Resid’Home Nancy – bon plan

Residhome est une solution d’hébergement pour les séjours de courte et longue durées, en centre ville. Il s’agit de studios que l’on peut louer aussi bien pour une nuit, que pour une semaine, ou carrément pour l’année universitaire.

Dans les studios Residhome, on trouve des touristes (nous !) mais aussi des voyageurs d’affaires et des étudiants !

À Nancy, la nuit en studio pour deux personne coûte normalement 95 €, avec le petit-dèj buffet en sus. Ce sont les tarifs affichés sur la porte du studio. Mais sur le site officiel, on trouve des offres à 55 € pour deux personnes.

Residhome Nancy se trouve au 9 Boulevard de la MotheNancy même.

Grâce à une offre Vente Privée, nous n’avons payé que 49 € la nuit avec 2 petit-dèj.

***

L’hôtel dispose d’un parking payant à 8 € la nuit. Mais le stationnement est gratuit le long du boulevard où se trouve l’établissement. Ce sont des places en créneau et nous avons trouvé facilement à caser notre voiture !

***

Le studio est bien pensé. On entre directement dans le coin cuisine. On y trouve une double plaque vitrocéramique, un petit frigo et une bouilloire. Il y a toute la vaisselle nécessaire ainsi que des torchons, l’éponge, et même un balai.

***

La salle de bain est équipée d’un lavabo, d’une baignoire et d’un WC. C’est plutôt spacieux et surtout propre, avec quelques produits d’accueil.

L’accueil justement, était très correct. Nous avons été pris en charge dès notre arrivée et on nous a remis deux badges pour ouvrir l’appartement, ainsi qu’un petit cadeau (grâce à l’offre Voyage Privé) : deux stylos, deux crayons de papier, et un porte crayon.

On nous a donné les horaires pour le petit-dèj : à partir de 8 h 30 le dimanche, et un plan de la ville. La personne a même pris le temps de nous indiquer les endroits intéressants à visiter, chose que j’ai apprécié !

***

Enfin la chambre est jolie et fonctionnelle. Le lit est un lit double classique, pas un queen size. Les draps blancs immaculés inspirent confiance. Le matelas est juste parfait, ni trop mou ni trop ferme.

***

Il y a une penderie, un meuble bas vers le lit, une petite étagère avec une télé écran plat, et même un grand miroir !

Une petite table sert à la fois de bureau et de table à manger, mais nous avons pic-niqué sur le balcon, à même le sol !!

***

Rien à redire sur le studio, vraiment. C’était notre premier séjour chez Residhome. Nous avions un peu peur de trouver un appart un peu sale comme à Strasbourg (Appart City). Mais ce ne fut pas le cas. En revanche… nous n’avions pas pensé au bruit. Car il y a des étudiants qui vivent ici à l’année et font la fête le samedi soir…

Éclats de rires, meubles déplacés, portes qui claquent, musique à donf, nous y avons eu droit jusqu’à minuit passé, juste au dessus de nos têtes, et comme il n’y avait personne à la réception (la personne quitte à 15 h le samedi) il a fallu faire avec…

C’était vraiment le point noir du séjour… Nous avions prévu de nous lever tôt le dimanche pour profiter au maximum, mais en s’étant endormi à 2 h du mat’, mon homme a eu un peu de mal à se réveiller le lendemain…

Heureusement, il a pu prendre des forces au petit-dèj ! C’est un buffet avec : charcuterie, œufs coques, fruits (pomme/banane/kiwi/orange), pain blanc, pain de mie complet, fromage type Camembert, beurre, confitures…

J’aurais bien aimé que les céréales ne soient pas aussi sucrées, et qu’il y ait du muesli nature par exemple… Du coup je n’en ai pas pris, et me suis rabattue sur le pain de mie, que j’ai passé au toaster.

En boissons, outre les jus de fruits (a priori jus du commerce), on trouvait du café dosettes, de l’instantané, des sachets Lipton, et du lait. J’ai opté pour un thé vert à la menthe.

Tout n’était pas forcément réapprovisionné dans la minute, et j’ai dû notamment prendre de l’eau de source pour la bouilloire (hihi) mais c’était néanmoins très correct.

