Des livres et des arbres…

Il y a un lien certain entre les livres et les arbres, ne serait-ce que parce-que les premiers sont imprimés sur du papier, qui est issu des seconds. Alors je sais, les liseuses existent, et ne demandent pas de couper des arbres, mais faisons abstraction de cela pour le moment si vous le voulez bien, car je suis quand-même assez fière de mon intro !

View this post on Instagram

#countryside #HauteSaône

A post shared by Ana (@chiarastory) on

J’aimerais vous parler aujourd’hui des livres qui abordent un sujet commun : les arbres !

Le Journal Intime d’un Arbre est le premier a me venir en tête, car il a été écrit par mon auteur favori, Didier Van Cauwelaert. C’est un roman paru en 2011, qui comme son nom l’indique, est présenté comme un journal intime, dont l’auteur serait un poirier tricentenaire.
Tristan, c’est son nom (et vous noterez le jeu de mot « tri-stan » –> tri-centenaire ») nous raconte la vie des humains qui l’ont côtoyé. C’est un beau livre, qui nous fait traverser les époques, découvrir de jolies tranches de vie, mais également des drames, et quelques informations surprenantes sur les arbres et leur façon de communiquer entre eux et avec leur environnement.

Je dois être honnête et reconnaître que ce n’est pas le roman de Didier Van Cauwelaert que j’ai préféré, car il comporte à mon sens, quelques longueurs. Mais ce livre m’a malgré tout bien plu. Plusieurs années après l’avoir lu, il me laisse encore un joli souvenir.

9782253166542-001-T.jpeg

***

L’homme qui plantait des Arbres est un roman très court, voire même une nouvelle, de Jean Giono. Cette histoire, c’est celle un berger redonne vie à sa région, en plantant des arbres… A force de patience, et de persévérance, il parvient à agir profondément sur son environnement, et à le bouleverser positivement.
Cette nouvelle m’a énormément plu, pour son message positif… Il y a un vrai message à retirer de sa lecture, et plusieurs petites leçons de vie. C’est un livre qui se lit très rapidement, et conviendra même aux lecteurs les plus novices !

product_9782070794027_195x320.jpg

***

Le Baron Perché est également un joli roman, que l’on doit à l’auteur italien Italo Calvino. Il nous envoie au XVIIIème siècle, aux côté d’un jeune aristocrate prénommé Côme.

Ce personnage principal, lassé de ses congénères, décide à l’âge de douze ans, de monter vivre dans les arbres.

C’est une fable pour adultes, pleine de fantaisie comme Italo Calvino savait si bien les écrire. Elle nous fait réfléchir sur la société, et le poids qu’elle fait peser sur l’individu ; notamment par le biais de la famille.

Le-baron-perche.jpg

***

Enfin, je souhaiterais vous parler d’un dernier roman sur le thème des arbres. Il s’agit d’un Arbre, un Jour, né de la plume de Karine Lambert. Ce livre est tout récent, car il est paru le 2 mai 2018 chez Calmann Levy.

Cette auteure belge ne m’était pas inconnue, car je m’étais délectée de la lecture de l’Immeuble des Femmes qui ont renoncé aux hommes, son premier roman.

Dans Un Arbre un Jour, elle donne la parole à un platane de trente-deux mètres, qui trône au centre d’un village du sud de la France. L’arbre a cent trois ans, mais il ne nous conte les histoires que des habitants actuels, qui partagent son quotidien… Parmi eux, il y a Clément, un petit bonhomme de sept ans, qui se  découvre un côté meneur d’hommes (et de femmes) quand un agent municipal placarde un avis d’abattage sur le tronc du platane.

Autour de lui, gravitent également la jolie Fanny, une gérante de PMU engagée, un vendeur d’artichauts libre comme l’air, un homme amoureux… Chacun semble avoir un lien particulier avec le platane…

Ce roman m’a bien plu, pour son côté feel-good, qui donne le sourire, et met du baume au cœur. L’histoire n’est pas vraiment ultra-originale, mais on a plaisir à retrouver les différents personnages, et à suivre leur évolution tout au long du roman…

9782702163245-001-T.jpeg

 

Voici pour le thème des arbres… La liste n’est absolument exhaustive. D’ailleurs je suis certaine que vous avez d’autres titres en tête, qui parlent d’arbres… Laissez-les en commentaires ! 🙂

Publicités

C’était le temps des feuilles…

J’ai constaté à plusieurs reprises, que de nombreuses personnes adoraient l’automne. Honnêtement, sans internet, les blogs et les réseaux sociaux, je n’aurais jamais imaginé que le phénomène était aussi marqué. Je pensais sincèrement qu’il y avait un original par ci par là pour aimer l’automne, mais que la grande majorité de l’humanité détestait cette saison au moins autant que moi.

