Se loger à Rosazza (Province de Biella) Italie

Le Vecchie Scuole (les vieilles écoles) est une affitacamere (littéralement un « loue-chambres), disons une maison d’hôtes, située dans le nord-est de l’Italie, à Rosazza, province de Biella.

La nuit pour 2 en chambre matrimoniale coûte 40 €. Il s’agit d’un tarif « solo pernottamento » c’est à dire sans petit-déjeuner. Mais l’établissement propose un petit dèj en supplément.

J’ai trouvé cet hébergement via Google maps, et ai réservé par mail, en direct. Mes messages ont toujours reçu une réponse sous 48 heures maximum. Nous n’avons pas eu besoin de prépayer pour un séjour d’une nuit en août 2016.

Voici le lien vers le site officiel : http://www.affittacamerevecchiescuole.it/

***

Nous avons trouvé l’établissement sans difficulté, et nous sommes garés sur une place gratuite en contrebas (voir photo ci-dessous). On trouve aussi un grand parking gratuit en haut du village.

C’est à 5 minutes de marche de l’affitacamere, donc pas idéal si l’on est chargés. Mais sinon cela reste pratique. Rosazza a beau être tout petit (on parle de 100 habitants sur Wikipédia mais j’avais l’impression de plus…) il attire pas mal les touristes. Donc le stationnement dans le cœur du village n’est pas toujours facile.

Ceci dit, c’est un joli village de montagne, et la plupart des gens qui s’y rendent ne sont pas effrayés par quelques minutes de marche ! Au contraire, beaucoup cherchent même cela, de beaux endroits pour randonner !

IMG_5951

***

Le Vecchie Scuole

À 40 €, l’endroit offre une Chambre simple, avec le nécessaire et pas plus : un petit canapé, deux chaises, une table, un miroir en pieds, un lit avec deux matelas, des lampes de chevet, et basta. C’est parfait, en ce sens que la chambre est propre et fonctionnelle.

Certes on pourrait apprécier de trouver un sèche-cheveux, une bouilloire et une déco plus actuelle, mais ce n’est pas vital !

La salle de bain est commune à deux chambres (si j’ai bien compris, il y a au total 4 chambres et 2 salles de bain). La pièce d’eau comporte une baignoire, un bidet, un lavabo, un pèse personne mécanique. Il y a du savon et du bain moussant à disposition, ainsi que du linge de bain.

IMG_5750

Le bâtiment est équipé d’un wifi gratuit, mais le signal est faiblard et nous l’avons utilisé dans les parties communes uniquement car en chambre cela ne fonctionnait pas.

IMG_5956.JPG

Les parties communes justement, sont très sympas… Il y a un joli petit jardin avec une table où pic niquer ou lire au calme. Un petit balcon est à disposition également. Ceux qui restent plusieurs jours peuvent manger sur place (la propriétaire est polonaise et nous a expliqué qu’elle pouvait cuisiner différents plats, italiens ou pas !). La salle pour le petit déj se trouve en haut et du coup on peut entendre les pas depuis la chambre, mais avec mes boules Quies j’ai dormi comme un bébé !

***

Il y a des magazines à disposition (en polonais) et je suis tombé sur un vieil exemplaire de magazine italien datant de 1984 ! Toujours amusant à feuilleter !

Sur place également, des brochures touristiques et un plan de Biella qui nous ont bien dépannés !

Cet affitacamere possède un rapport qualité-prix difficilement égalable. L’accueil est ultra chaleureux, le village intéressant. Certes les chambres sont basiques et la déco vieillotte mais la propreté est indiscutable. Je reviendrais ici avec plaisir !

Rosazza est un fort joli village, qui mérite à lui seul, un article plus détaillé… car vous l’ignorez probablement ; il s’agit du village le plus mystérieux d’Italie…  Pour découvrir ROSAZZA, c’est par ici : https://anaverbaniablog.wordpress.com/2016/08/27/rosazza-le-village-le-plus-mysterieux-ditalie/

1 (44).JPG

 

 

Rosazza, le village le plus mystérieux d’Italie…

Lorsque j’ai organisé nos vacances en Italie, j’ai cherché des hébergements peu coûteux, mais offrant un minimum de confort. Je voulais tracer un itinéraire partant du nord-ouest du pays, jusqu’à Modène ou Bologne…

Pour la première étape, j’ai trouvé un affitacamere, c’est à dire une chambre à louer, équivalent plus ou moins de nos Bed and Breakfast, à moins de 50 € la nuit. Il se trouvait dans la province de Biella, à Rosazza. Les avis étaient positifs, et le lieu semblait joli, donc j’ai réservé. [Un billet spécialement dédié à cet hébergement suivra prochainement.]

 

IMG_5951

Le village le plus mystérieux d’Italie

Ce n’est qu’après, en faisant des recherches sur le village même de l’affitacamere, et plus uniquement sur Biella, que j’ai découvert que nous allions avoir l’honneur de séjourner dans le village le plus mystérieux d’Italie !!