***

Pour les 49 € payés pour ce séjour, nous avons été ravis. Le studio est bien pensé, fonctionnel, propre, et l’accueil est fort correct. Le stationnement n’a posé aucun problème. L’hôtel est bien situé. Nous rejoignions la place Stanislas à pieds en 10 minutes. Vraiment, au top. Le seul point négatif serait donc le bruit… A noter, nous avons signalé cela lors du check-out et la Réceptionniste nous a confirmé que d’autres personnes s’étaient plaintes. Elle semblait sincèrement désolée et nous a assuré qu’elle ferait remonter l’information…

 

Publicités

Adresses et astuces dans le nord de l’Italie

Tous les ans, nous partons en vacances en Italie mon homme et moi, au mois d’août. Nous avons l’habitude d’organiser nos congés seuls, en contactant directement les hébergements. J’ai pu constater que cela nous permettait d’obtenir des tarifs moins élevés qu’en ayant recours à des intermédiaires, et généralement nous pouvons payer sur place, ce qui n’est pas négligeable…

Je vais donc m’atteler à vous donner mes petites astuces pour organiser vos vacances au pays de la polenta (y’a pas que les pizze et la pasta dans la vie !).

Tout d’abord, je parle avant tout pour le nord du pays, car je n’ai jamais organisé de voyage dans le sud. J’aimerais énormément me rendre à Rome et Naples, que j’ai visitées il y a de longues années. Mais c’est un peu compliqué car cela fait beaucoup de kilomètres à avaler pour notre voiture !

Sans titre.png

 

Dans un premier temps, je vous conseillerais de choisir vos villes, sans vous focaliser sur les plus connues. 

Rome, Venise, Florence, Milan, ce sont des villes qui parlent à tout le monde, et valent le coup d’œil, mais ce sont LES PLUS CONNUES et donc les plus chères en terme d’hébergement… A voir selon votre budget, et la période de l’année où vous souhaitez organiser votre virée…

***

Venise

Dans le cas de Venise, j’y suis allée quatre fois, et je peux vous dire que le mois de mars est sans doute le meilleur pour découvrir la cité lacustre. Certes le beau temps n’est pas assuré, mais la ville est bien plus belle en mars, qu’en plein été, avec la chaleur qui fait baisser le niveau de l’eau, et les odeurs d’algues qui finissent par monter au cerveau !! Je ne dis pas que Venise n’est pas belle en août, mais elle est plus romantique en mars, à mon sens… (et vos photos seront plus belles car vous n’aurez pas un soleil éclatant qui vous fait plisser les yeux).

Le Carnaval est à voir, absolument, mais si vous avez l’occasion de visiter Venise hors carnaval, cela vaut également vraiment le coup, pour mieux profiter des vieilles pierres, et ne pas être dans la foule en permanence…

Attention, on trouve énormément d’hôtels à Venise même, à tous les prix. Il est possible de se loger pour 100 € la nuit à deux, mais vous pourrez tout aussi bien trouver un hôtel charmant, que vous retrouver dans un établissement à la limite de la salubrité… Mon conseil serait de viser une ville proche de Venise, et de prendre le train pour rejoindre la Sérénissime. Belles économies en vue !

IMG_3703

En Italie les trains sont vraiment peu chers, et vous pourrez par exemple dormir à Preganziol, et voyager ensuite pour moins de 3 €/personne… intéressant, d’autant que le parking à l’entrée de Venise n’est pas donné-donné pour stationner votre voiture, alors qu’à Preganziol il est possible de trouver des places gratuites… Je parle de Preganziol car j’y avait trouvé une adresse, mais il y a pas mal d’autres villages alentours tout aussi intéressants en terme d’hébergements.

—> Trenitalia, la « SNCF » italienne : http://www.trenitalia.com/

11870681_10153564919852287_7671718707302386173_n

Le Frecce (littéralement « les flèches ») sont des équivalents de nos TGV. Les trains régionaux sont moins rapides (et parfois plus sales) mais ils sont également moins chers. C’est un choix à faire. Prévoyez les bouchons d’oreilles !

