Le café à l’italienne

S’il y a bien un objet que tous les italiens (ou presque, car il y a toujours des exceptions) ont en au moins un exemplaire dans leur logement, c’est la moka. Non, je n’ai pas écrit « une cafetière », mais bien une moka, car la moka est une cafetière bien particulière…

C’est la machine la plus utilisée par les italiens, et ce malgré la simplicité des machines à dosettes, et la persistance des machines napolitaines (cuccumella). On la surnomme affectueusement macchinetta, soit « petite machine ».

View this post on Instagram

#buongiorno #caffè @bialettiofficial

A post shared by Ana (@chiarastory) on

C’est en effet une petite machine manuelle, inventée en 1933 par l’ingénieur Alfonso BIALETTI.

Son fonctionnement est judicieux, puisqu’il s’agit de remplir le réservoir d’eau, avant de positionner le filtre rempli de café moulu, et de faire chauffer la cafetière, pour que la vapeur monte dans l’entonnoir et permette de torréfier le café.

La moka ne permet pas de préparer un espresso au sens propre du terme, car la pression n’est pas suffisante (9 bars pour un espresso). On obtient généralement moins de crema (la fameuse mousse) avec la machine moka, qu’avec un percolateur, quoi que selon le café choisi, il reste possible d’en avoir…

View this post on Instagram

#macchinetta #moka #caffè

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Si préparer un café à la moka n’a rien de bien sorcier, quelques petits points sont utiles à connaître, pour extraire un maximum de saveurs.

Tout d’abord, vous pouvez acheter du café en grains, et le moudre vous-même au lieu de recourir à du café déjà moulu qui aura moins d’arômes… Honnêtement, j’achète du café déjà moulu, je le confesse. Je pourrais faire l’effort de moudre mon café, mais il me faudrait acheter un moulin, à caser dans ma cuisine déjà bien remplie. Et honnêtement, vu que je suis la seule à boire du café chez moi, et que je n’en consomme que le week-end, ce serait assez peu raisonnable d’encombrer encore plus les lieux pour un usage aussi restreint !

On conseille en général un café spécialement moulu pour la moka, en grains plus fins que pour les cafetières électriques. Mais à moins d’aller en magasin spécialisé, vous aurez du mal à en dénicher.

 

Généralement, les moka sont en aluminium, et il faut déjà les utiliser 3-4 fois puis jeter le mélange, avant de pouvoir savourer un bon café. Cela permet d’enlever le goût métallique justement.

Les moka compatibles induction, sont elles plutôt en inox. Elles coûtent plus cher, donc à moins d’avoir une cuisinière induction, vous opterez logiquement pour un modèle en inox.

Il est conseillé d’utiliser de l’eau minérale pour éviter le calcaire, qui viendrait altérer le goût du café. Mais si toutefois vous préfériez prendre l’eau du robinet, alors veillez à la faire couler fraîche, car prendre de l’eau chaude pour gagner du temps reviendrait à bâcler la manipulation, et à obtenir un café… moins bon !

View this post on Instagram

#caffè

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Bleup bleup bleup, j’ai laissé le café éclabousser partout, juste pour le plaisir de faire cette vidéo…^^

Pour laisser les arômes s’exprimer au maximum, veillez à obtenir une ébullition progressive (feu doux), et pas trop longue. Dans tous les cas, le feu ne doit pas être trop puissant, et dépasser de la moka, au risque de l’abîmer… surtout si comme moi, vous avez choisi une moka Colors, plus fragile car peinte !

La moka gargouille ? Il est temps de la retirer du feu, de remuer le contenu avec une petite cuillère, et de servir !

Sachez aussi qu’il ne faut pas tasser le café dans le filtre.

Enfin, comme pour les théières en fonte, les machines moka se rincent simplement à l’eau. Il faut à tout prix éviter de les laver, car le liquide vaisselle pourrait retirer la couche huileuse laissée par le café, et donner une boisson au goût de savon !

Côté prix, selon la contenance choisie (de 1 à 18 tasses format espresso), les prix varient… Pour une 6 tasses Bialetti colors, j’ai dépensé 35 €. Cela peut sembler cher, mais croyez-moi c’est un investissement car vous aurez votre machine pour des années !

