My English is rich!

Hi everyone!

Envie d’enrichir votre anglais (d’où le titre) ? Cela tombe bien car je vais vous présenter un bon petit podcast qui vous permettra d’apprendre de nouvelles expressions, à réutiliser dans la vie de tous les jours.

The English We Speak est un programme de la BBC que j’ai découvert récemment, et que j’écoute avec plaisir… Chaque épisode dure en moyenne 3 minutes ! Là si vous me dites que vous n’avez pas le temps, je ne vous croirai pas !

Ce court programme décortique pour vous les expressions anglaises, et vous permet de les entendre dans des conversations qui les replacent dans leur contexte.

Durant la première partie, vous découvrez l’expression au sein dialogues, et pouvez en déduire le sens par vous-même. Il n’y a pas à chercher, c’est ainsi que l’on retient le mieux !

telechargement

Ensuite, le sens de l’expression est explicité et les présentateurs vous donnent quelques précisions utiles. Par exemple, ils peuvent expliquer qu’une expression est utilisée par la plupart des locuteurs anglophones, ou plus spécialement dans une région donnée.

Ils peuvent aussi insister sur le côté soutenu ou au contraire familier d’une expression, pour vous éviter de l’utiliser au mauvais moment, avec la mauvaise personne !

Ce programme est prévu pour les apprenants de niveau intermédiaire à confirmé. Si vous avez un niveau d’anglais débutant, vous aurez du mal à suivre, car tout est en anglais. Il vous manquera les bases pour pouvoir avoir une bonne compréhension.

Au besoin, vous pouvez suivre le texte que vous entendez dans le podcast, en le lisant sur le site internet de la BBC : ICI ou alors, vous pouvez vous focaliser uniquement sur le son, en écoutant le podcast depuis l’application podcast de votre smartphone par exemple.

*

J’aime beaucoup cette émission, car elle permet d’enrichir son anglais, en acquérant facilement de nouvelles expressions et du vocabulaire. Elle est plaisante à écouter, et comme les épisodes sont courtissimes, on peut toujours en caler un ou deux dans la journée !

Pour retrouver tous les podcasts The English We Speak, c’est par ici !

English words

Hi Everyone!

Je vous retrouve aujourd’hui pour partager une nouvelle fournée d’expressions anglophones. Sans plus attendre, voici une petite subtilité capillo-littéraire !

En anglais on ne dort pas AVEC des bigoudis, mais DANS des bigoudis. En effet, l’expression permettant de dire que l’on dort avec des bigoudis, pour se réveiller avec de jolis ondulations est « to sleep in curlers » et là encore, on note l’extrême logique anglophone, puisque « curlers » vient de « to curl » (boucler), tout simplement. Les anglais n’ont pas besoin d’inventer un mot pour désigner un truc qui permet de boucler les cheveux, ils reprenent simplement le verbe et lui ajoutent un suffixe !

*

Connaissez-vous l’expression « to get shitfaced » ?

Je la trouve assez facile à comprendre puisqu’elle est faite des mots « shit » (merde) et « face » (visage). Il s’agit tout simplement d’exprimer l’état d’ébriété avancé, que l’on pourrait traduire en français par être « bourré » ou « défoncé ».

Tout le monde a fini défoncé = Everyone got shitfaced

*

View this post on Instagram

#reading #novel

A post shared by Ana (@chiarastory) on

to run out of steam ou to lose steam signifie « arriver à cours de vapeur » ou « perdre de la vapeur ». C’est une expression imagée, qui traduit le fait de perdre de l’énergie, de s’essouffler.

Cela peut s’utiliser dans différents contextes, notamment pour traduire le fait qu’une personne en train de s’énerver, perd peu à peu ses forces, et commence à se calmer.

*

Terminons avec l’expression « to pan out » qui se traduirait en français par « se passer », ou « se dérouler ».