En effet, Rosazza est un tout petit village, qui compte une centaine d’habitants. Il est truffé de symboles maçonniques et ésotériques !

 

Rosazza Italia

 

 

Federico Rosazza Pistolet, est né à Rosazza le 4 mai 1813, et a fait du village ce qu’il est aujourd’hui… un lieu mystérieux.

Très attiré par l’occulte, encore plus après la perte de sa femme et de sa fille unique, Rosazza et son ami Giuseppe Maffei ont fait construire de nombreux monuments et symboles dans tout le village.

L’on peut s’amuser à les découvrir au hasard d’une balade, ou suivre la carte affichée à la mairie, pour essayer d’en rater le point possible.

IMG_5918

Pour les amoureux de nature et de rando…

Rosazza est niché dans la Vallée du Cervo, ce qui lui confère déjà une ambiance particulière. Les habitations sont traditionnelles, avec des toits en ardoises. Et c’est ici, entourés par les Alpes, que Rosazza et Maffei tenaient leurs réunions secrètes…

Il est possible de se balader dans la nature, et de séjourner au refuge Madonna Della Neve (mais nous ne l’avons pas fait). Pour plus d’infos : Cliquez ici.

La balade à Rosazza même, nous a énormément plu. Nous avons fait une première excursion le soir de notre arrivée, dans les petites ruelles, et à proximité du château, et avons continué nos découvertes le lendemain…

IMG_6054

Il y a à Rosazza, une église, un château, une mairie, et un cimetière monumental, tous marqués par des symboles bien particuliers. Le Château avec sa tour, était la résidence d’été de Federico Rosazza. Ses murs avaient été traités à l’acide nitrique, pour leur donner un aspect antique, comme celui des monuments du site de Paestrum (Italie du sud).

IMG_5909.JPG

 

L’arche à l’entrée est faussement en ruine.Et ce sont des dates fantaisistes que l’on peut lire sur la façade.

 

IMG_6130

Malheureusement (ou peut-être heureusement en fait) le château ne se visite pas. On peut uniquement admirer l’extérieur. Et si j’écris « peut être heureusement » c’est parce-qu’en réalité, le fait que l’on ne profite pas des monuments de Rosazza pour attirer le touriste et le faire ouvrir son porte-monnaie fait que Rosazza vaut vraiment la visite !

Il n’y a pas de marketing autour du village et de sa spécificité. Pas de visites guidées, de touristes qui flashent à gogo, de cartes postales, etc… Ici on vient admirer les curieux monuments, profiter de la nature, et basta !

IMG_5942

IMG_5984

Le cimetière monumental a été souhaité en 1874 par Federico Rosazza Pistolet. Les tombes de l’ancien cimetière y ont été transférées à partir de 1876.

IMG_6040.JPG

***

L’église possède un étonnant plafond constellé, dans lequel on reconnait sans difficulté la Grand Ourse, la Petite Ourse, la Voie Lactée et la Croix du Sud.

IMG_6073

IMG_6086

 

Rosazza est mystique, Rosazza est également sauvage. La nature y a gardé ses droits, et l’endroit est parfait pour se reposer et se ressourcer.

Les images qui illustrent ce billet ne sont pas libres de droits. Il est interdit de les réutiliser sans autorisation. 

[Voyage] Biella, Piémont, Italie

Je vous propose d’ouvrir le carnet de voyage, et de partager avec vous mes découvertes italiennes de l’été… Nous ferons escale dans une dizaine de villes, entre Biella et Bologne, avec à chaque fois, des visites de monuments, des bons plans shopping, des adresses pour manger végétarien, et des anecdotes… J’espère que cela vous plaira…

***

Première étape de notre petit périple transalpin : BIELLA

Bici.JPG

Biella est une jolie ville à taille humaine. Située dans le nord-ouest de l’Italie, dans la région Piémont, elle ne compte que 46 000 habitants et comporte deux villes en une : la ville haute, historique, accessible avec de bonnes cuisses ou en funiculaire ; la ville basse, qui ne manque pas d’intérêt également et est généralement plus animée.

***

1 (17)

Généralité : visiter l’Italie en août…

Il faut savoir que le mois d’août en Italie est une période particulière. La forme même du pays fait que la mer n’est jamais bien loin, et que les italiens qui vivent dans les terres, peuvent globalement rejoindre les côtes en peu de temps. 

Même si l’on parle ici du nord du pays, Biella se situe au niveau de Lyon. En été, il peut faire très chaud même à Milan, même à Turin, même dans le nord autrement dit. Donc les italiens ont tendance à profiter des vacances pour se rendre à la mer. Et les villes de l’intérieur du pays sont désertes, à part quelques exceptions… Mais Biella ne fait pas exception !

En août, surtout autour du 15 (Ferragosto), les rues sont quasi désertes… Cela peut être sympathique pour certains points, notamment pour se stationner. Mais il faut garder à l’esprit que cela peut aussi compliquer les plans des touristes (musées parfois fermés, difficultés à trouver un resto ouvert, etc…). Le tout est de le savoir !

