Greenberg, quand Ben Stiller te donne le cafard…

Mon avis sur Greenberg sera bref, mais il sera.

En effet, même si je n’ai pas adoré ce film, j’avais envie de vous le présenter car il est assez original, et pourra trouver son public…

Il s’agit d’une comédie dramatique américaine, d’1 h 45. Les rôles principaux reviennent à Ben Stiller et Greta Gerwig.

***

L’action se déroule à Los Angeles. Florence est une jeune femme d’une vingtaine d’années, qui rêve de devenir chanteuse, mais travaille comme Assistante personnelle chez les Greenberg, pour faire bouillir la marmite.

Son job n’est pas passionnant, mais Florence ne se plaint pas, et lorsque ses patrons partent en vacances à l’étranger, elle continue de venir s’occuper du chien. C’est ainsi qu’elle croise Roger, le frère de Philip Greenberg.

Roger a la quarantaine, et est dépressif.

Paumé, il n’a pas vraiment trouvé de sens à sa vie et attend que le temps passe.

***

La suite, vous la devinez…

Nos deux protagonistes vont unir leurs solitudes et tenter de trouver un sens commun à leur vie.

greenberg-2

Sauf que… je m’attendais à un joli petit film à la Little Miss Sunshine/500 days of Summer ou encore Juno. Je pensais tomber sur une comédie pleine de tendresse, avec des personnages proches de nous, simples et crédibles, avec leurs blessures et leurs faiblesses.

Mais en réalité… Greenberg a manqué de rythme et de fond. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, que j’ai trouvé ennuyants à mourir. J’avais envie de les secouer et de les pincer pour les faire sourire un minimum… OK ils sont dépressifs, donc il ne fallait pas s’attendre à mourir de rire devant ce film, mais bon, un minimum de joie de vivre aurait été requis, ne serait-ce que pour finir sur une note un peu plus positive…

Là j’ai franchement trouvé le temps long… Du coup, je ne recommande pas spécialement ce film, à moins que le thème vous attire tout particulièrement et/ou que vous soyez des fans absolus de Ben Stiller. Dans tous les cas, je vous aurai mis en garde…

Le Casse de Central Park

Pour une fois, c’est mon homme qui a adoré un film, alors que j’ai eu une impression plus mitigée. Qu’à cela ne tienne, je vais malgré tout vous le présenter !

Ce film, c’est Le Casse de Central Park, mi-comédie, mi film d’action, sorti en 2011 avec Ben Stiller en tête d’affiche. Il dure 1 h 45 et affiche quelques stars au casting, parmi lesquelles Eddie Murphy, Tea Leoni, Casey Affleck, …

19806361.jpg

L’action débute dans un immeuble de luxe, en plein New-York. Josh Kovaks (Ben Stiller) travaille dans l’immeuble, au service de locataires plus riches les uns que les autres. Il se dévoue corps et âme pour combler le moindre des petits désirs de ces hôtes…

Mais un jour, les employés  de l’immeuble découvrent que l’un des locataires, Monsieur Shaw, a usurpé une somme colossale, et perdu notamment leurs maigres économies, qu’ils lui avaient confié pour leurs retraites…

Comme l’escroc est assigné à résidence, ils vont avoir tout le loisir d’organiser leur vengeance, et de tenter de récupérer leur placement…

***

L’histoire est sympa, et j’ai bien aimé le début, avec l’ambiance dans l’immeuble des très très riches. On est là sur une comédie pure, qui va basculer dans le film d’action une fois la vengeance enclenchée…

Cela se tient et on a un petit suspens qui s’installe, tandis que les gentils employés mettent au point un plan pour récupérer le magot que M. Shaw aurait caché dans son appartement.

Petit à petit, on découvre toute l’équipe, et les talents plus ou moins cachés de chacun. C’est amusant.

***

L’homme a bien accroché, je vous l’ai dit, sans pour autant parler de coup de cœur absolu. Pour ma part, j’ai trouvé qu’il manquait un petit quelque chose pour que Le Casse de Central Park soit vraiment une bonne comédie… Disons qu’aucune scène ne m’a vraiment fait rire. On sourit, on s’amuse, on essaie de deviner comment les employés vont bien pouvoir récupérer le magot… mais on ne se gondole pas totalement…

Cela aurait pu être franchement plus bidonnant. Cela reste gentillet.

Alors je conclurais en vous recommandant ce film pour meubler une session de repassage, ou pour un dimanche soir relax sur le canapé. Ne vous attendez pas à un chef d’oeuvre, seulement à passer un bon petit moment devant la télé !

