B&B Vérone – bon plan [Italie]

L’hôtel B&B Vérone était le plus accessible en termes de tarifs, sur la période qui nous intéressait :

-44,50 € la nuit sans la taxe de séjour (1,50 €/personne et par jour), en chambre double sans petit-dèj.

Les B&B sont souvent peu chers, et cela se comprend généralement par leur implantation excentrée, dans des zones industrielles. Il suffit de le savoir, et de voir si cela représente ou non un souci…

Verona

Nous avons pris le bus pour rejoindre le centre ville…

 

Le B&B Verona trouve le long de l’autoroute, à Vérone même, mais pas au centre. Un petit parking gratuit est à disposition. Il était presque plein alors que nous étions peu nombreux dans l’hôtel, mais comme l’établissement se trouve dans une zone industrielle, il est possible de se garer dans la rue gratuitement.

IMG_8269

https://www.flickr.com/photos/63296507@N04/35545885013/in/dateposted-public/
Les parages de l’hôtel

 

L’accueil est correct. Les deux réceptionnistes sont parfaitement bilingues (italien-anglais). Le check-in se passe rapidement et nous obtenons toutes les infos nécessaires à un bon séjour. On nous propose d’ajouter un petit-dèj à 7,20 €/personne ou 10,90 € pour un couple, mais nous déclinons (le lendemain matin nous avons pu apercevoir la salle de repas ; il y avait du pain blanc, des jus, yaourts, de la confiture).

La chambre est récente, jolie et fonctionnelle, avec une image des arènes de Vérone au dessus du lit. Nous l’avons trouvée vraiment chouette, d’autant plus qu’elle était super récente et donc en bon état.

IMG_8653

Il y a un bureau avec une chaise, un grand pouf en plastique, un grand miroir, une penderie, un espace pour ranger les valises, et une lampe incluse sous l’image des arènes, pour servir de lampe de chevet. C’est une seule lampe, donc on ne peut pas allumer ou éteindre d’un seul côté… Dommage pour les couples qui n’arrivent pas à se synchroniser et dont l’un aime lire tard et/ou tôt sans embêter l’autre !

IMG_8147

La chambre est climatisée, et le sol est en parquet massif. J’adore les sols en parquet, car je les trouve mille fois plus hygiéniques que les sols moquettés. En plus, en bois massif c’est tellement beau. Vous n’êtes pas d’accord ?

On entend les bruits de la rue et l’ascenseur, ainsi que les gens qui parlent fort dans les autres chambres, mais avec de belles boules quies, j’ai pu passer une bonne nuit malgré tout !

IMG_8146

On nous avait remis un plan à l’arrivée, ce qui a été fort pratique pour repérer les points à visiter. Nous sommes ensuite redescendus pour demander des informations sur le stationnement en ville, on nous a expliqué avec un petit schéma tout prêt, dont on nous a remis une copie, où prendre le bus, où se garer si besoin…

Il y a une machine à café à disposition dans le hall (1,50 € la boisson), un distributeur de snacks (de la junk food essentiellement). Dans le distributeur, tous les cafés sont sucrés. Impossible d’avoir un espresso « amaro » (sans sucre).

Le wifi est exceptionnellement bon. C’est le meilleur que nous ayons eu de tout notre séjour italien. Vive la fibre !

Pour revenir à notre chambre, la télé écran plat est suffisamment grande pour regarder un film au lit. Nous n’avons regardé que 5 minutes pour avoir la météo.

Dans la salle de bain des produits d’accueil nous attendent, avec un sèche cheveux, et une douche pas vraiment réglable en hauteur, avec rideau plastique, et un bidet.

La douche pouvait être fixée à deux hauteurs, l’une parfaite si l’on mesurait 1,20 m, l’autre idéale pour les gens d’1,90 m… Mesurant pour ma part 1,70 m je pouvais choisir entre me laver uniquement le bas du corps ou me contorsionner pour ne pas me mouiller les cheveux. Cela reste du détail, mais c’est améliorable !

