L’Elysée : Histoire, secrets, mystères par Patrice Duhamel & Jacques Santamaria

Je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout du tout passionnée par la politique. Je me tiens au courant de l’actualité, car je pense qu’il est nécessaire de rester informé, pour pouvoir voter en connaissance de cause. Mais le sujet est loin de me tenir en haleine.

Pourtant, quand j’ai vu ce livre dans les nouveautés proposées sur Net Galley, j’ai cliqué pour en savoir plus… Pourquoi ? Parce-que cela me semblait être un ouvrage intéressant, qui permettait de regarder par le trou de la serrure… et que j’aime bien les livres de ce type…

J’avais lu le fameux et dispensable Merci pour ce Moment de Valérie Trierweiler, et l’avais trouvé bien plat, sauf pour les passages sur l’Elysée, ceux qui évoquaient le protocole et les discussions en off. Par exemple, quand l’ex première dame décrivait son entrevue avec Carla Bruni, au moment du changement de pouvoir, cela m’avait pas mal intéressée…

J’espérais avec ce livre, découvrir les coulisses de l’Elysée… le tout dans un livre à la portée de n’importe quel citoyen français.

*

51tbKMhgibL.jpg

Patrice Duhamel est Journaliste Politique, et a été Directeur de France Télévisions de 2005 à 2010, ainsi que patron de différents médias. Jacques Santamaria, est Réalisateur et Scénariste, et a notamment adapté plusieurs romans de Georges Simenon pour la télévision.

*

Le livre dont je vais vous parler a déjà été édité précédemment, et il s’agit d’une actualisation, très à jour puisque on y retrouve des mentions à des événements très très récents (l’échec de N. Sarkozy aux primaires de la droite et du centre, le mini-scandale du coiffeur de François Hollande, etc…).

L’ouvrage se compose de nombreux chapitres, qui sont tous courts, et classés par ordre alphabétique. Par exemple, on trouve une entrée sur le thème des chiens et chats, dans laquelle les auteurs nous parlent des animaux des différents locataires de l’Elysée.

Il y a également un chapitre consacré à la Coiffure, un autre aux Cuisines, un autre encore à aux Garden Party… D’autres chapitres sont plus sérieux, comme celui consacré à l’État d’Urgence.

On alterne les thèmes, toujours abordés de façon très accessible, et divertissante.

Ce livre est une mine d’anecdotes, qui nous permet d’en apprendre énormément, sans nous fouler les neurones !

Pour moi qui n’ai pas une culture politique très étendue, cette lecture a été fort enrichissante, et néanmoins plaisante. J’ai appris beaucoup de choses, en passant un agréable moment.

C’est pourquoi je conseillerais vivement ce livre, à quiconque aurait envie d’en savoir un peu plus sur l’histoire française, et sur la fonction de Président, sous notre cinquième République, mais aussi avant, puisque le livre aborde la vie à l’Elysée depuis sa construction !

***

Publicités

[Lecture] Merci pour ce moment…

Quand le livre de Valérie Trierweiler est sorti en septembre 2014, cela ne m’a fait ni chaud ni froid. J’avais bien une opinion là-dessus. Je me disais que ce n’était pas très élégant de laver son linge sale en famille. Mais je ne me suis pas posé une seule seconde la question de le lire. Cela ne m’intéressait pas.

Et puis, presque deux ans plus tard, me voilà devant ma PàL, à chercher une autobiographie… Je voulais lire une histoire vraie… et la seule que j’ai trouvé était celle de l’ex première dame, car on me l’avait prêté…

Je ne me cherche pas d’excuse. J’assume d’avoir lu ce livre. Et je vais aujourd’hui vous donner mon avis…

***

Dans Merci pour ce Moment, Valérie Trierweiler raconte son histoire avec François Hollande, en focalisant sur la fin de celle-ci et notamment sur l’affaire Julie Gayet. Elle nous décrit comment ce qu’elle pensait n’être qu’une rumeur montée de toute pièce pour déstabiliser le Président s’est révélé être vrai, et à quel point elle s’est sentie blessée.

