Ces recherches chelous qui vous ont amenés ici…

Hello tout le monde. Je vous souhaite de passer un très joli réveillon, et d’entamer une formidable année 2017. Je vous retrouve avec plaisir ce samedi 31 décembre, entre une balade hivernale, et une sieste pré-soirée, une tasse chaude entre les mains, pour une sorte de best of. En effet, l’heure est au bilan sur la plupart des blogs. Mais vous annoncer combien de bouquins j’ai lus, combien il en reste dans ma PAL et lesquels je vais lire à partir de demain, je ne fais pas. Cela demande d’être organisé, et ce n’est pas un adjectif qui me qualifie des masses ; du moins pas en tant que lectrice !

A la place, je vous propose de farfouiller dans les stats du blog, et de rigoler un petit peu…

Parmi mes lecteurs, il y a ceux qui ont le lien du blog dans leurs favoris, ceux qui viennent ici après que j’ai commenté leur propre blog, ceux qui suivent un lien sur les réseaux, et ceux qui arrivent un peu par hasard suite à une recherche Google

Savez-vous que dans les stats de WordPress je peux voir les recherches qui ont amenés cette dernière catégorie de lecteurs à tomber sur mon blog ?

Parfois c’est assez amusant…

J’ignore si la personne qui cherchait « comment se détendre avec un thé«  a trouvé la réponse en consultant mon blog… Je pense que la réponse est de boire le thé, simplement. Parce-que si on se le verse bouillant sur la tête, ça ne détend pas vraiment.

Celui ou celle qui a tapé « roman cochon » a pu se décider à acheter « Les Gens sont les Gens » qui met en scène un petit cochon adopté par une citadine. Mais je pense que cela ne correspondait pas à sa recherche initiale… Cher lecteur, le livre le plus cochon que tu pourras trouver sur mon blog, sera La Danse Hésitante des Flocons de Neige, car il y a une ou deux scènes de fesses. Mais là encore, c’est un peu soft, trop pour être vraiment un roman cochon. :-p

Je m’interroge toujours sur « j’ai mes lunettes deja chez opticiens« . Peut-être faut-il aller les chercher, non ? Vous y verrez plus clair.

Pour les deux personnes qui ont saisi « passer de pescovegetarin a vegetarien » je peux vous indiquer comment procéder. Il suffit d’arrêter de manger du poisson. Plutôt facile non ? En même temps, fallait y penser.

Quant à « manger vegan en 77 » ce n’était pas facile je pense, car il n’y avait pas énormément de similis et que l’on n’avait moins de connaissances en diététique… En plus c’est l’année de la mort d’Elvis… Aucun rapport. Mais dans le 77 par contre je connais un wok à volonté, où il est possible de manger végétarien.

Apparemment, une personne se demande « pourquoi yves rocher ne mets pas les compos sur le site » et je suis d’accord que c’est abusé. Mais bon, la marque bretonne n’est pas la seule à se dispenser de communiquer sur ses ingrédients.

Il y a eu d’autres recherches pour lesquelles je n’ai aucune piste… je ne sais tout simplement pas ce que vous avez essayé de trouver… J’ai beau chercher, je bute. Aidez-moi !!!

nanoflowcell quant fe volume coffre –> Ze ouate ?

bâtondu rouges a levres –> mais encore ?

tasse avec un phoenix –> assiette avec un pangolin ?

suis devenu veggie 2016 –> bravo à toi ! Que peut-on faire ?

***

Sur ce, je vous re-souhaite un très bon réveillon et espère vous retrouver au rendez-vous, aussi nombreux et aussi inspirés, dès le 1er janvier 2017 ! CiaoooOOOooo !

 

 

Regardons notre nombril !

Petit billet rapide aujourd’hui, pour partager une réflexion avec vous.

Je vois de plus en plus de billets de blogs sur le thème du bonheur, de l’accomplissement personnel, et souvent je relève des conseils vraiment utiles dans ces billets.

L’un des conseils qui revient souvent, est d’éviter de se comparer aux autres, pour se concentrer plutôt sur nos améliorations, vis à vis de nous-mêmes, nos progrès autrement dit.