IMG_8150

L’hôtel était très correct. Mais la situation excentrée nous a déplu. En effet nous n’avions pas pris en compte le fait qu’il serait difficile de se garer à Vérone, et l’arrêt de bus était à 20 minutes de marche rapide de l’hôtel. Marcher ne nous a jamais fait peur, mais pour le coup il s’agissait de longer des entreprises et c’était un peu longuet.

IMG_8154

À refaire je pense que nous irions à l’arrêt de bus en voiture et chercherions à nous garer gratuitement… Pour un court séjour comme le nôtre, nous avons perdu trop de temps à rejoindre le centre.

Sinon, le rapport qualité – prix est très bon !

Plus d’infos ? Envie de réserver ? C’est par ici !

Et pour retrouver mon billet consacré à la visite de Vérone, alors c’est par là !

 

Publicités

Se loger pas cher, pour un week-end ou plus, à Rome

Nous cherchions un logement à Rome-même, avec les critères suivants :

*propre (c’est THE critère, et il est absolument impensable pour nous d’en déroger !)
*accessible facilement sans voiture depuis l’aéroport de Rome Fiumicino,
*avec une salle de bain privative.

Le reste nous importait peu. Ensuite le critère qui permettrait de départager serait… Le Prix, bien-sûr !
Le B&B Sepulveda était le moins cher dans nos critères. Une promo sur son site nous a permis de ne payer que 88 € les 3 nuits pour une chambre double.
Pour cela nous avons réservé en octobre pour un séjour au moment de Noël. Nous avions payé en ligne lors de la résa. Sur place, nous n’avions plus qu’à nous acquitter de la taxe de séjour (3,50 €/gugusse/nuit).

Le site officiel se trouve ici.

View this post on Instagram

#SanPietro @noidiroma

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Non, ce n’est pas la façade du B&B, mais bel et bien la basilique Saint-Pierre du Vatican…

***

Nous avions envoyé un mail au gérant en arrivant à Rome mais il ne nous avait pas précisé qu’il ne restait pas sur place. Du coup, en débarquant à l’heure convenue, nous avons trouvé porte close. Nous avions beau sonner à l’interphone, personne n’ouvrait. Heureusement, mon portable fonctionnait à l’étranger et j’ai pu appeler le Monsieur, qui est arrivé 5 minutes après.

IMG_9841
Très sympathique, il nous a demandé d’où nous venions, et nous a escortés à notre chambre avant de nous donner un plan de la ville et quelques conseils (où manger une bonne pizza, où savourer le meilleur tiramisù de Rome). Ce Monsieur Domenico, parle anglais, et se débrouille en français. Nous avons surtout échangé en italien, mais il aurait été possible de se faire comprendre en français sans aucun problème !

View this post on Instagram

B&B

A post shared by Ana (@chiarastory) on

La chambre est vieillotte et l’équipement se réduit au minimum vital : un grand lit au matelas correct (à ressorts, mais ni trop mou, ni trop dur), une petite télé écran plat, une table, une chaise, un miroir en pied, une penderie, deux chevets avec des lampes).

D’ailleurs le plafonnier ne fonctionne pas. Le Gérant a enlevé les ampoules car elles claquaient et réveillaient le dernier occupant ! La porte de la salle de bain est cassée. Et il n’y a pas de poignée aux fenêtres.
Qu’à cela ne tienne. La chambre est propre. On trouve un sèche-cheveux dans la salle de bain, un savon liquide, des linges qui ont bien vécu mais sont propres eux-aussi.
Vu le prix payé on ne saurait se plaindre des choses cassées ou en panne !
Il y a des bouilloires et un micro-onde à disposition dans le couloir.

View this post on Instagram

Espace petit-dèj

A post shared by Ana (@chiarastory) on

On peut aussi utiliser la salle de bain commune (certaines chambres n’ont pas de salle de bain privatives). D’ailleurs, vu la chasse d’eau un peu mollassonne de nos WC, et rappelons-le, l’absence de porte, nous ferons usage des WC communs !

