Le Retour du Héros

Dernièrement, je suis allée au cinéma pour visionner Le Retour du Héros, une comédie de Laurent Tirard, mettant en scène Jean Dujardin et Mélanie Laurent. J’ai beaucoup apprécié ce film, amusant et ponctué de nombreux rebondissements !

téléchargement.jpg

*

Nous sommes au début du XIXème siècle en Bourgogne, et le capitaine Neuville vient demander la main de la cadette des Beaugrand. Mais il est aussitôt appelé pour l’Autriche, où il doit combattre aux côtés de l’Empereur.

Neuville ne tient pas sa promesse d’écrire à sa fiancée Pauline, qui se laisse alors dépérir. Elisabeth, l’ainée, n’a alors d’autre choix que de rédiger elle-même des lettres qu’elle adresse en cachette à sa cadette. 

Petit à petit, Elisabeth fait évoluer son personnage, en lui inventant des actes de plus en plus héroïques. L’amour et l’admiration de Pauline pour Neuville ne cesse de croître, et atteignent même tout le village… Dépassée par ce personnage qu’elle a créé, Elisabeth décide qu’il est temps de mettre un terme à tout cela, et écrit la mort de son héros…

Sauf que le vrai Neuville n’est pas mort lui, et que quelques mois plus tard il revient…

*

Il y a un petit côté Orgueil et Préjugés dans cette comédie, et pas uniquement en raison de nom de l’héroïne. En effet, l’histoire commence en mettant en opposition deux personnages qu’a priori, rien ne rapproche. Et tout au long du film, on se doute qu’un retournement finira bien par avoir lieu…

Neuville est en réalité un lâche, quand Elisabeth est une femme de caractère. L’écart que cette dernière a créé entre le vrai Neuville et son personnage épistolaire est abyssal, et sert de base à une bonne partie de l’humour de ce film !

Mais attention, Laurent Tirard a plus d’un tour dans son sac, et ne base pas son film uniquement sur le jeu Dujardin – Laurent, qui soit dit en passant est excellent. Il ponctue sa comédie par de nombreuses répliques savoureuses, des scènes dignes du théâtre où Dujardin arque les sourcils comme il sait si bien le faire. Les seconds rôles sont également excellents, et forment une sorte de public toujours médusée par les récits de Neuville. Les femmes se pâment. Les hommes sont admiratifs et jaloux à la fois.

 

Le film est totalement réussi, et se termine par une série de rebondissements qui viennent clôturer l’heure et demie de divertissement comme un bouquet final !

Publicités

Les Petits Mouchoirs

C’est dans ma salle de sport, pendant mes séances de cardio sur l’elliptique, que j’ai regardé Les Petits Mouchoirs ! Original non ? Mais je vous le dis tout de suite, malgré l’effort, j’ai réussi à me plonger totalement dans le film, ce qui est un signe de qualité… En effet, ce n’est pas fastoche de se focaliser sur un film pendant que l’on pédale/court/transpire !

Ce film réalisé par Guillaume Canet date déjà de 2010. Il met en scène pleins d’acteurs français que l’on adore : François Cluzet, Marion Cotillard, Benoît Magimel, Gilles Lelouche, Jean Dujardin, Laurent Lafitte, Valérie Bonneton, Pascale Arbillot, Louise Monnot…

Certains noms ne vous disent peut-être rien, mais regardez alors sur Google Images, et vous constaterez qu’il n’y a que des têtes connues ! Louise Monnot par exemple, a joué dans de très nombreux téléfilms (et dans la pub du déo Bourjois). La retrouver dans ce film m’a fait très plaisir, car je trouve qu’elle se fait trop rare !

lespetitsmouchoirs_670

Ce film est une comédie dramatique, qui se construit autour d’une bande de potes. L’un d’eux se trouve hospitalisé, à la suite d’un accident de la route. Et les autres décident malgré tout, de partir en vacances à la mer.

Nous les suivons, et découvrons leurs petits secrets plus ou moins inavouables, leurs blessures, leurs doutes.

***

Le film dure 2 h 34. (Je vous rassure, je l’ai regardé en plusieurs fois, sinon 2 h 34 d’elliptique d’un seul coup, adios amigos !).

