C’est quoi un café italien ?

En Italie, on boit du bon café. En voilà un cliché, qui se vérifie assez facilement. Les italiens apprécient généralement le café, et le consomment sous différentes formes. Si les capsules connaissent un fort succès, et menacent des marques emblématiques comme Bialetti, le « vrai » café expresso a encore de beaux jours devant lui.

Introduit en Europe à partir de 1615 par les marchands vénitiens, le café a donné naissance à des lieux de dégustation : les caffeterie, comme le fameux Caffè Florian, toujours présent place Saint Marc à Venise.

Je n’y suis jamais allée même si je suis passée plusieurs fois devant lors de séjours à Venise. Je pense que la prochaine fois que je me rendrai dans cette merveilleuse ville, je me laisserai tenter…

sucre.jpg

Si vous commandez un « caffè », vous vous verrez servir un espresso. Ne vous attendez pas à une tasse remplie à ras bord comme c’est souvent le cas en France. Si vous souhaitez cela, il vous faudra commander un « lungo ». Et l’on vous servira un espresso contenant plus d’eau. Vous pouvez aussi ajouter de l’eau à votre espresso, mais tâchez de le faire discrètement, car c’est un peu un sacrilège.^^ (je ne vous ai JAMAIS conseillé cela).

L’espresso se boit au bar, debout et d’une seule traite. L’idée n’est pas de papoter et de prendre son temps. Il n’y a pas assez de quantité pour cela ! 

caffé.jpg

Sucre ou pas, chacun ses préférences. Vous trouverez toujours du sucre blanc, de l’aspartame, et du sucre de canne à disposition en petits sachets.

***

Vous pouvez aussi choisir un corto ou un ristretto si vous souhaitez un café encore plus serré, qui contient moins d’eau. Si vous souhaitez plus de quantité, mais sans que le café ne soit dilué, commandez un doppio espresso soit deux cafés dans une même tasse. La macchiato est un café contenant une goutte de lait ou de crème. Le cappucino n’est bien-sûr pas servi avec un chapeau de Chantilly, mais avec de la mousse de lait. Il est consommé au petit-déjeuné uniquement.

Le marocchino est un café servi sur une base de cacao, voire de Nutella dans certains bars.

En été, on savourera le shakerato en terrasse ; un espresso passé au shaker avec des glaçons et parfois un trait de liqueur ou de sirop (amande, vanille). La plupart du temps, le shakerato est servi déjà sucré. Pensez à préciser « senza zucchero » si vous ne souhaitez pas de sucre !

shak

Comptez 2.5 € en moyenne pour un shakerato. Certains ne se gênent pas pour le vendre 5 € dans les lieux les plus touristiques… Mais ce n’est jamais bien justifié. Je préfère mon shakerato dans un grand verre à pied, et saupoudré de cacao amer. 🙂

shakerato.jpg

Enfin, le caffè corretto est un espresso agrémenté d’une dose de liqueur, comme la grappa.

La liste est loin d’être exhaustive, mais elle regroupe les cafés les plus classiques, que vous pourrez trouver dans la plupart des bars italiens. Attention à l’heure, car si le cappuccino se boit le matin, le shakerato s’éclipse en fin d’après-midi pour laisser la place à l’Apérol Spritz ! :-p

Publicités

Gros crush pour Caffè Borbone

 

Ciao a Tutti!

En regardant les stats ce matin, j’ai cru comprendre que vous aviez eu un beau soleil ce week-end, qui vous a éloigné des écrans d’ordi. Tant mieux ! Moi-aussi j’ai bien profité, avant de revenir au bureau en ce lundi de Pentecôte. Alors, qui travaille de votre côté ?

Un petit café pour se motiver ?

*

La marque Caffè Borbone est relativement récente, puisque sa création ne remonte qu’à 1997. Tout ce qui est postérieur à ma naissance me semble récent, pas vous ? Mais bon, nous ne sommes pas là pour philosopher sur le temps qui passe, mais bien pour parler café.

Caffè Borbone propose du café sous différentes formes, et notamment en dosettes compatibles avec les machines Nespresso. La gamme s’appelle Re-spresso, un mot composé de « re » (le roi) et « sspresso » comme un Roi-expresso… forcément ça rend moins bien en français.

