La Faim des Haricots, le buffet végétarien de Toulouse

Quand je me rends dans une ville inconnue, j’ai un petit rituel, qui consiste à y tester au moins un resto végétarien ! De passage à Toulouse, j’avais donc préparé ma venue en consultant les sites d’avis, comme Tripadvisor, et les réseaux sociaux. Un nom revenait souvent : la Faim des Haricots.

Le site internet ne paye pas de mine. On ne peut même pas trouver un mail, pour envoyer un message et demander des informations…

http://lafaimdesharicots.fr/

Mais une fois sur place, nos amis toulousains nous ont dit avoir déjà testé ce restaurant, et apprécié !

*

View this post on Instagram

#lafaimdesharicots resto veggie à #toulouse ! #vegetarien

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Donc nous y sommes allés, un samedi midi. La Faim des Haricots se trouve au cœur de la ville :

3 Rue du Puits Vert, 31000 Toulouse

Il est niché dans une petite rue étroite. A priori, le stationnement à proximité est compliqué. Je dis a priori, car nous étions à pieds, et n’avons donc pas eu à chercher de solution de stationnement. Mais à vue de nez, je dirais que c’est plutôt un endroit accessible à pieds !

Malgré le temps plutôt gris, le petit resto était rempli ! Il faut dire que l’endroit est exigu. Je ne saurais vous dire quelle est la capacité, car nous étions dans la salle du haut, et qu’il semble y avoir des places au sous-sol… En tout cas, dès qu’une table se libérait, elle était de suite nettoyée et de nouveaux convives prenaient place !

A noter, il y avait des personnes qui venaient avec des poussettes, et avaient du mal à les caser dans le restaurant, à cause du manque de place justement. Mais pour les plus malchanceux, qui ne trouvent pas de table, il reste l’option d’emporter les plats !

A noter : Le resto n’accepte pas les réservations le samedi.

*

Un buffet, deux buffets… le tout à volonté !

Voici les tarifs :

  • 1 buffet : 11,90 €
  • 2 buffets : 12,90 €
  • 3 buffets : 13,90 €
  • 4 buffets : 14,90 €
  • 5 buffets : 15,90 €

Ce resto fonctionne avec un système de buffet. L’on a des crudités, des tartes salées, un plat du jour, et des desserts. En hiver il y a même de la soupe. On choisit combien de choix l’on veut « débloquer » ; par exemple, les crudités et les desserts, ou les tartes salées, et le plat du jour, et l’on se sert à volonté au sein des catégories choisies.

Si je prends crudités + desserts, cela fait 2 buffets, et je paye 12,90 €, pour me servir et resservir à volonté dans ces deux buffets.

View this post on Instagram

#lafaimdesharicots #toulouse #veganfood

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

Une possibilité de manger végétaLien ?

Les tartes salées contiennent toutes du lait, donc j’ai dû me résigner à ne pas en prendre, mais malgré tout, je me suis régalée avec le buffet de crudités ! J’ai pu savourer des pois chiches en salade, du houmous, des croûtons grillés, des nouilles chinoises, des haricots à l’huile de sésame, des carottes râpées toutes simples mais délicieuses, du quinoa, une salade de chou et de pomme, du gazpacho bien relevé !

L’homme avait opté pour les tartes, et a adoré la tarte forestière aux champignons ! Le gourmand avait choisi de finir son repas par un passage au buffet des desserts, et a goûté différentes douceurs, comme le gâteau au chocolat et sa crème anglaise, mais aussi la salade de fruits…

Le buffet est bien agencé, avec des petites étiquettes qui listent les ingrédients et indiquent ce qui est végétalien, ce qui contient du lait, etc… On ne peut pas se tromper !

Il propose aussi des formules le midi, incluant des buffets, une boisson, et même le café. Pour ma part, j’ai pu terminer le repas avec un thé, comme j’en ai l’habitude !

Nous avons tous apprécié notre repas, et été ravis du rapport qualité-prix que l’on qualifie sans hésitation d’excellent. Les plats sont simples, sans chichis. Mais ils ont tous un petit quelque chose qui les rend délicieux. Une salade de chou à la pomme, c’est tout bête à préparer, mais il faut y penser…

Le service est très correct, souriant, efficace. Et finalement, en voyant l’affluence, nous avons vite compris pourquoi le resto ne s’embêtait pas à avoir un site internet à jour, et une page Facebook !

Nous avons très bien mangé, sans nous ruiner. Le seul inconvénient de ce resto est donc… de se trouver si loin de chez nous. 🙂

 

Publicités

V Bar – Manger Vegan à Parme

V Bar - Parma

Bon, on enchaîne les billets restos en ce moment… Mais rassurez-vous, les chroniques de livres reviennent bientôt ! 🙂
Aujourd’hui je vous propose de découvrir une bonne adresse pour manger végétarien (et même végétalien si vous le souhaitez) à Parme (et là tu cliques sur Parme et tu peux lire mon article sur la ville).
Il s’agit d’un resto que nous avons testé l’été dernier, à l’occasion de nos vacances italiennes !
*
Le V bar est un établissement ouvert de 6 h 00 à minuit (sur place il est noté 7 h 00) et propose à boire et à manger pour le petit-dèj, le midi, le soir et les petites faims tout au long de la journée.
Notez l’adresse :
Borgo del Parmigianino, 5/b, 43121 Parma PR, Italie

*

On y sert des croissants (« brioches » en italien), du gâteau fait maison (un gâteau à la menthe le jour de notre visite), de la salade de fruits, diverses boissons chaudes ou froides.

