Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait – Anne Fulda

La Journaliste politique Anne Fulda, écrit notamment pour le Figaro. Dernièrement, elle a publié un ouvrage intitulé Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait, aux éditions Plon.

9782259217057_inside_full_content_pm_v8

La politique n’est vraiment pas ma passion, et je fais partie de l’immense masse d’indécis, qui se tâte encore à l’approche des élections. 

J’ai donc choisi cette lecture pour me renseigner sur celui qui est à l’heure où j’écris ces lignes, annoncé comme le candidat le plus susceptible d’arriver en tête après le premier tour.

Dans ce livre, Anne Fulda nous présente Emmanuel Macron, depuis sa naissance dans le Nord de la France, de deux parents Médecins, jusqu’à aujourd’hui, Chef du mouvement En Marche !

Nous suivons son enfance, marquée notamment par un lien très fort l’unissant à sa grand-mère, Manette. Ce lien ne s’altérera jamais, et la disparition de Manette en 2013 affectera beaucoup celui qui est alors Ministre de l’Économie.

Bien-entendu, Anne Fulda retrace également la rencontre avec Brigitte Trogneux.

Elle est alors âgée de 39, Emmanuel Macron de 16 ans, et ils travaillent ensemble sur une pièce de théâtre.

J’ai trouvé ce passage intéressant, en ce sens que l’auteure analyse le lien fusionnel qui unit les deux protagonistes, et arrive brillamment à dresser le portrait ce couple à première vue atypique.

Ensuite, la Journaliste aborde les études, puis la carrière d’Emmanuel Macron, qui doit beaucoup à ses différents parrains. Elle ne rentre pas dans les détails, mais s’en tient aux grandes lignes, ce qui m’a plu car je n’étais pas venue chercher une biographie en 12 tomes !

***

Par moment, je me suis un peu perdue dans les noms qui étaient avancés, car Anne Fulda ne présentait pas toujours chaque personne citées. Il fallait avancer dans la lecture, pour que l’on nous rappelle qui était qui (ou demander à Google). Et comme je ne suis pas une fan de politique, certains noms de Conseillers ou de grands PDG m’évoquaient vaguement quelque chose…

Cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture. J’avais choisi ce livre pour connaître un peu mieux Emmanuel Macron, et au final, j’ai eu ce que j’étais venue chercher dans ces pages !

Le livre est rapide à lire, pas du tout prise de tête. Son auteure  a rencontré différents témoins, parmi lesquels les parents d’Emmanuel Macron. Elle cite différentes sources, illustre ses propos par diverses anecdotes.

Cela rend le document intéressant, car bien documenté.

Si le sujet vous intéresse, alors je vous conseillerais de vous laisser tenter par ce livre !

 

L’Homme qui ne Voulait Pas Devenir Président – Julien Leclercq

Eh oui, deux articles aujourd’hui, car j’ai énormément de livres et de films à vous présenter ! Ce livre dont je m’apprête à vous parler, je le ramène du futur proche, où j’ai fait un saut grâce à ma machine à avancer le temps. Croyez-moi ou non, il sortira an mars dans toutes les bonnes librairies !

*

Les dernières années ont vu la politique mondiale changer, avec notamment une forte montée du populisme. Non ce n’est pas un gros mot, même si dans la bouche de certains, ce terme prend une connotation négative.

Le populisme est un courant politique qui se caractérise par le rejet des politiciens traditionnels, issus de l’élite, et met en avant les intérêts du peuple. 

Il est porté en général, par un leader charismatique… On pourrait citer Beppe Grillo et son mouvement 5 Stelle en Italie, le parti Podemos en Espagne, et encore bien d’autres…

La crise économique y serait pour beaucoup dans la montée du populisme… le comportement souvent immoral des élites qui nous gouvernent ferait le reste… (vous faut-il des exemples ? Je ne pense pas…^^).

Nous n’allons pas nous lancer ici dans une analyse poussée des raisons de la montée de ce courant, ni débattre pour savoir si c’est une bonne chose, ou au contraire un risque, mais allons plutôt parler d’un livre qui rebondit sur l’actualité, et imagine une situation incongrue, qui pourrait se dérouler en France, pas plus tard que maintenant !

*

En effet, dans l’Homme qui ne Voulait pas Devenir Président, Julien Leclercq nous présente Michel, un type lambda qui se retrouve du jour au lendemain, candidat aux élections présidentielles, contre son gré !

Mais… comment est-ce possible ? Et bien notre homme avait un peu  bien picolé au cours d’une fête et a eu la bonne (?) idée de monter sur scène, devant des milliers de personnes et de débiter un petit discours improvisé, sur la nullité des politiques.

Cela aurait pu en rester là. Mais en 2017, tout est filmé, partagé, liké, n’est-ce pas ?

Comme Michel a ponctué son intervention par une annonce de sa candidature (avant de vomir), la machine infernale s’est lancée… après les réseaux sociaux, les médias traditionnels ont fait monter la sauce, aidés par les amis du héros…

*

View this post on Instagram

#lecture #roman

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Ce roman m’a globalement plu, moi qui ne suis pourtant pas du tout intéressée par la politique. Certes je suis l’actualité, car il me semble important de rester informée et d’avoir une opinion, mais la politique est loin de me passionner.

J’ai aimé l’univers dans lequel évoluait Michel, sa simplicité, et ses préoccupations très terre à terre. J’ai trouvé que parfois, l’auteur forçait un peu trop le trait sur le côté loser de son personnages (il ne prend son pied qu’en picolant et en jouant à la console). J’aurais probablement plus accroché à un personnage moins caricatural.

Ce roman a le mérite de faire réfléchir (mais pas trop non-plus) tout en restant vraiment divertissant. Il est comme la courge en automne, de saison, et en cela, il me semble parfait à placer tout en haut de la pile à lire !

Sur 5 je lui donnerais 3,5. Il manque en effet à mon sens un petit quelque chose qui rendrait les personnages plus attachants. Mais pour un premier roman (Julien Leclercq a publié deux autres livres Journal d’un Salaud de Patron et Chroniques d’un Salaud de Patron) il y a malgré tout du très bon dans ce livre.

*

En guise de conclusion, je vous laisse avec cette citation, issue d’une interview accordée à la Dépêche. L’auteur de L’Homme qui ne Voulait pas Devenir Président expliquait il y a quelques temps «Il faut un candidat ni de gauche, ni de droite. Il ne faut pas faire croire que les Français ne s’intéressent pas à la politique».

Qu’en dites-vous ?

Allez-vous lire ce roman ?