en plein exercice de compta ? Vous n’arrivez pas à trouver le sommeil ? Vous ne pensez qu’à des choses angoissantes, comme ce rapport que vous ne parvenez pas à terminer ?

*Vous perdez l’appétit ?

*Vous vous rongez les ongles, mangez les petites peaux de vos doigts, avez des tressautements,… ?

Voici quelques pistes, qui ne seront probablement pas des solutions en elles-mêmes, mais juste des idées d’amélioration, pour soulager le quotidien !

 

RESPIREZ !

Face à une situation d’angoisse, dites stop, et prenez le temps d’inspirer et d’expirer profondément, en remplissant complètement et vidant complètement les poumons. Focalisez votre attention sur votre respiration. Prenez le temps de ralentir votre rythme cardiaque, et de reprendre le contrôle de la situation…

Cela peut sembler difficile à faire en public, mais c’est faisable, sans bruit, et franchement cela aide bien souvent à stopper la montée de stress. Prenez votre temps de répéter l’exercice plusieurs fois, et vous verrez que cela vous permettra de retrouver votre calme…

 

PARLEZ !

Rien n’est plus désagréable que de côtoyer des personnes qui communiquent leur stress. Le stress se refile, se transmet, comme une mauvaise infection… Si un collègue a tendance à soupirer à longueur de journée, à tapoter des doigts sur son bureau, ou à tenir en permanence des propos négatifs, peut-être faudrait-il envisager de lui en parler calmement, posément, sans l’accuser. Il s’agit juste de lui expliquer de façon diplomatique que son attitude vous met sous tension, et que ce n’est pas plaisant… La situation se corse s’il s’agit d’un supérieur et là malheureusement… je n’ai pas de solution à vous proposer… :-/

Si votre conjoint, vos proches, ont la fâcheuse manie de broyer du noir, et de tout voir de façon négative, leur signaler, toujours gentiment, sans accuser, peut aider à changer les choses… Par exemple j’ai remarqué que mon homme avait l’habitude de commencer le dimanche par un inventaire des choses à faire. Cela ressemblait à « Pfff faut qu’on fasse les courses pis après ménage ! ». Parfois il listait les corvées avant même d’avoir posé le pied hors du lit. J’ai fini par lui signaler gentiment que cet inventaire n’était pas très utile, et surtout qu’il générait un stress assez malvenu en plein week-end. Il l’a plutôt mal pris au départ, mais en expliquant ensuite le pourquoi de ma remarque, il a fini par admettre que ce n’était pas forcément une bonne idée de lister ainsi les corvées qui nous attendaient !

 

ÉCOUTEZ DE LA MUSIQUE !

Cela ne vous arrive jamais de monter le son et de brailler tout seul dans votre voiture ? Fut un temps c’était mon rituel du vendredi 17 h 00. Je le faisais instinctivement pour fêter le week-end.

Mais pourquoi se limiter au vendredi ? Préparez-vous un bon CD de musiques entraînantes, dont vous connaissez les paroles, et chantez !! Quelques suggestions ? Magic System fonctionne plutôt bien… tout comme Eye of the Tiger !

Mais d’autres styles de musique peuvent aider à atteindre l’apaisement. Celle-ci aiderait à se détendre et à voir la vie du bon côté… ce serait prouvé scientifiquement… Alors go !

 

DÉFOULEZ-VOUS !

L’ambiance au bureau ou à la maison est électrique ? Profitez de la pause déjeuner (dans le cas du bureau) pour sortir manger au parc, ou pour aller à la salle de sport si vous en avez la possibilité. C’est aussi possible après le bureau bien-sûr. Au départ on n’a pas très envie, mais une fois lancé, l’activité physique fait le plus grand bien pour se vider la tête, passer à autre chose, et arrêter de ruminer !

Je suis sûre et certaine que vous avez vos astuces également pour faire face au stress. Et si vous m’en faisiez bénéficier ? 

Je conclurai en disant qu’il faut éviter au maximum de tomber dans le piège des excitants, type café ou boissons énergisantes… qui donnent un coup de boost sur le moment, mais finissent par rendre encore plus tendu. Une tasse de thé apporte aussi de la caféine (de la théine précisément) mais en quantité bien moindre. Et il est prouvé que le thé vert aide à lutter contre le stress. Alors… vous savez ce qui vous reste à boire !