Quelques idées DVD…

Aujourd’hui je vous propose une multi-chronique, pour vous parler des derniers films que j’ai vus. En effet, j’ai pris un peu de retard, et vous confesse que l’idée de devoir rédiger une chronique par film ne m’emballe pas énormément, vilaine blogueuse en carton que je suis. :-p

Pour commencer, j’aimerais vous parler de Barbecue, comédie française sympathique, qui regroupe des comédiens tous aussi sympathiques. J’avais une petite appréhension avant d’appuyer sur PLAY car au casting de Barbecue, on trouve notamment Florence Foresti et Franck Dubosc, que j’ai tendance à trouver parfois agaçants. Mais finalement j’ai passé un bon moment devant ce film, qui met en scène une bande de potes.

Antoine, campé par Lambert Wilson, a cinquante ans, et il vient de réchapper à un infarctus. Pour lui qui a toujours fait attention à vivre sainement, c’est un coup dur. Il décide donc de changer ses habitudes… ce qui ne sera pas sans effet sur ses proches…

Certes, ce film ne sort pas vraiment des sentiers battus, et nous rappellera moult autres comédies qui mettent en scène des bandes de potes. Mais qu’importe, cela reste un petit film léger et charmant.

barbecue.jpg

Ensuite, j’ai visionné Voisins du Troisième Type avec Ben Stiller. Là encore, je n’étais pas totalement convaincue, car parfois cet acteur peut être franchement excessif. Mais l’homme insistait, et comme je ne peux pas lui imposer de regarder uniquement mes films, j’ai cédé… Grand bien m’en a fait !

Il s’agit d’une histoire un peu loufoque, qui commence par l’horrible assassinat d’un agent de surveillance d’une société… Son ancien Manager se met en tête de retrouver le coupable, et de fonder une milice de quartier, pour assurer la sécurité de tous… sauf que, la milice n’attire que des gens qui ont tous un grain, et que le tueur s’avère être… un alien !

Je ne suis pas toujours preneuse pour un film d’aliens, mais ici finalement, l’accent n’est pas mis sur le côté alien. On rit plutôt grâce à la milice des bras cassés, qui enchaîne les gags à la noix. Et pour autant ce n’est pas trop lourd. Cela reste assez subtile, pour une comédie, et on sourit du début à la fin, sans voir le temps passer…

20211367

Agréable surprise également pour Just Married no Sex, avec la délicieuse Brittany Murphy. Le titre laissait présager un film un peu lourdingue, mais finalement on nous sert ici une jolie petite comédie romantique. Le pitch ? Un jeune couple, mignon, amoureux, qui se dit oui pour la vie et part en lune de miel… Sauf que la catastrophe commence… Rien ne se passe comme prévu et les deux tourtereaux rentrent fins remontés l’un contre l’autre. Le film a l’originalité de commencer par la fin, et tout l’intérêt va être de découvrir ce qui a poussé nos deux protagonistes à se prendre la tête à ce point… Les personnages sont attachants, et les gags passent bien…

Le petit plus, c’est que la lune de miel se passe en Europe et qu’il y a des clichés à la noix sur notre culture (pas d’exemple, vous aurez la surprise intacte si vous souhaitez visionner ce film !).

Cette comédie romantique nous a plu, autant à mon homme qu’à moi-même !

35284.jpg

Voilà pour mes nouveautés, qui ne sont pas des films tous récents ! Peut-être vous aurai-je donné envie d’en visionner un ou deux (ou trois). N’hésitez pas à me le dire en commentaire ! 🙂

[DVD] La Femme de ses Rêves

Bonjour à tous. Aujourd’hui je vous propose une petite chronique sur un film que j’ai regardé un dimanche en faisant du repassage. C’est un peu « traditionnel » chez moi le dimanche, enfin pas tous les dimanches, mais de temps en temps, je m’installe devant la télé, avec mon fer à repasser, et une pile de fringues froissés, et hop, je visionne une comédie romantique américaine !

Ce dimanche, j’ai choisi La Femme de ses Rêves avec Ben Stiller. Ce film date de 2007.

 

***

Eddie est ce que l’on appelle un célibataire « endurci ». Il le vit très bien et ne ressent aucun besoin de se caser. Mais… un jour, il rencontre la belle Lila, une blonde sexy et rigolote. Comment cette nana super mignonne peut-elle être célibataire ET s’intéresser à lui ?! En plus elle n’est pas bête puisqu’elle travaille comme chercheuse !

