Aux Yeux de Tous [DVD]

C’est parce-que j’adore Mélanie Doutey, depuis qu’elle a joué Clara Sheller pour la série du même nom (c’est vieux déjà), que j’ai regardé sa filmo, et choisi de visionner Aux Yeux de Tous. Le thème m’attirait aussi, puisque le film traite de terrorisme et de vidéosurveillance… On nous annonce un thriller d’un peu moins d’une heure et demi.

Je m’attendais à un truc bien stressant façon 24 heures chrono !

Le film se lance directement, par l’annonce d’un attentat qui vient de toucher la gare d’Austerlitz. On voit la scène depuis une caméra de vidéo surveillance, puis tout de suite après l’explosion, des parasites !

Les autorités n’ont aucune image de vidéosurveillance car tout le système a été détruit… Mais, un pirate particulièrement balaise a accès à la vidéo-surveillance, et aux webcams des particuliers… Il compte bien s’en servir pour démasquer les coupables…

*

Crédible ?

Souvent le hic avec ce genre de film, qui se base sur la technologie actuelle, c’est que les scénaristes se font plaisir, et nous prennent pour des lapins de 3 semaines. Ils arrivent à faire tout et n’importe quoi avec l’informatique. Prenez Jason Bourne (le tout dernier) par exemple, ils anticipent la trajectoire d’un fugitif, sans jamais se planter. Dans certains téléfilms français, ils zooment en x300 sur une photo prise au portable, sans faire apparaître le moindre pixel. Et le spectateur moyen, qui a un minimum de connaissance en informatique, finit par décrocher, devant un tel manque de crédibilité.

 

19720684.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Qu’en est-il avec ce film français ?

Et bien je dirais que l’on entre très vite dans le vif du sujet, puisque d’emblée, on nous annonce l’attentat qui vient de se produire. Puis, nous suivons les recherches du hacker, et voyons les mêmes images que lui… C’est à dire, que (presque) tout est filmé par webcams et caméras de surveillance. Finalement, seules quelques rares scènes pendant lesquelles le hacker est montré (toujours de dos) sont filmées de façon « traditionnelle ».

C’est original, et je dirais même que c’est la grosse originalité de ce film. Le pari était risqué, mais le Réalisateur, Cédric Jimenez, l’a habillement relevé. Le fait de filmer de façon non-conventionnelle ne complique en rien la compréhension, bien au contraire !

Une chance ceci-dit, que les micros soient branchés, et les webcams bien paramétrées… Il y a toujours un PC ou une caméra à proximité de chaque personnage, prêts à jouer les taupes pour notre cyber-hacker… bon, on peut se dire que cela reste crédible, car notre quotidien est rempli de mouchards.

*

L’histoire est franchement pas mal, et on y accroche sans avoir à se forcer. Ce n’est pas ultra palpitant, car cela manque peut-être de profondeur et de petits détails pour que l’on s’attache aux personnages et partage totalement leur panique. Il faut dire que le tout ne dure même pas 1 h 30… C’est probablement un choix de la part de Cédric Jimenez, mais là encore, c’était risqué !

En résumé, Aux Yeux de Tous est un film qui vaut le coup d’œil, car il ne ressemble à aucun autre. D’ailleurs, pour en revenir à 24 Heures Chrono que j’évoquais en introduction, non l’ambiance n’est pas la même, notamment parce-que le danger plane encore certes, mais que l’on n’attend pas un nouvel attentat à grande échelle. Cela n’empêche pas de conserver un bon suspens, et un rythme particulièrement soutenu !

Publicités

Un Homme à la Hauteur [film]

Récemment j’ai vu 20 ans d’ Écart avec Virginie Efira, et ai été agréablement surprise par cette comédie, qui s’est révélée plus qualitative que ce à quoi je m’attendais. Cela m’a donné envie de découvrir la filmo de l’actrice belge française (oui oui, elle a été naturalisée en 2016). Parce-que finalement, j’ai été bluffée par sa présence à l’écran. Je le confesse, je m’attendais à regarder un film léger-léger, où elle servirait surtout à faire joli, et en fait, j’ai été surprise de découvrir qu’en plus d’être superbe, Virginie Efira est aussi très bonne actrice !