Je ne ferai pas de mystère, je n’ai pas accroché. Pour moi une bonne autobiographie doit nous faire adhérer au point de vue de son auteur. On doit s’attacher à lui, adhérer à son histoire… Là, je n’ai pas réussi à ressentir de l’empathie pour Valérie Trierweiler. Et c’est embêtant car avant ma lecture je me disais quand-même que c’était moche d’avoir été ainsi trompée, et humiliée publiquement…

Sauf que Merci pour ce Moment ne m’a paru être qu’un déballage d’infos contre François Hollande, servant de prétexte au passage pour redorer le blason de Mme Trierweiler.

Chaque jour dans la rue, des femmes, souvent, mais aussi des hommes, viennent me voir, ils me parlent de ma « dignité ». Je suis parfois obligée de tempérer leurs propos, très durs à l’encontre du Président.

Je n’éprouve aucune sympathie particulière pour François Hollande, et ne m’intéresse pas vraiment à la vie politique. J’aurais plutôt eu tendance avant de lire ce livre, à « soutenir » la femme trompée. Mais dès les premières pages, Valérie Trierweiler nous livre un autoportait d’une femme capricieuse et impulsive, auquel il est difficile de s’attacher…

On apprend qu’au départ elle ne croyait pas à la liaison avec Julie Gayet, mais que néanmoins elle a fait plusieurs « crises » pour exiger un démenti public, allant jusqu’à prendre une forte dose de somnifères en face de François Hollande, pour le faire réagir. Est-ce une réaction sensée ? J’ai trouvé cela assez surprenant de la part d’une femme de son niveau…

Plusieurs fois, elle insiste sur le fait que lorsqu’elle a quitté son ancien mari, pour vivre sa passion avec François Hollande, celui-ci n’était absolument rien. Et donc, elle n’a pas été motivée par le pouvoir. Cela revient à plusieurs reprises dans le livre, et finit par être réellement lassant, et par ne pas vraiment jouer en sa faveur, car j’ai perçu cela comme une façon peu subtile de rabaisser son ex conjoint.

Je ne dis pas que sa situation était facile ou enviable. Au contraire, cette histoire a donné une mauvaise image d’elle, alors que sa position était déjà assez instable, en tant que concubine du Président. On saisit bien dans son récit, qu’elle a eu peur de se retrouver sans ressources, elle qui avait dû renoncer à son travail chez Direct 8 sur demande du Président. Mais j’ai eu du mal à admettre que cela justifie une telle vengeance…

J’assiste à la naissance d’un personnage, qui a mon nom, mon visage, ma vie, mais qui n’est pas moi, un double de fiction.

On perçoit bien tout au long du récit, qu’elle a souffert de l’image qui a été donné d’elle. Elle insiste largement sur le fait qu’elle vient d’un milieu défavorisé, et que le fait d’avoir été « traitée » de bourgeoise hautaine lui a fait beaucoup de mal. Mais j’ai quand-même eu du mal à avaler les passages sur ses origines modestes. Le livre sert à mon humble avis à la rendre toute belle et toute lisse, et à rabaisser son ancien compagnon…

Certains passages sont intéressants, notamment sur la façon dont s’est déroulée la passation de pouvoir avec Nicolas Sarkozy. On en apprend un peu sur le protocole. Mais ce n’est pas vraiment le but de ce livre ; vous l’aurez compris !

Rien ne passionne François en dehors de la politique. Rien ni personne. La littérature ne l’intéresse pas, pas davantage le théâtre ou la musique.

Ce livre me semble être rédigé à la hâte, sous le coup de l’émotion. Il reste très factuel, sans véritable analyse. Il se lit bien et vite, mais il s’oublie tout aussi rapidement. Par moments j’ai eu la tentation de sauter des pages, lorsque l’auteure fait des retours en arrière pour raconter ses rencontres avec Hollande avant qu’il ne soit Président, se passant un peu de pommade par la même occasion (elle nous raconte qu’elle vient d’un milieu défavorisé, qu’elle doute d’elle-même etc…).

IMG_2924.JPG

Voilà, je pourrai dire que j’ai lu Merci pour ce Moment, et passer à autre chose…

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?