The Box vous mettra en boîte…

The Box est un thriller fantastique sorti en 2009. Il s’agit d’une adaptation d’une nouvelle de Richard Matheson.

***

Le réveil indique 5 h 45 quand la sonnette retentit, réveillant un joli petit couple de trentenaires américains. Norma ouvre péniblement les yeux et se traîne jusqu’à la porte d’entrée. Personne. À part un colis…

Le-dit colis contient une mystérieuse boîte, que l’on ouvre avec une clef, non fournie. Seule indication : Monsieur Walter passera à 17 h 00. Ni Norma ni son époux ne connaissent de Monsieur Walter. Ils sont intrigués, mais partent néanmoins chacun de leur côté pour leur journée de travail.

19176349

***

Richard Matheson, vous connaissez ? Là comme ça j’aurais dit non, mais c’est à cet auteur que l’on doit également Je suis une Légende (adapté en film avec Will Smith). Personnellement j’avais beaucoup aimé…

Dès le départ, j’ai été séduite par The Box. J’adore Cameron Diaz donc forcément, cela aide, car c’est elle qui incarne Norma. Mais l’actrice ne fait pas tout. Il y a une vraie histoire avec une belle intrigue.

Cameron Diaz est très crédible dans son rôle de maman et d’épouse des années 70 (l’action se déroule en 76 en Virginie). Son couple avec James Marsden est tout à fait crédible également. Ce sont des américains lambdas, auxquels on peut assez facilement s’identifier.

Quand ils se retrouvent confrontés à un choix compliqué, on se met à leur place, et on se demande ce que l’on ferait face à un tel dilemme… Bien installés sur notre canapé, nous nous sommes posé la question avec mon homme…

L’histoire se lance rapidement et le suspens ne tarde pas à s’installer… pour ne plus jamais retomber ! Le couple se retrouve pris dans un effroyable engrenage.

J’ai cherché à deviner le fin mot de l’histoire et mon homme aussi, mais sans succès ! Le dénouement nous a donc surpris ! Il est à la hauteur du film, absolument ÉNORME.

En un mot comme en cent, The Box est un excellent film. Il nous a bluffé tous les deux !

 

 

 

 

 

[Film] In her Shoes

Je vous l’ai dit, je ne suis pas ce que l’on pourrait appeler une cinéphile. Je vais très très rarement au cinéma. Je préfère regarder des films en DVD, confortablement installée sur mon canapé, ou pendant ma pause déjeuner au bureau. Et comme je vais peu au cinéma, et bien il y a une infinité de films que je n’ai pas vus au moment de leur sortie, que j’achète des années après en DVD d’occasion.

Ma chronique du jour portera donc sur une comédie américaine vieille de plus de dix ans ! J’espère que cela vous intéressera malgré tout ! Peut-être êtes-vous vous aussi passés à côté jusque là ?

Il s’agit de In Her Shoes, que l’on pourrait traduire littéralement par « Dans ses chaussures », au casting duquel on trouve la sublime Cameron Diaz (je la place sans hésitation parmi les 10 plus belles femmes du monde), et Toni Collette (l’actrice qui joue la Maman dans Little Miss Sunshine).

Le titre anglais a probablement été conservé car c’est une expression, qui n’a pas vraiment d’équivalent en français. To be in someone’s shoes signifie « être à la place de quelqu’un ». Mais on ne pouvait pas appeler ce film « à sa place ». Non ?

L’histoire est assez classique. Ce sont deux soeurs qui n’ont a priori rien en commun, et qui s’aiment et se déchirent. Dès la première scène, on découvre Maggie en train de s’envoyer en l’air dans des toilettes publiques, tandis que sa sœur Rose, est au lit avec son compagnon… mais lui, dort profondément. Dans les minutes qui suivent, le téléphone sonne et un homme demande à Rose de venir récupérer Maggie…

Le ton est donné dès le départ.

Alors je dois vous avouer qu’au bout des trente première minutes, j’étais un peu inquiète sur le jugement que j’allais porter à ce film, car l’opposition très marquée entre les deux frangines ne faisait vraiment mais alors vraiment pas du tout dans la dentelle. Cela me semblait trop cliché. Certes, les clichés sont à la base des comédies américaines, et même des comédies tout court, mais là il était difficile de s’attacher au personnage de Maggie. La pauvre était tout le stéréotype de la pouffiasse qui ne pense qu’à elle, et s’en fiche de tout le reste. Elle est vulgaire, fainéante, et totalement immature.

On a beau la montrer repousser les avances de deux gars qui ne sont pas à son goût, elle a quand-même une image de Marie couche-toi là assez peu flatteuse.

Et puis, petit à petit, le film prend un peu de relief, et gagne en profondeur. On n’atteint pas pour autant le noyau terrestre, je vous rassure. Cela reste une comédie légère, mais on découvre peu à peu que les personnages ne sont pas forcément aussi lisses que l’on aurait pu le croire initialement.

Une dispute entre les deux sœurs lance véritablement le film, et donne une autre direction à l’histoire. On évoque en pointillés les blessures enfouies dans le petit cœur de chacun, et on comprend pourquoi les personnages ont pu évoluer ainsi…

Au final, in Her Shoes n’est pas le film de l’année (l’année 2005 en l’occurrence) mais c’est une comédie réussie, qui permet de passer un agréable moment de détente. Alors malgré un début un peu chaotique, je vous recommande de le visionner si ce n’est déjà fait !