Le Voyageur de Noël – Anne Perry

Bonjour à tous et… joyeux Noël !

Ce billet est programmé pour se poster automatiquement, car à l’heure où il apparaîtra sur le blog, je serai en réalité à l’étranger… Mais chut, je n’en dis pas plus, car vous aurez la surprise de découvrir les photos à mon retour… !

La couverture de ce livre aux éditions 10/18 me laissait penser qu’il serait totalement de saison. Et en effet, l’action du Voyageur de Noël se situe un peu avant Noël, en Angleterre. Nous sommes en 1850.

1540-1

En réalité, point de Père-Noël impliqué dans cette histoire. Les protagonistes sont les frères Dreghorn, qui se réunissent chez la veuve de l’un d’entre eux, afin d’élucider la disparition de Judah (oui, Judah Dreghorn, et pas le Judah de la Bible hien).

En effet, Judah vient de mourir, et les circonstances qui entourent son décès sont assez troubles. En plus, un certain Gowell porte des accusations très graves à l’encontre du défunt, juge pourtant très respecté…

Henry, ami de la famille, et parrain de la veuve de Judah, Antonia, mène l’enquête…

***

Il s’agit du second roman d’Anne Perry que je lis, et comme la première fois, j’ai été totalement séduite par ce livre. Le Voyageur de Noël est un roman particulièrement court (160 pages) et l’action se lance donc immédiatement. Vu la taille du livre, il ne faut pas s’attendre à de nombreux rebondissements, ni à s’imprégner totalement, mais malgré tout, Anne Perry parvient à créer un bon suspens, et à nous proposer un dénouement digne de ce nom.

Le style est fluide, très abordable. On lit sans aucun effort, et sans jamais avoir besoin de revenir en arrière.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance dans la maison des grands lacs, avec cette famille qui se réunit pour espérer trouver une explication au drame qu’elle vient de vivre.

Je ne me suis pas mélangé les pinceaux entre les différents personnages, et j’ai trouvé l’histoire totalement divertissante !

 

***

J’avais proposé ce livre en lecture commune sur Livraddict. Voici le lien vers le billet de Mandorla, qui a lu ce roman en même temps que moi…

Publicités

Découverte d’Anne Perry…

Anne Perry est une romancière, née Juliet Marion Hulme en 1938 à Londres.

Elle a été condamnée pour meurtre en 1954 et son histoire a inspiré  le film Créatures Célestes de Peter Jackson !

C’est en prison que Juliet Marion Hulme trouve l’inspiration pour ses romans. Elle sort de prison en 1959, et rencontre le succès avec ses livres. Ce n’est qu’en 1994 que le film de Peter Jackson révèle l’identité d’Anne Perry au grand public… Contrairement à ce que craignait celle qui est devenue Anne Perry, cette révélation fracassante n’a nullement entaché son succès !

Passionnant n’est-ce pas ?

***

Cela faisait quelques mois que je lisais des critiques généralement très positives des livres d’Anne Perry. Roxou m’en avait dit beaucoup de bien et m’avait vivement conseillé de tester, même si à la base je ne suis pas fan des séries, et pas non-plus une mordue d’enquêtes policières. Car oui, les romans policiers d’Anne Perry sont pour la plupart organisés en séries.

*Charlotte Ellison et Thomas Pitt

*William Monk –> le roman dont je m’apprête à vous parler appartient à cette série.

*Celie

*Joseph et Matthew Reavley

*Histoires de Noël

***

Je me suis procuré Défense et Trahison sans savoir qu’il appartenait à une série, et n’était pas le premier tome. Qu’à cela ne tienne, j’ai voulu tenter sa lecture malgré tout.

De quoi cela parle ?

Le général Thaddeus Carlyon meurt dans d’étranges circonstances au cours d’un dîner mondain. La thèse de l’accident est rapidement remise en question… Mais qui a bien pu tuer Thaddeus ? Et pourquoi ?

 

1540-1.jpg

***

Les suspects sont nombreux, car il y avait du monde à ce dîner. Hester, la sœur du défunt raconte ce qu’elle sait de la soirée à son amie Edith… l’occasion pour nous de commencer l’enquête.

Au départ, j’avais peur de m’y perdre parmi les nombreux personnages. J’avais donc entrepris de les noter sur une petite feuille. Je ne dirais pas que c’était inutile, mais je pense que si vous lisez ce roman au calme, cela ne devrais pas être nécessaire finalement.

L’auteur nous présente les personnages au fur et à mesure, et nous rappelle qui est qui à plusieurs reprises. J’ai beaucoup apprécié sa façon de faire, qui m’a évité de devoir revenir à ma petite feuille pour me resituer !

Finalement, si je n’avais pas su que ce livre appartenait à une série, je ne l’aurais pas deviné. Je n’ai à aucun moment eu l’impression de ne pas avoir tous les éléments en main.

Le style est limpide, et on tourne les pages sans difficulté. J’ai été rapidement prise par l’intrigue et j’ai voulu en savoir toujours plus…

***

On découvre assez rapidement qui a tué le Général. Mais… on ignore pourquoi. Et là, j’avoue que je suis restée très longtemps à me creuser la tête pour essayer de deviner le motif du crime en même temps que les différents personnages…

Je n’ai pas été déçue quand j’ai découvert le poteau rose… Et j’ai ensuite été tenue en haleine lors du déroulement du procès. J’espérais que l’avocat saurait amener sa révélation de façon à épargner la peine de mort à la personne dont il assurait la défense…

***

J’ai absolument adoré ce roman, pour plusieurs choses, mais avant tout pour son suspens bien présent dès le début, jusqu’à la toute fin. Il se lit très facilement, et ne manque pas de rebondissements. Il y a beaucoup de personnages, qui sont autant de potentiels suspects, et pour autant, tout le monde est bien identifiable. On ne se prend pas la tête à rechercher qui est qui !

Je pense lire très prochainement mon deuxième livre d’Anne Perry, puis le troisième, le quatrième… Bref, je pense devenir une addict !

Et vous, connaissez-vous déjà ? 🙂