Terres de Café – BARISTA

J’ai découvert la marque Terres de Café lors de ma dernière commande chez CapsuleCafé. Si l’on se fie au descriptif au dos de la boîte de dosettes, on découvre que la marque sélectionne et torréfie le café à destination du grand public et des professionnels, à qui elle propose aussi bien des capsules que des grains.

En une phrase : « Nous abordons le café comme un produit de haute gastronomie pour un plaisir intense à chaque tasse. »

J’ai opté pour une boîte de dix capsules compatibles Nespresso. Elle valait normalement 3,50 € mais j’ai pu bénéficier d’une minuscule réduction, et ne payer « que » 3,39 €.

View this post on Instagram

#TerresDeCafé #Barista

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Les dosettes sont en plastique, et conditionnées dans une boîte cartonnée, sans sur-emballage individuel. Bon, compostables ce serait mieux, mais déjà l’absence de suremballage me plait bien !

Barista est présenté comme « corsé et généreux ». Il est élaboré à partir de « beaux arabicas » avec une pointe de robusta.

S’il m’a surprise à la première gorgée par son acidité, je l’ai bien vite adopté, pour son caractère bien présent ! Ce café ne manque pas de personnalité. Il présente un bel équilibre entre le côté corsé, et l’acidité, qui s’associe à des notes d’agrumes. Il reste longuement en bouche après avoir bu la dernière gorgée.

Je l’ai trouvé tout à fait délicieux.

Publicités

Café Royal – Doppio Espresso

Je vous ai déjà parlé de la marque Café Royal, à plusieurs reprises. Ne vous y trompez pas, je ne reçois rien de la part de la marque, ni échantillons, ni réductions, et encore moins des sous.^^ Ceci dit, si une personne compétente dans ce domaine lit ce message, je ne suis pas contre le fait de recevoir des cadeaux, sous quelque forme que ce soit. :-p (eh qui sait !)

Trêve de plaisanterie, il se trouve que j’apprécie beaucoup les dosettes Café Royal, et que je les inclus toujours dans mes commandes, avec une autre marque qui ne me déçoit jamais : Café Borbone.

Ceci étant dit, passons à la découverte d’un nouveau café, que je n’avais encore jamais goûté : le Doppio Espresso, vendu en boîte de 10, dans un carton noir, orné des couleurs du drapeau italien. Le prix moyen ? 3,09 €.

Le Doppio Espresso (double expresso) se boit en version espresso, ou ristretto (très très court). La marque l’annonce avec une intensité de 11/10.

Surprise à l’ouverture de la boîte, l’intérerieur est orné d’un chouette dessin de monuments typiques de Rome : le Colisée, le monument à Vittorio Emmanuele II et l’arc de Constantin.

Le café est délicieux… bien corsé, avec une pointe d’acidité juste bien dosée, et une petite note de noisette qui reste en bouche…

C’est un bon espresso, qui devrait plaire au plus grand nombre. Il n’est pas trop acide, et ne vous fera pas grimacer… Si vous appréciez les bons cafés, corsés mais pas non-plus trop forts, alors goûtez-le… et n’oubliez pas de venir m’en donner des nouvelles !

Ciao.

Gros crush pour Caffè Borbone

 

Ciao a Tutti!

En regardant les stats ce matin, j’ai cru comprendre que vous aviez eu un beau soleil ce week-end, qui vous a éloigné des écrans d’ordi. Tant mieux ! Moi-aussi j’ai bien profité, avant de revenir au bureau en ce lundi de Pentecôte. Alors, qui travaille de votre côté ?

Un petit café pour se motiver ?

*

La marque Caffè Borbone est relativement récente, puisque sa création ne remonte qu’à 1997. Tout ce qui est postérieur à ma naissance me semble récent, pas vous ? Mais bon, nous ne sommes pas là pour philosopher sur le temps qui passe, mais bien pour parler café.

Caffè Borbone propose du café sous différentes formes, et notamment en dosettes compatibles avec les machines Nespresso. La gamme s’appelle Re-spresso, un mot composé de « re » (le roi) et « sspresso » comme un Roi-expresso… forcément ça rend moins bien en français.

Dans la gamme des capsules, le choix est varié : bleu, vert, rouge, jaune, noir… Le mieux serait de tous les goûter pour se faire une idée… à l’exception du vert qui correspond au déca (je ne bois pas énormément de café, donc ne fuis pas la caféine).

J’ai commencé par commander deux grosses boîtes de miscela nera (capsules noires donc) tout simplement car il fallait faire un choix et que le descriptif me tentait.

 

C’est sur le site https://www.capsulecafe.com/ que j’ai passé commandé, car la livraison était offerte, et que j’ai pu trouver un code m’offrant 5 € de remise. En plus, le colis m’a été livré le lendemain matin, pour une commande validée un mercredi à 15 h 00. Plus rapide, tu meurs !

