Nouvelle DS3

La DS3 restylée est sortie, et à moins de vivre sur Mars depuis quelques semaines, vous n’avez pas pu passer à côté de l’information. Bon, j’en fais un peu des caisses, mais c’est vrai que chez moi en tout cas, les publicités sont partout, et je n’arrête pas de croiser des énormes affiches qui permettent de découvrir la nouvelle version de ce modèle. Et puis il y a la pub télévisée, qui met en scène Iris Apfel, une mamie excentrique qui annonce qu’on lui a dit un jour « Toi tu n’est pas jolie, mais tu as beaucoup, mieux, tu as du style », ça y’est, vous l’avez ?

Sortie en 2010 et déjà restylée une première fois en 2014, la DS3 voit à présent le logo DS remplacer les chevrons de Citroën (DS est devenue une marque à part entière en 2014). Le gros changement réside véritablement dans la calandre, mais les lignes de la voiture reste à mon sens globalement les mêmes.

La DS3 est proposée dans un nouveau coloris : Rouge Aden, et se voit enrichie de nouvelles options comme l’aide au démarrage en côte ainsi que les radars de recul. Le toit est toujours personnalisable, et DS a élargi son catalogue de stickers, pour permettre encore plus de combinaisons !

Côté moteur, elle est toujours proposée en essence 1.2 L Puretech 82 manuelle, en 1.2 110 CV manuelle ou auto, et 1.6 THP 165, ainsi que, et là c’est nouveau, en 1.2 L Puretech… 130 chevaux ! Ce dernier moteur affiche 6 rapports. Pour les diesels, deux choix sont proposés, les 1.6 L BlueHDI en 100 ou 120 chevaux.

La version cabrio (ci-dessus) existe avec 4 coloris de toile différents. 

Globalement, il est toujours possible de personnaliser le toit (couleur et stickers), de choisir ses coques de rétroviseurs, et bien-sûr, ses jantes. La personnalisation on vous dit !

Alors, jolie cette new DS ?

La Smart à Genève

Je vous l’avais annoncé, j’ai visité le Salon de l’Automobile de Genève ce week-end. Et j’en ai profité pour prendre des centaines de clichés, et monter dans un maximum de véhicules ! Je vous proposerai dans les jours à venir, quelques billets, pour vous faire partager ma visite… 

Aujourd’hui je vous invite à découvrir ou redécouvrir la Smart For Two !

Smart, dans l’esprit de beaucoup d’entre nous, c’est le petit pot de yaourt, la voiture que l’on peut garer perpendiculairement au trottoir, et caser facilement dans des places qui n’en sont pas vraiment. C’est une minuscule voiture super pratique notamment dans des villes où le stationnement est un véritable casse-tête, comme Paris, ou encore Lyon.

Je pense que pour beaucoup de personnes, le nom de Smart évoque encore cela, la toute première Smart For Two.

Pourtant, la marque allemande propose désormais plusieurs modèles… Il y a la nouvelle For Two, et la nouvelle For Four, une quatre places compacte dont la pub passe en boucle à la télé, et me fait bien marrer. Vous l’avez vue ?

C’est un type qui va pour se garer avec sa Smart, et qui pousse un petit cri aigü en voyant ses copains à l’arrière. Et oui, la voiture est si petite, qu’il en avait oublié que c’était une quatre places ! Il ne m’en faut pas plus pour pouffer devant ma télé !

IMG_3352.JPG

Ci-dessus, la Smart version 4 places. J’adore cette couleur…

Si pour les premières versions, la For Four différait franchement niveau look, de la For Two, pour les versions actuelles, on ne peut pas en dire autant. Les deux voitures se ressemblent beaucoup, avec leurs lignes toutes en courbes. Mais bon, je m’égare, car c’est bien de la deux places que je veux vous parler aujourd’hui !

Parlons un peu de la For Two alors, et précisons que moteur et boîte de vitesse sont implantés à l’arrière de la voiture. Elle se décline en trois motorisations, essence uniquement (61, 71 et 90 chevaux), ce qui ne semble pas déconnant pour un véhicule typiquement citadin.

La For Two est équipée du Start&Stop de série. Quelques mois en arrière j’aurais dit que c’était plutôt cool. Mais depuis j’ai acquis un véhicule équipé de cette option, et je peux vous dire que je ne m’en sers jamais. Il n’est que très rarement disponible, et du coup je n’ai pour ainsi dire jamais l’opportunité d’y avoir recours… Cependant, je ne saurais vous dire ce qu’il en est sur la Smart… car vous l’aurez compris, je n’ai pas eu la chance de la conduire.

IMG_3359

La For Two est toujours aussi compacte. Elle mesure 2,69 m de long, exactement comme l’ancienne ; et reste vraiment unique sur le marché, en ce sens que même la Toyota IQ, minus parmi les minus, affiche une longueur de 2,98 m.

Le coffre s’ouvre en deux parties, comme sur une C2. A mon sens ce n’est pas toujours super pratique, mais il faut savoir ce que l’on veut, et là en l’occurence, on parle de petite citadine et pas d’un break familial ! Ce coffre offre un volume de 260 litres. A noter toutefois, le moteur étant à l’arrière comme sur la Twingo, attention si vous transportez des surgelés…

La For Two existe en de nombreuses combinaisons de coloris, car oui, elle est bicolore… Vous pouvez la choisir toute noire, avec panneaux de carrosserie et cellule de sécurité (ce sont les noms des différentes parties de la carrosserie) de la même couleur. Mais vous pouvez aussi vous lâcher et opter pour une voiture orange et noire, ou grise et jaune !

