[Film] Post Partum, un film dérangeant

J’adore l’actrice Mélanie Doutey, que j’ai découvert il y a plus de dix ans maintenant, dans la série TV Clara Sheller. Je me tiens au courant de son actualité, et visionne les films dans lesquels elle tourne, sans exception. C’est ainsi que je me suis procuré le DVD de Post Partum, un drame familial belge, qui n’est pas (encore) sorti dans les salles obscures françaises. Je n’ai pas trouvé l’information d’une prochaine sortie, alors je vous conseillerais de vous offrir le DVD également si ce film vous tente…

Dans ce drame, Mélanie Doutey incarne Luce, une jeune femme à qui la vie semble sourire. Elle est heureuse en couple avec Ulysse, et travaille à son compte, dans leur clinique vétérinaire. Luce et Ulysse vivent au bord de la côte Atlantique, et forment un couple qui semble tout à fait classique et épanoui… Luce est d’ailleurs enceinte.

Et puis, vient l’accouchement, et là tout bascule. La petite Rose est en pleine forme, mais la Maman elle, devient de plus en plus stressée. Elle semble dépassée par les événements, et refuse dans un premier temps de voir sa fille.

Luce se met en tête que sa fille est en danger, qu’elle essaie de lui dire quelque chose. Elle est totalement paniquée et perd peu à peu pieds.

***

Ce film, je l’ai visionné en deux fois. Pourquoi ? Parce-que, et c’est vraiment rare que cela me fasse cela, il m’a troublée. Je vous le dis franchement, c’est un film vraiment dur, qui comporte des scènes choquantes. Et pourtant, en 2016 on pourrait se dire que des scènes choquantes on en a tous largement soupé. Oui mais… [passez votre curseur sur ce qui va suivre si vous voulez un exemple… petit spoil en vue…] quand Luce dévoile un sein maculé de sang au moment d’allaiter sa petite Rose devant sa famille, j’ai franchement eu un haut le cœur, et j’ai appuyé sur le bouton stop.

Attention, je ne dis pas que ce film est raté, au contraire. Il explore un sujet très difficile et totalement tabou, encore très peu abordé (il me semble en tout cas). Et il va loin, loin dans la folie, dans la perte de contrôle.

Je m’attendais à une sorte d’un Heureux Evènement, le film avec Louise Bourgoin adapté du roman d’Elisabeth Abecassis (j’ai lu le livre et vu le film, et vous conseille les deux) mais avec Post Partum, on va beaucoup beaucoup plus loin.

Ce n’est pas juste un petit baby blues que Luce doit affronter, mais bel et bien une déprime profonde, un retour des démons de sa propre enfance.

Les scènes de panique totale sont nombreuses, et on ressent à chaque fois comme un coup dans le ventre. On s’angoisse pour Rose. On partage le sentiment d’impuissance d’Ulysse et des proches en général. Et surtout, on ressent toute la détresse psychologique de Luce.

Post Partum est un film réellement très dur, à éviter absolument si vous êtes enceinte (cela semble aller de soit). C’est un drame, cru, bouleversant, qui ne vous épargnera pas, et dont on ressort forcément un peu changé.

 

Sans titre