Ce n’est pas le grand luxe dans ce B&B mais nous reviendrons. En effet, d’une part la propreté était au rendez-vous, et c’est ce qui compte pour nous. J’insiste lourdement sur ce point, mais cela me semble essentiel, car le fait d’avoir le minimum au niveau des équipements, et certains accessoires cassés peut sembler rédhibitoire, mais cela ne va pas forcément de paire avec un manque d’entretien.

En prime, le Monsieur qui gère les lieux est très gentil. Il n’y a qu’à voir les post it qui envahissent le tableau du couloir pour en être sûrs ! Il y a des merci dans toutes les langues ! Désormais il y en a un de plus : le notre !

Le lendemain de Noël, en plus de notre petit-dèj habituel (briquette de nectar de pêche, 2 croissants emballés, pomme) nous avons eu une grosse part de pandoro ! Adorable, non ?!

Certains avis sur le net critiquent le petit-dèj trop riquiqui. Certes les viennoiseries sont industrielles, mais bon vu le prix peut-on demander des croissants frais ?! Si on le souhaite, on peut sans problème descendre et trouver 2 ou 3 boulangeries dans les 50 mètres autour du B&B !

Enfin, précisons que le B&B est situé dans le quartier de Saint Jean de Latran, à 5 minutes du métro San Giovanni, et environ 20 minutes à pied du Colisée (1,7 km précisément).

 

*

Pour retrouver tous mes billets sur l’Italie, consultez le sommaire : ITALIE

Mélange gourmand, les céréales par Carrefour

Le riz et les pâtes c’est la base. Et je suis la première à dire que l’on peut en trouver énormément de sortes différentes, que l’on cuisinera selon une infinité de recettes sans jamais se lasser. Je pourrais sans problème manger du riz ou des pâtes chaque jour sans jamais me lasser. Oui mais, ouvrir le champ des possibles et diversifier son alimentation est plutôt une bonne chose, surtout si comme moi, vous êtes végétarien !

Chez Carrefour, existe une gamme baptisée Nos Mélanges Gourmands, au sein de laquelle on trouve un paquet cartonné qui contient deux sachets de 200 grammes chacun à base de…

Épeautre, petits pois, lentilles vertes, soja, lentilles blondes, et lentilles corail.

Voilà ce que cela donne avant cuisson… (nul besoin de laisser tremper avant de passer à la cuisson).

En 7-8 minutes au micro-ondes dans mon cuiseur Tupperware, les céréales sont prêtes comme je les aime. Elles sont encore fermes, et croquantes sous la dent. Si vous les aimez plus fondantes, vous pouvez les cuire différemment bien-sûr ! Et si vous n’avez pas de cuiseur Tupp, à la casserole cela marche aussi !

Toutes seules, elles peuvent vous sembler fades. Pour ma part je les déguste avec un bon wok de légumes et du gingembre. Mais libre à vous de les napper de sauce tomate, de les « pimper » avec quelques pois chiches, ou encore de les servir en accompagnement de crudités !

En tout cas ce petit mix me plait bien et à 1,99 € la boîte, il présente un rapport qualité-prix tout à fait intéressant. Seule piste d’amélioration… proposer l’équivalent en bio… !

Bonus : Pour 362 kilocalories les 100 grammes, ce produit apporte 20 grammes de protéines végétales et 11 grammes de fibres ! 

 

Se loger à proximité de Bergamo [Italie]

En Italie, outre les hôtels et les bed and breakfast, on peut trouver des affitacamere, littéralement « loue-chambres ». Ce sont des équivalents de nos maisons d’hôtes, mais avec plus d’indépendance, selon ce que nous avons pu constater. Il est possible d’y prendre le petit-déjeuner, mais ce n’est nullement obligatoire.

Généralement on nous remet les clefs de la chambre et de l’entrée, car il n’y a pas de réception.

Pour notre dernière étape piémontaise (en août 2016), nous avons trouvé l’affitacamere Carlo Cacciami à Grignasco (province de Novara). La nuit pour deux était à 48 € sans petit-dèj.

