Organiser un séjour en Italie

Ciao ! Aujourd’hui je vous propose quelques astuces et bonnes adresses, pour organiser votre séjour en Italie.

 

L’hébergement

Pour commencer, sachez qu’il n’y a pas que les hôtels (alberghi ou hotel pour les établissements les + hauts de gamme) et les campings à votre disposition, mais aussi des chambres à louer et B&B.

Qu’il s’agissent de chambres seules ou de chambres avec salle de bain (bagno), indépendantes ou chez l’habitant, on parle d’affitacamere. Littéralement, ce sont des « loueurs de chambres ». En parlant de salle de bain, soyez vigilant au moment de réserver, et vérifiez si vous avez bien votre bagno indépendant, ou s’il est commun à plusieurs logements !

L’affitacamere est très proche du B&B. Certains utilisent même les deux termes indifféremment. Mais juridiquement, il y a quelques nuances. L’affitacamere est plus professionnel que le B&B. Il peut être ouvert toute l’année, et proposer jusqu’à six chambres. Dans les deux cas, ce sont des logements meublés, avec chauffage, eau courante et le ménage est effectué au moins une fois par semaine par le Gérant.

En général, si vous optez pour l’affitacamere, vous aurez juste la chambre, avec une salle de bain soit commune soit privée. Il peut y avoir un coin cuisine, mais ce n’est pas obligatoire.

Le B&B devrait, comme son nom l’indique, inclure le petit-déj (la colazione)… mais ce n’est pas automatique. Certains B&B n’offrent que le lit ! Idem pour les affitacamere. Parfois vous êtes totalement indépendant, et le gérant ne passe qu’occasionnellement.

Pour trouver un logement de ce type, je vous conseille le site suivant, qui liste les principaux B&B du pays et vous permet de prendre contact avec les propriétaires :

https://www.bbitalia.it/fr/

En général, on envoie un mail directement depuis le site, puis on s’entend avec le propriétaire par mail ou téléphone (n’hésitez pas à utiliser Whatsapp, appli très employée en Italie, et gratuite !). Le paiement se fait habituellement sur place, ce qui permet de ne pas avoir à payer en avance par virement ou autre. Personnellement je préfère ! Prévoyez des espèces, car les lecteurs de CB sont un poil moins répandus en Italie.

Si vous séjournez en août, et visez une ville dans les terres (Milan, Turin, Bologne), alors vous pourriez avoir la chance de dénicher un hôtel pour quelques dizaines d’euros. En effet, en plein été, les italiens se ruent vers les côtes et les grandes villes qui n’ont pas d’accès sur la mer se retrouvent désertées. A vous les 3* à 50 € la nuit !

 

 

La colazione

Le petit-dèj italien est généralement composé de viennoiseries et gâteaux industriels. Les croissants de boulangerie sont habituellement fourrés de crème anglaise, marmelade ou crème chocolatée. S’ils ne sont pas fourrés, attendez-vous à ce qu’ils aient été tartinés de sucre !

Dans les hôtels, suivant la catégorie, on peut trouver des petit-déj continentaux comme dans nos 3 et 4 étoiles.

caffé

Le stationnement

Prenez toujours garde, si vous êtes en voiture, au stationnement. Se garer en Italie est souvent coûteux, et parfois laborieux (zones limitées en temps, accès limité par les ZTL dans les centres villes).

Quelques mots sur les ZTL ; ce sont des zones de centres villes, qui sont réservées aux riverains. Si l’on n’est pas munis d’un permis d’accès, on ne peut y pénétrer à certains horaires, sous peine de recevoir une amende assez salée.

Les panneaux qui indiquent les ZTL sont parfois peu visibles. Rédigés en italien uniquement, ils sont parfois noyés dans la masse, et quand on est déjà bien occupé à chercher son chemin, on peut facilement les zapper. Or, un loupage peut coûter cher, puisque les plaques des véhicules contrevenants sont scannés par des caméras, et que la sanction atteint facilement les 100 € par passage…

Vous trouverez plus d’info en suivant ce lien : https://it.ambafrance.org/Informations-generales-sur-la-conduite-en-Italie

Regardez si un parking est prévu dans votre hébergement, et s’il implique un supplément.

