Fitness Body Book – Sissy Mua

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir une lecture un peu différente de celles que je vous propose d’habitude. Il ne s’agit pas d’un roman, mais d’un livre pratique, sur le fitness !

Dans Fitness Body Book, la youtubeuse que l’on ne présente plus, revient sur sa découverte de la musculation, et sur ses débuts sur Youtube. Elle présente ensuite sa philosophie, son organisation pour pratiquer le fitness, et sa vision de la diététique.

Elle détaille comment organiser son programme, en fonction des jours que l’on peut consacrer à la musculation dans une semaine.

Enfin, en fin de livre, elle donne des programmes types, pour pratiquer chez soi ou en salle.

Le livre est plutôt chouette, bien mis en page avec des titres lisibles, des petites notes dans les marges, et de nombreuses photos de qualité. J’ai noté quelques petites coquilles, notamment dans l’ordre de montage des photos, pour expliquer comment réaliser des burpees. Je vous montre ci-dessous :

View this post on Instagram

Fitness Body Book #burpees

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Je pense que l’image du saut, aurait dû se trouver tout à la fin et pas au milieu. 🙂 Mais franchement, je cherche la petite bête, car l’ensemble est bien fait.

C’est un ouvrage plutôt complet, qui aborde le fitness dans sa globalité, en évoquant aussi les bases de la nutrition, et la question de l’organisation. Il me semble tout à fait indiqué pour un nouveau pratiquant, qui voudrait se lancer sérieusement.

Il contient une mine d’informations utiles, pour les débutantes de fitness, sans aller trop dans le détail et noyer le lecteur dans des explications trop pointues.

Je dois dire que j’ai été surprise en bien, car globalement je ne suis pas une fan de Sissy Mua. Je la trouve un peu trop « commerciale » et ne partage pas toujours sa façon de voir les choses, notamment sur l’alimentation (elle diabolise les pâtes et parle des pâtes de lentilles corail comme s’il s’agissait d’un aliment miraculeux). Mais là, honnêtement, son livre me semble être un bon outil.

Je ne vais pas en faire un livre de chevet, car je n’y ai rien appris. Mettons de côté la fausse modeste. Cela fait plus de cinq ans que je m’entraine, donc j’ai déjà lu et vu pas mal d’informations sur la musculation. Je connait les principaux exercices. Je sais globalement comment organiser mes macros. Je suis capable de construire et faire évoluer mon programme. (Mais en effet, lorsque j’ai débuté, j’ignorais pas mal de choses… que ce livre aurait pu m’apprendre !)

Ce livre me semble parfait pour les débutantes de musculation, et peut être une belle idée de cadeau ! 🙂

[Lecture] Travailler avec des cons

D’habitude je suis plutôt friande de romans, des thrillers, d’histoires d’amour, de livres historiques. Je lis peu de bouquins que l’on classerait dans les catégories « guides pratiques » ou « humour » et préfère les histoires, les récits qui me font m’évader.

Mais allez savoir pourquoi, un jour, j’ai croisé la route de Travailler avec des Cons, et je l’ai acheté. Techniquement, il s’agit d’un « essai ». C’est comme cela que plusieurs sites marchands le classent.

Il ne coûtait pas cher (je me fournis essentiellement chez Emmaüs, à 50 centimes le poche), cela a dû aider. Et puis c’est un livre court, puisqu’aux éditions J’ai Lu il tient en 124 pages, annexes comprises !

IMG_1448.JPG

Sur la couverture, on peut voir un café renversé, et un panneau stipulant « Indispensable guide de survie au bureau !« .

Cela sentait le livre rigolo et pas prise de tête, alors pourquoi pas…

Ce livre vaut normalement 5 €. Il est publié chez J’ai Lu et date de 2009.

Point de nom d’auteur sur la couverture, mais à la place, un pseudonyme : Ton Voisin.

Il y a aussi un blog, et des comptes sur les réseaux sociaux, tous au nom de cet énigmatique Ton Voisin qui se présente comme « Écrivain APATRIDE, voleur de sucres dans les bars, revendeur de spéculoos non grignotés ! » !

Assez parlé, lisons maintenant !

IMG_1449.JPG

Le livre se décompose en 9 leçons qui nous proposent d’apprendre à reconnaître le con au bureau, et à lui faire face.

Étonnamment, j’ai été assez prise par ma lecture, alors que je m’attendais à un livre… assez con. Alors bien-sûr, cela ne vole pas très très haut, et il y a des phrases un peu vulgaires, qui ne m’ont pas totalement charmée. Mais en fin de compte, le livre est plutôt bien écrit. C’est plein de jeux de mots qui, il faut le dire, sont assez bien trouvés, et moins lourds que ceux de certains comiques actuellement à la mode [normalement les jeux de mots à répétition, cela me lasse assez vite, mais là j’ai bien aimé]. Il y a des comparaisons amusantes, des exemples qui vous parlerons forcément, comme le fait que le con au bureau aime employer des mots qu’il apprend en séminaires, et surtout des mots anglais.

J’ai trouvé que l’auteur aurait pu donner plus d’exemples, plus d’anecdotes qui nous auraient à tous fait dire « oh mais oui, j’ai connu un con qui faisait ça ! ». Je pense notamment aux gens qui tapotent leur stylo sur leur bureau ou reniflent pendant des heures au lieu de se moucher, imposant à tout l’open space leurs bruits parasites.

Travailler avec des Cons n’est pas un livre qui changera le monde du bureau, mais c’est un petit bouquin moins con qu’il n’y parait, bourré de phrases qui font sourire…

« Le stress au travail est souvent lié à une surexposition à la connerie. »

J’ai entamé ce livre en me disant que s’il ne me plaisait pas, je pourrais toujours l’abandonner en cours de route, et passer à autre chose. Mais finalement la question ne s’est pas posée car je l’ai lu en trois fois, donc assez rapidement. Le style fait que l’on tourne les pages et enchaîne les chapitres sans difficulté.

J’en profite pour souligner ici que le con au bureau peut très bien avoir un faciès convenable ; aussi l’appellation « tête de con » qui viserait à faire croire qu’un con au bureau est physiquement reconnaissable, me semble t-elle exagérée.

Je m’attendais éventuellement à trouver des astuces à appliquer pour gérer les cons au bureau, mais l’auteur reste surtout dans la théorie pour ce qui est d’agir. Il explique les points faibles du con, mais ne nous dit pas très concrètement comment s’en servir. Il suggère de lancer des malédictions, mais je me verrais assez mal faire cela en face d’un collègue !

Ce livre est donc avant tout un livre qui sert à nous faire sourire et dédramatiser, avant d’être un vrai guide !

Grand ou petit, si le con au bureau rabaisse, c’est pour paraître à la hauteur.

A noter cependant que le con au bureau est ici envisagé seulement dans une position hiérarchique supérieure. Pourtant je ne sais pas vous, mais j’ai déjà rencontré des cons qui étaient au même niveau hiérarchique que moi, et cela n’a pas empêché qu’ils me pourrissent bien la vie…

Enfin, il y a des points sur lesquels l’auteur revient plusieurs fois, notamment le fait que le con au bureau fasse rédiger ses mails par son Assistante, planifie des réunion le vendredi tard, et qu’il aime s’approprier le travail de ses subordonnés. Sur 124 pages cela passe, mais je pense qu’il n’y aurait pas eu matière à faire un livre beaucoup plus long, car cela s’essoufflait.

En définitive, Travailler avec des Cons n’est pas le livre du siècle, mais cela reste un ouvrage vite lu, qui fait sourire, et c’est déjà pas mal !