Un Goût de Romance – film

Voici un film américain que l’on pourrait classer sans hésitation dans la catégorie Romance. Je l’ai regardé un après-midi pendant que je faisais du repassage, et il m’a permis de passer un moment agréable !

002751-jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Sara et Gilles sont voisins. Ils tiennent chacun un resto. Mais à part l’emplacement géographique, leurs établissements n’ont rien à voir. Celui de Sara est très luxueux, spécialisé dans la cuisine française, tandis que celui de Gilles est un « diner » à la bonne franquette où l’on sert des burgers et de frites.

Au départ, Sara est agacée par ce nouveau voisin, qui vient perturber son quotidien, avec sa musique trop forte. Elle le snobe… Mais bien vite, vous vous en doutez, les sentiments que les deux restaurateurs nourrissent l’un pour l’autre vont évoluer, aidés notamment par la petite fille de Gilles, la très attachante Hannah (que l’on avait déjà vue dans la série Once Upon a Time notamment).

*

C’est Teri Polo, actrice et playmate que l’on a pu voir dans Mon Beau-Père et Moi, qui incarne le Chef Sara. Gilles le pompier sexy, est joué par James Patrick Stuart.

*

Ce film est très classique. Le scénario sent le réchauffé. On a deux protagonistes qui n’ont a priori rien en commun… mais finissent par se mettre ensemble. On sait d’emblée que cela finira ainsi, et on voit d’entrée de jeu comment cela va se goupiller, grâce à la petite Hanna.

Il n’y a a qu’à voir les profils : un pompier veuf et sexy, qui élève seul son adorable gamine, et une femme seule, qui semble très pète-sec mais s’attache immédiatement à la petite fille en question…

Ce n’est pas le suspens qui fait l’intérêt de ce film, vous l’aurez bien compris. Mais malgré tout, on passe un moment agréable, car les personnages sont attachants. Peut-être que l’histoire est un peu trop lisse, trop facile, pour convaincre totalement. J’aurais aimé que les personnages rencontrent quelques difficultés, et que l’on soit un minimum surpris, pour vraiment apprécier ce film…

En définitive, c’était vite regardé et ce sera vite oublié, mais cela ne veut pas dire que ce film est à zapper… à voir en faisant du repassage ou pour répondre à un gros besoin de douceur ! :-p

 

The Lunchbox, la meilleure façon pour atteindre le cœur d’un homme… [DVD]

Je vous parle beaucoup de films américains, un peu de films français, mais trop peu de films indiens… pourtant il y a énormément de films indiens (plus que de films américains), et on en trouve de très très bons… Inutile de reparler de Slumdog Millionnaire, à part pour vous dire de le visionner si ce n’est déjà fait !

J’aimerais vous présenter aujourd’hui The Lunchbox, un film tout en finesse, qui nous rappelle que le cinéma indien ne se réduit pas aux productions bollywoodiennes…

The Lunchbox est une romance qui date de décembre 2013, et dure 1 h 42.

Quand on pense au cinéma indien, on imagine généralement de jeunes gens qui chantent et dansent, mais là ce n’est pas le cas.

*

Le synospsis est original. Je vais vous le faire, à ma sauce…

Ila est une jeune indienne, que son mari ignore royalement. Pour essayer de raviver la flamme, elle décide de lui préparer un délicieux repas, qu’elle fait livrer par le service de coursiers qui dessert la ville de Bombay. Mais… le livreur s’emmêle les crayons (en vrai il parait que cela n’arrive absolument jamais), et remet le repas à Saajan… Lui est un homme bougon, solitaire, qui ne semble plus vraiment avoir le goût de vivre…

Petit à petit, par le biais des petits plats et des notes qu’ils glissent avec jour après jour, Ila et Saajan vont faire connaissance, et réapprendre le bonheur…

*

21054428_20131031170113166

The Lunchobox est une comédie romantique, doublée d’un feel good movie, et le tout a un délicieux goût de curry. C’est à la fois piquant et réconfortant !

Derrière l’histoire de nos deux personnages principaux, qui entretiennent une relation épistolaire à travers des petites boîtes en métal, l’on goûte aussi le quotidien de Bombay, avec cette foule omniprésente, qui s’entasse dans les trains. On découvre la vie d’Ila, jeune et jolie épouse délaissée, qui reste au foyer et trouve une compagnie auprès de sa voisine devenue une confidente ; laquelle voisine n’est jamais visible. Nous ne faisons qu’entendre sa voix !

The Lunchobox nous propose aussi des scènes de bureau, qui permettent d’en apprendre un peu plus sur la vie des employés indiens. Tout est minuté, ritualisé, et la hiérarchie reste très marquée. L’intervention accidentelle d’Ila dans la vie de Sanjan, va même rapprocher ce dernier du jeune homme un peu agaçant qu’il doit former pour reprendre son poste !

Ce film est un véritable délice, qui ne se laisse pas enfermer dans un seul genre. Ce n’est pas totalement une comédie romantique, pas non-plus totalement un feel-good-movie ; c’est un peu de tout à la fois, et cela donne un savoureux mélange, au moins aussi appétissant que les lunchbox concoctées par Ila !

Voici la bande-annonce : ICI