Si l’on se réfère au site officiel (car à Genève, les prix sont en CHF, logique), la For Two est proposée à partir d’environ 10 000 €. Ensuite, tout dépendra des options choisies, comme toujours…

Moi je la trouve mignonne, mais je garde ma Ka que j’aime d’amour. Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Salon de Genève 2016 – Premières impressions

Après trois heures de car passées en compagnie d’un excellent livre (dont je vous parlerai bientôt) et d’un enfant qui malaxait le siège et par extension, mon dos avec ses genoux, malgré les remontrances de son père, nous sommes arrivés à Genève !

Hop on prend la navette gratuite entre le parking et Palexpo, on passe la file d’entrée qui s’avère être rapide malgré l’affluence (2-3 minutes), et on file aux toilettes avant de se lancer dans la fourmilière !

IMG_2565.JPG

Petit cliché pris sur la route…
Petit détail pratique qui a son importance, certes il y a souvent la queue aux WC des dames, mais tout est propre et on trouve du papier toilette sans avoir à ouvrir 5 cabines ! J’y retournerai dans la journée et jamais n’aurai de mauvaise surprise. En plus les toilettes sont gratuites.

Il y a un vestiaire à disposition pour laisser sacs et manteaux, à CHF2 par articles.

IMG_2582.JPG

Le salon est toujours aussi fréquentés et on entend parler dans toutes les langues (enfin… surtout français, allemand, italien…). Nous sommes restés coincés cinq bonnes minutes dans une foule compacte à proximité du stand Bugatti. Les gens commençaient à s’énerver et certains à vouloir se frayer un passage avec les coudes. C’était un peu flippant mais nous en sommes finalement sortis.

Globalement, nous avons visité les stands accessibles et laissé de côté ceux pris d’assaut. Poireauter et devoir écrabouiller cinquante pieds pour essayer de prendre une photo floue avec le zoom au maximum, très peu pour nous !

IMG_2670.JPG
Les accessoires Peugeot

Cela ne nous a pas empêché de bien profiter de cette édition 2016 du salon !

Pour ma part j’ai adoré monter dans les petites citadines, qui sont ma catégorie de prédilection ! J’ai « testé » la Smart Fortwo, la Seat Citygo (identique à la WV Up!), la Twingo, la C1, et bien d’autres…

Seat Citygo

IMG_2860

Je ne suis pas bien convaincue par les intérieures de portirères sans garniture, que l’on retrouve dans plusieurs petits modèles, notamment ici dans la Citygo…


Voici la version Up! Beats, une finition haut de gamme de la VW Up! (ci-dessous)

IMG_2899.JPG

J’ai été surprise par l’intérieur vraiment coloré et réussi des deux françaises ! Certes il faut prendre des options et sortir les sous qui vont avec pour ajouter les jolis gadgets, mais le résultat s’avère très sympa… Jugez plutôt !

Ci-dessus, une finition spéciale de Twingo… (système d’ouverture de la portière arrière, à gauche)… car oui c’est une 5 portes !

Intérieur de la même Twingo…

IMG_3258

La mode est aux rétroviseurs « dépareillés » et globalement j’aime bien cela. On les retrouve sur la mini citadine de Citroën…

IMG_3261

Cette finition spéciale, présentée ici en décapotable, offre un habitacle coloré qui m’a bien plu… dans les tons rouge corail, avec des rayures ! Sympathique non ?


Je n’ai pas pu monter dans la Kia Picanto car des gamins s’amusaient à son bord (cette année j’ai été surprise par le nombre de mômes qui montaient dans les voitures et touchaient à tout, sans que les parents semblent être à proximité) alors je me suis rabattue sur la Rio… Sublime de l’extérieur (ce n’est que mon avis et le fait qu’elle ait été présentée en rouge a pu influencer), l’intérieur m’a déçue notamment car la position de conduite est particulièrement basse.

J’ai pu voir l’Opel Karl, mais il était l’heure de partir donc je n’ai pas eu le temps de monter à son bord.

IMG_2828.JPG

Je retiendrai de cette édition 2016 que le stand Citroën était un bonheur pour les jambes fatiguées. Tout moquetté, il permettait de reposer les pattes des visiteurs fourbus… Un bien joli cadeau en fin de journée !

La DS3 ne change pas énormément de ses versions précédentes… mais elle a de la gueule, c’est indéniable. Sa nouvelle calandre lui va à merveille. Je vous proposerai un billet spécial pour ne parler que de la DS3 !

La nouvelle Méhari attirait beaucoup de curieux et une petite file s’est formé pour monter à son bord.

IMG_2739.JPG

Ci-dessus, l’Opel Karl

Chez Peugeot il y avait de quoi se rincer l’œil également et j’ai bien aimé la 208 à la carrosserie matte.

IMG_3123
Ci-dessus, portière de Renault Zoé
Quant à Renault, puisque l’on parle des frenchies, j’ai pu monter dans la Zoe (je l’avais déjà fait l’année de sa sortie). L’intérieur de la petit électrique est vraiment très sympa…

 

IMG_3120

Ce sera tout pour les premières impressions car je préfère les articles concis. Mais il y aura d’autres billets sur le Salon dans les jours à venir ! Sauf… si vous me dites que cela vous gonfle royalement !! 😉