Prévoyez un petit changement de joint de temps en temps, selon l’utilisation que vous faites de votre machine… et c’est tout !

Personnellement, j’ai mûrement réfléchi au moment de m’équiper pour préparer du café. J’ai envisagé la machine Nespresso, balayé l’option cafetière électrique que je n’apprécie pas, pensé à la cafetière à piston… J’ai finalement choisi la moka pour le bon compromis qu’elle offrait entre qualité et prix, et je ne le regrette absolument pas !

Publicités

Gourmesso, Ethiopie et Honduras

Le café, j’en bois tous les jours une ou deux tasses au maximum. Je ne suis pas une énorme consommatrice, mais je tiens à mon café quotidien, et aime quand celui-ci est de qualité !

C’est parce-que le site Gourmesso.fr était partenaire d’Igraal, et proposait 7,5 % de cashback, que j’y ai passé ma première commande.

Le Cashback, pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est un système qui permet de récupérer un certain pourcentage des sommes dépensées sur vos achats en ligne. Vous installez une petite barre sur votre navigateur, ou passez par le lien partenaire du site Igraal, et profitez des avantages (cashback, mais aussi codes promos). Pratique, non ?

Si je vous ai convaincus, je vous propose d’utiliser mon lien de parrainage pour vous abonner ! :p

Grâce au cashback, j’ai donc pu découvrir le site Gourmesso, qui propose un assortiment de capsules de café certifiées commerce équitable. Sur Gourmesso, les capsules sont vendues à partir de 25 centimes l’unité, et l’on peut trouver vingt-cinq variétés différentes. La livraison est offerte à partir de 55 € d’achat.

***

View this post on Instagram

#café @gourmesso

A post shared by Ana (@chiarastory) on

L’Etiopia Blend Forte est comme son nom l’indique (blend) un mélange de plusieurs grains. C’est un arabica, issu d’Afrique de l’Est, et d’Amérique centrale et du sud.

Le site nous annonce une intensité de 10/10, avec de délicates notes citronnées…

J’ai été totalement séduite par ce café, qui est effectivement intense, mais nullement acide (à vrai dire, je n’ai pas relevé les notes citronnées qui étaient annoncées). Il m’apporte le petit coup de boost dont j’ai besoin en milieu de matinée, sans me laisser d’acidité en bouche.

***

Honduras Pura Forte est un expresso provenant du Honduras. Il est délicieux également, car il possède une bonne intensité (9 sur 10 selon la marque), doublée d’une acidité agréable. Je trouve qu’il picote légèrement la langue, sans être trop acide pour autant. Je n’en fait qu’à ma tête et le bois allongé, et pas en espresso comme il devrait être bu. De cette façon, il est totalement à mon goût !

View this post on Instagram

#espresso Honduras

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Ce café offre une bonne longueur en bouche. C’est à dire que son goût persiste plusieurs minutes après que l’on ait bu la dernière goutte.

Si j’ai plaisir à boire le blend d’Ethiopie le matin, je trouve cet expresso du Honduras plus adapté à une fin de repas, pour son côté acide qui ne me convient pas en matinée !

View this post on Instagram

Là gamme de #cafés @gourmesso

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Ci-dessus, vous pouvez voir que Gourmesso en offre pour tous les goûts, avec des cafés plus ou moins corsés, et même un déca pour ceux qui apprécient le café sans caféine.

Les capsules sont en plastique sans BPA. Ce ne sont pas des cafés pures origines, pour la plupart, mais plutôt des mélanges. Mais cela n’empêche qu’ils sont globalement à mon goût…

Et vous, connaissez-vous Gourmesso ? Avez-vous envie de découvrir cette marque ?

Terres de Café – BARISTA

J’ai découvert la marque Terres de Café lors de ma dernière commande chez CapsuleCafé. Si l’on se fie au descriptif au dos de la boîte de dosettes, on découvre que la marque sélectionne et torréfie le café à destination du grand public et des professionnels, à qui elle propose aussi bien des capsules que des grains.

