Les expressions d’entreprise qui hérissent le poil

Aujourd’hui, intro bâclée : petite compil’ d’expression de bizness qui ont le don de m’agacer, et pas que moi je suppose…

Vous êtes prêts ? On commence fort avec :

« Qui va bien » 

Exemple : « Tiens, tu n’as qu’à ajouter un petit tableau qui va bien ! »

Pourquoi c’est chiant ? Parce-qu’on l’a trop entendue cette expression, et qu’elle ne veut rien dire bordeyl !

Variante : « sexy » . Non un site web n’est pas « sexy », un tableur Excel encore moins. C’est tout.

*

« Tu me reviens ? »

Exemple : « Bon, tu regardes avec Jean-Claude ce qu’on peut faire, et tu me reviens ? »

Pourquoi c’est chiant ? Parce-que c’est incorrect en terme de langage. On pourrait dire « Tu me redis » ou « Tu me tiens au courant ». Ce serait tellement plus approprié. Au lieu de ça, on emploie un « Tu me reviens » qui te met Patrick Fiori dans la tête. C’est vraiment insupportable.

Variante : Faire un retour.

Non. Cela fait penser à un reflux œsophagien. C’est encore pire.

 

Je suis charrette.

Exemple : « Ah ouais non mais là je suis charrette. »

Pourquoi c’est naz ? Parce-qu’à la base le terme désigne une réelle situation de j’ai trop trop mais trop de trucs à faire, et qu’à force tout le monde l’emploie pour dire qu’il a un léger surplus de travail. Du coup, on n’a plus d’expression pour les vraies situations super critiques. Et puis même, on l’a entendue un tel nombre de fois que là, ce n’est plus possible.

Brainstorming.

Exemple : « Je vous laisse brainstormer là-dessus ! »

Ouais, parce-que les mots anglais peuvent aussi devenir des verbes. Et c’est encore plus moche.

Pourquoi c’est irritant ? Parce-que c’est un terme utilisé depuis bien trop longtemps, et que d’autres mots bien plus français peuvent servir à traduire la même idée. Essayez « réfléchir » par exemple. Simple, efficace, et moins énervant !

Conf Call

Exemple : « J’ai une conf call à 16 heures. »

Pourquoi on n’aime pas : parce-que ça veut juste dire que tu vas parler à plusieurs interlocuteurs en même temps au téléphone ou sur Skype. Une « conférence téléphonique » ou un « rendez-vous Skype » sonne tellement mieux à l’oreille.

 

« BR » / « cdt »

Ceux-ci se rencontrent dans les e-mails, juste avant la signature. Abréviations respectives de « Best Regards » et « cordialement », ils sont parfois intégrés dans la signature. Autrement dit, la personne ne les a pas écrits pour vous. Ils se sont ajoutés tous seuls, avec le pavé de signature. Non-seulement on abrège la formule de politesse, mais en prime, on l’incorpore automatiquement, ce qui au final veut dire que l’expéditeur ne s’est pas pris le chou à conclure son mail poliment… Discutable, non ?

Je suis sûre que l’on pourrait en lister encore des dizaines et des dizaines… Alors allez-y et laissez-moi les vôtres en commentaires, que l’on rie un peu ! :-p

Publicités

Quelques expressions anglaises…

Hello chers lecteurs ! Vous êtes généralement enthousiastes quand je vous propose des articles sur du vocabulaire nouveau croisé dans mes lectures. Et je vous annonce que cela me fait bien plaisir ! Alors voici une nouvelle louche de vocabulaire et d’expressions sympathiques, en anglais !

Ce sont des termes que j’ai pu glaner par ci par là, dans mes lectures, au travail, dans différents films…

*

On commence avec un verbe « to skim-read« . To skim signifie « to remove floating matter from a liquid« . Vous l’avez ? Il s’agit de « filtrer ».

Et associé au verbe « to read » (lire) il signifie que l’on lit en diagonale, de façon superficielle, afin de repérer les informations essentielles, le plus rapidement possible. 

Vous pourrez utiliser ce verbe dans votre communication professionnelle, pour vous excuser par exemple de demander une information qui était contenue dans un mail. « Oops sorry I should have read your email properly instead of skim reading!«  :-p

 

*

Voici un verbe croisé dans un roman que j’ai lu en anglais : To moonlight.

Moon désigne la lune, et light la lumière. Le verbe to moonlight pourrait être traduit par « travailler au noir ». On imagine bien quelqu’un se cacher, et faire les choses dans la nuit, éclairé par la seule lumière de la pleine lune…

Dans mon livre (dont je vous parlerai bientôt, promis !) l’un des personnages demande à son ami qui lui donne des conseils « You’re moonlighting as a skrink now? ». En gros, « T’es psy maintenant ?! ». Pas mal non, comme expression à réutiliser ?!!

 

*

To be jam-packed se dit d’un lieu ou d’une personne. Cela peut se traduire par « completely full » (bondé, blindé). Le métro peut être jam-packed, aux heures de pointe. Un agenda peut être jam-packed.

Par exemple dans The Second Chance Cafe l’un des personnage répond que « my days are jam-packed as it is. », c’est à dire que ses journées sont déjà bien remplies !

Attention, c’est une expression courante, que l’on n’emploiera pas n’importe quand et avec n’importe qui. On imagine mal un Réceptionniste d’hôtel répondre à un client qui souhaite réserver, que l’établissement est « jam-packed » !

*

Terminons avec To speak someone’s mind.

