J’ai testé, la pressotherapie

Au moment des fêtes de fin d’année, ma salle de sport avait organisé un méga jeu concours, avec tous ses partenaires, pour permettre à un adhérent de remporter une foule de cadeaux. Il s’agissait d’une vitrine complète de lots, dont nous devions estimer le montant. Le gagnant de la vitrine, serait celui qui aurait approché la somme totale, au plus près. Et ce fut… mon chéri !

C’est ainsi que j’ai pu bénéficier de trois bons cadeaux pour des séances dans un institut de beauté de Besançon : UNIVERS MINCEUR. Ne vous fiez pas au nom de l’institut, il ne propose pas que des soins pour retrouver ou garder la ligne. A l’Univers Minceur, vous pouvez aussi bénéficier de massages relaxants et de soins de récupération sportive !

Pour moi qui pratique assidûment la musculation, c’est tentant ! 

Lors de ma première visite, j’ai voulu tester la pressothérapie.

En effet, j’ai souvent les jambes courbatues, ou plus globalement fatiguées par mes séances. J’alterne les séances bras / épaules et jambes, mais je ne me laisse jamais de période de repos total… peux-être devrais-je. En tout cas, il arrive que j’aie les jambes vraiment fatiguées, pas lourdes, mais juste fatiguées musculairement parlant. La pressothérapie semblait tout à fait indiquée pour m’aider à récupérer !

Il s’agit de deux grosses bottes dans lesquelles l’on vient sangler les jambes complètes. Il est conseillé de prévoir sa séance de pressothérapie juste après la séance de sport, pour bénéficier au mieux de l’effet récupération ! Alors j’ai calé ma séance de jambes à la salle de sport juste avant mon rendez-vous, et j’ai chargé la barre à squats au max !

L’accueil à l’Univers Minceur est vraiment excellent. Pour moi qui ne suis pas du tout une habituée des centres de beauté, il y avait un peu de stress en poussant la porte. C’est un peu stupide, mais c’est ainsi, je n’ai pas vraiment l’habitude d’aller en institut, et si je me fais masser, c’est toujours par la même personne, une réflexologue que je connais depuis longtemps maintenant. Donc entrer dans un institut, et m’en remettre à des mains inconnues était un peu stressant.

Mais très vite j’ai été mise à l’aise. On m’a expliqué comment allait se dérouler la séance, et quels seraient les bénéfices. Je me suis installée dans les bottes, confortablement allongée derrière un paravent. Et j’ai laissé faire !

On annonce que 45 mn de pressothérapie sont l’équivalent de 12 h de repos ! Quand on sait que le repos est ultra important dans le sport, et que c’est pendant cette phase bien souvent sous-estimée que se fait la croissance musculaire, ça donne envie !

Les bottes sont assez confortables. Je ne me suis pas du tout sentie prisonnière, comme je le craignais un peu avant la séance. Au contraire, j’ai trouvé que les pressions étaient assez légères. D’ailleurs, j’avais la crainte que cela manque d’effet sur moi, qui suis habituée à me masser assez dynamiquement, avec mon rouleau d’au-tomassage par exemple !

La pressothérapie permet de désengorger les muscles après l’effort, d’activer le retour veineux, de favoriser le drainage lymphatique. Elle aide à mieux récupérer, à réduire les contractures, et à limiter les risques de blessures. Beau programme non ?

Effet collatéraux toujours bons à prendre, elle a une action positive sur l’amincissement et contre la cellulite.

Les 45 mn sont passées rapidement car j’avais mon téléphone avec moi, et ai lu un livre sur mon appli Kindle ! Je sentais le massage, plutôt agréable, comme si les bottes se gonflaient par endroit, dégonflaient, regonflaient à un autre endroit.

Ensuite je suis rentrée chez moi, et j’ai constaté que mes jambes étaient moins lourdes que d’habitude, pour avoir fait ma séance le jour-même. Mais c’est surtout le lendemain et le surlendemain que le changement a été flagrant pour moi. Je n’ai eu aucune courbature, aucune sensation de jambe encore toute contractée. C’était vraiment plaisant !

La séance jambe qui a suivi la pressothérapie a été vraiment excellente. Je sentais mes jambes toutes reposées, comme si j’avais de nouvelles gambettes ! Je n’ai pas chargé le double au squat, non non. Mais j’ai fait une bonne séance, avec un bon ressenti !