View this post on Instagram

#chambre

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Grignasco se trouve à :

-1 h 20 de Côme

-1 h 30 de Bergame

-1 h 50 de Brescia

-45 minutes de Novara

Je vous mentionne ces différentes villes, car elles ont toutes un intérêt touristique. Nous n’avons à ce jour, pas encore visité Côme, mais nous sommes amoureux de Bergame, et recommandons également de découvrir Brescia et Novara !

D’ailleurs, pour Novarra, il y a des infos par ici…

*

View this post on Instagram

Affitacamera #voyage

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Nous avons trouvé facilement l’endroit grâce au GPS et au panneau à l’entrée du parking.

Le parking est vaste et il y a des places sous les arbres ; c’esfort appréciable vu la chaleur de ce mois d’août.

À côté, se trouve un resto chinois-japonais, que nous n’avons pas testé.

Le gérant de l’affitacamere nous a accueillis immédiatement et nous a fait visiter la chambre.

View this post on Instagram

Affitacamere

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

RAS côté propreté. C’était rutilant et on voyait que tout était entretenu avec soin. Un lit double, un petit lit, un beau bureau en bois massif, quatre chaises, on trouvait aussi plusieurs placards, un pèse personne électronique, et un sèche cheveux. La télé écran plat est grande et de bonne qualité. Dans certains hôtels nous avions eu des écrans catalytiques cathodiques pleins de parasites alors là cela changeait !

Dans la salle de bain, Italie oblige, il y a ZE bidet, mais aussi une petite baignoire, un lavabo et des savons. Je n’ai pas trouvé cela super hygiénique de proposer des savons solides de grosse taille, qui sont destinés à resservir d’un client à l’autre. Mais de toute façon rien ne nous forçait à les utiliser car nous avions nos propres produits.

View this post on Instagram

Salle de bain

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Le Gérant nous a donné le code du wifi sans que nous ayons à demander. Le réseau était très faiblard. Mes mails ont daignés se télécharger au bout d’une longue attente, mais je n’ai pas pu charger une seule application.

La chambre est confortable et offre tout le nécessaire pour passer un séjour agréable (une bouilloire serait bienvenue mais en Italie c’est rare !).

J’ai bien dormi car j’avais mes boules Quies et que j’étais lessivée après une journée au soleil. Mais l’homme a eu du mal à se reposer, car malgré les boules Quies il entendait une sorte de climatisation. En effet il y avait comme une grosse soufflerie, qui s’arrêtait parfois en faisant des « tac tac tac » et reprenait de plus belle quelques minutes plus tard. Nous avions coupé la climatisation de notre chambre pourtant… Nous avons pensé qu’il devait s’agir de celle du couloir. Mais impossible d’en être surs et de trouver comment l’arrêter…

À 6 h 30, les occupants d’une autre chambre sont partis et le bruit fait par leur porte et par leur discussion d’un bout à l’autre du couloir m’a réveillée malgré les bouchons d’oreille.

*

En résumé, cet affitacamere offre un bon compromis entre le camping et l’hôtel. Pour un budget moyen, il permet de se loger de façon confortable, pour peu que l’on soit prêt à accepter quelques petites imperfections…

Pour plus d’infos, et pour réserver, voici le site officiel : ICI

 

Une visite qui n’a pas tourné au vinaigre #Modène

Je sais, mes titres sont absolument tordants tous moisis, mais bon, vous ne m’en tiendrez pas rigueur, car vous êtes bien urbains.

Aujourd’hui, je vous propose de chausser vos baskets et de me suivre dans les rues de Modène, en Emilie-Romagne !

Nous avons visité la belle Modène en août 2016, sur une journée seulement !

***

Modène, dans l’assiette et sous le capot…

Avec ses 180 000 habitants, Modène est une ville à taille humaine, connue surtout pour sa gastronomie (le vinaigre balsamique, le Lambrusco, les tortellini par exemple, sont originaires du coin). On associe également son nom à l’automobile, puisque des marques prestigieuses ont vu le jour à Modène et alentours : Ferrari, Maserati, mais aussi Lamborghini et Pagani !