Pour le midi et le soir, le choix est intéressant :

 

*Plats de riz complet avec légumes
*Salades composées
*Pizze à la farine de farro

Je vous donne quelques prix indicatifs pour les boissons :

Espresso 1,10 €
Marocchino 1,50 €
Cappucino 1,50 €
Cappuccino soja / riz etc 1,70 €
Café cannelle 1,50 €
Jus d’orange 2,50 €
Salade de fruits frais 4,50 €
Beaucoup de choix de thés 3 €
Mais aussi : Vins, Jus, Smoothies de fruits et légumes

 

*

Nous avons mangé dans ce restaurant un midi, en semaine. Nous sommes arrivés à 13 h passées et avons opté pour une pizza avec une pâte à la farine de farro (une céréale complète très à la mode en Italie ces dernière années !).
J’ai pris une pizza aux légumes et à la sauce tomate (de base proposée sans mozza). C’était donc 100 % vegan !
Mon homme a choisi une Margherita (tomate-mozza).
Nos pizze étaient petites, mais ultra savoureuses avec une pâte riche en goût, et des légumes délicieux. Sur la mienne il y avait des courgettes, du poivon et de l’aubergine.
Celle de Monsieur était à la mozzarella. J’en ai goûté un petit morceau et l’ai trouvée succulente.
Certes, si vous voulez manger une pizza typique italienne, énorme, avec de la mozza de bufflone qui dégouline et fait des fils, vous ne la trouverez pas ici. Mais de base, la pizza n’est pas originaire de Parme, donc vous faites fausse route quoi qu’il en soit. 😉
Ensuite nous avons pris un cerealbon pour moi (café aux céréales et figues) et un café glacé (shakerato) pour lui.
Nous avons été ravis de notre repas. Les quantités étaient correctes, sachant que nous aurions pu « ajuster » avec entrée et/ou dessert. Le service était efficace (un peu froid mais je pense que c’était une sorte de timidité car nous parlions français entre nous). Les plats nous ont totalement charmés.
Pour environ 20 € pour deux, nous avons mangé de bien bonnes choses !
Dernier point, mais qui a son importance… Les WC sont propres et bien décorés !

 

Et vrai dernier point (promis) le V bar propose Quelques produits de petite épicerie vegan : gomasio, galettes de riz, farine sans gluten, sauces,… Les prix sont un peu élevés mais c’est le principe du dépannage !

Pour plus d’infos, vous pouvez vous référer à la page Facebook du V BarV Bar !

Petit-dèj protéiné

J’adore le petit-déjeuner. C’est sans conteste mon repas favori, celui que je ne néglige JAMAIS car j’en ai besoin pour passer une bonne journée. J’essaie de me concocter des petits-déjeuners équilibrés, riches notamment en protéines et en bonnes graisses, et de favoriser les aliments salés, pour éviter le pic glycémique de fin de matinée qui induit du grignotage !

Et le week-end, comme je vais au sport le matin, je mets un point d’honneur à manger bien protéiné, sans trop me remplir le ventre (vous avez déjà essayé de faire un footing avec le ventre plein de tartines de beurre ?).

Je vous livre aujourd’hui une recette 100 % végétale, protéinée et digeste, celle du tofu brouillé !

Bon, ce n’est pas un plat très photogénique, mais ne fuyez pas, car c’est absolument délicieux ! Même mon homme-nivore adore !

image

Recette de base…

Il suffit de prévoir 100 à 150 grammes de tofu par personne, selon l’appétit : 50 % de tofu ferme (type tofu Bjorg vendu en grande surface) et 50 % de tofu soyeux, vendu au rayon des produits du monde, ou en magasin asiatique.

Dans une poêle (avec un peu d’huile de sésame/ou à défaut, d’huile d’olive), émiettez le tofu ferme avec vos doigts. Faites-le dorer légèrement tout en rumuant, avant d’ajouter le tofu soyeux. Ne cessez jamais de mélanger avec une cuillère en bois. Puis ajoutez du curry. Pour ma part j’adore le curry donc j’en mets la gomme. Mais chacun dosera selon ses envies !!

 

Variantes !

Selon les goûts, vous pouvez aussi préparer votre tofu avec des champignons de Paris, des courgettes en petits dés, du brocoli… Je sais qu’en France on fait un peu la grimace à l’idée de manger des légumes le matin, mais bon, c’est une habitude à prendre. Personnellement j’adore.

Ce tofu brouillé se sert idéalement avec du bon pain de seigle, ou du pain complet. Évitez le pain blanc qui tient beaucoup moins au ventre et apporte moins de minéraux (logique, on a retiré l’enveloppe des grains de céréales).

Pour encore plus de peps et de gourmandise, vous pouvez prendre un peu de tahin (beurre de sésame) ou de beurre de cacahuète pour les tartines, du houmous (tartinade à base de pois chiches, facile à faire soi-même, et riche en protéines), quelques fruits secs (les dattes sont géniales pour les sportifs), et bien-sûr, une boisson chaude idéale à ce moment de la journée (avec un gros faible pour le thé vert). 🙂

Bon app !