En une phrase : « Nous abordons le café comme un produit de haute gastronomie pour un plaisir intense à chaque tasse. »

J’ai opté pour une boîte de dix capsules compatibles Nespresso. Elle valait normalement 3,50 € mais j’ai pu bénéficier d’une minuscule réduction, et ne payer « que » 3,39 €.

View this post on Instagram

#TerresDeCafé #Barista

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Les dosettes sont en plastique, et conditionnées dans une boîte cartonnée, sans sur-emballage individuel. Bon, compostables ce serait mieux, mais déjà l’absence de suremballage me plait bien !

Barista est présenté comme « corsé et généreux ». Il est élaboré à partir de « beaux arabicas » avec une pointe de robusta.

S’il m’a surprise à la première gorgée par son acidité, je l’ai bien vite adopté, pour son caractère bien présent ! Ce café ne manque pas de personnalité. Il présente un bel équilibre entre le côté corsé, et l’acidité, qui s’associe à des notes d’agrumes. Il reste longuement en bouche après avoir bu la dernière gorgée.

Je l’ai trouvé tout à fait délicieux.

Gros crush pour Caffè Borbone

 

Ciao a Tutti!

En regardant les stats ce matin, j’ai cru comprendre que vous aviez eu un beau soleil ce week-end, qui vous a éloigné des écrans d’ordi. Tant mieux ! Moi-aussi j’ai bien profité, avant de revenir au bureau en ce lundi de Pentecôte. Alors, qui travaille de votre côté ?

Un petit café pour se motiver ?

*

La marque Caffè Borbone est relativement récente, puisque sa création ne remonte qu’à 1997. Tout ce qui est postérieur à ma naissance me semble récent, pas vous ? Mais bon, nous ne sommes pas là pour philosopher sur le temps qui passe, mais bien pour parler café.

Caffè Borbone propose du café sous différentes formes, et notamment en dosettes compatibles avec les machines Nespresso. La gamme s’appelle Re-spresso, un mot composé de « re » (le roi) et « sspresso » comme un Roi-expresso… forcément ça rend moins bien en français.

Dans la gamme des capsules, le choix est varié : bleu, vert, rouge, jaune, noir… Le mieux serait de tous les goûter pour se faire une idée… à l’exception du vert qui correspond au déca (je ne bois pas énormément de café, donc ne fuis pas la caféine).

J’ai commencé par commander deux grosses boîtes de miscela nera (capsules noires donc) tout simplement car il fallait faire un choix et que le descriptif me tentait.

 

C’est sur le site https://www.capsulecafe.com/ que j’ai passé commandé, car la livraison était offerte, et que j’ai pu trouver un code m’offrant 5 € de remise. En plus, le colis m’a été livré le lendemain matin, pour une commande validée un mercredi à 15 h 00. Plus rapide, tu meurs !

Les 50 capsules emballées individuellement et vendues dans un carton assez bien pensé, avec système d’ouverture latérale, coûtent 10,50 €. Si vous êtes une grosse brêle en calcul, je vous aide, cela représente un coût unitaire de 21 centimes. Correct.

Ce café est présenté comme offrant « Le juste équilibre entre Arabica et Robusta pour l’arôme et l’onctuosité dans la tasse . » Sur la petite enveloppe plastique, on peut lire « made in Naples/Italy« .

J’ai trouvé que ce café coulait moins vite que la plupart des autres capsules compatibles. Mais cela n’a pas posé de problème particulier avec la machine, notamment aucune vibration ultra bruyante, comme j’ai déjà pu en avoir avec certaines marques. Ce n’est pas gravissime, mais au bureau quand cela fait vibrer tout le plan de travail alors qu’un collègue est au téléphone, cela peut devenir enquiquinant. Rien de tout cela avec les dosettes Caffè Borbone.

Une fois dans la tasse, le café embaume et se présente avec une belle mousse.

En bouche, c’est un délice. Il est juste bien corsé comme j’aime, sans développer une acidité excessive. Je le trouve équilibré, racé, persistant… en un mot comme en 100 : parfait. Attention, j’aime les cafés forts, donc sachez que celui-ci l’est !