A Venise, sachez qu’il y a en effet des gondoles, mais que le prix de la balade est super élevé… En fait je ne connais même-pas le montant, mais tous les guides donnent la même info : c’est cher. Et d’ailleurs les gens qui font un tour en gondole sont finalement assez peu nombreux… Pour beaucoup moins cher (environ 2 €) vous pouvez traverser le grand canal dans une gondole collective, appelée Traghetto. Elle est manœuvrée par deux gondoliers, et l’on y monte avec d’autres inconnus, juste pour quelques minutes de navigation, le temps de la traversée ! Cela vous permettra de répondre « oui ! » aux gens qui vous demanderons si vous avez fait de la gondole à Venise, na !

 

Milan

1176256_10151783292192287_922588382_n

La gare de Milano Centrale

Duomo pano.jpg

Le Duomo

Milano.jpg

Les alentours de la gare Centrale

Milan est une ville intéressante, et il faut voir au moins une fois son Duomo et se balader dans la Galerie Vittorio Emmanuel II (juste à côté). En août les milanais sont à la plage, et la ville est laissée aux touristes. Il est parfois même facile de s’y garer en pleine ville, mais bon, prenez le train, car encore une fois, c’est peu coûteux et bien pratique !

Milan n’est à mon sens pas la plus belle ville de la Lombardie, mais c’est un point à visiter malgré tout. Vous serez surpris par le nombre d’espaces verts, et par les parcs clôturés où les chiens milanais peuvent courir en toute liberté !

Milan c’est la ville du shopping, avec des enseignes pour tous les budgets, de Kiko à Prada !

La capitale lombarde ne doit pas faire oublier d’autres villes, au moins aussi jolies (même plus jolies à mon sens). Ainsi Bergamo est vraiment sublime, avec sa ville haute qui est un véritable joyaux… Non je n’exagère pas !

(Où manger végétarien à Milan ? Il y a beaucoup de choix, mais je n’ai testé que cette adresse… végétarienne, pas vegan : http://www.mamaburger.it/).

Pour en revenir à Bergamo, garez-vous dans la ville basse, et prenez le funiculaire, c’est typique !

1233378_10151804707377287_1770644429_n

 

A Bergame, la spécialité est la polenta, un plat bien consistant (région montagnarde oblige) élaboré à base de semoule de maïs. A l’origine la polenta se mangeait avec des petits oiseaux (polenta e osei en bergamasque), mais les bergamasques ont été trop gourmands et désormais on consomme la polenta avec d’autres accompagnements… On peut acheter des gâteaux ornés d’oiseaux (qui ne sont pas à base de maïs), mais la polenta con osei salée elle, se mange désormais avec des champignons par exemple. Moi je la prépare avec des champignons à la crème de soja, ou des poivrons à la crème également.

Pour bien préparer la polenta, je vous confesse que j’achète de la semoule toute prête (en France on trouve de la Tipiak, mais j’en rapporte d’Italie, moins chère et plus dépaysante). Je la fais cuire dans un grand volume d’eau, avant de la verser dans un moule et de laisser refroidir. Une fois solide et froide, je démoule, coupe des tranches, et je la poêle avec un filet d’huile d’olive (à mon avis, les bergamasques opteraient plutôt pour du beurre, mais c’est à vérifier). Puis je sers avec un accompagnement à la sauce soja…

***

Bergamo

Brescia, seconde ville lombarde, est également sublime, et injustement méconnue…

Baladez-vous simplement dans les rues, levez le nez, et appuyez sur le déclencheur de l’appareil photo… Si vous avez faim, je vous conseille ce resto, qui propose des pâtes et plats tous simples à prix correct. Une bonne assiette de spaghetti sauce tomate avec un filet d’huile d’olive, c’est vegan et c’est bon ! https://www.facebook.com/I-Macc-De-Le-Ure-224313990968609/ Les gérants sont adorables, ce qui ne gâche rien !

Pas de photo de Brescia sous la main pour vous faire partager la beauté de la ville, mais Google images vous renseignera si vous lui demandez gentiment ! :-p

 

***

Le Lac Majeur

Et puis en Lombardie toujours, il y a la région des lacs, avec mon Lac de Coeur, le Lac Majeur… à voir, même si les hébergements proches du lac coûtent les yeux de la tête pendant la belle saison…

11891983_10153570099782287_213790766840157730_n

Astuce ? S’éloigner du lac et accepter de conduire sur les routes en lacets… malades en transports ? Je n’ai pas de solution malheureusement… Attention si vous réservez un hébergement proche du lac… Cela peut être en hauteur, avec une route sinueuse et des passages très très étroits, qui vous feront redouter de croiser d’autres véhicules. Au final, on est effectivement tout près du lac, mais on vide son plein à vitesse grand V et on serre les fesses à chaque fois qu’il faut prendre la voiture ! Oui, c’est du vécu !