Pour vos déplacement en Italie, gardez en tête que le train reste accessible en terme de prix, et que parfois cela peut être valable de séjourner en périphérie de la ville, quitte à prendre le train ou le bus, au lieu de loger en plein centre en payant beaucoup plus cher.

Pour plus d’infos sur le train, cela se passe ici.

Voilà pour les conseils d’ordre général. Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me le dire en commentaire ! 🙂

 

Publicités

Winter Garden Bergamo

L’hôtel Winter Garden de Bergamo est un 4 étoiles italien doté d’un espace wellness.

C’était l’étape la plus luxueuse de notre séjour estival. L’homme l’avait choisie pour le spa justement. Nous avions payé 75 € pour une nuit en chambre double avec un accès wellness et le petit-dèj.

Je vous l’ai déjà dit, mais pour ceux qui lisent en diagonale (hannn !!) et pour les lecteurs occasionnels, je suis sympa, je me répète :

En Italie aux alentours du 15 août, les villes éloignées de la mer sont délaissées au profit des stations balnéaires. On peut profiter de très beaux hôtels, à des prix vraiment beaucoup plus bas que le reste de l’année…

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Cet hôtel est proche de l’aéroport Orio al Serio, et donc il vise plutôt une clientèle d’affaires, massivement en congés en août !

Le parking sous-terrain est énorme, bien agencé avec des places isolées pour les inquiets qui fuient les coups de portières. Il est gratuit.

Le lobby est immense, et on y trouve un petit salon où l’on peut s’installer pour lire la presse du jour. Il y a aussi des ordinateurs avec accès internet, et bien-sûr le desk.

L’accueil est multilingue, efficace mais un poil trop formel à mon goût. Il s’agit d’un hôtel business donc cela n’a rien de surprenant, même si en août il est clair que la clientèle est essentiellement constituée de touristes comme nous qui profitent des prix cassés.

Lors de notre arrivée il ne restait qu’une chambre pour personne à mobilité réduite de prête. On nous a proposé cette chambre en nous précisant qu’elle différait des autres par sa douche ouverte uniquement. Comme nous étions pressés de profiter du spa, nous avons accepté cette chambre au lieu de patienter pour en avoir une autre.

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Bon. En fait, à refaire nous aurions dû patienter. Car la douche ouverte était une vraie plaie. Nous avions beau faire attention, à chaque douche nous inondions toute la salle de bain. Le matin j’ai même eu un geste malheureux qui a envoyé voler le rouleau de papier toilette dans l’eau de la douche ! Grmfff !

À part cela, la salle de bain était vaste et bien aménagée…

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

La chambre était très grande et au sol le parquet stratifié sombre me plaisait bien.

Nous avons mis nos affaires dans le minibar, au frais.

Rien à redire sur la propreté, ni sur la qualité de la chambre. La literie était impeccable, propre, confortable, avec un énorme lit et deux oreillers par personne.

Nous avions des petites lumières de chaque côté du lit, et chacun un interrupteur pour éteindre et allumer la lumière sans sortir de sous la couette. Le pied !

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Après avoir enfilé nos tenues de sport, nous nous sommes mis en quête du wellness center… Et il était assez bien caché je dois dire.

Car cet hôtel ne dispose pas d’un ascenseur, mais de deux… euh non trois… Mmm je ne sais plus. En fait, c’est comme dans le métro, pour aller à certains endroits, il faut prendre un ascenseur, puis en changer. Vous avez des correspondances d’ascenseur !

Ne riez pas, mais la première fois après avoir monté un étage, redescendu deux étages, parcouru de long en large plusieurs couloirs… nous nous sommes résolus à demander de l’aide à un membre du personnel. C’est là que nous avons compris qu’il y avait plusieurs ascenseurs !

Une fois le wellness center trouvé, impossible de localiser la salle de sport… qui était en fait dans le spa. Enfin, plus précisément, une même porte permet d’accéder au spa, et à la salle de fitness !

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Une dame très souriante nous a accueillis et nous a escortés jusqu’à la salle de sport. Elle est petite et pas super attirante (la salle, pas la dame). En effet, les murs sont blancs et à part une grosse horloge, il n’y a rien de spécial à regarder.