Dans la gamme des capsules, le choix est varié : bleu, vert, rouge, jaune, noir… Le mieux serait de tous les goûter pour se faire une idée… à l’exception du vert qui correspond au déca (je ne bois pas énormément de café, donc ne fuis pas la caféine).

J’ai commencé par commander deux grosses boîtes de miscela nera (capsules noires donc) tout simplement car il fallait faire un choix et que le descriptif me tentait.

 

C’est sur le site https://www.capsulecafe.com/ que j’ai passé commandé, car la livraison était offerte, et que j’ai pu trouver un code m’offrant 5 € de remise. En plus, le colis m’a été livré le lendemain matin, pour une commande validée un mercredi à 15 h 00. Plus rapide, tu meurs !

Les 50 capsules emballées individuellement et vendues dans un carton assez bien pensé, avec système d’ouverture latérale, coûtent 10,50 €. Si vous êtes une grosse brêle en calcul, je vous aide, cela représente un coût unitaire de 21 centimes. Correct.

Ce café est présenté comme offrant « Le juste équilibre entre Arabica et Robusta pour l’arôme et l’onctuosité dans la tasse . » Sur la petite enveloppe plastique, on peut lire « made in Naples/Italy« .

J’ai trouvé que ce café coulait moins vite que la plupart des autres capsules compatibles. Mais cela n’a pas posé de problème particulier avec la machine, notamment aucune vibration ultra bruyante, comme j’ai déjà pu en avoir avec certaines marques. Ce n’est pas gravissime, mais au bureau quand cela fait vibrer tout le plan de travail alors qu’un collègue est au téléphone, cela peut devenir enquiquinant. Rien de tout cela avec les dosettes Caffè Borbone.

Une fois dans la tasse, le café embaume et se présente avec une belle mousse.

En bouche, c’est un délice. Il est juste bien corsé comme j’aime, sans développer une acidité excessive. Je le trouve équilibré, racé, persistant… en un mot comme en 100 : parfait. Attention, j’aime les cafés forts, donc sachez que celui-ci l’est !

C’est bien simple, une fois la première tasse avalée, j’ai eu envie de m’en faire couler une deuxième. Mais j’ai tenu bon…

Non, ce billet n’est nullement sponsorisé par Caffè Borbone. Mais j’ai eu le coup de cœur pour les capsules Noires de la marque ! Et vous, vous connaissez Caffè Borbone ? Quelles marques vous enchantent les papilles ?

 

Velours Noir, le café sensuel

Velours Noir est une marque de Carte Noire, qui propose des dosettes compatibles Nespresso, des dosettes filtres souples, et du café moulu. Dans la gamme des dosettes Nespresso, elle offre deux intensités : le n° 7 Classic, le n° 10 Intense.

J’ai opté pour l’espresso n° 7 Classic, vendu par boîte cartonnée de 10 capsules. Les dosettes sont emballées individuellement dans un sachet aluminimum qui n’est pas des plus faciles à ouvrir. Enfin… rectification, il y a une ouverture facile, indiquée par un petit « open« , mais il faut prendre le temps de la chercher et d’ouvrir l’enveloppe en suivant la découpe. Cela m’a pris quelques essais, car je n’avais pas repéré le petit signe « open » les premières fois !

Velours Noir n’y va pas avec le dos de la cuillère pour présenter ses cafés. On peut lire sur la boîte cartonnée : « Velours noir est un café sensuel qui vous procure des sensations de velours ». Tout un programme.

Je regrette un peu que l’on ne me précise rien du tout sur l’origine des cafés contenus dans la dosette, ni sur les arômes… Cet espresso sera t-il fruité ? épicé ? On aura la surprise…

Et elle est plutôt bonne la surprise, car une fois dans ma tasse, ce café se révèle plaisant. Il développe de fortes notes acides, qui ne plairont pas à tout le monde. Pour moi, cela évoque le citron, qui pétille sur la langue, quelques secondes encore après avoir bu la dernière gorgée.

C’est un espresso ni trop léger, ni trop corsé, équilibré juste ce qu’il faut.

2,59 € les 10 capsules…

le prix est correct, très correct même…

Bon, par contre je me demande quand-même pourquoi le thème de la sensualité et même de la sexualité revient autant quand on parle de café. Regardez un peu les pubs, qui jouent sur la séduction, et tout ce qui s’y rapporte, pour nous vendre du café… Enfin, c’est un autre débat !

