Barbara, Roman

Je vous l’avais dit au moment de vous présenter la biographie de Romy Schneider, j’apprécie les biographies, même celles des artistes que je ne connais quasiment que de nom. Alors quand j’ai vu que celle de Barbara par Julie Bonnie était proposée sur Netgalley, j’ai demandé mon exemplaire.

Je ne connais que très peu la chanteuse, dont je sais à peine chantonner quelques mots du plus grand succès, l’Aigle Noir que nous avions appris à l’école.

Et pourtant, j’ai beaucoup aimé tourner les pages du roman de Julie Bonnie. Roman ? Oui car c’est bien un roman que propose l’auteur, aucun doute là-dessus. Le mot est clairement noté sur la couverture « Barbara, roman ».

Pas question de relater précisément la vie de Barbara, en donnant des dates et en partageant avec nous des réflexions sur la manière dont elle a mené ses recherches. Julie Bonnie a choisi de retracer l’existence de Monique, c’est le vrai prénom de Barbara, dans un livre au style poétique.

Cela donne une très jolie lecture, dont on tourne les pages comme celles d’un livret de partition…

Et pourtant, elle ne fut pas toujours rose la vie de Monique ; je crois même qu’elle était plutôt noire ; noire comme ses tenues et comme certaines touches de son piano papier…

Très jeune, elle fut abusée par son père, avant de connaître la misère et les déconvenues amoureuses. Et ce sont ces années là, celles qui ont précédé le succès, que l’auteure nous livre. Choix original, mais pas incompréhensible, puisque ces années justement sont très certainement celles qui ont fait de la chanteuse, la femme que l’on connait tous un peu.

En quelques mots : Belle, que dis-je très belle lecture, facile d’accès et touchante.

Celle que j’aime [DVD]

J’aime beaucoup l’actrice Barbara Schulz et regrette qu’on ne la voie pas plus souvent sur grand écran. Je me souviens l’avoir adorée dans le téléfilm L’Enfant de la Honte, et l’avoir ensuite retrouvée avec joie dans Le Jeune Casanova, aux côtés de Stefano Accorsi.

C’est en cherchant dans sa filmo que j’ai appris l’existence du film dont je vais vous parler.
Le casting avait tout pour me plaire puisqu’il incluait également Marc Lavoine et Gérard Darmon !

Celle que j’aime est une comédie / romance réalisée par Elie Chouraqui, et sortie en 2009. On peut parler de comédie romantique, mais je dirais que c’est aussi dans une certaine mesure, un film familial. Vous comprendrez bien vite pourquoi.

L’histoire est assez classique. On part d’une situation banale, qui pourrait être celle de tout un chacun.

C’est une maman trentenaire, prénommée Isabelle, qui élève son petit garçon toute seule, car le papa et elle ont divorcé. Tous deux vivent heureux, dans une sorte de cocon mère-fils. Mais… la jeune et jolie maman a un nouvel amoureux dans sa vie, qu’elle cache à tout le monde depuis environ un an.
Et en toute logique, cet amoureux finit par en avoir marre de devoir se cacher… C’est là que les choses se corsent, puisque le petit garçon, Achille, n’est absolument pas prêt à laisser un autre homme aimer sa maman !

image.jpg

Vous allez me dire que c’est une histoire vue et revue, et que vous vous demandez bien en quoi ce film peut avoir une quelconque originalité.

Et bien pourtant, il vaut la peine d’être vu ! Les acteurs sont merveilleux ; à la fois attachants et très justes chacun dans leur rôle.

Il y a des bien-sûr des clichés et des points un peu gros, qui sont le propre des comédies. Mais globalement Elie Chouraqui propose ici un film d’une grande sensibilité, sans verser dans la sensiblerie.

Le duo Barbara Schulz-Gérard Darmon est intéressant. Darmon joue l’ex (papa d’Achille donc) et l’on ne tombe pas dans le cliché du père qui vient pourrir la vie de son ancienne compagne. Sans dire qu’il accueille Antoine (le nouveau donc, campé par Marc Lavoine) à bras ouverts, il essaie autant que possible, de faciliter les choses pour tout le monde et surtout pour son fils.

C’est donc un joli petit film, une comédie réussie, avec un vrai petit plus, en raison du chouette casting, fait d’acteurs que (personnellement en tout cas) l’on ♥.

***

Alors, déjà vu ? Sinon, j’ai réussi à vous tenter ? :-p