Par exemple : « Je suggère d’attendre, pour voir comment les choses évoluent » : I suggest we wait to see how things pan out.

*

Et c’est tout pour cette fois, mais comme d’habitude, je vous propose de partager les expressions étrangères (pas uniquement anglaises) que vous pouvez connaître, par vos lectures, vos cours, vos voyages. Et on se retrouve bientôt pour une nouvelle ration de vocabulaire ! 🙂

Quelques expressions anglaises…

Hello chers lecteurs ! Vous êtes généralement enthousiastes quand je vous propose des articles sur du vocabulaire nouveau croisé dans mes lectures. Et je vous annonce que cela me fait bien plaisir ! Alors voici une nouvelle louche de vocabulaire et d’expressions sympathiques, en anglais !

Ce sont des termes que j’ai pu glaner par ci par là, dans mes lectures, au travail, dans différents films…

*

On commence avec un verbe « to skim-read« . To skim signifie « to remove floating matter from a liquid« . Vous l’avez ? Il s’agit de « filtrer ».

Et associé au verbe « to read » (lire) il signifie que l’on lit en diagonale, de façon superficielle, afin de repérer les informations essentielles, le plus rapidement possible. 

Vous pourrez utiliser ce verbe dans votre communication professionnelle, pour vous excuser par exemple de demander une information qui était contenue dans un mail. « Oops sorry I should have read your email properly instead of skim reading!«  :-p

 

*

Voici un verbe croisé dans un roman que j’ai lu en anglais : To moonlight.

Moon désigne la lune, et light la lumière. Le verbe to moonlight pourrait être traduit par « travailler au noir ». On imagine bien quelqu’un se cacher, et faire les choses dans la nuit, éclairé par la seule lumière de la pleine lune…

Dans mon livre (dont je vous parlerai bientôt, promis !) l’un des personnages demande à son ami qui lui donne des conseils « You’re moonlighting as a skrink now? ». En gros, « T’es psy maintenant ?! ». Pas mal non, comme expression à réutiliser ?!!

 

*

To be jam-packed se dit d’un lieu ou d’une personne. Cela peut se traduire par « completely full » (bondé, blindé). Le métro peut être jam-packed, aux heures de pointe. Un agenda peut être jam-packed.

Par exemple dans The Second Chance Cafe l’un des personnage répond que « my days are jam-packed as it is. », c’est à dire que ses journées sont déjà bien remplies !

Attention, c’est une expression courante, que l’on n’emploiera pas n’importe quand et avec n’importe qui. On imagine mal un Réceptionniste d’hôtel répondre à un client qui souhaite réserver, que l’établissement est « jam-packed » !

*

Terminons avec To speak someone’s mind.

L’anglais est une langue pratique, qui ne s’encombre pas de mots inutiles, mais fait volontiers des combinaisons, pour exprimer des idées.

Ici, on pourrait traduire littéralement par « parler son esprit ». Concrètement, il s’agit de s’exprimer franchement, de dire ce que l’on a en tête.

He speaks his mind signifie que la personne dit ce qu’il pense, tout simplement.

*

Sur ce, je vous laisse et retourne glaner des expressions, pour vous proposer un nouveau billet très bientôt !

Vocabulaire anglais – Les Hauts de Hurlevent

J’aime relever des expressions et du vocabulaire dans mes lectures, surtout lorsque je lis en langue étrangère… Voici quelques petits morceaux délicieux, issus des Hauts de Hurlevent

« I wouldn’t be you for a kingdom! »

Cette exclamation est lancée par Catherine Linton, à l’attention de sa belle-sœur, Isabelle Linton. Littéralement cela se traduirait par « je ne voudrais pas être toi pour un royaume ! », autrement dit, pour tout l’or du monde, je ne souhaiterais être à ta place !

To back someone up

Encore utilisé de nos jours, cette expression signifie que l’on supporte quelqu’un, que l’on va dans son sens. On peut aussi dire « to support », qui se rapproche vraiment du verbe français « supporter ».

