Wendake – wanna play?

Ce week-end, nous nous sommes rendus au festival Fête vos Jeux, organisé par l’association la Croisée des Jeux, à Montbéliard.

Nous n’avons pu tester que deux jeux, mais ils étaient aussi bien l’un que l’autre, donc nous ne sommes pas repartis mécontents, loin de là !

Je vais commencer par vous présenter Wendake, mis à disposition sur le stand de son distributeur, Atalia. C’est un jeu pour 2 à 4 personnes, sorti cette année. Il s’adresse à un public relativement averti, car il offre une belle complexité, sans pour autant être un jeu d’une grande difficulté !

Il est recommandé pour les joueurs de 14 ans et plus, et une partie moyenne dure 120 minutes (2 heures pour les nuls en calcul !).

#j2s #Atalia #fêteVosJeux 👍

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Contexte

Nous sommes au XVIIIème siècle en Amérique, et la guerre oppose les colons anglais et les colons français. Nous incarnons chacun un chef de tribu indienne, qui veut développer le commerce et les échanges, par rapport aux autres tribus voisines.

 

Au commencement…

Chaque joueur reçoit une plaque, sur laquelle se placent des petits carrés représentant chacun une action. Le placement est fait de façon aléatoire. On prend juste garde à déposer le petit carré symbolisant le feu au milieu de la plaque.

Le feu c’est l’action bonus. Se placer dessus permet d’effectuer n’importe quelle autre action du plateau.

Car en effet, nous ne pouvons pas nous placer n’importe où. Il faudra poser les trois pions en ligne, que ce soit horizontalement, verticalement, ou en diagonale.

Le quatrième pion ira sur le plateau commun, pour définir le tour de jeu. Le premier à se placer à l’emplacement prévu, deviendra premier joueur, le second sera deuxième joueur, etc…

IMG_8338.JPG

Ici vous voyez la plaque du joueur vert, avec les neuf actions. Le feu n’est plus au centre, car nous avons déjà joué quelques tours.

Je vous la fais brève. Nous allons effectuer 4 actions par tour et par joueur, comme :

*chasser des castors,

*récolter du maïs, des citrouilles, des haricots,

*sortir une pirogue,

*pêcher,

*tanner des castors…

IMG_8341.JPG

Il faudra faire prospérer sa tribu au maximum, et améliorer son plateau d’actions à chaque fin de tour, en échangeant un petit carré avec l’un des nouveaux carrés mis à disposition au centre de la table.

Pour scorer, il faudra jouer sur quatre tableaux. Car il y a quatre pistes de scores, oui Messieurs Dames ! Et tenez-vous bien, c’est le score de la piste la plus basse qui comptera. Autrement dit, pas moyen de faire comme pour le bac, et d’espérer rattraper une bâche en maths par une super note en espagnol ! Si vous êtes nul de chez nul en troc, et bien vous serez nul de chez nul tout court même si tout le monde vous craint car vous excellez à la guerre !

IMG_8339.JPG

En plus, lorsque vous commercez, vous pouvez échanger vos biens contre des tuiles d’actions bonus, qui vous permettent de profiter d’effets one shot bien appréciables.

IMG_8345 (1).JPG

Ci-dessus, vous voyez des carrés d’actions, pour améliorer les actions de base.

*

 

Et du coup, on a aimé ?

Oui. Nous avons mis 2 heures 20 pour jouer notre première partie (à 4 joueurs), sans compter les explications de règles. Mais ce jeu nous a beaucoup plu. Déjà, il est joli. Ensuite, même s’il y a plusieurs actions possibles, elles sont assez simples et s’articulent logiquement entre elles. Le côté scoring et la guerre sont restés plus obscures pour moi, mais il faut que je vous dise aussi que le bruit sur le salon, et la fatigue, n’aident pas à tout comprendre du premier coup !

En fait j’aimerais beaucoup rejouer à ce jeu, pour essayer de ne pas finir bonne dernière une deuxième fois ! C’est dire si j’ai aimé puisque finalement, même en perdant lamentablement, j’ai à nouveau envie de tanner du castor !

Merci pour vos lectures, et à tout de suite en commentaires ! :-p

Publicités

River Dragon – les enfoirés du Mékong !

Par ce beau temps, l’on pourrait croire que nous jouons moins par rapport à l’hiver. Et bien que nenni ! Nous aimons bien jouer dehors, et profiter de la relative fraîcheur en nous faisant dévorer par les moustiques ! Pas vous ?

Dernièrement, nous avons découvert River Dragons, un jeu anciennement connu sous le nom des Dragons du Mékong.

C’est un jeu familial, créé par Roberto Fraga, et joliement illustré par Piérô la Lune. Il est édité par Matagot et distribué par Millennium.

Une partie dure environ 30 minutes, et peut réunir de 2 à 6 joueurs, à partir de 8 ans. 

***

River Dragons

 

River Dragons est un jeu de programmation, dans lequel chaque joueur part d’un coin du plateau, et a pour objectif de rallier le coin opposé, en installant des planches de bois sur des cailloux, et en faisant ainsi traverser son petit bonhomme en bois.

 

River Dragons

 

Dit comme cela, ça peut sembler simple, mais si la mécanique du jeu est très rapide à assimiler, atteindre l’objectif l’est un peu moins. En effet, nous allons tous nous battre et mettre des bâtons dans les roues des adversaires, pour les empêcher d’arriver avant nous !

Construire son chemin en planches c’est bien ; défaire celui des autres, ou sortir une carte dragon pour les empêcher de jouer, c’est mieux !

 

River Dragons

 

Vous voyez ci-dessus les 8 cartes d’action que chaque joueur a en main au début de chaque tour. Il va devoir en choisir 5 et les poser devant lui dans l’ordre où il prévoit de les jouer. Une fois que tout le monde a fait cela, plus personne ne peut modifier les cartes qu’il a prévu de jouer, ni même leur ordre.

Chacun prépare ses actions en même temps, puis l’on dévoile tous l’action numéro 1… et là on voit ce qui se passe ! Par exemple, j’aurais pu prévoir d’installer deux planches, mais si un autre joueur avait choisit de jouer son dragon de ma couleur, alors mon action serait perdue, et je devrais passer mon tour…

Ce jeu est très facile à comprendre, et l’on s’amuse dès le départ. L’interaction est totale. Mais si les coups d’enfoirés sont permis et même hautement conseillés, on reste dans une ambiance bon enfant. Chacun en prend pour son grade et l’on ne s’acharne pas sur un seul joueur (pas le temps sinon les autres gagnent !).

Je vous recommande donc totalement ce jeu, pour vous amuser en famille ou entre amis. En plus, le matériel est qualitatif, avec un chouette plateau et des petites pièces en bois. Comptez une trentaine d’euros pour l’acheter en magasin spécialisé ou sur le net !