J’ai donc choisi de visionner Un Homme à la Hauteur, dans lequel elle donne la réplique à Jean Dujardin. Il faut savoir que cette comédie est un remake d’un film brésilo-argentin Corazón de León !

***

De quoi cela parle ?

Diane (Virginie Efira) est une superbe jeune femme, qui travaille comme Avocate.

Au début du film, elle arrive chez elle après sa journée de travail, envoie valser ses Louboutin, et se prépare à prendre un bon bain, quand son téléphone sonne…

Elle décroche, et se retrouve en ligne avec un mystérieux inconnu qui lui annonce avoir trouvé son portable… En effet, agacée par une discussion conflictuelle avec son ex, Diane a oublié son téléphone à la terrasse d’un café. L’homme au bout du fil lui propose de prendre un café avec lui, et de lui remettre son précieux mobile…

Poli, amusant, Alexandre a tout du parfait gentleman, et Diane n’hésite pas très longtemps avant d’accepter sa proposition… mais une fois sur place, une surprise de taille l’attend… Alexandre mesure 1,36 m !

***

234297.jpg

***

Vous le savez toutes et tous, Jean Dujardin ne mesure pas 1,36 m… Donc il a fallu ruser pour le faire incarner un bonhomme de cette taille. Les acteurs ont joué devant un fond vert, il y a eu une doublure pour les scènes ou Alexandre est de dos, etc etc… Mais on oublie bien vite l’aspect technique, tant les effets sont réussis ! Et on se concentre uniquement sur l’histoire…

L’histoire justement, se lance très vite, et j’ai totalement accroché à celle-ci, puisque le personnage d’Alexandre compense sa petite taille par un bagout et un charisme hors normes ! On comprend que le cœur de Diane chavire…

On comprend aussi que ce n’est pas forcément évident pour la jeune femme de présenter son nouveau mec à ses proches, par peur des réactions…

***

Un homme à la hauteur est une jolie comédie romantique, qui traite de la différence, et du regard que les gens peuvent porter sur ceux qui ne sont pas totalement dans la norme.

On pouvait s’attendre à un film plein de clichés, mais finalement, ce film tire son épingle du jeu… Certes il y a des préjugés, des gens qui parlent à Alexandre comme à un gamin, d’autres qui ne peuvent pas concevoir que Diane s’amourache de lui à cause de sa taille, d’autres encore qui se moquent ouvertement de lui. Mais tout reste savamment dosé, et donc totalement crédible…

J’ai encore une fois été convaincue par Virginie Efira, et j’ai été ravie de visionner ce film, que je vous conseille vivement !

Un Petit Boulot [Cinéma]

Je vais très peu au ciné. Mais ce jour là, l’homme a ramené des places qu’une collègue devait utiliser avant une date limite. Il a fallu trouver un film tentant à l’affiche… Le seul qui nous faisait envie, et passait à nos horaires était : un Petit Boulot.

C’est une comédie française qui met en scène Romain Duris et Michel Blanc.

Il sort… aujourd’hui, le 31 août 2016 ! (Et oui je l’ai vu en avant première).

***

unpetitboulotaffiche-1467901386 (1).jpg

Jacques travaillait à l’usine, mais depuis qu’il a été licencié, il a tout perdu du peu qu’il avait…

Alors quand le mafieux du coin lui propose 20 000 € pour liquider sa femme, il n’hésite pas bien longtemps.

Jacques devient tueur à gages, comme ça, pour une fois…

***

Quand j’ai lu le synopsis d’Allociné, je me suis demandé à quoi il fallait que je m’attende… Comédie ? Drame ? Un peu des deux ?

Un Petit Boulot est à cheval sur plusieurs genres. C’est une comédie grinçante. On sourit tout du long. Parfois même on rit. Il faut dire que le personnage de Jacques est attachant, et que Duris joue décidément très très bien.

Exécuter la femme du mafieux ne le réjouit pas forcément, mais il prend cela comme un job d’appoint, une façon de se sortir du pétrin. Finalement, il découvre que ce n’est pas si compliqué que cela, et qu’il pourrait même s’arranger avec sa conscience, en flinguant ceux qui lui ont mis le nez dans le caca… une sorte de Robin des Bois avec un pistolet…

On est loin du tueur à gage américain, avec notre Duris national et sa coupe mulet qui s’accorde très bien à la déco de son appart, so 80’s !