Modène depuis la torre Ghirlandina

Vue sur la place depuis la tour Ghirlandina

Cet été, nous avons passé une dizaine de jours en Italie du nord, et découvert presque autant de villes. Sur tout le séjour, l’étape que nous avons préféré a été celle de Modène. Je vais tâcher de vous expliquer pourquoi et de vous inciter à découvrir cette belle ville, à votre tour !

Nous avons pris le train depuis Fidenza pour 6,65 € chacun (train régional – 45 minutes !). J’avais prévu de finir Le Cercle Littéraire des Amateurs de Patates pendant le trajet. Je m’en réjouissais car j’adore lire dans le train. Mais une dame a fait de la visio en chinois sur son smartphone pendant tout le voyage, en face de nous. Et vu que le train était vieillot et bruyant, il fallait qu’elle soit encore plus bruyante pour se faire entendre de son interlocuteur… Grmffff.

Modena - #Italia

La gare

 

Arriver par le train… et rejoindre les principaux points d’intérêt

Depuis la gare de Modène il est facile de rejoindre le centre à pieds. Sur le chemin nous avons vu l’église protestante (fermée car en cours de réparation) et fait un crochet par le Museo Casa Enzo Ferrari. L’entrée coûte 26 € par personne et nous avions plutôt envie de découvrir la ville. Mais sachez que cela peut être sympa de voir le musée malgré tout, sans forcément le visiter, car le bâtiment est en forme de capot de Ferrari. La boutique de produits dérivés est surprenante. Vous pourrez casser votre tirelire pour vous offrir une montre Ferrari à 395 €, un volant à 3 500 €, ou rester plus raisonnable en rapportant le T-shirt à 21 €, la casquette à 30 € ou encore le câble d’Iphone au même prix !

Modena - #Italia

 

***

 

Nous avons repris notre balade et sommes arrivés sur la piazza Roma, avec ses fontaines récentes. Ce sont des jets qui jaillissent du sol et font le bonheur des gamins (…et de certains touristes…). Ma caméra sportive a pris sa première douche et a aimé cela !

Modena - #Italia

Le palazzo Ducale (sur la piazza Roma) accueille l’académie Militaire.

Modena - #Italia

À côté, la chiesa S. Giorgio était fermée. Nous avons donc poursuivi pour nous rendre au musée de la Figurine (LIEN). Mais pas de bol, celui-ci était fermé du 15/07 à fin août. Tsoin tsoin tsoin, grosse déception pour l’homme qui se faisait une joie d’admirer Goldorak, Fonzie et Sailor Moon ! En plus l’entrée était gratis !

 

***

Manger végéta(R/L)ien à Modène : possible !

Du coup nous avons revu nos plans, et entamé la visite de la ville en elle-même ! Avant cela nous avons rejoint un resto vegan en bus. Je vous presenterai Io Veg dans un billet spécifique. En attendant sachez juste que le ticket de bus coûte 1,50 € et qu’on l’achète dans les machines, à l’intérieur des bus ! Prévoyez de la monnaie, car les machines ne prennent pas la carte. (D’ailleurs si vous ne connaissez pas l’Italie, sachez que globalement, la carte bancaire a encore du mal à s’imposer autant qu’en France !!).

Modena 2016

***

Le Duomo

Qui visite Modène, visite la Cathédrale. C’est une évidence. En partant de ce point central, on trouve alors facilement les points d’infos touristiques et la principale rue commerçante…

Modena - #Italia

Le duomo (Cathédrale de Modène date du XIème siecle (il possède un style roman). Les murs sont en brique, avec des piliers en briques et marbre. Je l’ai trouvé vraiment beau, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. La place qui l’entoure est animée, comme une vraie place italienne. Il y a de la vie, et on a plaisir à y rester pour prendre un café, ou juste pour admirer !

Des foulards sont prêtés à l’entrée de la cathédrale pour le touriste décontracté qui serait venu en mini-short et/ou crop top ! D’ailleurs, j’ai été un poil agacé de voir une dame en débardeur, lever les yeux au ciel en soupirant quand le gardien lui a demandé poliment de couvrir ses épaules. Cela me semble tellement basique de respecter certaines règles de ce genre quand on entre dans un bâtiment religieux !