On trouve des appareils Technogym d’assez bonne qualité, mais pas de la toute dernière génération avec télé intégrée. Non, si vous voulez vous divertir pendant votre footing sur tapis, il faudra amener un smartphone ou un lecteur de musique !

Malgré tout, un tapis de course, un vélo et un elliptique sont à disposition, ainsi qu’un tapis en mousse, une machine multi-usage pour la musculation, et un balon de gym. C’est mieux que rien ! Mais on pourrait s’attendre à une salle un peu mieux agencée vu le niveau de standing de l’hôtel.

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Le spa est beaucoup plus satisfaisant… Imaginez un peu… après avoir fait un détour par les vestiaires pour nous mettre en maillot de bain, nous avons découvert une superbe petite piscine entourée de transats… Le bassin est petit certes, et prévu clairement pour la détente, plus que pour la natation. Mais cela tombait bien, c’est ce que nous cherchions !

Une fois que nous avons bien pataugé et profité de la douche massante, nous sommes sortis pour tester la ice fall, une douche installée en face d’une chute de glaçons ! C’était la première fois que nous voyions cela… un bouton permettait de faire tomber de la glace pillée dans un réceptacle. Ensuite nous prenions la glace pour nous frotter le corps ! Revigorant !

Il y avait aussi une douche sensorielle, un hammam et un sauna ! Là je peux vous dire que nous en avons largement profité et sommes ressortis totalement détendus !

Et comme si cela ne suffisait pas, on trouvait dans le spa, entre le sauna et le hammam, une petite table avec à disposition, des fruits secs, des pommes et de la tisane !

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Sortons du spa, et repartons vers notre chambre… Une petite bibliothèque est à disposition, avec quelques ouvrages à feuilleter sur place. Ce n’est pas du book crossing, car les livres ne sont pas à emporter. Mais cela reste sympathique.

Enfin, notre tarif incluait le petit-dèj buffet…

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

C’est un sublime buffet continental, probablement l’un des plus beaux que nous ayons testé à ce jour… avec : soissons chaudes (cafés, lait, thés), boissons froides (jus de toutes sortes), charcuterie, yaourt, œufs durs, œufs brouillés, fruits frais (pastèque, melon,…), fruits au sirop, pruneaux, noix (cajous notamment), miels, confitures, pâte à tartiner, viennoiseries, pains, …

Seul petit hic, l’accueil était un peu froid, avec des serveurs à l’air guindé pas souriants du tout…

Mais cela ne nous a nullement coupé l’appétit ! Et une fois repus, nous avons fait un petit tour sur les toits, pour profiter du joli soleil bergamasque !

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Winter C'Garden Hotel #Grassobio

Jolie terrasse, accessible depuis la salle de petit-dèj

Notre séjour d’une nuit à l’hôtel Winter Garden nous a beaucoup plu. Le gros plus de l’hôtel est son spa, vraiment agréable. Attention cependant, l’accès n’est pas totalement libre. Avec notre nuit en chambre classique, nous n’avions qu’un seul accès par exemple pour la durée totale du séjour.

L’hôtel est vraiment bien pensé, avec des chambres aussi jolies que fonctionnelle. Et de là, on peut visiter la ville de Bergame, mais aussi faire du shopping au centre commercial Orio Center (l’un des plus grands d’Europe), ou encore voler vers d’autres horizons !

Pour plus d’infos, c’est par ici !

Mulino delle Orti – Piacenza [Italie]

L’été 2016, nous avons découvert la ville italienne de Piacenza, en Emilie-Romagne. Chef-lieu de la province du même nom, Piacenza est à la « frontière » avec la Lombardie, tout près de Milan, et bénéficie donc de l’activité économique de ville lombarde.

Nous étions logés à Piacenza même, à quelques centaines de mètres du centre ville.

Mulino delle Orti

Mulino delle Orti à Piacenza, est un « affitacamere » c’est à dire un établissement proposant des chambres à la location. Ce n’est ni vraiment un hôtel, ni vraiment un B&B. C’est entre les deux et je ne trouve pas vraiment d’équivalent en France.