Si vous êtes prêts à conduire 45 minutes pour vous rendre au lac, alors je vous conseille de loger à Domodossola, charmante ville au pied des montagnes. On trouve différentes solutions bon marché (comptez 35-40 €/nuit). Domodossola est une ville dynamique, où les magasins sont ouverts même le dimanche. Il y a un grand marché le samedi (fringues, alimentaire, etc), pleins de restos (dont un resto vegan sur la place principale : Sali e Pistacchi), et de beaux coins pour se balader.

11896036_10153571980967287_8433435909151595853_n

Villadossola est une ville plus petite, mais intéressante également. On peut y dormir pour 40-50 €/nuit.

J’avais à l’époque testé cet hôtel, qui offrait un bon rapport qualité-prix : http://www.hotelemiliana.com/enter.html

Si vous passez à proximité du lac Majeur, visitez les îles Borromées. Elles sont au nombre de 3 : Bella, Madre, dei Pescatori, et méritent leur surnom de « perles du lac Majeur » tant elles resplendissent. Jardins, oiseaux exotiques, grottes décorées de galets, leur beauté est à couper le souffle… On embarque depuis Pallanza par exemple, et on ne regrette pas les quelques 45 € que coûte le billet de bateau et d’entrée sur les îles… sincèrement.

Attention, le stationnement en Italie du nord est souvent soit payant, soit limité dans le temps, soit les deux… Donc prévoyez cela dans votre budget si vous comptez utiliser votre voiture…

Depuis Domodossola, vous pouvez voyager en train, ou prendre les cars. La gare routière se trouve en face de la gare ferroviaire. Et il y a aussi un point d’information touristique à proximité, ainsi que LE bureau de Poste…

Italie

Ci-dessus, le lac de Mergozzo, à proximité du Lac Majeur…

 

Le Lac d’Iseo

Un autre lac ? Iseo, à proximité de Bergame… Assez peu connu, car riquiqui… il n’y a pas de visite à faire dessus à ma connaissance, mais on trouve pleins de petites plages bien tranquilles, pour profiter de l’eau bleue bleue bleue. On peut y manger de bonnes glaces, et trouver des WC publics propres et gratuits ! On se stationne à Iseo même (payant) et on prend le bateau.

 

D’autres villes intéressantes dans le nord ?

Cremona avec son dôme. Il s’agit de la ville d’Antonio Giacomo Stradivari… Stradivarius oui oui.

Novara, à proximité de Milan, possède une basilique avec une coupole haute de 121 mètres. On peut y manger très bien pour pas cher, au resto Long Jin qui offre un choix époustouflant pour les vegans. Je garde un souvenir émus de leurs algues servies en entrée, et du curry de tofu.

Enfin, Turin est à la base une ville industrielle, peu connue pour le tourisme. Et pourtant… elle reste une jolie ville, à visiter au moins une fois… A proximité, il vous faut voir la Basilique de Superga et grimper pour admirer Turin d’en haut. Certes cela fait mal aux cuisses, mais cela vaut le coup de s’accrocher pour profiter du panorama unique !

10991419_10153092448992287_2965490770583960516_n

Beat était une superbe adresse pour s’envoyer un burger végétarien, à quelques pas de la Mole, mais apparemment l’établissement aurait fermé. Je ne suis plus que tristesse…

Plus à l’est, Trévise vaut le coup d’œil. C’est une ville moyenne, avec des canaux qui lui donnent quelques airs vénitiens. Attention, qui dit ville moyenne en été, dit… boutiques fermées en début d’aprem. Ne prévoyez donc pas une virée shopping à n’importe quelle heure car vous trouveriez les rideaux baissés !