Le choix de Robbie n’est pas le mien…

Il est rare que la marque suisse Café Royal me déçoive, mais cela arrive… Et ce fut le cas avec l’espresso Agent’s Choice, pourtant recommandé par Robbie Williams en personne. Et oui, on peut être cool et chanter divinement bien, mais avoir des goûts particuliers en matière de café…

Non parce-que là honnêtement, je ne vais pas être tendre… Ce café ne m’a pas plu. Pas du tout. Trop léger, il a en prime une forte acidité, qui ne repose sur aucun caractère.

Autrement dit, l’acidité je suis pour, mais quand le fond est corsé. Là, c’est acide pour être acide, mais on a l’impression de boire de l’eau.

Robbie pardonne-moi, mais ton choix n’est pas le mien !

Concluons sur la boîte, qui est tout de même chouette, argentée avec un portrait de Robbie Williams en smooking. Elle coûte 3,29 €, et contient 10 capsules. Cela nous fait la capsule à… 0,329 €, fastoche ! Pas donné-donné, mais pas ruinant non-plus.

 

Café – Sommes-nous compatibles ? épisode 1

J’aime bien savourer un café chaque jour en fin de matinée, histoire de faire une pause et de m’accorder un moment de détente, bref mais intense ! Un café, cela ne fait pas de mal, et au contraire, cela donne parfois le petit coup de fouet nécessaire pour clore la matinée en beauté !

Ma pause café, j’y tiens, et j’aime la passer avec un bon café… tant qu’à faire. Alors je goûte différentes dosettes… Voici, condensées dans un même article, mes dernières découvertes en date…

A chaque fois, vous trouverez le nom de la marque, le nom du café, sa catégorie (espresso, ristretto, lungo, …), son prix (c’est le prix que j’ai payé soit en ligne, soit en magasin), et les promesses que j’ai pu relever sur internet et/ou sur l’emballage.

*

J’aime particulièrement la marque Café Royal, et ai constaté avec plaisir qu’on la trouvait facilement en grandes surfaces, à des prix souvent moins élevés que sur le net, où j’avais l’habitude de la commander jusqu’à présent… Du coup, vous pourrez le voir, j’ai goûté de nombreux cafés de cette marque suisse !

 

***

Single Origin de Café Royal : La marque propose différentes gammes, notamment les Single Origin, qui sont des cafés provenant d’un seul pays (et pas des blend). A ce jour, la gamme compte trois références : India, Colombia, Etiopia. On la reconnait par rapport à la gamme Classic, par les emballages ornés d’un animal argenté…

***

 

Café Royal – Single Origin – Colombia

Présentation officielle sur le site Maxi Coffee : Le café So Columbia est un expresso noble issu à 100% de grains de café arabica de Colombie. Un café très équilibré à l’amertume fruitée et légèrement acidulée. 

3,09 € les 10 capsules.

View this post on Instagram

C'est l'heure du #café Non ? #coffeetime #coffeetime☕️

A post shared by Ana (@chiarastory) on

La boîte est ornée d’un aigle en relief, argenté. C’est chouette, et on a du mal à la jeter à la poubelle…

Mais ce qui compte c’est le café, non ? Et bien il est sympa… pas inoubliable, mais néanmoins plaisant… En version courte, on obtient un espresso équilibré, comme promis, ni trop fort, ni insipide, juste bien, et plutôt rond en bouche. L’amertume est présente de façon discrète.

En conclusion… Colombia est un bon espresso… ce n’est pas mon chouchou (un peu trop léger à mon goût. Je préfère les cafés plus corsés), mais il plaira à mon sens au plus grand nombre.

View this post on Instagram

#CafeRoyal #Colombia

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

*

Café Royal – Single Origin – India

Ce sont les dosettes violettes de la marque suisse, et elles vous coûterons le même prix que les autres capsules de la gamme Single Origin :

3,09 € la boîte de 10 dosettes.

C’est un café présenté comme « équilibré », 100 % robusta.

« Un café au corps particulièrement souple et à l’arôme épicé, reconnaissable entre tous, des grains d’arabica moussonnés. »

Je l’ai trouvé relativement léger, et vraiment acide. Mais l’ensemble m’a plu, notamment grâce aux notes d’agrumes qui viennent chatouiller les papilles… Attention toutefois, le côté très acide ne conviendra pas à tout le monde.

 *

Quittons la gamme Single Origin et goûtons une édition limitée, toujours de chez Café Royal !

