De plus Belle, grand moment d’émotion au ciné !

J’avais gagné une invitation pour assister à la projection du film De Plus Belle, qui met en scène Florence Foresti, dans le rôle d’une quarantenaire guérie d’un cancer.

Le thème n’augurait rien de très joyeux, et l’homme nivor a eu une tête un peu dépitée quand je lui ai proposé d’aller voir ce film. Mais il a accepté de m’accompagner malgré tout, au prétexte que « les acteurs sont bons, donc le film devrait l’être aussi ».

Cela aurait été fort dommage de passer à côté de ce film, car je suis ressortie de la projection des larmes plein les joues. Et l’homme, même s’il a été moins secoué, a passé un excellent moment aussi.

*

*

L’histoire est fort belle, puisque nous assistons à la renaissance d’une femme, qui doit apprendre à s’aimer à nouveau, malgré les ravages faits par la maladie. Elle l’exprime dès le début du film, reprendre sa vie d’avant n’a rien d’évident. Elle n’a plus vraiment l’habitude de s’occuper d’elle, et plus d’objectif à atteindre. Tout le monde la pense guérie, et elle l’est en partie, mais croire que le plus dur a été fait est probablement une erreur.

Lucie doit apprendre à guérir d’avoir été malade (c’est plus ou moins ce que dit l’un des personnages, mais ma mémoire peut déformer légèrement le propos).

Elle doit reprendre le cours de sa vie, renouer avec sa fille ado, apprendre à s’imposer face à sa mère. Bref, se remettre en selle, et le moins que l’on puisse dire est qu’elle a du boulot !

Quant à aimer, cela lui semble bien loin dans le rétroviseur… qui pourrait vouloir de son corps cabossé, et la trouver jolie alors que ses cheveux n’ont pas encore repoussés… (et qu’elle même se trouve laide surtout) ?

Et pourtant… petit à petit, et avec l’aide d’une prof de danse vraiment particulière, Lucie va remonter la pente… Elle sera motivée par une belle rencontre, avec un playboy de boîte de nuit, qui allez savoir pourquoi, va s’intéresser à elle et faire preuve d’une grande que dis-je, d’une immense patience vis à vis d’elle…

Florence Foresti est lumineuse dans le rôle de Lucie. Le prénom n’a probablement pas été choisi par hasard d’ailleurs (Lucie –> lumière). Face à Mathieu Kassovitz, les princes charmants de Disney peuvent aller se rhabiller et ranger leurs chevaux.

On aimerait toutes (et tous) avoir Nicole Garcia en guise de prof de danse/bonne fée, pour nous aider à affronter la vie, et Jonathan Cohen en petit frère complice… Les scènes familiale, et notamment le repas chez la mère sont criantes de vérité. On s’y croirait !

*

 

Ce film est bouleversant par sa justesse. Il ne cherche pas à nous arracher les larmes en nous montrant une femme pitoyable, que la vie n’a pas épargnée. Il ne nous détaille pas par le menu tout ce que Lucie a traversé. Il raconte une histoire finalement assez simple, avec beaucoup de sensibilité, et surtout sans sensiblerie.

Florence Foresti est absolument attachante, touchante. Son interprétation est d’une justesse incroyable.

Et puis, le film évoque aussi les réactions pas toujours évidentes de l’entourage, et plus globalement les relations familiales, notamment la relation mère-fille…

Bien-sûr, il y a la question qui touchera toutes les femmes, celui de s’aimer, et d’être bienveillante avec soi-même, malade ou pas, vieille ou jeune.

En un mot, ce film est une pépite.

Le seul reproche serait que le générique est trop court pour laisser le temps de sécher les larmes et de retrouver une apparence normale avant que les lumières se rallument…

Il vous tente ? Courez dans le cinéma le plus proche !

Bonus : l’action se déroule à Lyon et l’on peut reconnaître des quartiers, notamment celui de la Confluence.

Quelques idées DVD…

Aujourd’hui je vous propose une multi-chronique, pour vous parler des derniers films que j’ai vus. En effet, j’ai pris un peu de retard, et vous confesse que l’idée de devoir rédiger une chronique par film ne m’emballe pas énormément, vilaine blogueuse en carton que je suis. :-p

Pour commencer, j’aimerais vous parler de Barbecue, comédie française sympathique, qui regroupe des comédiens tous aussi sympathiques. J’avais une petite appréhension avant d’appuyer sur PLAY car au casting de Barbecue, on trouve notamment Florence Foresti et Franck Dubosc, que j’ai tendance à trouver parfois agaçants. Mais finalement j’ai passé un bon moment devant ce film, qui met en scène une bande de potes.

Antoine, campé par Lambert Wilson, a cinquante ans, et il vient de réchapper à un infarctus. Pour lui qui a toujours fait attention à vivre sainement, c’est un coup dur. Il décide donc de changer ses habitudes… ce qui ne sera pas sans effet sur ses proches…

Certes, ce film ne sort pas vraiment des sentiers battus, et nous rappellera moult autres comédies qui mettent en scène des bandes de potes. Mais qu’importe, cela reste un petit film léger et charmant.

barbecue.jpg

Ensuite, j’ai visionné Voisins du Troisième Type avec Ben Stiller. Là encore, je n’étais pas totalement convaincue, car parfois cet acteur peut être franchement excessif. Mais l’homme insistait, et comme je ne peux pas lui imposer de regarder uniquement mes films, j’ai cédé… Grand bien m’en a fait !

Il s’agit d’une histoire un peu loufoque, qui commence par l’horrible assassinat d’un agent de surveillance d’une société… Son ancien Manager se met en tête de retrouver le coupable, et de fonder une milice de quartier, pour assurer la sécurité de tous… sauf que, la milice n’attire que des gens qui ont tous un grain, et que le tueur s’avère être… un alien !

Je ne suis pas toujours preneuse pour un film d’aliens, mais ici finalement, l’accent n’est pas mis sur le côté alien. On rit plutôt grâce à la milice des bras cassés, qui enchaîne les gags à la noix. Et pour autant ce n’est pas trop lourd. Cela reste assez subtile, pour une comédie, et on sourit du début à la fin, sans voir le temps passer…

20211367

Agréable surprise également pour Just Married no Sex, avec la délicieuse Brittany Murphy. Le titre laissait présager un film un peu lourdingue, mais finalement on nous sert ici une jolie petite comédie romantique. Le pitch ? Un jeune couple, mignon, amoureux, qui se dit oui pour la vie et part en lune de miel… Sauf que la catastrophe commence… Rien ne se passe comme prévu et les deux tourtereaux rentrent fins remontés l’un contre l’autre. Le film a l’originalité de commencer par la fin, et tout l’intérêt va être de découvrir ce qui a poussé nos deux protagonistes à se prendre la tête à ce point… Les personnages sont attachants, et les gags passent bien…

Le petit plus, c’est que la lune de miel se passe en Europe et qu’il y a des clichés à la noix sur notre culture (pas d’exemple, vous aurez la surprise intacte si vous souhaitez visionner ce film !).

Cette comédie romantique nous a plu, autant à mon homme qu’à moi-même !

35284.jpg

Voilà pour mes nouveautés, qui ne sont pas des films tous récents ! Peut-être vous aurai-je donné envie d’en visionner un ou deux (ou trois). N’hésitez pas à me le dire en commentaire ! 🙂