Les expressions d’entreprise qui hérissent le poil

Aujourd’hui, intro bâclée : petite compil’ d’expression de bizness qui ont le don de m’agacer, et pas que moi je suppose…

Vous êtes prêts ? On commence fort avec :

« Qui va bien » 

Exemple : « Tiens, tu n’as qu’à ajouter un petit tableau qui va bien ! »

Pourquoi c’est chiant ? Parce-qu’on l’a trop entendue cette expression, et qu’elle ne veut rien dire bordeyl !

Variante : « sexy » . Non un site web n’est pas « sexy », un tableur Excel encore moins. C’est tout.

*

« Tu me reviens ? »

Exemple : « Bon, tu regardes avec Jean-Claude ce qu’on peut faire, et tu me reviens ? »

Pourquoi c’est chiant ? Parce-que c’est incorrect en terme de langage. On pourrait dire « Tu me redis » ou « Tu me tiens au courant ». Ce serait tellement plus approprié. Au lieu de ça, on emploie un « Tu me reviens » qui te met Patrick Fiori dans la tête. C’est vraiment insupportable.

Variante : Faire un retour.

Non. Cela fait penser à un reflux œsophagien. C’est encore pire.

 

Je suis charrette.

Exemple : « Ah ouais non mais là je suis charrette. »

Pourquoi c’est naz ? Parce-qu’à la base le terme désigne une réelle situation de j’ai trop trop mais trop de trucs à faire, et qu’à force tout le monde l’emploie pour dire qu’il a un léger surplus de travail. Du coup, on n’a plus d’expression pour les vraies situations super critiques. Et puis même, on l’a entendue un tel nombre de fois que là, ce n’est plus possible.

Brainstorming.

Exemple : « Je vous laisse brainstormer là-dessus ! »

Ouais, parce-que les mots anglais peuvent aussi devenir des verbes. Et c’est encore plus moche.

Pourquoi c’est irritant ? Parce-que c’est un terme utilisé depuis bien trop longtemps, et que d’autres mots bien plus français peuvent servir à traduire la même idée. Essayez « réfléchir » par exemple. Simple, efficace, et moins énervant !

Conf Call

Exemple : « J’ai une conf call à 16 heures. »

Pourquoi on n’aime pas : parce-que ça veut juste dire que tu vas parler à plusieurs interlocuteurs en même temps au téléphone ou sur Skype. Une « conférence téléphonique » ou un « rendez-vous Skype » sonne tellement mieux à l’oreille.

 

« BR » / « cdt »

Ceux-ci se rencontrent dans les e-mails, juste avant la signature. Abréviations respectives de « Best Regards » et « cordialement », ils sont parfois intégrés dans la signature. Autrement dit, la personne ne les a pas écrits pour vous. Ils se sont ajoutés tous seuls, avec le pavé de signature. Non-seulement on abrège la formule de politesse, mais en prime, on l’incorpore automatiquement, ce qui au final veut dire que l’expéditeur ne s’est pas pris le chou à conclure son mail poliment… Discutable, non ?

Je suis sûre que l’on pourrait en lister encore des dizaines et des dizaines… Alors allez-y et laissez-moi les vôtres en commentaires, que l’on rie un peu ! :-p

Publicités