Le grand jubé fait l’originalité de cette cathédrale. De loin il semble être en bois mais en réalité il est en pierre. On peut monter sur le jubé et voir la nef depuis le haut. Je n’ai pas le souvenir d’avoir pu faire cela dans une autre cathédrale.

Modena - #Italia

Comparativement à d’autres, notamment celle de Parme avec ses peintures, la cathédrale de Modène est plutôt simplement décorée. Mais elle ne mérite pas moins la visite ! Je l’ai trouvée très belle et même si elle n’en met pas plein la vue dès que l’on pousse la porte, il s’avère qu’il y a des détails à découvrir à chaque recoin !

Modena 2016

Modena 2016

Ci-dessus, le jubé

Sur le coté gauche, on trouve une fresque, dite « Madonna di Piazza » ou « Madonna delle Ortolane » qui provient d’un côté extérieur de la cathédrale (env. 1345).

Modena 2016

Dans la crypte, superbement décorée, ce qui surprend, ce sont les nombreuses colonnes. On peut découvrir le tombeau de pierre de San Gemignano, ancien évêque et Saint patron de la ville.

Modena 2016

***

Modena - #Italia

A Modène, en vélo…

À Modène, nombreux sont les gens qui font du vélo ! La ville s’y prête bien car elle est plutôt plate, et on trouve de belles pistes cyclables par endroits. Super surprise, des vélos en livre service sont proposés pour les habitants et pour les touristes ! En deux minutes et contre une carte d’identité laissée en gage au point d’infos touristiques de la Piazza Grande (celle du Duomo), on peut louer une belle bicyclette jaune ! (prévoir 20 € de caution en monnaie).

Modena 2016

 

Au même endroit, on peut profiter du wifi gratuit et sans inscription !

C’est pas un peu de la folie autant de services pour zéro euro ?!

 

Modena 2016

Nous avons fait une balade découverte en vélos et roulé dans toute la ville. C’était ultra sympathique ! Sur les pavés cela secoue mais c’est aussi ce qui fait le charme de Modène ! Boing boing boing, j’ai pédalé comme une gamine sur la place du duomo, histoire de me fabriquer un souvenir inoubliable de ma visite à Modène !

En une heure nous avions sillonné tout le centre et avons donc rapporté nos petits vélos pour pouvoir reprendre la balade à pieds et faire quelques boutiques.

 

***

Note de cosmetic addict, comme ça rapidos…

J’ai découvert Mina, un magasin de cosmétiques espagnol, dans lequel une vendeuse bien sympathique m’a accueillie. Elle m’a demandé si je connaissais Mina et m’a expliqué qu’il s’agissait ici du second magasin en Italie, le premier étant à Milan.

Cela ressemble pas mal à Kiko, avec des présentoirs de produits, des testeurs et des remises sur certains produits…

Pour 2,95 € je me suis offert un vernis… jaune ! Celui-ci est made in France (comme les Kiko ou les Wycon).

 

***

Modena 2016

Nous avons ensuite fait une pause au Bar Molinari (Shakerato 3 €, pour moi, Marochino 2,00 € pour Monsieur !). C’était plaisant et nous avons ainsi repris des forces pour grimper dans la tour Ghiflandina ! Celle-ci se trouve à côté du Duomo. Pour 3 € on gagne le droit de monter les marches jusqu’en haut (enfin presque) pour profiter d’une jolie vue sur la ville. Attention, les fenêtres sont grillagées et les gros objectifs auront donc des photos… et bien grillagées aussi !

Mais cela vaut franchement le coup malgré tout de grimper dans la tour, car on profite d’un beau panorama sur Modène !

Modena 2016

Modena 2016

Modena 2016

J’allais oublier de vous parler de la Preda Ringadora, une pierre rose de 3 mètres de long, qui peut passer inaperçu sur la Piazza Grande mais était en fait le promontoire sur lequel montaient les prédicateurs. Aujourd’hui on y pause ses fesses le temps de manger une glace, de se bécoter ou de reposer ses mollets avant de reprendre la visite de la ville !