Après quelques jolis instants de romance et de nombreux roulages de galoches, Lila annonce à Eddie qu’elle va devoir partir s’installer à Rotterdam pour son job… C’est vraiment trop bête…

Seul moyen d’éviter cela, l’épouser… Alors, poussé par son père et son ami, Eddie s’y résoud. Après tout, Lila semble bien être la femme qu’il lui faut.

 

***

 

La suite ? Elle se déroule pendant la lune de miel au Mexique et elle n’est pas triste ! Lila et Eddie se découvrent peu à peu et s’avèrent assez peu compatibles…

Ce film n’a pas la prétention de changer votre vision de la vie. Ce n’est pas un chef d’oeuvre qui vous marquera éternellement. Mais c’est une comédie réussie. Il y a une vraie histoire, qui se tient tout du long. Le tout est ponctué de scènes amusantes, et de petits quiproquos bien dosés qui donnent la cohérence nécessaire au film !

On sourit et on laisse filer l’heure et demi sans broncher !

J’ai trouvé que Ben Stiller n’en faisait pas des tonnes et cela m’a plu, car j’ai horreur de cela. Non, je me suis attachée au personnage, et j’ai partagé sa détresse ! Le personnage de Lila est marrant aussi, même si je l’ai trouvé moins attachant. Je pense que c’est voulu, que l’on s’identifie plutôt à Eddie !

Au départ, Lila est la nana parfaite, mignonne, compréhensive, rigolote et pas trop nunuche. Et puis… elle devient agaçante au possible, colérique, et on se met à vouloir la fuir nous-aussi !

Alors bon, si vous aimez les codes de la comédie, et notamment l’exagération, allez-y car ce film devrait vous plaire !

[Film] La Vie Rêvée de Walter Mitty

image

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous propose de parler d’un film sympathique que j’ai visionné dernièrement. Il s’agit de La Vie Rêvée de Walter Mitty, une comédie dramatique, doublée d’un film d’aventure, sorti en 2014 et réalisé par Ben Stiller.

Ben Stiller lui-même incarne Walter Mitty, un homme que l’on pourrait qualifier de grand rêveur. En effet, à défaut d’avoir une vie passionnante, Walter s’évade souvent par la pensée. Il imagine ce qu’il pourrait faire ou dire pour rendre son quotidien extraordinaire. Mais, par timidité, par facilité, car il n’ose tout simplement pas… il n’en fait jamais ne serait-ce que le dixième.

Walter travaille aux archives photos d’un grand magazine. Son job n’est pas plus épanouissant que sa vie sentimentale, quoi qu’au moins, il a une vie professionnelle…

Tout va basculer le jour où le journal reçoit une lettre avec la mention d’une photo en pièce jointe, introuvable… Au lieu d’avouer aux autres qu’il n’a jamais reçu la photo, et dans le doute de l’avoir peut-être finalement égarée, Walter part à la recherche de l’auteur du cliché. Commence alors un incroyable périple, qui le mènera au Groenland, en Islande ; le fera sauter d’un hélicoptère en vol, et bien d’autres choses encore ! Ce sera l’occasion pour Walter de rencontrer de nouvelles personnes, de découvrir des cultures différentes, et de sortir de sa routine.

image

Walter Mitty lui-même n’aurait peut-être même pas pu rêver tout ce qui lui arrive !!

Est-ce que j’ai aimé ?

Je ne savais pas bien de quoi allait parler ce film. Je croyais qu’en fait les rêves de Walter allaient se réaliser, en ce sens qu’ils auraient des super pouvoirs !

En fait pas du tout ! Mais… c’est mieux que cela, plus profond, plus touchant aussi !

Walter Mitty se met à vivre sa vie au lieu de la rêver, et franchement, cela dépote !

C’est pour cela que ce film m’a plu. Il y a un vrai fond, un vrai message d’espoir. On voit qu’il suffit de peu pour se sortir d’une vie monotone et redonner un vrai sens à son existence !

Comme souvent, Ben Stiller est excellent dans le rôle principal. Il est crédible, et il arrive à nous émouvoir.

Ajoutez à cela que les péripéties de Walter nous emmènent à droite et à gauche et son l’occasion de nous en mettre plein la vue avec de superbes paysages.

Tous les éléments sont réunis pour faire de ce film, un très bon film. Il y a tout d’abord un scénario qui tient la route (La Vie rêvée de Walter Mitty est une adaptation d’une comédie de 1947 intitulée La Vie secrète de Walter Mitty.), une bonne dose d’aventures, un personnage principal attachant, et une histoire de cœur en guise de fil rouge. Chez nous, ce film a plu, aussi bien à mon homme qu’à moi. Alors forcément, je vous le recommande ! 🙂