Il peut en rappeler beaucoup d’autres, car Guillaume Canet n’a pas inventé le film de potes. On en a tous déjà vus, des plus ou moins dramatiques, plus ou moins rigolos. Je pense notamment à Barbecue. La recette est toujours la même. Il faut pleins d’acteurs que le grand public apprécie, de l’amour, du sexe, des secrets. On met tout dans une caméra, on secoue, et ça fait un film.

Maintenant… est-ce réussi ?

Et bien oui. Je vous l’ai dit, je me suis totalement laissée emporter par l’histoire. Elle est pourtant classique, mais les acteurs sont bons, et ils nous tiennent en haleine avec diverses intrigues qui vont forcément nous parler. On aura obligatoirement son/ses chouchous, et un thème qui nous intéressera plus que les autres.

J’ai bien aimé Les Petits Mouchoirs, et ai eu la sensation de faire partie de la bande. Alors je pense que l’on peut dire que c’est un film qui remplit sa mission, celle de nous faire passer un bon moment !

Et vous, l’avez-vous déjà vu ? Ou êtes-vous encore plus à la ramasse que moi ? :-p

Quels sont vos films de potes favoris ?

 

Un Homme à la Hauteur [film]

Récemment j’ai vu 20 ans d’ Écart avec Virginie Efira, et ai été agréablement surprise par cette comédie, qui s’est révélée plus qualitative que ce à quoi je m’attendais. Cela m’a donné envie de découvrir la filmo de l’actrice belge française (oui oui, elle a été naturalisée en 2016). Parce-que finalement, j’ai été bluffée par sa présence à l’écran. Je le confesse, je m’attendais à regarder un film léger-léger, où elle servirait surtout à faire joli, et en fait, j’ai été surprise de découvrir qu’en plus d’être superbe, Virginie Efira est aussi très bonne actrice !

J’ai donc choisi de visionner Un Homme à la Hauteur, dans lequel elle donne la réplique à Jean Dujardin. Il faut savoir que cette comédie est un remake d’un film brésilo-argentin Corazón de León !

***

De quoi cela parle ?

Diane (Virginie Efira) est une superbe jeune femme, qui travaille comme Avocate.

Au début du film, elle arrive chez elle après sa journée de travail, envoie valser ses Louboutin, et se prépare à prendre un bon bain, quand son téléphone sonne…

Elle décroche, et se retrouve en ligne avec un mystérieux inconnu qui lui annonce avoir trouvé son portable… En effet, agacée par une discussion conflictuelle avec son ex, Diane a oublié son téléphone à la terrasse d’un café. L’homme au bout du fil lui propose de prendre un café avec lui, et de lui remettre son précieux mobile…

Poli, amusant, Alexandre a tout du parfait gentleman, et Diane n’hésite pas très longtemps avant d’accepter sa proposition… mais une fois sur place, une surprise de taille l’attend… Alexandre mesure 1,36 m !

***

234297.jpg

***

Vous le savez toutes et tous, Jean Dujardin ne mesure pas 1,36 m… Donc il a fallu ruser pour le faire incarner un bonhomme de cette taille. Les acteurs ont joué devant un fond vert, il y a eu une doublure pour les scènes ou Alexandre est de dos, etc etc… Mais on oublie bien vite l’aspect technique, tant les effets sont réussis ! Et on se concentre uniquement sur l’histoire…

L’histoire justement, se lance très vite, et j’ai totalement accroché à celle-ci, puisque le personnage d’Alexandre compense sa petite taille par un bagout et un charisme hors normes ! On comprend que le cœur de Diane chavire…

On comprend aussi que ce n’est pas forcément évident pour la jeune femme de présenter son nouveau mec à ses proches, par peur des réactions…

***

Un homme à la hauteur est une jolie comédie romantique, qui traite de la différence, et du regard que les gens peuvent porter sur ceux qui ne sont pas totalement dans la norme.

On pouvait s’attendre à un film plein de clichés, mais finalement, ce film tire son épingle du jeu… Certes il y a des préjugés, des gens qui parlent à Alexandre comme à un gamin, d’autres qui ne peuvent pas concevoir que Diane s’amourache de lui à cause de sa taille, d’autres encore qui se moquent ouvertement de lui. Mais tout reste savamment dosé, et donc totalement crédible…

J’ai encore une fois été convaincue par Virginie Efira, et j’ai été ravie de visionner ce film, que je vous conseille vivement !