Modena 2016

La visite de Modène nous a beaucoup plu. Nous avons adoré visiter la ville en vélos et grimper dans la tour. La ville est réellement agréable, et le touriste n’y est pas pris pour un pigeon. Rien que pour cela, on recommande vivement la visite !

Modena 2016

Modena 2016

La plus chouette, c’est Polette ! [Lunettes]

img_9672

J’avais partagé mon enthousiasme avec vous, suite à ma première commande sur le site L’Usine à Lunettes. C’était il y a quelques mois, et j’avais à l’époque commandé deux paires à ma vue, pour environ 50 €, livraison incluse.

img_9674

Deux paires, quand on n’a qu’une tête, logiquement c’est suffisant, d’autant que j’avais en plus une autre paire achetée chez un opticien « physique », et une paire de solaires…

Oui mais bon, être myope c’est pas rigolo, alors autant faire de ce « défaut » un avantage, et en profiter pour porter de jolies lunettes… et changer selon son humeur ! Vous n’êtes pas de mon avis ? Pourquoi changerait t-on de chaussures selon notre tenue, et devrait-on porter les mêmes lunettes en permanence ? Je vous le demande…

Bref… je me cherche des excuses, pour justifier une seconde commande passée sur L’Usine à Lunettes.

Grâce à un code promo Showroom Privé, ce ne sont pas deux paires que j’ai commandé… mais bien 3 ! Ah ah… ah !

Voici la première que j’ai testé et aussitôt adoptée : THALES.

Son nom ne nous prédisposait pas à devenir copines, car les maths et moi cela fait deux. Mais Thalès a su m’amadouer avec son tout petit prix… 9,99 € la monture… sérieusement, qui dit mieux ?

Ces lunettes sont en plastique, très léger et flexible. Toutes simples, toutes noires, brillantes, avec des branches fines, on ne peut que les aimer…

img_9673

Je les ai tout de suite adoptées, et posées sur mon nez pour aller travailler…

Pour plus d’infos et notamment pour connaître les dimensions de ce modèle (pour comparer avec vos lunettes actuelles par exemple), c’est par ici : http://www.lusinealunettes.com/fr/thales.html

Et vous l’aurez compris, ce billet n’est pas sponsorisé. J’ai acheté mes lunettes toutes seule, avec un code promo grand public, et mes propres deniers ! :-p

Je vous dis à bientôt pour la présentation des deux autres modèles pour lesquels j’ai craqué…

Séjourner à Treviolo, à côté de Bergame

IMG_8655.JPG

Nous avions déjà séjourné dans un Art&Hotel, à Stezzano, juste à côté de Bergame. C’était il y a trois ans et nous avions passé un excellent moment. Cette année nous avions envie de revenir dans les parages, mais de tester un autre hôtel. Nous avons donc opté pour l’Art&Hotel voisin, à Treviolo.

En arrivant à midi, nous avons trouvé l’hôtel presque désert. Je pense que les deux voitures sur le parking appartenaient à la Réceptionniste et à la femme de ménage !

Nous avons donc profité du parking gratuit. Celui-ci est relativement vaste, et vu que l’hôtel se trouve dans un village, le stationnement n’est de toute façon pas un problème.

Comme on nous a attribué une chambre au rez de chaussée, l’homme est retourné garer la voiture sous la fenêtre. Cela lui a permis de garder un œil dessus même si le coin semblait tranquille, puisque nous avions des bagages plein le coffre !

Le check in a été rapide et très sympathique. La Réceptionniste est réellement adorable et le mot n’est pas trop fort (c’est pour cela que je met l’info en gras et la souligne, car vraiment, nous avons trouvé dans cet hôtel un accueil au top du top) ! Elle nous a imprimé les horaires de train et trouvé un parking gratuit proche de la gare. Elle a même appelé l’hôtel de Stezzano pour savoir s’ils avaient des billets de train, car il n’est pas possible de les acheter à la gare !

