Boris Vian – L’Arrache Coeur

Parmi mes romans favoris, il y a L’Ecume des Jours de Boris Vian. Ce livre, je l’ai ouvert lorsque j’étais ado, un peu par hasard, car je l’avais trouvé dans la bibliothèque de mes parents et que le résumé au dos m’avait intriguée. Depuis je l’ai relu plusieurs fois, et ai vu le film avec Audrey Tautou et Omar Sy.

J’ai voulu continuer à découvrir les romans de Boris Vian, et ai ouvert cette fois, l’Arrache Coeur, son dernier roman, paru en 1953. Ce roman aurait dû être le premier d’une trilogie, mais son manque de succès en librairie a incité l’artiste à abandonner l’écriture.

téléchargement (1)

Jacquemort est Psychiatre. Au début du livre, il arrive dans un village, et fait la connaissance de Clémentine et son époux Angel. Clémentine est en train d’accoucher, et Jacquemort va l’aider, assisté de la bonne Culblanc. 

Petit à petit, les personnages nous sont présentés. Nous découvrons qu’Angel était enfermé par Clémentine, qui vivait très mal sa grossesse. Une fois les enfants nés, car Clémentine attendait des trumeaux, Angel est libéré, mais ne rejoint pas la couche matrimoniale pour autant.

Jacquemort explique qu’il est une âme vide, et cherche à se remplir en analysant les gens et leurs pensées. Il commence par s’essayer à l’analyse de Culblanc, mais cela finit toujours très rapidement de la même façon ; en levrette…

Le Psychiatre découvre les mœurs violentes du village. Il y a la foire aux vieux, un rassemblement hebdomadaire, au cours duquel des anciens sont vendus aux enchères, moqués et violentés. Au village, tout le monde se met des pains, sans que cela ne choque personne. Les apprentis sont exploités jusqu’à la mort.

Mais la société est bien organisée, puisque la Gloïre, un vieil homme, vogue sur les eaux et pêche avec les dents les pourritures jetées par ses concitoyens…

Je ne vous en raconte pas plus. Le roman dépeint raconte essentiellement l’obsession grandissante de Clémentine pour ses trois enfants. Il décrit également les mœurs du village, et l’évolution des triplés (en fait ce sont des jumeaux et un « isolé »).

J’ai beaucoup aimé ce livre, car il est typique de la plume de Boris Vian, à la fois fantaisiste, absurde, et poétique. J’ai préféré le début, avec la découverte du village et des pratiques surprenantes des villageois. Ensuite, j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs pour nous présenter l’obsession de Clémentine, et j’ai été moins passionnée par ma lecture. Mais cela ne m’a pas empêchée de dévorer ce roman, et d’en garder un excellent souvenir !

[Concours] Les Morts ont Tous la Même Peau – Boris Vian

Salut à toutes et tous !

Aujourd’hui, pour fêter le premier anniversaire de ce blog, je vous propose une chronique littéraire, et en prime, un petit concours, qui vous permettra de gagner un exemplaire du livre en question… Le roman n’est pas tout neuf. C’est mon exemplaire que je mets en jeu. On fait avec les moyens du bord !

De Boris Vian, je n’avais lu que L’écume des Jours. C’était un roman que j’avais trouvé dans une étagère chez mes parents, et qui m’avait intrigué alors que je devais avoir 13/14 ans maximum. Ma curiosité avait été un beau défaut, car j’avais adoré ce roman.

C’est d’ailleurs l’un des seuls livres que j’ai pu lire plusieurs fois !

Depuis, je n’avais plus rien lu de Boris Vian. Alors quand des années plus tard, j’ai croisé ce court roman Les Morts Ont tous la Même Peau chez Emmaüs, je me suis laissée tenter…

Le résumé au dos m’attirait…

View this post on Instagram

#lecture#livre #roman

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Ce roman est paru en 1947, juste après J’Irai Cracher sur vos Tombes. Vian l’a écrit sous le pseudonyme de Vernon Sullivan.

C’est un livre policier, dont je vous livre ici le résumé :

Nous sommes aux États-Unis, où Dan est videur dans une boîte de nuit. Il passe ses nuits à raccompagner des gens passablement défoncés à leur voiture.

Mais ce qui compte vraiment dans la vie de Dan, c’est sa femme Sheila et leur enfant. Tous deux sont blancs de peau. Dan lui, est noir, sinon de peau, d’origine. C’est son secret, et il pourrait être révélé par l’irruption de son frère, Richard.

Lorsque tout l’univers de Dan menace de s’effondrer, celui-ci perd pied… 

Ce roman est très court, mais il est néanmoins intense. Très violent, il est truffé de scènes de sexe. La sexualité quasi animale est au centre de l’intrigue, et se conjugue avec le meurtre et la violence en général.

C’est un livre très bref, et je crains de gâcher l’intrigue en vous en dévoilant plus… Alors à vous de voir si vous êtes attirés… !

 

Conditions du concours :

 

Le concours débute aujourd’hui et se terminera le jeudi 26/01/17 à minuit. C’est court en effet, mais quelque chose me dit qu’un second concours pourrait être proposé d’ici là…

Pour participer il vous suffit de :

*Laisser un commentaire sous ce message, en indiquant que vous participez. Pensez à laisser un mail valide, ou à utiliser votre identifiant WordPress, pour que je puisse vous contacter en cas de victoire !

Une fois le concours clos, le tirage au sort désignera le/la gagnant(e) que je contacterai par e-mail pour lui demander son adresse postale.

Le lot sera envoyé en FRANCE uniquement, donc autrement dit, le concours n’est pas ouvert à l’international.

Vous pouvez remporter des chances supplémentaires en partageant le concours sur les réseaux sociaux, en mode public (sinon je ne peux pas vérifier)…

Pensez à ajouter vos liens de partage dans le commentaire !

+1 pour Facebook

+1 pour Twitter

+1 pour Google +

etc… !

Bonne chance !

N.B.: Le ou la gagnant(e) aura jusqu’au 5 février 2017 à minuit pour me communiquer une adresse postale en France, pour l’envoi de son lot. Au delà, sans réponse de sa part, le livre sera remis en jeu.

C’est ReveuseduSud qui remporte le concours. J’attends ton adresse postale en France métropolitaine, pour pouvoir t’envoyer ton livre ! 🙂