J’ai testé (et adopté) le henné

Après des années et des années passées à me colorer et décolorer les cheveux, j’ai eu envie de revenir au naturel. Mon châtain moyen n’avait rien de sublime. Mais il n’était pas non-plus laid. Sauf que, c’est justement quand j’ai décidé de l’assumer, et même de l’aimer, qu’il a commencé à ficher le camp, avec l’apparition de… horreur, stupeur, malheur… cheveux blancs ! Mais chut, c’est un secret ! (Si vous répétez quoi que ce soit, je serai obligée de vous faire disparaître, et cela me contrarierait).

Je peux vous dire que cela fiche un sacré coup au moral, quand à l’âge de 27 ans, vous croisez un premier cheveu très très clair… Vous l’analysez à vous en faire mal aux yeux, en vous demandant « mais il est blond ou blanc ?? »… Et puis, quand quelques jours plus tard vous en trouvez un deuxième… puis un troisième… le doute n’est plus vraiment possible.

Il y a des femmes qui assument très bien leurs cheveux blancs. Je n’en suis pas.

Alors j’ai immédiatement repris les colorations, chimiques d’abord, avant de me décider pour une solution plus naturelle, et plus respectueuse de ma chevelure (et aussi largement plus économique) : le henné !

Qu’est-ce que le henné pour commencer ?

View this post on Instagram

#chocolat ? Non #henné ! 😋

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Le henné est une poudre issue d’une plante, ou plutôt de ses feuilles, que l’on a séché. La plante en question s’appelle Lawsonia inermis. Depuis des millénaires, on utilise le henné pour teindre naturellement les cheveux mais aussi la peau. Vous avez probablement déjà vu les tatouages des temporaires réalisés à partir du henné, notamment sur les mains et avant-bras ?

On a pas mal parlé du henné noir, qui était à la mode fut un temps pour les tatouages réalisés notamment sur certaines foires. Celui-ci est issu d’une plante différente, et son usage est déconseillé en raison d’un fort risque d’allergies.

Enfin, parlons du henné neutre, qui n’est pas réellement un henné, puisque lui aussi provient d’une plante bien spécifique.

*

Se valent-ils tous ?

Clairement : NON.

Si vous souhaitez utiliser le henné pour vos cheveux, veillez à le choisir pur, et à éviter les poudres qui contiennent des additifs plus ou moins recommandables. Parfois on trouve des hennés mélangés avec d’autres ingrédients naturels, qui permettent de nuancer la couleur. Mais on peut aussi trouver du gros n’importe quoi, qui peut abîmer vos cheveux et ne pas être très sain… Une seule solution, chercher la liste des ingrédients, et la lire, tout simplement !

***

 

Comment procéder ?

Préparer le henné est très facile et rapide. Il suffit de verser la poudre dans un bol, et d’ajouter de l’eau tiède, tout en remuant jusqu’à obtenir une pâte. Évitez les accessoires métalliques (pour le bol, la cuillère, et retirez vos bijoux).

Petite astuce : si vous préparez votre mélange 30 minutes à une heure avant de procéder à l’application, vous permettrez aux pigments de se développer, et obtiendrez une couleur plus intense !

Protégez bien vos vêtements, et l’endroit où vous allez appliquer votre henné, car cela tâche ! Donc prévoyez les gants, à moins d’aimer avoir les mains oranges pendant une bonne semaine !!

Ensuite, il suffit de répartir la pâte sur la chevelure, comme vous le feriez avec une coloration chimique. Procédez mèche par mèche, pour bien imprégner toute la chevelure. Et déposez des couches épaisses. Puis, une fois que tous les cheveux sont recouverts, enroulez votre tête dans un film plastique… Oh oui, vous êtes absolument sublime !

Inconvénient numéro 1 du henné : le temps de pause est long.

Selon le résultat souhaité, il va falloir patienter… En général, on conseille d’attendre entre 30 minutes et 2 heures. De mon côté, je laisse 2 heures complètes, car je mélange mon henné auburn avec d’autres poudres (du brou de noix notamment) pour le rendre plus brun que rouge. Et j’obtiens un joli rouge profond, absolument pas orange.

Mais l’idéal si vous débutez, est de faire déjà un essai avec un temps de pause de 30 minutes à une heure, quitte à recommencer par la suite pour accentuer l’effet.

*

Inconvénient numéro 2 du henné : cela pue.

Tout le monde ne sera pas forcément d’accord, mais moi je trouve que pendant la semaine qui suit l’application, tant que l’on n’a pas lavé les cheveux deux ou trois fois, cela sent fort. Mais bon, les colorations chimiques ne sentent pas non-plus la rose !

 

*

Dernières recommandations… évitez le henné sur des cheveux déjà colorés chimiquement. Si votre dernière coloration a moins de deux mois, vous risqueriez d’obtenir une couleur peu uniforme, voire des reflets verdâtres.

Idem si vos cheveux sont permanentés ou très abîmés. Sur cheveux vraiment très abîmés, le henné ne prendra pas uniformément. A vous les racines oranges et les longueurs naturelles ! A moins de raffoler du tie dye, oubliez !

Et enfin, même si je l’ai déjà écrit plus haut, protégez tout ce qui pourrait entrer en contact avec la mixture, car cela tâche diaboliquement !

*

Le henné, j’ai mis longtemps à l’adopter, car j’avais peur qu’il me donne une chevelure orange comme une carotte. J’avais pleins d’a priori, et pas forcément l’envie de rester 3 heures avec la tête emballée dans du cellophane. Et puis finalement, j’ai testé et le résultat m’a fait oublier les quelques contraintes…

Pourquoi ? Parce-que cette coloration naturelle m’a permis de retrouver une chevelure en pleine santé, brillante, souple, douce. La fibre capillaire étant gainée, on gagne en volume, ce qui est intéressant quand on a les cheveux fins, comme moi !

Ensuite, j’aime m’amuser à mélanger du henné avec d’autres poudres naturelles, pour varier les teintes et changer les nuances selon mes envies du moment. Et puis dernier point, le henné est bien plus économique que les colorations chimiques… ce n’est pas négligeable !

Le henné n’est pas super contraignant. Je peux l’appliquer toutes les 3-4 semaines si je souhaite être toujours nickel ; ne le laisser que trente minutes si je suis pressée, juste pour raviver les reflets. Je peux varier les teintes de façon subtiles, changer selon mes envies…

Et vous, avez-vous déjà testé ? Quel est votre avis sur le henné ? Dites-moi tout en commentaires !

 

 

 

Publicités