Les communs sont jolis, propres. Le couloir moquetté est une bonne chose car cela amortit bien les bruits de pas. En revanche on entend la télé des voisins (et ils doivent entendre la notre car elle est vieillotte et il faut pousser un peu le volume pour pouvoir suivre les dialogues). On entend aussi énormément les bruits de tuyauterie.

Je n’ai pas regardé tout en détail mais nous avions des chaînes étrangères en plus des italiennes (BBC notamment).

La chambre est un poil vieillotte mais relativement propre et fonctionnelle. La présence d’un minibar bien frais est appréciable, pour caser notre demi pastèque !

IMG_8666.JPG

 

Le lit est un peu vétuste avec un matelas à ressorts un poil mou. Mais nous sommes trop heureux de pouvoir enfin nous reposer pour nous plaindre de la literie, qui reste fort correcte ! En revanche, la couverture est tachée sur la face cachée… Nous en trouvons une plus propre dans le placard, et changeons.

Le sèche cheveux est cassé. J’ai voulu m’en servir pour désembuer le miroir et cela n’avait aucun effet ! En plus il est automatique. C’est à dire qu’il se stoppe tout seul. Si l’on a fini avant la minuterie, il faut le laisser souffler pour rien. Inutile de vous préciser qu’il fait un bruit d’avion !

Un coffre fort est à disposition mais comme je n’emmène jamais mes diamants en vacances, nous ne l’avons pas utilisé.

Dans la salle de bain, une baignoire nous attend. Le robinet est fixé au milieu, et pas au bout de la baignoire. C’est tip top pour se baigner à deux sans que l’un ne doive se sacrifier et avoir le robinet dans le dos ! On trouve aussi un bidet (Italie oblige !), un WC, un lavabo avec une grande tablette super pratique pour tout caser !

img_8660

Et bien-sûr, il y a des produits d’accueil (gel douche, bonnet de douche, mouchoirs), et des sachets pour protections périodiques.

img_8657

L’homme a trouvé l’hôtel trop vieillot et a regretté que certains équipements soient cassés (la vitre de la baignoire était fissurée, il y avait des toiles d’araignée sous les chevets,…) mais pour ma part j’ai trouvé que l’hôtel offrait un bon rapport qualité-prix. On sent que l’on est dans un hôtel qui a été très classe, mais que les années ont passé. Du coup, l’accueil et les services sont toujours bons, mais les équipements ont vieilli.

Nous n’avons payé que 50 € pour une nuit, sans petit-dèj. Le parking était inclus, ainsi que le wifi. Pour le wifi, il fallait se mettre à proximité de la porte ou carrément dans le couloir, mais bon, cela fonctionnait !

J’ai beaucoup apprécié l’accueil à la fois professionnel et bienveillant. La réception ouverte 24h/24 était un vrai plus.

Enfin, l’hôtel est situé dans un joli village (Treviolo) et on peut rejoindre plusieurs grandes villes en quelques minutes :

*Bergamo 10 mn

*Monza 35 mn

*Milan… 50 mn probablement (pas testé et cela dépend de la circulation !)

img_8774

Eglise de Treviolo

Dernier point, il y a un grand centre commercial à 5 minutes : Curno. On peut y faire ses courses chez Auchan, et le choix est énormissime (en Italie c’est exceptionnel). Il y a un rayon traiteur où l’on peut acheter de quoi pic-niquer pas cher (taboulé, salade de farro, légumes vapeur). C’est LE bon plan notamment pour manger vegan et équilibré, sans se ruiner ! Les plats spéciaux en rayon coûtent un œil en Italie, alors que les plats de céréales et légumineuses des rayons traiteur sont ici à 1,90 € les 100 grammes environ. On peut aussi acheter des olives , tomates séchés, le tout au poids.

Curno abrite aussi un magasin Media World (électronique), des magasins de vêtements etc…

Si c’était à refaire, je pense que je reviendrais dans cet hôtel car il offre le nécessaire pour passer un bon séjour à petit prix.

img_8776

Campanile de Treviolo