***

Je vous en ai déjà dit pas mal pour un premier article, mais si le sujet vous fait réagir positivement, alors je peux continuer à partager avec vous mes astuces et conseils pour visiter l’Italie. Dites-moi si vous désirez que je vous précise comment je trouve les hébergements, et de quelle façon je réserve pour profiter des meilleurs tarifs ! 🙂 @ bientôt. Ciao !

 

Ci-dessous, photos personnelles prises sur les îles Borromées, et à Mergozzo…

 

Italia9.jpg

 

 

J’ai testé… commander mes lunettes en ligne

Je suis myope depuis des années et des années, et plus le temps passe, plus j’ai besoin de porter mes lunettes, et plus je désespère de voir ma vue se stabiliser.Il y a pire souci dans la vie, d’autant que d’ici quelques années, avec l’utilisation massive des écrans, nous seront de toute façon tous myopes (si si je vous assure, à force de ne pas regarder plus loin que le bout de notre nez, et de focaliser sur des distances trop courtes, nous ne pourrons plus voir au loin sans lunettes ou lentilles !).

Alors bon, autant arrêter de déprimer tout de suite, et choisir de jolies lunettes, non ?

image

Ci-dessus, une partie de ma « collection » de lunettes…

Cette année il fallait que je renouvelle mon équipement. Je me suis donc rendue avec mon ordonnance, chez un opticien. Je comptais aller chez Atol pour m’offrir une nouvelle paire de lunettes Adriana Karembeu avec les branches interchangeables. Mais l’absence de boutique Atol dans ma ville a eu raison de ma motivation, et j’ai fini chez Lynx Optique, où une jeune opticienne m’a aidé à choisir de jolies lunettes à montures en métal.

Pour la deuxième paire à 1 €, j’ai négocié le changement de mes verres solaires, sur des montures que je possédais déjà. Et du coup, je n’avais plus droit à aucune offre prise en charge par ma mutuelle, pour une seconde paire de lunettes de vue.

Qu’à cela ne tienne, je me suis dit que j’allais commander mes lunettes de secours sur le net…

J’ai donc demandé à mon opticienne de m’indiquer mon écart pupillaires. De toute façon elle devait le mesurer pour mes lunettes principales. Munie des précieuses informations, je me suis connectée sur le site L’Usine à Lunettes

Polette

Je me rince l’oeil…

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a du choix niveau montures, et que l’on peut passer de longues minutes sur ce site… Les photos permettent de bien voir les montures sous toutes les coutures. On peut aussi les voir portées, par un modèle femme, et par un modèle homme. Et il y a enfin des schémas avec les mesures. Génial. Enfin, il est possible de charger sa photo pour essayer les lunettes sur son visage. Mais comme j’ai commandé via mon smartphone, je n’ai pas pu me servir de cette fonctionnalité.

J’ai navigué entre les rubriques « tendances », « bois », « métal » etc… et j’ai finalement choisi deux montures :

TWIGGY, une monture en plastique disponible en différentes teintes (noir, marron, blanc et rose) que j’ai prise en marron. Ovale mais pas non-plus trop trop originale, cette monture me semblait assez facile à assumer…

CASSIS une monture un peu plus passe-partout, rectangulaire, en plastique également, et proposée en coloris Bordeaux.

Côté prix, comptez 19,99 € pour Twiggy et 9,99 € pour Cassis.

 

J’ai [a]ménagé ma monture…

Hop, une fois les montures choisies, il a fallu définir le type de verres à monter dessus. Fastoche, il me fallait des unifocaux à 9,99 €, traités antireflets et antirayures. Pas besoin de verres de compét’ puisqu’il s’agissait de m’équiper en lunettes dites « de secours » que j’utiliserais pour les fois où mes lunettes achetées chez l’opticien seraient égarées, ou que j’aurais envie de changer de look !

Mais sâchez que l’Usine à Lunettes propose aussi des verres colorés, des progressifs, des verres qui changent de couleur selon la luminosité. On trouve aussi des lunettes anti reflets bleus, pour protéger les yeux des écrans. Mais, sauf erreur de ma part, il n’est pas possible de cumuler correction de la vue et anti-lumière bleue… sinon je l’aurais fait !

Ensuite, on renseigne son écart pupillaire et sa correction. On peut aussi joindre l’ordonnance scannée.