Les 50 capsules emballées individuellement et vendues dans un carton assez bien pensé, avec système d’ouverture latérale, coûtent 10,50 €. Si vous êtes une grosse brêle en calcul, je vous aide, cela représente un coût unitaire de 21 centimes. Correct.

Ce café est présenté comme offrant « Le juste équilibre entre Arabica et Robusta pour l’arôme et l’onctuosité dans la tasse . » Sur la petite enveloppe plastique, on peut lire « made in Naples/Italy« .

J’ai trouvé que ce café coulait moins vite que la plupart des autres capsules compatibles. Mais cela n’a pas posé de problème particulier avec la machine, notamment aucune vibration ultra bruyante, comme j’ai déjà pu en avoir avec certaines marques. Ce n’est pas gravissime, mais au bureau quand cela fait vibrer tout le plan de travail alors qu’un collègue est au téléphone, cela peut devenir enquiquinant. Rien de tout cela avec les dosettes Caffè Borbone.

Une fois dans la tasse, le café embaume et se présente avec une belle mousse.

En bouche, c’est un délice. Il est juste bien corsé comme j’aime, sans développer une acidité excessive. Je le trouve équilibré, racé, persistant… en un mot comme en 100 : parfait. Attention, j’aime les cafés forts, donc sachez que celui-ci l’est !

C’est bien simple, une fois la première tasse avalée, j’ai eu envie de m’en faire couler une deuxième. Mais j’ai tenu bon…

Non, ce billet n’est nullement sponsorisé par Caffè Borbone. Mais j’ai eu le coup de cœur pour les capsules Noires de la marque ! Et vous, vous connaissez Caffè Borbone ? Quelles marques vous enchantent les papilles ?

 

Un petit café pour démarrer la journée ?

Hello fidèles lecteurs et curieux de passage ! Ce matin nous avons rendez-vous pour une dégustation de café ! Je vous sers une tasse d’un arabica de la marque italienne Caffè Vergnano !

*

Caffè Vergnano est donc une marque italienne, originaire  plus précisément de la ville de Chieri (cela se lit « kièri » et pas « chièri » bien-entendu), dans la province de Turin. Elle fut fondée en 1882 par Monsieur Vergnano, Domenico de son prénom.

La marque a su évoluer avec son temps, puisqu’elle propose aujourd’hui entre autres, des dosettes compatibles avec les machines de la marque Suisse, vous savez, celle qui a pris George Clooney pour égérie ?

Lors de ma dernière commande Maxi Coffee, j’ai voulu goûter les dosettes de cette marque, qui m’étaient jusque là inconnues.

View this post on Instagram

La gamme #café @caffevergnano1882

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

Deux gammes, et un prix correct…

Il y a deux gammes : la classique qui propose des capsules biodégradables, suremballées d’un sachet en plastique ; et la compostable, dont les capsules sont biodégradables, et compostables (pour peu que l’on prenne la peine de les mettre au compost). Oui parce-que les capsules biodégradables c’est bien, mais si on les met à la poubelle classique, ça ne sert pas à grand chose.

Lors de ma dernière commande, j’avais choisi un paquet classique, de dix dosettes d’Arabica (le paquet noir et doré). Vendu 3,20 € le lot de 10, on arrive à 32 centimes la dosette. Ce n’est pas donné-donné et si l’on compare à la marque de référence, la fameuse marque suisse, le gain n’est pas très élevé.

Je pense que la marque ne se positionne pas forcément sur ce créneau du café pas cher. Et personnellement, quand j’achète mon café, la priorité ne va pas à l’économie à tout prix. Je recherche avant tout un bon café. Je ne dis pas par là que je suis prête à payer 50 centimes par capsule, mais lorsque l’on reste dans les 20 à 35 centimes la capsule, cela me convient.

Ce café est présenté comme « équilibré ». Il est issu de cafés provenant d’Amérique Centrale et du sud et d’Afrique.

C’est le descriptif, parlant d’un mélange « aromatique et complexe » aux « saveurs d’agrumes et de fleurs » qui m’a convaincue de le tester.

 

Assez parlé, on déchire l’emballage avec les doigts, et on insère la capsule dans la machine. Cela ne coince pas, et le café coule aussi vite à vue d’œil qu’avec une capsule d’origine.

Mon café embaume la cuisine, mais il y a très peu de mousse. C’est surprenant, mais qu’importe.

 

View this post on Instagram

C'est l'heure du #café ! #coffeeTime

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

Ce café Arabica est plaisant… il a une acidité bien présente, qui me plait,bien que je ne sois pas toujours adepte des cafés acides. Ici, la force de ce café est suffisante, pour contrebalancer le côté acide. Autrement dit, c’est un café suffisamment puissant, pour tolérer une acidité bien marquée. Dans un café plus léger, j’aurais grimacé.

Je ne parlerais pas de coup de cœur pour cet arabica. Mais la dégustation était néanmoins plaisante. Tout dépend des goûts de chacun. Pour ma part, je préfère les cafés un poil plus corsés, et un peu plus ronds en bouche.

Et vous ? Vous l’aimez comment votre cawa ?