Tout ce qu’il veut, c’est mener une vie décente, avec ses anciens potes d’usine, et une petite nana… rien de plus.

Romain Duris est excellent dans son rôle de looser aux cheveux gras. Il aimante la caméra.

Faut-il préciser que Michel Blanc est un mafieux convaincant et attachant également ?

Le scénario est bon, les acteurs sont excellents. Il faut donc absolument voir Un Petit Boulot, et vite ! Même la fin est très très bonne, et nous a ravis, mon homme et moi-même !

***

Réalisateur : Pascal Chaumeil

Scénario : Michel Blanc, d’après le roman de Iain Levison

Blanche-Neige revisitée…

T’as les boules hein, Neige ? Voilà le genre de réplique que l’on peut entendre dans cette Xième version du conte de Blanche-Neige. Le ton est donné !

C’est sur un vide grenier que j’ai trouvé ce DVD de la nouvelle Blanche-Neige. Je n’en avais jusque-là jamais entendu parler, mais je suis très bon public pour les films de princesses… J’avais adoré Il était une Fois, film de Disney qui faisait atterrir une princesse de conte de fée dans le New-York actuel. Je m’attendais à peu près à la même chose, avec ce film français.

image

Dans la Nouvelle Blanche-Neige, Claire Keim et Lou de Laage se partagent l’affiche. La première incarne Gabrielle, sublime épouse d’un riche industriel, Stéphane Leroy, qui a récemment sombré dans le coma… La seconde n’est autre que la fille de  Leroy. Elle est en pensionnat depuis son plus jeune âge, car elle a perdu sa mère…

Gabrielle n’a qu’un objectif dans la vie : palper des sous (et peut-être aussi être la plus belle, mais l’accent n’est pas vraiment mis sur ce point contrairement au dessin-animé)… Quand Blanche (la jeune fille) rêve de devenir la nouvelle égérie de Cacharel, pour rencontrer le photographe Adrien Neige, et pourquoi pas, retrouver son père en faisant la une des magazines…

 

***

La nouvelle Blanche-Neige est un conte moderne. Maître Miroir, l’avocat, apparaît sur une télé écran plat. Blanche rêve sur sa tablette tactile. Les sept nains sont en réalité des mômes de la DASS.

Ce que je n’avais pas vu sur la jaquette, c’est que ce film est en réalité un film musical. Dès le début, les acteurs chantent et dansent sur des grands classiques. Les scènes musicales sont très fréquentes, et peuvent dérouter. Je sais que mon homme n’aurait pas tenu plus de cinq minutes !!

Pour ma part, j’ai trouvé que ce film était assez sympa, pour m’occuper pendant le repassage ! On sait comment cela se terminera, et il faut faire preuve de bonne volonté pour accepter certaines scènes peu crédibles. Mais bon, c’est un conte, et nous sommes sensés le regarder avec notre âme d’enfant ! Les images sont jolies, et le côté nostalgique fait le reste… J’ai donc tenu les 85 minutes que durait le DVD. Une fois le disque éjecté, je suis passée à autre chose assez rapidement.

J’ai parfois souri, notamment quand Claire Keim apparaît après son « relookage » en vieille femme toute moche. C’était très réussi, et la scène revisitée de la pomme m’a amusée. Mais sinon, je dois dire que j’ai trouvé ce film assez moyen.

Je ne suis pas convaincue qu’il convienne à un jeune public, en raison de scènes très légèrement olé olé. On ne voit rien de véritablement choquant, mais le Chasseur qui doit tuer Blanche-Neige (dans le film il est le fidèle chauffeur de M. Leroy) le fait pour les faveurs sexuelles de Gabrielle, par exemple.

Je ne saurais ni vous conseiller ni vous déconseiller ce film. Il m’a laissé une impression mitigée. Je dirais que c’est un bon film pour s’occuper l’esprit pendant le repassage. Mais il ne mérite pas forcément que l’on s’installe sur le canapé pour le regarder en mangeant du pop corn.

Ce billet aura donc l’intérêt de vous dire que le DVD existe… C’est déjà ça, non ? 😀

Et vous, l’avez-vous déjà vu ? Connaissez-vous d’autres adaptations de classiques de ce type ? Si vous souhaitez m’en conseiller, je suis toute ouïe !!

@ bientôt