C’est bien simple, une fois la première tasse avalée, j’ai eu envie de m’en faire couler une deuxième. Mais j’ai tenu bon…

Non, ce billet n’est nullement sponsorisé par Caffè Borbone. Mais j’ai eu le coup de cœur pour les capsules Noires de la marque ! Et vous, vous connaissez Caffè Borbone ? Quelles marques vous enchantent les papilles ?

 

Le choix de Robbie n’est pas le mien…

Il est rare que la marque suisse Café Royal me déçoive, mais cela arrive… Et ce fut le cas avec l’espresso Agent’s Choice, pourtant recommandé par Robbie Williams en personne. Et oui, on peut être cool et chanter divinement bien, mais avoir des goûts particuliers en matière de café…

Non parce-que là honnêtement, je ne vais pas être tendre… Ce café ne m’a pas plu. Pas du tout. Trop léger, il a en prime une forte acidité, qui ne repose sur aucun caractère.

Autrement dit, l’acidité je suis pour, mais quand le fond est corsé. Là, c’est acide pour être acide, mais on a l’impression de boire de l’eau.

Robbie pardonne-moi, mais ton choix n’est pas le mien !

Concluons sur la boîte, qui est tout de même chouette, argentée avec un portrait de Robbie Williams en smooking. Elle coûte 3,29 €, et contient 10 capsules. Cela nous fait la capsule à… 0,329 €, fastoche ! Pas donné-donné, mais pas ruinant non-plus.

 

Un petit café pour démarrer la journée ?

Hello fidèles lecteurs et curieux de passage ! Ce matin nous avons rendez-vous pour une dégustation de café ! Je vous sers une tasse d’un arabica de la marque italienne Caffè Vergnano !

*

Caffè Vergnano est donc une marque italienne, originaire  plus précisément de la ville de Chieri (cela se lit « kièri » et pas « chièri » bien-entendu), dans la province de Turin. Elle fut fondée en 1882 par Monsieur Vergnano, Domenico de son prénom.

La marque a su évoluer avec son temps, puisqu’elle propose aujourd’hui entre autres, des dosettes compatibles avec les machines de la marque Suisse, vous savez, celle qui a pris George Clooney pour égérie ?

Lors de ma dernière commande Maxi Coffee, j’ai voulu goûter les dosettes de cette marque, qui m’étaient jusque là inconnues.

View this post on Instagram

La gamme #café @caffevergnano1882

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

Deux gammes, et un prix correct…

Il y a deux gammes : la classique qui propose des capsules biodégradables, suremballées d’un sachet en plastique ; et la compostable, dont les capsules sont biodégradables, et compostables (pour peu que l’on prenne la peine de les mettre au compost). Oui parce-que les capsules biodégradables c’est bien, mais si on les met à la poubelle classique, ça ne sert pas à grand chose.

Lors de ma dernière commande, j’avais choisi un paquet classique, de dix dosettes d’Arabica (le paquet noir et doré). Vendu 3,20 € le lot de 10, on arrive à 32 centimes la dosette. Ce n’est pas donné-donné et si l’on compare à la marque de référence, la fameuse marque suisse, le gain n’est pas très élevé.

Je pense que la marque ne se positionne pas forcément sur ce créneau du café pas cher. Et personnellement, quand j’achète mon café, la priorité ne va pas à l’économie à tout prix. Je recherche avant tout un bon café. Je ne dis pas par là que je suis prête à payer 50 centimes par capsule, mais lorsque l’on reste dans les 20 à 35 centimes la capsule, cela me convient.

Ce café est présenté comme « équilibré ». Il est issu de cafés provenant d’Amérique Centrale et du sud et d’Afrique.

C’est le descriptif, parlant d’un mélange « aromatique et complexe » aux « saveurs d’agrumes et de fleurs » qui m’a convaincue de le tester.

 

Assez parlé, on déchire l’emballage avec les doigts, et on insère la capsule dans la machine. Cela ne coince pas, et le café coule aussi vite à vue d’œil qu’avec une capsule d’origine.

Mon café embaume la cuisine, mais il y a très peu de mousse. C’est surprenant, mais qu’importe.