Même les franchises (Camaïeu par exemple) peuvent fermer trois semaines de suite en août dans certaines villes. Si vous avez aimé le film I am a Legend, avec Will Smith qui se balade tout seul dans la ville déserte, cela peut vous plaire…

***

Pour en revenir à Biella…

Nous avons découvert la place Carlo Rossi (appelée également piazza Battistero). On y trouve un magnifique baptistère, ainsi que la Cathédrale di Santo Stefano.

Duomo San Stefano + Batistère (2)

Construit en pierre et terre cuite, le baptistère est de style roman.

Duomo San Stefano + Batistère (3)

Nous n’avons pas pu le visiter (fermé lors de notre visite, et sans aucune pancarte avec d’éventuels horaires). En revanche, nous avons pu entrer dans la Cathédrale, située juste à côté, et nous laisser surprendre par ses peintures qui donnent des impressions de reliefs vraiment impressionnants. Et oui, on croirait que tout est sculpté alors qu’en réalité, il s’agit de peintures… Bluffant, non ?

Duomo San Stefano + Batistère (1)

Toujours à proximité de la Cathédrale et du Baptistère, vous ne pourrez pas louper le campanile gothique, qui culmine à 52,60 mètres !

IMG_5777.JPG

La place du Duomo est peu fréquentée en ce samedi d’août, mais elle reste charmante. Et comme plusieurs coins de la ville, elle est équipée d’un « oasi wifi ». En quelques secondes, sans aucune inscription, on accède au wifi gratuit.

(Je parlerai régulièrement de wifi dans mes billets touristiques, tout simplement car il nous a été bien utile pendant nos vacances, pour trouver des informations pratiques, des adresses de restos, des magasins pour faire nos courses, notamment dans les villes un peu désertes au mois d’août !).

1 (27).JPG

Le funiculaire coûte 1,80 € l’aller retour (1,50 € le ticket simple). On passe le tourniquet sans ticket, car on paye en haut. Il fallait le comprendre… Heureusement une gentille dame nous a renseignés (et évité de monter à pieds).

1 (28).JPG

Il s’agit d’un funiculaire sans chauffeur. J’adore ! (Avec ou sans chauffeur en fait).

La ville haute est très jolie. On en fait rapidement le tour, d’autant que le Palazzo la Mormora se visite sur rendez-vous et que l’église San Giacomo est semi-fermée ; un cordon empêche d’approcher de l’autel et la zone est placée sous alarme.

 

Ceci dit, je ne regrette pas d’être entrée jeter un œil à cette église du XXIIIème siècle. (Certains documents en feraient déjà mention en 1180, mais il est impossible de savoir précisément quels éléments visibles sur l’édifice actuel dateraient de cette époque).

 

 

J’ai pu voir le corps du moine dominicain Agostino di Fango (mort en 1493). Il repose dans un cercueil de verre et on peut apercevoir son corps et notamment son crâne…  À vous de voir si cela vous tente…

 

Parc Adriana Cardini (1).JPG

Désolée pour les jeunes que nous avons dérangés en pleine flirt (euphémisme) dans le jardin Adriana Cardini (toujours dans la ville haute). Mais bon l’endroit était attractif avec sa balançoire XXL idéale pour une sieste ! Ici encore le wifi est gratis et fonctionne très bien !

***

Végétarisme à Biella ?

Hop, on redescend, et surprise, on tombe sur un resto qui propose des plats végétariens et même vegan ! Je vous donne un aperçu du menu pour info, sachant que nous n’y avons pas mangé. Il se trouve au pied du funiculaire, vers la bibliothèque !

Globalement, c’est la grosse mode du vegan en Italie depuis quelques années, et il reste étonnamment facile de se sustenter sans produits animaux, même dans les villes moyennes. Si aucun resto vegan n’est ouvert, vous pouvez tenter votre chance dans des restos traditionnels, qui auront probablement un plat de pâtes à la sauce tomate au menu… Au pire du pire, on trouve de quoi faire dans les magasins (Esselunga par exemple à Biella) pour improviser un petit pic-nique. Attention toutefois, les produits de végétarisme (tofu, seitan, etc) coûtent encore odieusement cher… Comptez 3-4 € la boîte de deux portions de tofu en moyenne… quant au lait de soja, la brique est rarement proposée à moins de 1,50 €, et dans la plupart des cas il s’agit de boisson sucrée…

restaurant vegan Biella.JPG

Biella n’est pas très animée en août. Je doute qu’elle le soit énormément plus le reste de l’année, car cela reste une petite ville. Mais elle est très charmante et la vie y semble douce, avec ses parcs et ses petites places. J’ai beaucoup apprécié de la découvrir et ne serais pas contre le fait d’y repasser un jour à l’occasion…

 

1 (16)

Le baptistère et la Cathédrale