La nuit en chambre matrimoniale, sans petit-déjeuner, nous a coûté 43 € au mois d’août. Notez cependant que dans les terres, ce n’est pas une période haute du tourisme italien. Donc il est normal de trouver à se loger pour peu cher en août, tant que vous évitez les gros points touristiques et les côtes !

L’établissement est doté d’un parking, gratuit.

J’avais comme d’habitude réservé en contactant le responsable par e-mail, directement. Et aucun pré-paiement ne m’avait été réclamé.

Mulino delle Orti

La cour, où il est possible de laisser la voiture

Nous sommes arrivés au Mulino à midi pile. Les cloches sonnaient ! Sachant que la famille Celio gère aussi le restaurant au rez de chaussée, nous avons débarqué en plein rush ! Malgré tout, nous n’avons attendu que 5 minutes avant d’être accueillis par le fils, qui nous a fait entrer la voiture dans la cour, et accompagnés à notre chambre.

Mulino delle Orti

L’escalier qui mène aux chambres

Mulino delle Orti

Il y avait… 5 lits ! Un grand, et 4 petits ! Mais le top, a été de trouver un petit frigo dans lequel nous avons pu ranger nos pains de glace pour la glacière ! Les routards apprécieront ce genre de bonne surprise !

Mulino delle Orti

La chambre, très sobre, est également vaste, avec une petite télé écran plat, un bureau.

Et la salle de bain, grande également comprend une cabine de douche, un bidet, un lavabo et un sèche-cheveux (quand on voyage léger sans sèche-cheveux, c’est juste énorme !). Il n’y a pas de produits d’accueil, mais les linges sont fournis.

J’ai demandé le code du wifi et pu profiter d’une connexion impeccable ! Ce soir là, j’en ai profité pour envoyer toutes mes photos d’Iphone sur mon compte Flickr, chose que je n’avais pas pu faire avec le réseau mollasson des autres hôtels !

Mulino delle Orti

La chambre est également climatisée. Mais il faisait assez doux le jour de notre passage, donc nous n’avons pas eu à utiliser la clim.

Nous avons fort bien dormi dans un lit large, au matelas super confortable.

Sans boules Quies on entend les voitures qui passent le long de l’hôtel et cela peut potentiellement déranger. On entend aussi l’activité dans les couloirs (le resto est au rez de chaussée et nous étions au troisième étage donc pas de souci de ce côté là), les autres clients etc. Mais ce n’est vraiment pas un gros dérangement !

Par précaution je dors toujours avec des bouchons d’oreilles en vacances, et du coup j’ai dormi comme un bébé !

Mulino delle Orti

L’hôtel est bien situé, car on trouve un arrêt de bus juste en face. Il suffit d’acheter des billets dans le bus ou au bureau de tabac (moins cher, et il y a un tabac à quelques pas de l’arrêt) et on peut rejoindre le centre ville via les lignes 2 et 3. C’est ce que nous avons fait, pour 1,20 € chacun. Nous sommes ensuite revenus à pieds, et c’était largement faisable !

Ce n’est qu’une fois rentrés en France, en visitant à nouveau le site web, que j’ai constaté qu’il était possible d’emprunter gratuitement des vélos ! Cela aurait pu être sympa de le faire.

Mulino delle Orti

Nous étions presque déçus de n’avoir réservé qu’une nuit dans cet établissement. Tout était parfait, avec une chambre très grande, propre, et bien équipée. Rien à redire ni sur les prestations ni sur le prix !

Si vous souhaitez en savoir plus sur cet endroit, et pourquoi pas… réserver à votre tour, alors le site officiel se trouve ici !

 

Plus d’infos ? C’est par ici !

B&B Vérone – bon plan [Italie]

L’hôtel B&B Vérone était le plus accessible en termes de tarifs, sur la période qui nous intéressait :

-44,50 € la nuit sans la taxe de séjour (1,50 €/personne et par jour), en chambre double sans petit-dèj.

Les B&B sont souvent peu chers, et cela se comprend généralement par leur implantation excentrée, dans des zones industrielles. Il suffit de le savoir, et de voir si cela représente ou non un souci…

Verona

Nous avons pris le bus pour rejoindre le centre ville…

 

Le B&B Verona trouve le long de l’autoroute, à Vérone même, mais pas au centre. Un petit parking gratuit est à disposition. Il était presque plein alors que nous étions peu nombreux dans l’hôtel, mais comme l’établissement se trouve dans une zone industrielle, il est possible de se garer dans la rue gratuitement.