Besançon

Au bord du Doubs, à Besançon (29/10/17)

Apparemment, s’enrouler dans un plaid avec une tasse de thé fumant, et ne rien faire de tout son dimanche est une activité à part entière, qui en réjouit plus d’un. Si je valide  totalement le plaisir de bouquiner, de boire du thé et plus globalement de ne rien faire, j’avoue ne pas comprendre l’intérêt d’avoir une température extérieur de 8 degrés pour savourer pleinement. Lire dehors, sous un arbre, dans un beau rayon de soleil, c’est quand-même bien mieux, non ?

Bon. Nous n’allons pas débattre sur un tel sujet. Les goûts et les couleurs… cela ne se discute pas. Moi je déteste l’automne. Je déteste avoir froid, devoir emporter un parapluie avec moi, salir mes bottines. Je n’aime pas quand les journées raccourcissent, que les feuilles tombent et rendent les trottoirs glissants. Je suis rabat-joie, peut-être, sûrement.

Besançon

Besançon

Mais. Attendez attendez ! J’avoue trouver un avantage à cette saison. Il est purement esthétique. J’aime les couleurs de l’automne, surtout quand le soleil pointe malgré tout le bout de son nez, et autorise une balade improvisée, appareil photo à la main pour immortaliser les différentes nuances de jaune et d’orange…

IMG_7763

Cette année encore, les feuilles tombent. Mais pourquoi au fait ?

Vous le savez probablement déjà, mais dans le doute… En fait, les feuilles des arbres possèdent des stomates, de minuscules perforations invisibles à l’œil nu, qui servent de capteurs, et absorbent l’énergie solaire et les gaz.

L’arbre utilise cette énergie pendant la belle saison pour pousser et se fortifier.

Quand l’automne arrive, le soleil se fait plus rare. Les journées raccourcissent, et surtout, le froid revient… c’est le moment de passer en mode économie d’énergie ! Alimenter le feuillage devient beaucoup trop énergivore, alors un bouchon se forme au niveau des pédoncules (ce sont les tiges des feuilles) bloquant l’arrivée de sève dans les feuilles. C’est radical !

Les feuilles privées d’alimentation, changent progressivement de couleur, avant de tomber !

L’arbre débarrassé de son feuillage, peut désormais concentrer son énergie à maintenir ses fonctions vitales… jusqu’au retour du printemps !

IMG_7767

IMG_7768

Noisetier de Byzance

IMG_7769

 

IMG_7770

Gingko

 

IMG_7772

IMG_7779

Feuilles de liquidambar

IMG_7782

IMG_7785

Physalis (ou Amour en Cage)

Physalis (Amour en Cage)

Et vous, appréciez-vous l’automne ?

Petite balade à Franey…

Le soleil n’était pas totalement de la partie ce dernier dimanche de mars, mais nous avons fait semblant de ne pas le voir qui boudait dans son coin, et enfilé nos baskets pour une petite balade à la campagne. Je vous propose de me suivre pour partager quelques images de ma belle Franche-Comté !

IMG_2276

C’est à Franey (environ 20 km de Besançon) que nous avons garé notre bolide, juste à côté de l’église, pour ensuite entamer une petite marche en direction de la forêt…

IMG_2289

IMG_2287

On peut le voir, tout est très vert en Franche-Comté, et cela se comprend aisément, puisqu’il faut le reconnaître… il pleut tout de même assez souvent. N’empêche que du coup, lorsqu’il ne pleut pas, et bien l’on peut prendre de jolies photos ! Il faut toujours voir le bon côté des choses !

IMG_2278

Nos pas nous ont porté à l’orée d’un champ, qui avait des airs de fond d’écran Windows, avec le beau ciel bleu qui le surplombait… :-p

IMG_2282

IMG_2279

Nous avons ensuite trouvé la fontaine « romaine » de Vauchon. Pourquoi le terme « romaine » est-il entre guillemets, je ne saurais vous répondre avec certitude, mais apparemment ce joli monument perdu entre les arbres, ne serait pas nécessairement aussi vieux que l’on aurait pu le croire…

IMG_2293

Nous avons ensuite repris notre chemin, car il faut dire ce qui est, nous avions notre dose de grand air !

IMG_2299

Quelques dernières photos en mode macro, du lavoir du village, et hop, il était temps de salir la voiture avec nos baskets pleines de terre, et de rentrer !

IMG_2274

IMG_2275

@bientôt ! 🙂