Cela me semble être un conseil absolument judicieux, et totalement d’actualité. Pourquoi ? Parce-que nous n’avons jamais été autant exposées aux autres, et à leur vie que ces dernières années. Avec les réseaux sociaux, les blogs, chacun peut publier des informations sur le moindre de ses faits et gestes.

On peut savoir ce que mange untel à chaque repas, combien de temps a duré le footing d’untelle, et à quelle vitesse elle a couru. On peut savoir que le bambin de Trucmuche a eu les félicitations de la Maîtresse, et que celui de Machine a non-seulement fini sa purée de brocoli mais en a même redemandé… Bref, on sait tout… ou du moins on en a l’impression.

Parce-que rares sont les gens qui publient des choses négatives, des échecs. Non ?

Certains postent des photos sans filtres. Regardez le hashtag #nofilter sur Instagram par exemple. Mais si en effet il n’y a pas de retouche, cela ne veut pas dire qu’ils ont pris la photo sur le vif, et l’ont postée sur un coup de tête. La photo a été jugée, et postée sciemment. Quand les stars postent leur tronche au saut du lit, qui pourrait être assez crédule pour imaginer qu’elles ne l’ont pas regardée avant, et qu’elles l’auraient postée si elles avaient les yeux tous collés, la mèche folle et un peu de bave au coin de la bouche ?

Nous nous voyons nous-mêmes dans les bons moments, mais aussi dans les mauvais. Nous voyons les autres essentiellement dans leurs bons moments, surtout sur internet.

La comparaison n’est pas juste.

C’est pour cela qu’elle risque de faire plus de mal que de bien…

Qu’en dites-vous ? Je vous laisse le clavier pour échanger sur le sujet (ou complètement sur autre chose si cela vous botte) dans les commentaires ! @bientôt ! 🙂

Hypocrisie ?

L’été approche, et avec l’échéance de la plage, on voit fleurir un peu partout, des pubs contre la cellulite, et pour différents produits miracles qui promettent de nous faire maigrir plus ou moins facilement. Dès le petit dèj cela commence avec les publicités qui entrecoupent Télématin. Une diététicienne, ou en tout cas une nana avec une blouse blanche, nous vante les mérites d’un capteur de graisses, qui va nous permettre d’éliminer une partie des calories ingérées, sans aucun effort. Merci m’dame, je peux donc terminer ma tartine de margarine sans culpabiliser ?

Une fois en voiture, les pubs continuent sur les ondes radios, avec des « témoignages » de personnes qui ont perdu du poids grâce à telle ou telle méthode… Inutile de couper la radio, il restera de toute façon les affiches 4×3, à moins que vous ne circuliez vraiment en rase campagne, et encore… Paradoxalement, tous ces messages pour la minceur, côtoient sans aucun problème les affiches et publicités diverses pour des produits pas franchement diets… (produits généralement présentés par des égéries à l’IMC dans les normes et je n’ai pas écrit « dans l’énorme »).

Dans les magazines féminins, comme si les pages modes qui alignent les mannequins filiformes ne suffisaient pas à faire passer le message, on en rajoute une bonne couche avec quelques dizaines de pages de pubs pour les produits anti-cellulite, les aliments brûle-graisse, et autres produits miracles… Vous avez déjà ouvert un magazine « masculin » mesdames ? Tenez par exemple je lis Capital, magazine plutôt feuilleté par les hommes, ou encore l’Automobile… Aucune pub minceur dans les pages de ces deux magazines ! Cela vous surprend ? Ils ont du bide pourtant nos homme parfois !

Et bien mine de rien je préfère les pubs pour des montres ou des bagnoles. Cela me détend plus… du moins, cela ne me rappelle pas en permanence que j’ai de la cellulite et de la graisse abdominale ! Quand je lis un magazine c’est pour me détendre, me cultiver éventuellement, pas pour me rappeler que je ferais mieux de décoller mon fessier du canapé pour faire du vélo elliptique !

A côté de cela, il est bien vu de nos jours de dire du bien de celles que l’on appelle gentiment les « rondes ». Entendons-nous bien sur la définition, est ronde la nana qui ne correspond pas aux critères classiques du mannequinat de 2016. Dès que tu fais plus de 60 kg, peu importe ta taille, tu peux te considérer comme ronde. Je caricature légèrement, mais vous avez vu la mannequin Plus Size de Calvin Klein (c’est par ici) vous verrez que ce n’est pas si capilotracté… La demoiselle a l’audace de faire entrer son mètre 80 dans une taille 40 ! C’est pire que tout, de coller une étiquette « ronde » sur une femme que je qualifierais de standard… une femme qui nous ressemble finalement, non ?