IMG_8269

https://www.flickr.com/photos/63296507@N04/35545885013/in/dateposted-public/
Les parages de l’hôtel

 

L’accueil est correct. Les deux réceptionnistes sont parfaitement bilingues (italien-anglais). Le check-in se passe rapidement et nous obtenons toutes les infos nécessaires à un bon séjour. On nous propose d’ajouter un petit-dèj à 7,20 €/personne ou 10,90 € pour un couple, mais nous déclinons (le lendemain matin nous avons pu apercevoir la salle de repas ; il y avait du pain blanc, des jus, yaourts, de la confiture).

La chambre est récente, jolie et fonctionnelle, avec une image des arènes de Vérone au dessus du lit. Nous l’avons trouvée vraiment chouette, d’autant plus qu’elle était super récente et donc en bon état.

IMG_8653

Il y a un bureau avec une chaise, un grand pouf en plastique, un grand miroir, une penderie, un espace pour ranger les valises, et une lampe incluse sous l’image des arènes, pour servir de lampe de chevet. C’est une seule lampe, donc on ne peut pas allumer ou éteindre d’un seul côté… Dommage pour les couples qui n’arrivent pas à se synchroniser et dont l’un aime lire tard et/ou tôt sans embêter l’autre !

IMG_8147

La chambre est climatisée, et le sol est en parquet massif. J’adore les sols en parquet, car je les trouve mille fois plus hygiéniques que les sols moquettés. En plus, en bois massif c’est tellement beau. Vous n’êtes pas d’accord ?

On entend les bruits de la rue et l’ascenseur, ainsi que les gens qui parlent fort dans les autres chambres, mais avec de belles boules quies, j’ai pu passer une bonne nuit malgré tout !

IMG_8146

On nous avait remis un plan à l’arrivée, ce qui a été fort pratique pour repérer les points à visiter. Nous sommes ensuite redescendus pour demander des informations sur le stationnement en ville, on nous a expliqué avec un petit schéma tout prêt, dont on nous a remis une copie, où prendre le bus, où se garer si besoin…

Il y a une machine à café à disposition dans le hall (1,50 € la boisson), un distributeur de snacks (de la junk food essentiellement). Dans le distributeur, tous les cafés sont sucrés. Impossible d’avoir un espresso « amaro » (sans sucre).

Le wifi est exceptionnellement bon. C’est le meilleur que nous ayons eu de tout notre séjour italien. Vive la fibre !

Pour revenir à notre chambre, la télé écran plat est suffisamment grande pour regarder un film au lit. Nous n’avons regardé que 5 minutes pour avoir la météo.

Dans la salle de bain des produits d’accueil nous attendent, avec un sèche cheveux, et une douche pas vraiment réglable en hauteur, avec rideau plastique, et un bidet.

La douche pouvait être fixée à deux hauteurs, l’une parfaite si l’on mesurait 1,20 m, l’autre idéale pour les gens d’1,90 m… Mesurant pour ma part 1,70 m je pouvais choisir entre me laver uniquement le bas du corps ou me contorsionner pour ne pas me mouiller les cheveux. Cela reste du détail, mais c’est améliorable !

IMG_8150

L’hôtel était très correct. Mais la situation excentrée nous a déplu. En effet nous n’avions pas pris en compte le fait qu’il serait difficile de se garer à Vérone, et l’arrêt de bus était à 20 minutes de marche rapide de l’hôtel. Marcher ne nous a jamais fait peur, mais pour le coup il s’agissait de longer des entreprises et c’était un peu longuet.

IMG_8154

À refaire je pense que nous irions à l’arrêt de bus en voiture et chercherions à nous garer gratuitement… Pour un court séjour comme le nôtre, nous avons perdu trop de temps à rejoindre le centre.

Sinon, le rapport qualité – prix est très bon !

Plus d’infos ? Envie de réserver ? C’est par ici !

Et pour retrouver mon billet consacré à la visite de Vérone, alors c’est par là !