L’anglais est une langue pratique, qui ne s’encombre pas de mots inutiles, mais fait volontiers des combinaisons, pour exprimer des idées.

Ici, on pourrait traduire littéralement par « parler son esprit ». Concrètement, il s’agit de s’exprimer franchement, de dire ce que l’on a en tête.

He speaks his mind signifie que la personne dit ce qu’il pense, tout simplement.

*

Sur ce, je vous laisse et retourne glaner des expressions, pour vous proposer un nouveau billet très bientôt !

English reading!

Hello hello ! Mon premier billet sur les expressions anglophones vous avait visiblement bien plu, alors j’ai continué ma pêche à l’expression grâce à ma liseuse… Et voici une seconde tournée !

***

A brainwave – littéralement, il s’agit d’… « une vague de cerveau »… Amusant non ? En réalité, cela désigne une idée absolument géniale, une illumination ! On imagine bien la vague qui arrive dans le cerveau, et apporte la bonne idée ! Non ?

Rien à voir, avec les vagues et le sable fin, mais en anglais, on ne fait pas tapisserie… On est une giroflée (regardez sur Google images, c’est plutôt joli) : to be a wallflower.

Comment dit-on « Bas les pattes » ? Tout simplement « keep your mitts off!« . « Mitts » se sont aussi bien les mains en langage familier, que les moufles.

L’adjectif « Cuddly » me plait bien. Les anglophones auront repéré la racine « cuddle » (to cuddle = câliner, enlacer). Quelqu’un qui est « cuddly » est adorable, dans le sens, que l’on a envie de câliner. Cela peut aussi signifier « potelé ».

 En français quand une situation est un peu compliquée, on dit qu’elle est « tendue ». En anglais, elle est collante ! C’est un peu collant avec elle… « It’s a bit sticky with her… ». Je ne sais pas pour vous, mais moi cela me fait penser au papier collant que l’on accroche parfois pour attraper les mouches.^^

Si vous allez au resto et que l’un des hôtes annonce qu’il va « foot the bill« , ne vous attendez pas à ce qu’il fasse un truc quelconque avec ses pieds et la note (foot = pied / bill = facture, note). Cette expression signifie qu’il s’apprête à payer la facture. En gros, c’est lui qui invite !

Toujours dans le domaine de la nourriture, « To eat humble pie » ne devrait pas vous mettre l’eau à la bouche, car il s’agit de manger la tarte de l’humilité… en gros, de reconnaître que vous vous êtes planté, que vous avez eu tort…

Quant à « To take the mickey out of someone » n’a rien à voir avec le monde magique de Disney. Cela veut dire « se payer la tête de quelqu’un » et ce quelqu’un cela peut être vous même d’ailleurs… (she takes the mickey out off herself = elle fait de l’autodérision).

Concluons sur une dernière expression : « To get cold feet » qui veut dire que l’on a soudainement les pieds froids… autrement dit, on a changé d’avis, et on se ravise… On était chaud bouillant, et puis une fois l’euphorie passée, en fait… et bien non !

 

Alors, qu’en dites-vous ? Vous avez appris des choses ? Connaissez-vous des expressions sympas que vous pourriez laisser en commentaire de ce billet ? :-p

J’attends vos commentaires avec impatience !

Expressions anglaises…

Vous le savez si vous me suivez régulièrement, j’aime lire en VO, et notamment en anglais. Cela me permet de m’évader un peu plus, tout en améliorant mon vocabulaire.

Lorsque je lisais uniquement des livres papiers, je ne surlignais rien, et avais la flemme d’emporter avec moi un petit carnet pour recopier des expressions ou des mots nouveaux. Mais l’arrivée d’une liseuse électronique a changé ma façon de lire. En effet, d’une simple pression du doigt je peux consulter la définition d’un nouveau mot, et même surligner un passage pour le garder en mémoire et y revenir plus tard…

Du coup, je me fais un plaisir de conserver quelques nouvelles expressions, que j’essaie ensuite de mémoriser et de réutiliser…

En voici quelques-unes…

The offer is still on the table.

Littéralement : l’offre est toujours sur la table. En français on pourrait dire que la proposition est toujours d’actualité / qu’elle tient toujours.

To chop off someone’s P45.

Cette expression est typiquement anglaise, puisque le P45 est le formulaire que l’on remet à un salarié à la fin de son contrat de travail. Littéralement, on arrache le P45. C’est un peu violent ! Il s’agit d’exprimer l’idée du licenciement.

You have bitten off more that you can chew.

Mot pour mot, cela donne « tu as mordu plus que tu ne peux mâcher. »

Mais il ne s’agit pas d’avoir pris trop de frites à la cantine. L’idée ici est plutôt de viser trop haut, d’avoir trop d’ambition.

To stand on the edge.

Se tenir au bord… au bord d’une falaise (a cliff) ou au contraire du paradis (of paradise)… à vous de voir…

To blow the cobwebs away

Celle-ci me plait particulièrement. Les anglais ne chassent pas les idées noires, mais… les toiles d’araignées. Une balade au grand air, une sortie entre amis, et on enlève les toiles d’araignées pour y voir plus clair ! Joli non ?

Et enfin, la hen night ou hen party, désigne la fête d’enterrement de vie de jeune fille. C’est amusant car « hen » est une poule… On parle donc de nuit/fête de poulette !

Voilà pour cette première sélection d’expressions anglophones. Si cela vous a plu, n’hésitez pas à l’indiquer en laissant un commentaire, et je continuerai avec plaisir à partager mes découvertes avec vous !

See U soon ! :-p