 

View this post on Instagram

C'est l'heure du #café ! #coffeeTime

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

Ce café Arabica est plaisant… il a une acidité bien présente, qui me plait,bien que je ne sois pas toujours adepte des cafés acides. Ici, la force de ce café est suffisante, pour contrebalancer le côté acide. Autrement dit, c’est un café suffisamment puissant, pour tolérer une acidité bien marquée. Dans un café plus léger, j’aurais grimacé.

Je ne parlerais pas de coup de cœur pour cet arabica. Mais la dégustation était néanmoins plaisante. Tout dépend des goûts de chacun. Pour ma part, je préfère les cafés un poil plus corsés, et un peu plus ronds en bouche.

Et vous ? Vous l’aimez comment votre cawa ?

 

Café – Sommes-nous compatibles ? épisode 1

J’aime bien savourer un café chaque jour en fin de matinée, histoire de faire une pause et de m’accorder un moment de détente, bref mais intense ! Un café, cela ne fait pas de mal, et au contraire, cela donne parfois le petit coup de fouet nécessaire pour clore la matinée en beauté !

Ma pause café, j’y tiens, et j’aime la passer avec un bon café… tant qu’à faire. Alors je goûte différentes dosettes… Voici, condensées dans un même article, mes dernières découvertes en date…

A chaque fois, vous trouverez le nom de la marque, le nom du café, sa catégorie (espresso, ristretto, lungo, …), son prix (c’est le prix que j’ai payé soit en ligne, soit en magasin), et les promesses que j’ai pu relever sur internet et/ou sur l’emballage.

*

J’aime particulièrement la marque Café Royal, et ai constaté avec plaisir qu’on la trouvait facilement en grandes surfaces, à des prix souvent moins élevés que sur le net, où j’avais l’habitude de la commander jusqu’à présent… Du coup, vous pourrez le voir, j’ai goûté de nombreux cafés de cette marque suisse !

 

***

Single Origin de Café Royal : La marque propose différentes gammes, notamment les Single Origin, qui sont des cafés provenant d’un seul pays (et pas des blend). A ce jour, la gamme compte trois références : India, Colombia, Etiopia. On la reconnait par rapport à la gamme Classic, par les emballages ornés d’un animal argenté…

***

 

Café Royal – Single Origin – Colombia

Présentation officielle sur le site Maxi Coffee : Le café So Columbia est un expresso noble issu à 100% de grains de café arabica de Colombie. Un café très équilibré à l’amertume fruitée et légèrement acidulée. 

3,09 € les 10 capsules.

View this post on Instagram

C'est l'heure du #café Non ? #coffeetime #coffeetime☕️

A post shared by Ana (@chiarastory) on

La boîte est ornée d’un aigle en relief, argenté. C’est chouette, et on a du mal à la jeter à la poubelle…

Mais ce qui compte c’est le café, non ? Et bien il est sympa… pas inoubliable, mais néanmoins plaisant… En version courte, on obtient un espresso équilibré, comme promis, ni trop fort, ni insipide, juste bien, et plutôt rond en bouche. L’amertume est présente de façon discrète.

En conclusion… Colombia est un bon espresso… ce n’est pas mon chouchou (un peu trop léger à mon goût. Je préfère les cafés plus corsés), mais il plaira à mon sens au plus grand nombre.

View this post on Instagram

#CafeRoyal #Colombia

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

*

Café Royal – Single Origin – India

Ce sont les dosettes violettes de la marque suisse, et elles vous coûterons le même prix que les autres capsules de la gamme Single Origin :

3,09 € la boîte de 10 dosettes.

C’est un café présenté comme « équilibré », 100 % robusta.

« Un café au corps particulièrement souple et à l’arôme épicé, reconnaissable entre tous, des grains d’arabica moussonnés. »

Je l’ai trouvé relativement léger, et vraiment acide. Mais l’ensemble m’a plu, notamment grâce aux notes d’agrumes qui viennent chatouiller les papilles… Attention toutefois, le côté très acide ne conviendra pas à tout le monde.

 *

Quittons la gamme Single Origin et goûtons une édition limitée, toujours de chez Café Royal !