Il paraîtrait que les mannequins Plus Size seraient en fait des nanas qui portent du 38, allez, du 40, et seraient parfois agrémentées de prothèses, pour paraître plus grosses ; euh pardon, plus rondes, sans les inconvénients des vrais rondes… [Source : ici.] Oui parce-que les rondeurs au niveau de la poitrine et des fesses c’est sympa, mais le ventre qui plisse et les bras qui pendouillent no thanks !

Tenez regardez les mannequins grandes tailles à la mode actuellement…

Ashley Graham, Tara Lynn, pas vraiment des « rondes » classiques, si ? Plutôt des bombasses intergalactiques ! Oui elles sont franchement rondes. On peut dire « grosse » ou ça fait encore mal élevé ? Bref, pas de doute, elles sont largement au dessus de l’IMC standard, mais elles ont des rondeurs bien placées…

Alors vous me direz, ba oui mais bon c’est le principe des modèles… il faut qu’elles donnent envie, et donc qu’elles soient au dessus de la masse de toutes les autres (sans jeu de mot). Pas faux… Mais alors que l’on arrête de nous dire que les choses changent et que les rondes ont leur place dans les magazines de mode, car elles restent très très minoritaires, et il leur faut être totalement canons pour se frayer une place, là où les filiformes sont légion… Et généralement, quand les magazines recourent aux services de ces mannequins, c’est pour illustrer un dossier spéciale rondes…

Quand des mannequins qui ne correspondent pas à 100 % aux critères de minceur sont utilisés par les marques, cela fait beaucoup parler. Elles sont étiquetées « plus size », et tout le monde souligne le fait qu’elles sont là malgré le fait qu’elles ne sont pas dans la fameuse norme. Quand ces mannequins seront là et que plus personne n’en sera surpris, là un grand pas aura été fait !

En tout cas, cela commence à bouger lentement, par le biais des réseaux sociaux. Je remarque que de plus en plus, les internautes critiquent les marques qui font l’éloge de la maigreur, via des commentaires. Et les marques sont bien obligées de répondre, et de s’excuser plus ou moins… Il ne faudrait pas tomber dans l’excès inverse et rejeter en masse la minceur, car l’on peut aussi être mince sans se nourrir exclusivement de haricots verts, et sans se faire montrer du doigt. Je n’aime pas que l’on traite les mannequins minces (ou maigres) d’anorexiques, ou autres noms d’oiseau (d’ailleurs l’anorexie est une maladie, pas une insulte). Et il faudrait aussi montrer des mannequins qui sont entre la maigreur et la rondeur, juste avec un IMC moyen… vous ne pensez pas ?

A voir, si les choses évoluent réellement, et si l’on aura un jour le plaisir d’ouvrir un magazine avec des mannequins standard, des filles de moins d’1,70 m, avec leurs vergetures, leur cellulite, et pourquoi pas un petit bidon un peu mou ! Cela ferait du bien non, de ne plus être confrontées en permanence à des modèles inatteignables ? Cela ferait du bien de voir des femmes comme nous, avec leurs petits défauts, leurs imperfections qui les rendent au fond… totalement parfaites, car réelles ?

A quand la fin des pubs qui nous farcissent le cerveau avec des idéaux de minceur inatteignables ? Cela me met en rogne que l’on nous propose de remplacer notre repas par de la soupe déshydratée ou par une barre de chocolat… forcément on peut manger une barre de chocolat et ne pas grossir, si on ne mange que ça, à la place d’un repas complet… mais franchement, cela vous semble sain vous ?!

Enfin, il y aurait énormément à dire sur le sujet… et quand la période plage et bikini sera passée, on pourra parler de maigrir pour la rentrée, ou de réparer les excès des fêtes de fin d’année, de Pâques, etc…

Vous en dites quoi vous de tout cela ? Lâchez-vous, je sens qu’on a encore des choses à partager sur le sujet ! :-p