La pressothérapie m’a donc totalement convaincue, et j’ai décidé d’en refaire régulièrement. Mais le confinement est arrivé, et la suite vous la connaissez… Qu’à cela ne tienne, une fois déconfinés j’ai repris rendez-vous, car je n’ai pas cessé mes entraînements pendant le covid !

Et là, à nouveau, j’ai senti les bienfaits de la séance. Des jambes reposées, beaucoup moins tendues que d’habitude après l’entrainement. Un vrai bonheur !

20 € les 45 minutes, je trouve que le tarif est correct, et pense m’offrir ce petit plaisir de temps en temps. Après tout, il faut bien s’auto-récompenser parfois, non ? 😉

Accepte ton corps ! Reportage

J’ai vu passer un lien sur internet, menant vers un reportage proposé en libre accès sur Youtube. Le sujet m’a tout de suite intéressée, et je pense qu’il parlera à une majorité de femmes… Je vais donc vous le présenter et tâcher de vous donner envie de le visionner à votre tour !

Voici la photo sur laquelle début le reportage. C’est un avant-après peu conventionnel, de Taryn Brumfitt, créatrice du #BodyImageMovement Pourquoi « peu conventionnel » ? Car le sujet est plus gros sur la seconde photo, mais aussi plus souriant ! C’est rare, non ?

Taryn est australienne. Elle écrit, donne des conférences, et est également maman de trois enfants. Elle a quelque chose en plus que beaucoup n’ont pas. Elle aime son corps. Et pourtant, celui-ci est loin d’être parfait, par rapport aux canons de la beauté actuellement en vigueur.

Taryn explique au début du reportage, qu’elle n’a pas toujours aimé son physique, loin de là. Elle a successivement pris du poids, en a perdu, s’est musclée, avant de réaliser que quoi qu’elle fasse, quel que soit le corps qu’elle se façonnerait, elle était sur la mauvaise piste pour être heureuse.

Même lorsqu’elle a réussi à atteindre un objectif de corps mince et musclé, en regardant derrière elle les efforts que cela lui avait coûté, elle a compris que non, elle n’était pas sur le bon chemin.

C’est alors qu’elle a réalisé que pour arriver à apprécier son corps, et à être en paix avec, il lui faudrait « juste  » l’accepter, et en prendre soin. Sa vie a changé. De son propre aveu, elle a eu la sensation d’avoir gagné à la loterie !

C’est pour permettre à toutes les femmes de tirer le ticket gagnant, qu’elle a réalisé le reportage dont je suis en train de vous parler.

Pour cela, elle est partie aux quatre coins du monde, rencontrer des femmes dont elle a ensuite compilé les témoignages. Pendant une heure et demi de reportage, nous rencontrons grâce à Taryn, une jeune femme qui souffre d’anorexie, une photographe de mode, un chirurgien esthétique (ah oui, il y a aussi quelques hommes !), une rédactrice en chef d’un magazine féminin, …

Chacun(e) témoigne sur ce vaste sujet commun, celui de l’image du corps féminin et de son acceptation.

Parmi les femmes interviewées par Taryn, il y a Mia Freedman, Rédactrice en chef de Cosmopolitan Australia, qui s’est battue pour casser les codes, et mettre des femmes « pulpeuses » dans les pages de son magazine.

***

Le reportage nous montre que la minceur n’est pas nécessairement synonyme de bonheur, et que l’on peut tout à fait être épanouie avec un physique qui ne remplit pas les critères habituels. Il nous rappelle que nous n’avons qu’un corps, et que si l’on en prend soin, on met toutes les chances de son côté pour l’aimer. Penser en permanence au poids, nous empêche de nous concentrer sur autre chose…

J’ai particulièrement aimé le passage dans lequel Tarynn explique qu’elle ne veut pas sans cesse dire à sa propre fille qu’elle est belle. Elle préfère la complimenter sur ce qu’elle fait, et l’encourager à entreprendre des projets, plutôt que de mettre l’accent sur son apparence.

Le reportage nous appelle également à nous focaliser sur de vrais sujets, sans perdre un temps précieux à compter les calories ingérées et à détester notre graisse dans le miroir !

Finalement, le propos n’a rien de bien nouveau. Mais il n’est jamais inutile de le réentendre je pense, surtout s’il est comme ici, illustré par de nouveaux exemples.

J’ai regardé Accepte ton Corps ! sans voir filer le temps, et j’en ai retiré beaucoup de pensées positives. Alors je vous le conseille si vous ne l’avez pas déjà vu !

Voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=oaqgFNmH5CM

 

Sur le même sujet, si vous avez envie d’aller plus loin, je vous renvoie vers mon billet sur la diet culture !