Café Royal – Limited Edition – Dark Roast
3,09 € les 10 dosettes
Celui-ci a une boîte vraiment sublime, ornée d’un lion bleu-blanc-rouge (non, pas cocorico !). C’est pour la boîte que je l’ai choisi, j’avoue… nunuche que je suis.
Il appartient aux éditions limitées, au même titre que le café Agent’s Choice Espresso.
Ce café est relativement acide (citron, bergamote) et a une bonne persistance. Il est plutôt corsé. C’est un mix arabica-robusta, aux origines diverses (blend). Pas mauvais, mais pas délicieux non-plus… J’ai fini la boîte, l’ai jetée à regret (elle est VRAIMENT belle) mais n’en ai pas racheté pour autant ! Sympa, sans plus…
*
Café Royal – Lungo Classico
Il appartient à la gamme classique, et coûte par conséquent moins cher que Dark Roast ou Colombia, 2,49 € la boîte de 10 dosettes.
Les capsules sont violettes, et renferment un arabica équilibré, nullement acide, qui se révèle un poil trop léger à mon goût (force annoncée à 6/10 pourtant). Le goût reste peu en bouche, et se fait malheureusement trop vite oublier…
*
 
Café Royal – Espresso Forte
Là encore, nous restons dans la gamme classique, avec des dosettes vendues par 10 au prix de 2,49 € la boîte.
Espresso Forte est présenté comme un café corsé, puissance 8/10.
En effet, il est pas mal corsé, doté d’une bonne amertume. Moi qui n’aime pas les cafés trop acides, j’apprécie ce café, pour son côté équilibré. Pas mal du tout…
*
Café Royal – FLAVOUR – Caramel
Celui-ci, c’est le café délice, celui qui ne plaira probablement pas aux vrais amateurs de café, car il sent plus le caramel que le café…
S’agissant d’un café aromatisé (gamme FLAVOUR), il est vendu un peu plus cher que les dosettes Café Royal classiques, au prix de 3,09 € les 10 dosettes.
C’est un café doux, force 2/5 selon le barème de la marque. Il diffuse ses arômes gourmands tout autour de la machine et réveille le gourmand qui sommeille en nous, pour lui en mettre plein les narines, mais aussi plein les papilles !
Le caramel n’est vraiment pas farouche, et c’est lui qui reste en bouche une fois la tasse avalée… Le café (blend 100 % arabica) se ferait presque oublier…
C’est bon, pour une pause gourmande, délicatement caféinée !
*

Et si nous goûtions d’autres marques ?

Café Moreno – Espresso

Chez Aldi, la marque Moreno se décline en 4 dosettes :

Ristretto

Espresso <– c’est celui-ci que j’ai testé, à 2,49 € la boîte de 10 capsules.

Lungo

Decaffeinato

View this post on Instagram

On teste les dosettes de chez #Aldi ☕️ #coffee

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Et pour tout vous dire… je n’y reviendrai pas…

Nous avons goûté ce café un samedi midi, avec mon homme Nivor, et on s’est regardés après la première gorgée… « Euh, tu as bien mis une capsule ? ». Ouh la, nous sommes tombés d’accord pour dire que ce café était un vrai jus de chaussette… Pourtant, l’homme apprécie les cafés longs et il est rare qu’il trouve un café pas assez corsé, mais là, force était de constater que nous étions plus près de l’infusion que du café… Dommage !

 

*

Bellarom, chez Lidl

Lidl propose sa gamme de dosettes, vendues sous la marque Bellarom.

On a le choix entre différentes variétés :

*Ristretto

*3 espresso : Viola, Palermo et Classico

*2 cafés longs : Modena et Merano

Je vous parle ici de Parlermo, l’espresso des capsules vertes… La capsule est sur-emballée dans un sachet plastique, ce qui ne me plait pas des masses… mais le café en lui-même est totalement à mon goût. Ni trop fort, ni pas assez, il est juste parfait pour une pause en milieu de matinée, ou une fin de repas.

C’est un espresso équilibré, rond, sans amertume ou très peu, qui développe quelques notes délicatement terreuses.

View this post on Instagram

#Bellarom Palermo #espresso #coffeetime

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Voilà pour ce premier épisode dans la cafetière… J’espère que le sujet vous aura plu. Et vous, vous buvez quoi ? Dites-moi tout en commentaire ! 🙂