Et hop, il ne reste plus qu’à valider la commande, régler (pour ma part via Paypal) et qu’à patienter pour recevoir sa commande…

 

Vous allez trouver la voie euh… la vue !

La livraison est à 4,99 € quel que soit le montant de la commande et dans le monde entier. Dommage moi j’aime bien quand la livraison est offerte. Mais bon, vu les petits prix, il serait un peu audacieux de se plaindre non ?

*J’ai validé ma commande le samedi 19 au matin.

Tout de suite après je recevais plusieurs mails :

-l’un pour me confirmer la création de mon espace perso sur le site,

-un second pour récapituler ma commande, avec le numéro de commande, la photo de mes montures etc…

-un ticket de paiement Paypal,

Le lundi 21, je recevais un autre mail pour m’informer que mes lunettes partaient en fabrication. Et le mardi 22 j’avais un nouveau mail pour me dire que ma commande venait de s’envoler (en fait elle part par conteneur entre la Chine et les Pays-Bas). On me précisait que je la recevrais sous 8 à 12 jours ouvrés !

J’avais également un numéro de suivi que j’ai un peu galéré à utiliser car je ne trouvais pas où le saisir… Alors je vous donne le lien ! A noter, l’Usine à Lunettes est présente sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram,…) et très réactive. J’ai obtenu une réponse sous 24 heures pour le suivi de mon colis.

 

Le mercredi 06 avril, je trouvais un tout petit colis dans ma boîte aux lettres. Au départ j’ai cru que je n’avais reçu qu’une paire de lunettes, mais non, il y avait bien les deux !

En effet, mes lunettes ont été envoyées dans une petite pochette en tissu, sans boîte rigide. Cela prend donc peu de place pour le transport.

J’ai tout de suite explosé l’emballage pour découvrir mes nouvelles lunettes, et je les ai essayées !

J’avais hâte de tester les Twiggy, mais finalement je les ai trouvées trop larges pour mon visage. C’était un peu trop « original » pour moi… Par contre, la monture Cassis m’a tout de suite énormément plu ! Je les ai gardées sur le nez toute la soirée, et les ai prises le lendemain pour aller travailler.

IMG_3581.JPG

Niveau look : RAS. Niveau qualité, je n’ai rien à redire non-plus. J’ai regardé mes lunettes sous tous les angles, et elles sont impeccables. Certes il n’y a pas une grande marque notée sur les branches, mais vu leur prix franchement… Et enfin, le point essentiel, les verres correspondent à ma correction. Je n’ai pas eu de temps d’adaptation, pas de maux de tête. La correction est la même qu’avec mes lunettes faites chez l’opticien.

IMG_3584.JPG

Je suis donc contente de ma commande, même s’il reste un point un peu faible à commander sur le net… le fait de ne pas pouvoir essayer. C’est logique, et il est difficile de changer cela, mais il faut le garder en tête car finalement on a beau avoir toutes les mesures, et toutes les photos de la monture, rien ne remplace un essai en réel. Mieux vaut donc avoir déjà essayé des lunettes pour savoir quelles formes vous vont, et quelles formes sont à éviter !

image

Cela fait maintenant quelques semaines que j’ai mes lunettes, et j’ai totalement adopté les montures Cassis. Ce sont celles-ci que je porte le plus souvent, encore plus souvent que mes lunettes achetées chez l’opticien. J’ai eu un coup de cœur pour leur look, et je les trouve confortables. Un comble non, de préférer des montures à 10 € ? 🙂

Dernière minute : Polette elle est bien chouette et elle nous offre 10 € de réduc avec le code suivant –>

 

Faire du shopping et manger végétalien à Offenburg

À l’occasion d’un petit week-end pluvieux, mon homme et moi-même avons décidé de passer un samedi en Allemagne, pour faire du shopping.IMG_1511[1].JPG

Il faut savoir qu’outre Rhin, on peut trouver beaucoup de choses beaucoup moins chères que chez nous… notamment des produits biologiques. Comme nous essayons de consommer le plus possible des produits respectueux de nous-mêmes et de l’environnement, cela vaut le coup de temps en temps, de faire un »petit peu » de stock (notamment pour la lessive, le produit vaisselle, et les cosmétiques en tout genre) !