Café Royal – Limited Edition – Dark Roast
3,09 € les 10 dosettes
Celui-ci a une boîte vraiment sublime, ornée d’un lion bleu-blanc-rouge (non, pas cocorico !). C’est pour la boîte que je l’ai choisi, j’avoue… nunuche que je suis.
Il appartient aux éditions limitées, au même titre que le café Agent’s Choice Espresso.
Ce café est relativement acide (citron, bergamote) et a une bonne persistance. Il est plutôt corsé. C’est un mix arabica-robusta, aux origines diverses (blend). Pas mauvais, mais pas délicieux non-plus… J’ai fini la boîte, l’ai jetée à regret (elle est VRAIMENT belle) mais n’en ai pas racheté pour autant ! Sympa, sans plus…
*
Café Royal – Lungo Classico
Il appartient à la gamme classique, et coûte par conséquent moins cher que Dark Roast ou Colombia, 2,49 € la boîte de 10 dosettes.
Les capsules sont violettes, et renferment un arabica équilibré, nullement acide, qui se révèle un poil trop léger à mon goût (force annoncée à 6/10 pourtant). Le goût reste peu en bouche, et se fait malheureusement trop vite oublier…
*
 
Café Royal – Espresso Forte
Là encore, nous restons dans la gamme classique, avec des dosettes vendues par 10 au prix de 2,49 € la boîte.
Espresso Forte est présenté comme un café corsé, puissance 8/10.
En effet, il est pas mal corsé, doté d’une bonne amertume. Moi qui n’aime pas les cafés trop acides, j’apprécie ce café, pour son côté équilibré. Pas mal du tout…
*
Café Royal – FLAVOUR – Caramel
Celui-ci, c’est le café délice, celui qui ne plaira probablement pas aux vrais amateurs de café, car il sent plus le caramel que le café…
S’agissant d’un café aromatisé (gamme FLAVOUR), il est vendu un peu plus cher que les dosettes Café Royal classiques, au prix de 3,09 € les 10 dosettes.
C’est un café doux, force 2/5 selon le barème de la marque. Il diffuse ses arômes gourmands tout autour de la machine et réveille le gourmand qui sommeille en nous, pour lui en mettre plein les narines, mais aussi plein les papilles !
Le caramel n’est vraiment pas farouche, et c’est lui qui reste en bouche une fois la tasse avalée… Le café (blend 100 % arabica) se ferait presque oublier…
C’est bon, pour une pause gourmande, délicatement caféinée !
*

Et si nous goûtions d’autres marques ?

Café Moreno – Espresso

Chez Aldi, la marque Moreno se décline en 4 dosettes :

Ristretto

Espresso <– c’est celui-ci que j’ai testé, à 2,49 € la boîte de 10 capsules.

Lungo

Decaffeinato

View this post on Instagram

On teste les dosettes de chez #Aldi ☕️ #coffee

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Et pour tout vous dire… je n’y reviendrai pas…

Nous avons goûté ce café un samedi midi, avec mon homme Nivor, et on s’est regardés après la première gorgée… « Euh, tu as bien mis une capsule ? ». Ouh la, nous sommes tombés d’accord pour dire que ce café était un vrai jus de chaussette… Pourtant, l’homme apprécie les cafés longs et il est rare qu’il trouve un café pas assez corsé, mais là, force était de constater que nous étions plus près de l’infusion que du café… Dommage !

 

*

Bellarom, chez Lidl

Lidl propose sa gamme de dosettes, vendues sous la marque Bellarom.

On a le choix entre différentes variétés :

*Ristretto

*3 espresso : Viola, Palermo et Classico

*2 cafés longs : Modena et Merano

Je vous parle ici de Parlermo, l’espresso des capsules vertes… La capsule est sur-emballée dans un sachet plastique, ce qui ne me plait pas des masses… mais le café en lui-même est totalement à mon goût. Ni trop fort, ni pas assez, il est juste parfait pour une pause en milieu de matinée, ou une fin de repas.

C’est un espresso équilibré, rond, sans amertume ou très peu, qui développe quelques notes délicatement terreuses.

View this post on Instagram

#Bellarom Palermo #espresso #coffeetime

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Voilà pour ce premier épisode dans la cafetière… J’espère que le sujet vous aura plu. Et vous, vous buvez quoi ? Dites-moi tout en commentaire ! 🙂