What he grasps with one hand he flings away with the other.

Ce qu’il saisit d’une main, il le jette de l’autre. C’est clair non ?

***

Dans les Hauts de Hurlevent, on trouve aussi quelques jurons passés de mode…

scoundrel

Désigne un « vaurien » un « bandit ».

A l’inverse, l’expression…

a rough diamond

se traduit par « un diamand brut » et désigne quelqu’un qui est fondamentalement bon…

***

Maintenant voici quelques adjectifs intéressants…

wolfish = vorace, féroce –> on note la racine « wolf » du « loup », et cette image négative que le pauvre animal traine depuis des lustres derrière lui.

ghoulish = macabre –> on repère ici la racine « ghoul » qui vient de l’arabe semble t-il et désigne un mort vivant, un ogre, bref, une créature que personne de normalement constitué ne souhaite croiser le soir dans une ruelle déserte…

Ce sera tout pour cette fois, mais je continue à ouvrir l’oeil et surligner les passages intéressants dans ma liseuse, pour vous proposer de nouveaux billets sur le même thème ! 😉

English reading!

Hello hello ! Mon premier billet sur les expressions anglophones vous avait visiblement bien plu, alors j’ai continué ma pêche à l’expression grâce à ma liseuse… Et voici une seconde tournée !

***

A brainwave – littéralement, il s’agit d’… « une vague de cerveau »… Amusant non ? En réalité, cela désigne une idée absolument géniale, une illumination ! On imagine bien la vague qui arrive dans le cerveau, et apporte la bonne idée ! Non ?

Rien à voir, avec les vagues et le sable fin, mais en anglais, on ne fait pas tapisserie… On est une giroflée (regardez sur Google images, c’est plutôt joli) : to be a wallflower.

Comment dit-on « Bas les pattes » ? Tout simplement « keep your mitts off!« . « Mitts » se sont aussi bien les mains en langage familier, que les moufles.

L’adjectif « Cuddly » me plait bien. Les anglophones auront repéré la racine « cuddle » (to cuddle = câliner, enlacer). Quelqu’un qui est « cuddly » est adorable, dans le sens, que l’on a envie de câliner. Cela peut aussi signifier « potelé ».

 En français quand une situation est un peu compliquée, on dit qu’elle est « tendue ». En anglais, elle est collante ! C’est un peu collant avec elle… « It’s a bit sticky with her… ». Je ne sais pas pour vous, mais moi cela me fait penser au papier collant que l’on accroche parfois pour attraper les mouches.^^

Si vous allez au resto et que l’un des hôtes annonce qu’il va « foot the bill« , ne vous attendez pas à ce qu’il fasse un truc quelconque avec ses pieds et la note (foot = pied / bill = facture, note). Cette expression signifie qu’il s’apprête à payer la facture. En gros, c’est lui qui invite !

Toujours dans le domaine de la nourriture, « To eat humble pie » ne devrait pas vous mettre l’eau à la bouche, car il s’agit de manger la tarte de l’humilité… en gros, de reconnaître que vous vous êtes planté, que vous avez eu tort…

Quant à « To take the mickey out of someone » n’a rien à voir avec le monde magique de Disney. Cela veut dire « se payer la tête de quelqu’un » et ce quelqu’un cela peut être vous même d’ailleurs… (she takes the mickey out off herself = elle fait de l’autodérision).

Concluons sur une dernière expression : « To get cold feet » qui veut dire que l’on a soudainement les pieds froids… autrement dit, on a changé d’avis, et on se ravise… On était chaud bouillant, et puis une fois l’euphorie passée, en fait… et bien non !

 

Alors, qu’en dites-vous ? Vous avez appris des choses ? Connaissez-vous des expressions sympas que vous pourriez laisser en commentaire de ce billet ? :-p

J’attends vos commentaires avec impatience !