Dans un premier temps, je vous laisse admirer comme la petite ville d’Offenbourg est jolie… Il pleuvait et ventait donc nous ne nous sommes pas baladés malheureusement, mais ce n’est que partie remise !

IMG_2494.JPG

 

 

Nous avons essayé de faire quelques pas dans le centre ville, mais nous avions vraiment trop froid. Alors nous nous sommes rabattus sur le centre commercial Kaufhaus. Le parking était gratuit et nous avons pu faire de belles affaires dans les boutiques suivantes :

*DM : l’adresse incontournable pour les cosmétiques (Visez Alverde et Weleda pour le bio. On trouve aussi les marques connues autrement, comme Nivéa, L’oréal, Balea,… mais ce n’est pas vraiment ma tasse de thé.). Si comme moi vous vous teignez les cheveux, vous ferez probablement vos stocks de colorations car les prix sont très avantageux. On peut trouver du henné et des colorations Lavera, ou les colorations chimiques de chez L’Oréal (Casting Crème Gloss, Garnier Nutrisse, Préférence…), Schwarzkopf Perfect Mousse,…

Côté maquillage, il y a des corners Essence, Essie, Gemey Maybelline, Catrice, Alverde, PB Cosmetics et bien d’autres encore. On déniche aussi les produits d’entretien pour la maison (Rainett pour le bio mais pas que), l’alimentation pour les animaux et de l’alimentaire pour humains (produits de végétarisme inclus !).

*Takko : pour les fringues pas chères.

*Kik : pour les fringues mais aussi le boui-boui (coussins, boîtes, papeterie, confiseries…).

Il y a aussi un C&A mais cette enseigne on la connait déjà bien en France !

 

Pour vous donner un ordre d’idée, voici quelques exemples de prix que j’ai pu relever sur ma note…

*Dissolvant Ebelin sans acétone : 0,65 € le petit pot, 0,95 € le flacon classique

*Gel douche Alverde (vegan) : 1,45 €

*Petit parfum Essence 10 ml : 2,25 €

*200 g de tofu fumé bio : 1,55 €

*250 ge tortelloni aux tofu (vegan) : 1,95 €

*Base pour les ongles Essence : 1,75 €

*Lessive Rainett en écopack : 3,65 € (le même paquet coûte plus de 8 € en France)

IMG_2495

Au centre d’Offenbourg, un autre DM nous tend les bras, et un Müller également… Là encore, abondance de maquillage (Essence !!), cosmétiques, d’aliments bio (sans gluten, tofus, mueslis, chocolats, …), et même des livres, mais en allemand forcément ! J’ai pu acheter du tofu sous vide à nouveau (les 200 grammes de tofu fumé à 1,55 €), une belle affaire je trouve… J’ai également rapporté un nombre indécent de boîtes d’infusions, entre autres une Yogi Tea Schoko vendue 2,90 € contre 3,70 € dans mon magasin français… et des infusions Müller à la coco, qui sont divines !

IMG_2498

C’est bien gentil tout cela mais le shopping cela donne faim !

IMG_2492

Nous avons trouvé à nous restaurer pour 12,5 € par personne dans un buffet 100 % végétarien (vous trouverez leur site officiel en cliquant sur le lien) : Gälriwi. On se sert en crudités, on choisit éventuellement un plat chaud, un dessert, puis on passe en caisse ! Les crudités sont facturées au poids.

Pour nos deux grosses assiettes de crudités, deux plats chauds, une salade de fruits et un petit pain, nous avons payé 25 €. À noter que le plat chaud existe en petit et en gros, et que sur les photos vous voyez l’option la plus petite !

Il est tout à fait possible de ne prendre que des crudités ou qu’un plat chaud, et au niveau des crudités, on trouve des légumes, mais aussi des légumineuses (lentilles, maïs), des céréales, et du tofu. Donc c’est très équilibré !

Nous nous sommes vraiment régalés et ce repas copieux mais délicieux et surtout sain, nous a permis de profiter à fond de notre aprem… Notre aprem ? Je vous en parlerai dans un prochain billet car il s’agit… d’une autre ville et d’une autre virée shopping ! :-p

 

J’espère que ce petit billet vous aura plu. N’hésitez pas à commenter pour me le dire ! 🙂